Le Coran

 

Traduction du Docteur G.H. ABOLQASEMI FAKHRI

 

www.lenoblecoran.fr

Version électronique : 1.2 (07/13)


 

Table des matières :

Avant-propos. 3

Sourate 1 : Le commencement [du Livre] (Al-Fâtiha) 4

Sourate 2 : La vache (Al-Baqarah) 4

Sourate 3 : La famille de ‘Imrân (Âl-cImrân) 11

Sourate 4 : Les femmes (An-Nisaa) 15

Sourate 5 : La nourriture céleste (Al-Mâida) 19

Sourate 6 : Les bestiaux (Al-Ancâm) 22

Sourate 7 : Les A’râf (Al-Acrâf) 26

Sourate 8 : Le butin (Al-Anfâl) 30

Sourate 9 : Le repentir (At-Tawbah) 32

Sourate 10 : Jonas (Yoûnous) 35

Sourate 11 : Houd (Hoûd) 37

Sourate 12 : Joseph (Yousouf) 40

Sourate 13 : Le tonnerre (Ar-Racd) 42

Sourate 14 : Abraham (Ibrâhîm) 43

Sourate 15 : Al Hijr (Al-Hijr) 44

Sourate 16 : Les abeilles (An-Nahl) 46

Sourate 17 : Le voyage nocturne (Al-Isrâ) 48

Sourate 18 : La caverne (Al-Kahf) 51

Sourate 19 : Marie (Maryam) 53

Sourate 20 : Tâ-hâ (Tâ-hâ) 54

Sourate 21 : Les prophètes (Al-Anbiyâ) 56

Sourate 22 : Le Pèlerinage (Al-Hajj) 58

Sourate 23 : Les croyants (Al-Mouminoûn) 60

Sourate 24 : La lumière (An-Noûr) 62

Sourate 25 : La distinction (Al-Fourqâne) 63

Sourate 26 : Les poètes (Ash-Shoucarâ’) 65

Sourate 27 : Les fourmis (An-Naml) 68

Sourate 28 : Le récit (Al-Qassas) 69

Sourate 29 : L’araignée (Al-cAnkaboût) 71

Sourate 30 : Les byzantins (Ar-Roûm) 72

Sourate 31 : Luqmân (Louqmân) 74

Sourate 32 : La prosternation (As-Sajdah) 74

Sourate 33 : Les parties [rebelles] (Al-Ahzâb) 75

Sourate 34 : Saba’ (Saba’) 77

Sourate 35 : Celui qui crée [la nature] (Fâtir) 78

Sourate 36 : Yâ-Sîn : (Yâ-Sîn) 79

Sourate 37 : Les rangés (As-Sâffât) 80

Sourate 38 : Sâd (Sâd) 82

Sourate 39 : Les groupements (Az-Zoumar) 84

Sourate 40 : Celui-Qui-Pardonne (Al-Ghâfir) 85

Sourate 41 : Exposé en détail (Foussilat) 87

Sourate 42 : La délibération (Ash-Shoûrâ) 88

Sourate 43 : L’ornement [excessif] (Az-Zoukhrouf) 89

Sourate 44 : La fumée (Ad-Doukhân) 91

Sourate 45 : L’agenouillée (Al-Jâthiya) 92

Sourate 46 : Al Ahqâf (Al-Ahqâf) 92

Sourate 47 : Muhammad (Muhammad) 93

Sourate 48 : La victoire (Al-Fath) 94

Sourate 49 : Les chambres (Al-Houjourât) 95

Sourate 50 : Qâf (Qâf) 95

Sourate 51 : Les vents [productifs] (Adh-Dhâriyât) 96

Sourate 52 : Le mont [At-Tour] (At-Toûr) 97

Sourate 53 : L’étoile (An-Najm) 98

Sourate 54 : La lune (Al-Qamar) 99

Sourate 55 : Le Tout Miséricordieux (Ar-Rahmân) 99

Sourate 56 : L’évènement (vie, mort, résurrection) (Al-Wâqicah) 101

Sourate 57 : Le fer (Al-Hadîd) 102

Sourate 58 : La discussion (Al-Moujâdalah) 103

Sourate 59 : Le rassemblement (Al-Hashr) 103

Sourate 60 : Les mises à l’épreuve (Al-Moumtahanah) 104

Sourate 61 : Le rang (As-Saff) 104

Sourate 62 : Le vendredi (Al-Jumucah) 105

Sourate 63 : Les hypocrites (Al-Mounâfiqoûn) 105

Sourate 64 : La perte (At-Taghâboun) 106

Sourate 65 : La répudiation (s’abstenir) (At-Talâq) 106

