Le Saint Qour’ân – Traduction par le Cheikh Boureïma Abdou Daouda (1999)

AVIS AUX NON MUSULMANS
 Les textes arabes du Coran ne doivent pas être touchés sans une purification rituelle (ablution), merci de ne pas télécharger cet eBook afin d’éviter de commettre une erreur.
 Merci de votre compréhension.

Le Coran - Cheikh Abdou DaoudaCheikh Boureïma Abdou Daouda est ex-étudiant de la Faculté de Médecine à l’Université Nationale de Niamey (Niger) et diplômé de l’Université Islamique de Médine (Arabie Saoudite)

Il collabore avec plusieurs centres et organismes islamiques internationaux dont:

  • Le Centre des Affaires de la Prédication à l’université islamique de Médine.
  • L’Assemblée Mondiale de la Jeunesse Islamique, bureau de Médine.
  • Le Complexe du Roi Fahd pour l’impression du Saint Coran à Médine.
  • Le Ministère des Affaires Islamiques, du Prêche et de l’Orientation à Riyadh…

Actuellement prêcheur, formateur, conférencier islamique, Président-Fondateur du Bureau des Traductions Islamiques, Fondateur de l’École de la Vie, Président de l’Organisation Internationale pour la Bonne Vie, Imam de vendredi à l’Université de Niamey.

Dix ans après sa sortie en format édité, vendu et distribué un peu partout dans le monde francophone par la Maison d’Edition Daroussalam à Riyadh en Arabie Saoudite, le cheikh Boureima Abdou Daouda propose aujourd’hui gratuitement le format numérique Arabe-Français de cet essai d’interprétation du sens des versets du Saint Coran comprenant 871 pages, ayant préféré la récompense de Dieu plutôt que les sous de Ses créatures car le Prophète prière et salut d’Allah sur lui a bien précisé que quand meurt le fils d’Adam, toute son oeuvre est interrompue hormis trois cas: un savoir utile dont les gens tirent profit, un enfant pieux qui prie en sa faveur et un investissement.

Ce PDF est une version optimisée du fichier disponible sur le site officiel.

Veuillez lire cet AVERTISSEMENT avant de télécharger l'eBook SVP

Fichier PDF (20Mo)

Rectificatif important de l'éditeur:
Dans la Sourate 54, respectivement aux versets 17, 22, 32 et 40, l'omission de la lettre « t » a changé un mot et son sens. Ainsi au lieu de «médiation», veuillez lire «méditation». Merci