Sourate 66 : L’interdiction (At-Tahrîm) 106

Sourate 67 : La royauté (Al-Moulk) 107

Sourate 68 : Le calame (Al-Qalam) 107

Sourate 69 : Le [Jour] vrai (Al-Hâqqah) 108

Sourate 70 : Les voies d’ascension (Al-Macârij) 109

Sourate 71 : Noé (Noûh) 110

Sourate 72 : Les djinns (Al-Jinn) 110

Sourate 73 : Celui qui s’est enveloppé (Al-Mouzzammil) 111

Sourate 74 : Le revêtu d’un manteau (Al-Mouddaththir) 111

Sourate 75 : La Résurrection (Al-Qiyâmah) 112

Sourate 76 : L’homme (Al-Insân) 113

Sourate 77 : Les envoyés (Al-Moursalât) 113

Sourate 78 : La nouvelle (An-Naba’) 114

Sourate 79 : Les anges qui arrachent (An-Nâzicât) 115

Sourate 80 : [Il s’est] renfrogné (cAbasa) 115

Sourate 81 : L’obscurcissement (At-Takwîr) 116

Sourate 82 : Se fendre (Al-Infitâr) 117

Sourate 83 : Les fraudeurs (Al-Mutaffifîn) 117

Sourate 84 : La crevasse (Al-Inshiqâq) 118

Sourate 85 : Les constellations (Al-Bouroûj) 118

Sourate 86 : L’étoile du soir (At-Târiq) 118

Sourate 87 : Le Très-Haut (Al-Aclâ) 119

Sourate 88 : Celle qui couvre (Al-Ghâshiyah) 119

Sourate 89 : L’aube (Al-Fajr) 120

Sourate 90 : La cité (Al-Balad) 120

Sourate 91 : Le soleil (Ash-Shams) 120

Sourate 92 : La nuit (Al-Layl) 121

Sourate 93 : Le jour montant (Ad-Douhâ) 121

Sourate 94 : L’ouverture (Ash-Sharh) 121

Sourate 95 : La figue (At-Tîn) 122

Sourate 96 : L’embryon (Al cAlaq) 122

Sourate 97 : Le décret [divin] (Al-Qadr) 122

Sourate 98 : La preuve (Al-Bayyinah) 123

Sourate 99 : La secousse [finale] (Az-Zalzalah) 123

Sourate 100 : Les coursiers (Al-cÂdiyyât) 123

Sourate 101 : Celle qui fracasse (Al-Qâricah) 123

Sourate 102 : La suprématie (At-Takâthur) 124

Sourate 103 : L’époque (Al-cAsr) 124

Sourate 104 : Le calomniateur (Al-Houmazah) 124

Sourate 105 : L’éléphant (Al-Fîl) 124

Sourate 106 : Les Quraysh (Quraysh) 124

Sourate 107 : L’aide (Al-Mâcoûn) 125

Sourate 108 : La rivière Kawthar (Al-Kawthar) 125

Sourate 109 : Les impies (Al-Kâfiroûn) 125

Sourate 110 : Le secours (An-Nasr) 125

Sourate 111 : La corde (Al-Masad) 125

Sourate 112 : Le pur culte (Unicité de DIEU) (Al-Ikhlâs) 126

Sourate 113 : L’aurore (Al-Falaq) 126

Sourate 114 : Les hommes (An-Nâs) 126

 


 

Au Nom de Dieu le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux

 

Avant-propos

Cette préface du Docteur G.H. ABOLQASEMI FAKHRI provient de la première publication de sa traduction en 2005 (plus ancienne que celle de ce document post 2008).

 

Les beautés transcendantales de la parole de Dieu, le Seigneur des mondes et les rayonnements qui en émanent ne sont pas parfaitement traduisibles par et pour l'homme imparfait. II y a toutes les formules et les courbes de variations multidimensionnelles de la vie individuelle et sociale, matérielle et spirituelle, les secrets des malheurs ou des bonheurs, dans le temps et au-delà du temps, depuis Adam à Muhammad (s.) et de Muhammad (s.) jusqu’au jour de la Résurrection.

N'est-ce pas que le bonheur exotérique et ésotérique de l'homme se trouve-t-il exprimé dans la voie des prophètes et dans le Livre ?

Voilà, durant plus de vingt ans, à côté de mes cours de génie civil à la Faculté Technique de l'Université de Tabriz et les livres que j'ai publiés dans le domaine des ponts et constructions métalliques, grâce à Dieu, vu et revu les exégèses des savants musulmans et les traductions française existantes, j'ai entrepris la traduction du saint Coran.

Cette publication est provisoire afin de recevoir l'avis réfléchi des lecteurs.

Je tiens à rendre humblement et respectueusement un hommage particulier à tous mes Professeurs. Je remercie tous ceux qui m'ont aidé d'une manière ou d'une autre et tous ceux qui m'aideront par leurs indications et leurs prières. J'en sais gré à tous les ulémas et commentateurs musulmans, les croyants pratiquants, et les bons traducteurs; à mes parents, ma famille, mes amis voire l'humanité toute entière qui m'ont encouragé à parvenir à la fin de cette première phase du travail.
 

Sourate 1 : Le commencement [du Livre] (Al-Fâtiha)

Nombre de versets : 7

Ordre Vulgate : 1

Ordre Révélation : 5

Révélée à la Mecque

 

[1] [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

 

[2] Louange à DIEU, Seigneur des Mondes.

[3] Le Tout-Miséricordieux (le Tout-Bienfaiteur, pour tout le monde) [et] le Très-Miséricordieux (qui accorde aux croyants des bienfaits particuliers).

[4] Souverain du jour de la rétribution (le jour du Jugement dernier).

[5] Toi nous adorons (obéissons) et de Toi nous implorons le secours.

[6] Guide-nous [vers et] sur la voie droite.

[7] Voie de ceux à qui Tu as accordé [Tes] bienfaits [particuliers] (la Voie des Prophètes) ; non pas [celle] de ceux qui [sont obstinément hostiles aux Prophètes et aux enseignements célestes et] ont encouru [Ta] punition, ni de ceux qui se sont égarés[, ont égaré les autres et ne sont pas sur Ton chemin].

Sourate 2 : La vache (Al-Baqarah)

Nombre de versets : 286

Ordre Vulgate : 2

Ordre Révélation : 87

Révélée à Médine

 

[Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

 

[1] A. L. M. (Alif. Lâm. Mîm.)

[2] Voici le Livre [sur l’authenticité duquel] il n’y a pas de doute ; il est un guide [parfait] pour ceux qui sont pieux,

[3] ceux qui croient à la réalité suprasensible, accomplissent la Prière, dépensent [sur Notre chemin] de ce que Nous leur avons donné,

[4] ceux qui croient à ce qui t’a été descendu (le Coran, la Révélation) et à ce qui a été descendu (révélé) [aux Prophètes] avant toi (les Ecritures) et croient fermement à la vie future [et à la Résurrection] :

[5] ceux-là sont sur le bon chemin [indiqué] par leur Seigneur, et ce sont eux qui réussiront [dans la vie présente et dans l’autre, à être loin de l’Enfer et à parvenir au Paradis].

[6] Quant à ceux qui sont devenu impies [s’obstinent et corrompent leur cœur], il leur est égal que tu les avertisses ou que tu ne les avertisses pas : ils ne croiront pas ;

[7] [A cause de leurs péchés et de leur impiété obstinés] DIEU a scellé (fermé) leur cœur et leurs oreilles, et il y a un voile sur leurs yeux ; ils subiront un lourd châtiment.

[8] Parmi les hommes certains [hypocrites, etc.] disent : « Nous croyons en DIEU et au Jour [du jugement] dernier », alors qu’ils ne sont pas croyants ;

[9] ils cherchent à tromper DIEU et les croyants ; ils ne trompent qu’eux-mêmes et ils ne s’en rendent pas compte ;

[10] dans leur cœur il y a une maladie (une corruption, une perversité) et [s’ils s’obstinent, par conséquent] DIEU accroîtra leur maladie. Ils auront un châtiment [correctif] douloureux à la mesure de leurs mensonges ;

[11] quand on leur dit : Ne semez pas la corruption sur la terre. Ils disent : « [Mais] nous ne sommes que des réformateurs ! »

[12] ce sont plutôt eux les corrupteurs, mais ils ne s’en rendent pas compte ;

[13] quand on leur dit : « Croyez [en DIEU], comme les hommes croient ». Ils disent : « Croirons-nous comme croient les sots ? » Ce sont plutôt eux les sots, mais ils ne savent pas ;

[14] quand ils rencontrent les croyants, ils disent : « Nous croyons » ; mais dès qu’ils se trouvent seuls avec leurs "diables", ils disent : « Nous sommes de votre parti ; nous ne faisons que nous moquer [des croyants] ! »

[15] DIEU ne leur accorde plus Sa grâce [à cause de leur obstination] et les laisse persister dans leur rébellion [illusoire] et errer [dans leur] aveuglement ;

[16] voilà ceux qui ont troqué le droit chemin contre l’égarement ; ils n’ont tiré aucun profit de leur négoce, ils ne [se] sont pas bien guidés ;

[17] [prétendant mensongèrement réforme et lumière,] leur image est celle de celui qui allumerait un feu [trompant et] éclairant ses alentours, DIEU emporte leur [fausse] lumière (divulgue la vérité) et les laisse [dénudés] dans [leurs] ténèbres, ils ne voient rien ;

[18] sourds, muets, aveugles [et obstinés] ils ne reviennent pas sur leurs pas ;

[19] ou [encore ils ressemblent aux gens frappés par] une averse [qui déferle] de la nuée, chargée de ténèbres, de tonnerre et de foudre ; ils se mettent les doigts dans les oreilles, contre les grondements [de foudre], par crainte de la mort ; DIEU cerne les impies[, hypocrites, idolâtres, criminels, injustes, hommes diaboliques,...].

[20] Peu s’en faut que la flamme [de la foudre] ne les prive de la vue ; chaque fois qu’elle les éclaire [apparemment] ils marchent [un peu] ; mais lorsqu’elle les laisse dans l’obscurité, ils s’arrêtent. Si DIEU voulait, Il emporterait leur ouïe et leur vue. DIEU est Omnipotent.

[21] Ô hommes ! Adorez (obéissez à) votre Seigneur qui vous a créés, comme [Il a créé] ceux qui étaient avant vous, afin que vous soyez pieux ;

[22] [c’est] Lui qui a fait pour vous de la terre une couche et du ciel un toit ; qui fait descendre du ciel une eau grâce à laquelle Il fait surgir des fruits pour [assurer] votre subsistance. Ne donnez pas à DIEU d’égaux alors que vous savez [que Lui seul est DIEU, le Créateur de l’univers] ;

[23] et si vous êtes dans le doute au sujet de ce que Nous avons fait descendre (révélé) à Notre adorateur (le Prophète), apportez donc une sourate semblable et appelez vos témoins autres que DIEU, si vous dites vrai,

[24] si vous n’y parvenez pas - et jamais vous n’y parviendrez - redoutez le Feu qu’alimenteront les hommes [malhonnêtes] et les pierres (idoles), [Feu] réservé aux impies.

[25] Annonce à ceux qui croient [en DIEU, veulent] et travaillent bien [utile à eux-mêmes, à la société humaine et pour la cause de DIEU] ils auront [pour demeures éternelles] des jardins sous lesquels coulent les rivières [paradisiaques] ; chaque fois qu’un fruit leur sera donné, ils diront : « C’est celui-là qui nous avait été donné auparavant » ; il leur sera donné [des fruits] ressemblants [excellents]. Là, ils auront des épouses pures (parfaites), et là ils vivront éternellement.

[26] DIEU n’éprouve aucune gêne à citer en exemple un moustique ou un [autre animal] plus petit [ou plus grand] que cela. Ceux qui croient, savent bien que c’est la vérité venant de leur Seigneur. Quant à ceux qui sont devenu impies, ils disent : « Qu’a voulu dire DIEU par un tel exemple ? » [DIEU,] par cela (par l’exemple) laisse dans l’égarement un grand nombre [d’injustes obstinés et ne les contraint pas à y croire,] et Il guide par cela un grand nombre [d’hommes honnêtes et sincères] ; et, Il ne laisse dans l’égarement que les pervers [obstinés]

[27] qui violent [leur] pacte avec DIEU après [s’]y être engagés, rompent ce que DIEU a ordonné de lier et sèment la corruption sur la terre : Ceux-là sont les perdants.

[28] Comment [pouvez-vous] renier DIEU ? Il vous a donné la vie quand vous étiez morts (vous n’aviez pas la vie). Il vous fera mourir, puis Il vous redonnera la vie, et [à la Résurrection] c’est à Lui que vous serez ramenés [et vous serez jugés] ;

[29] c’est Lui qui a créé pour vous tout ce qui est sur la terre, puis, Il a décidé [de créer] le ciel et Il en a fait sept cieux. Il est Omniscient.

[30] Lorsque ton Seigneur dit aux anges : « Je vais placer sur la terre un lieutenant ». Ils dirent : « Y placeras-Tu quelqu’un qui y sèmera la corruption et répandra le sang, alors que nous, nous [Te] glorifions en [célébrants] Ta louange et proclamons [Ta transcendance et] Ta sainteté ? » [DIEU] dit : « Moi, Je sais ce que vous ne savez pas ».

[31] Il apprit à Adam tous les noms (les êtres désignés par ces noms), puis Il les montra aux anges et [leur] dit : Nommez-Moi ceux-là si vous dites vrai (si vous savez) ;

[32] ils dirent : « Gloire à Toi, nous n’avons de science que celle que Tu nous as donnée. En vérité, Toi, Tu es l’Omniscient, le Sage. »

[33] [DIEU] dit : « Ô Adam, informe les de leurs noms ». Quand il les informa de leurs noms, Il dit : « Ne vous ai-Je pas dit que Je connais les réalités suprasensibles des cieux et de la terre, et que Je connais ce que vous divulguez et ce que vous tenez secret ? » ;

[34] et lorsque Nous dîmes aux anges : « Prosternez-vous devant Adam » ; ils se prosternèrent sauf Iblîs (Satan) qui refusa par orgueil [injuste] et fut du nombre des impies ;

[35] Nous dîmes : « Ô Adam, habite le paradis toi et ta femme, et mangez [de ses fruits bons et purs] à votre guise, partout où vous voudrez, [mais] n’approchez pas de cet arbre (l’arbre prohibé) : vous seriez du nombre des injustes. »

[36] Satan les fit trébucher (les tira) de là [par tentation] et les expulsa de ce (les bienfaits paradisiaques) où ils se trouvaient. Nous dîmes : « Descendez ; vous serez ennemis les uns des autres. Vous (hommes) aurez sur terre un lieu de séjour et une jouissance temporaire ».

[37] Adam reçut des paroles de son Seigneur. Il le pardonna ; [DIEU] est Celui qui agrée le repentir, [Il est] le Très-Miséricordieux [et accorde aux croyants repentants sincères, des biens particuliers] ;

[38] Nous dîmes : « Descendez-en (du Paradis) tous. S’il vous vient de Moi un guide, ceux qui suivront Mon guide n’auront rien à craindre et ne seront pas attristés ;

[39] et [quant à] ceux qui deviennent impies [rejettent les vérités célestes] et nient Nos versets [et Nos signes], voilà ceux qui seront les compagnons du Feu (résultat de leurs mauvaises actions) où ils demeureront perpétuellement ».

[40] Ô enfants d’Israël (Jacob), rappelez-vous les bienfaits dont Je vous ai comblés, soyez fidèles à vos engagements envers Moi pour que Je tienne les promesses que Je vous ai faites. Appréhendez Mon [châtiment] ;

[41] croyez en ce que J’ai fait descendre (le Coran) qui confirme ce qui était avec vous. Ne soyez pas les premiers [venus] à le nier. Ne vendez pas Mes versets [et Mes signes] à un vil prix. Soyez pieux envers Moi (Mes ordres).

[42] N’affublez pas de faux la vérité. Ne cachez pas la vérité alors que vous savez.

[43] Pratiquez (observez) la Prière, donnez l’Aumône et inclinez-vous avec ceux qui s’inclinent [devant DIEU].

[44] Commanderez-vous aux hommes d’être bons [et pieux], mais vous oubliez vous-mêmes [d’être bons et pieux] alors que vous lisez le Livre ? Eh bien ! Ne raisonnez-vous pas ?

[45] Cherchez assistance dans la patience et la Prière ; et, c’est lourd sauf pour ceux qui sont humbles [devant DIEU],

[46] ceux-ci savent qu’ils rencontreront leur Seigneur et qu’ils retourneront à Lui.

[47] Ô enfants de Jacob, rappelez-vous les bienfaits dont Je vous ai comblés et la préséance que Je vous avais donnée sur les mondes [lorsque vous étiez pieux].

[48] Et craignez [pieusement] le Jour où nulle âme (personne) ne suffira, en quoi que ce soit, à une autre, [où] nulle intercession ne sera acceptée d’elle, [où] nulle compensation ne sera reçue et [les criminels] ne seront pas secourus.

[49] Et [rappelez-vous] lorsque Nous vous délivrâmes des gens de Pharaon qui vous imposaient les pires tourments : ils égorgeaient vos fils et laissaient vos femmes (vos filles) en vie [comme domestiques], c’était une grande épreuve venant de votre Seigneur pour vous [délivrer].

[50] Et [rappelez-vous] lorsque Nous fendîmes devant vous la mer, Nous vous sauvâmes, et noyâmes les gens de Pharaon pendant que vous regardiez.

[51] Et [rappelez-vous] lorsque Nous fixâmes à Moïse un rendez-vous de quarante nuits ; puis, après lui (en son absence), vous avez pris le veau [pour idole] et vous étiez injustes ;

[52] puis, malgré cela, Nous vous pardonnâmes [votre transgression] pour que vous soyez reconnaissants.

[53] Et [rappelez-vous] lorsque Nous donnâmes à Moïse l’Ecriture et le Critère [de discernement] pour que vous suiviez la bonne direction.

[54] Et [rappelez-vous] lorsque Moïse dit à son peuple : « Ô peuple, vous vous êtes fait tort en prenant le veau [pour idole]. Revenez donc repentants à votre Créateur. [Ô coupables !] Tuez-vous [votre âme malveillante]. Cela vaut mieux pour vous, auprès de votre Créateur ». Il vous pardonnera ; Il est Celui qui agrée le repentir et [Il est] le Très-Miséricordieux.

[55] Et [rappelez-vous] lorsque vous dîtes : « Ô Moïse, nous ne te croirons jamais, tant que nous n’aurons pas vu DIEU clairement (au physique) ! » La foudre vous frappa pendant que vous regardiez [les conséquences de votre outrance].

[56] Après votre mort, Nous vous ressuscitâmes pour que vous soyez reconnaissants.

[57] Et Nous étendîmes sur vous l’ombre d’un nuage, Nous fîmes descendre sur vous la manne et les cailles. [Nous vous dîmes :] « Mangez des nourritures pures [et salutaires] que Nous vous avons données ». [Mais vous fûtes ingrats. Les ingrats] ne Nous causèrent aucun tort (ils ne peuvent engendrer une perturbation dans Notre règne, Notre création) mais ils causaient du tort à eux-mêmes.

[58] Et [rappelez-vous] lorsque Nous [vous] dîmes : « Entrez dans cette cité, et mangez de ses bienfaits (fruits sains) partout où vous voudrez, à votre guise ; et entrez par la porte en vous prosternant [devant le Seigneur des mondes] et demandez la "rémission" [de vos péchés], [alors] Nous vous pardonnerons vos fautes, et Nous donnerons plus [de récompense] à ceux qui font le bien ».

[59] Mais, ceux qui commirent l’injustice substituèrent à la parole une autre que celle qui leur était prescrite. Nous fîmes descendre sur les injustes, une calamité, du ciel, à cause de leur perversité.

[60] Et [rappelez-vous] lorsque Moïse demanda de l’eau pour son peuple, Nous [lui] dîmes : « Frappe le rocher de ton bâton ». Il jaillit [du rocher] douze sources. Chaque tribu sut où s’abreuver. [Nous leur dîmes] « Mangez et buvez des subsistances que DIEU [vous] a accordées et ne soyez pas les propagateurs de la corruption sur la terre ».

[61] Et [souvenez-vous] lorsque vous dîtes : « Moïse ! Nous ne nous contenterons pas d’une seule nourriture. Prie donc pour nous ton Seigneur, afin que, pour nous, Il fasse pousser des produits de la terre : des légumes, des concombres, des aulx, des lentilles et des oignons ». [Moïse] dit : « Echangerez-vous ce qui est meilleur contre ce qui est plus vil ? Descendez dans n’importe quelle ville ; vous y trouverez ce que vous demandez ». L’avilissement et la misère se sont abattus sur eux (sur les injustes d’entre vous), [ces gens] encoururent le courroux de DIEU parce qu’ils reniaient les versets de DIEU, tuaient les Prophètes à l’encontre de tout droit. [Les injustes] désobéissaient (étaient hostiles aux ordres divins) et transgresseurs.

[62] Ceux qui croient [au Prophète Muhammad], et [ceux qui étaient] Juifs, Chrétiens ou Sabéens, [tous] ceux [d’entre eux] qui croient en DIEU et au Jour dernier et travaillent bien [utile à la société humaine et pour la cause de DIEU], ont leur salaire auprès de leur Seigneur ; ils n’auront rien à craindre et ne seront pas attristés.

[63] [Enfants de Jacob ! Souvenez-vous] lorsque Nous reçûmes [acte de] votre engagement et qu’au-dessus de vous Nous élevâmes le [mont] Tour [et Nous vous dîmes] : « Tenez ferme ce que Nous vous avons donné et rappelez-vous son contenu (mettez-le en pratique) pour que vous soyez pieux ».

[64] Par la suite, vous vous êtes détournés [de votre alliance]. N’eût été la grâce de DIEU et Sa miséricorde envers vous, vous auriez fait partie des perdants.

[65] Vous avez bien connu ceux des vôtres qui ont transgressé le sabbat. Nous leur dîmes alors : « Soyez [métamorphosés en] singes méprisés ».

[66] Nous en fîmes un exemple de châtiment pour leurs contemporains et pour les générations à venir et une exhortation pour les [hommes] pieux.

[67] [Et rappelez-vous] lorsque Moïse dit à son peuple : « DIEU vous commande d’immoler une vache », [ceux qui avaient mauvais cœur] dirent : « Est-ce que tu te moques de nous ? » [Moïse] dit : « je me réfugie en DIEU [et qu’Il me préserve] d’être du nombre des ignorants » ;

[68] [les gens du peuple] dirent : « Invoque pour nous ton Seigneur, qu’Il nous élucide ce qu’elle doit être ». [Moïse] dit : « [DIEU] dit c’est une vache ni trop vieille ni [vierge et] trop jeune mais entre les deux. Faites ce qu’on vous ordonne ».

[69] Ils dirent : « Invoque pour nous ton Seigneur, qu’Il nous élucide ce que doit être la couleur [de la vache] ». [Moïse] dit : « [DIEU] dit c’est une vache jaune [foncée], de couleur vive, réjouissante aux regards ».

[70] Ils dirent : « Invoque pour nous ton Seigneur, qu’Il nous élucide ce qu’elle doit être, car les vaches se ressemblent toutes à nos [yeux] ; nous serons, si DIEU veut, bien guidés ».

[71] [Moïse] répondit : « [DIEU] dit c’est une vache qui n’est pas encore habituée à labourer la terre ni à arroser le champ, [une vache] sans défaut et sans tache ». Ils dirent : « A présent, tu as apporté la vérité ». Ils l’immolèrent ; mais ils avaient failli ne pas le faire.

[72] [Souvenez-vous] lorsque vous avez tué un homme et vous vous êtes rejetés ce [crime] les uns sur les autres ! Mais DIEU divulgua ce que vous cachiez.

[73] Nous [DIEU] dîmes : « Frappez le [cadavre] avec un de ses morceaux (un morceau de la vache immolée) » [et le mort ressuscita.] Ainsi DIEU fait revivre les morts et vous montre Ses signes afin que vous raisonniez.

[74] Vos cœurs, ensuite, se sont endurcis [à cause de vos péchés] et sont [devenus] comme de la pierre ou plus durs encore. Car il y a des pierres d’où jaillissent des ruisseaux, d’autres qui se fendent et d’où sort de l’eau, d’autres qui dévalent par crainte [révérencielle] de DIEU [mais vos cœurs ne produisent rien de bon]. DIEU n’est pas inattentif à ce que vous faites.

[75] Ambitionnez-vous [ô croyants !] qu’ils (les gens susdits) vous croient (croient à votre religion) ? Déjà certains d’entre eux entendaient la parole de DIEU et la comprenaient (la connaissaient bien), [mais] la falsifiaient sciemment !

[76] Quand ils rencontrent les croyants, ils disent : « Nous croyons » ; mais, revenus seuls avec les leurs, ils disent : « Allez-vous leur confier (aux croyants) ce que DIEU vous a dévoilé pour qu’ils s’en servent comme argument contre vous, devant votre Seigneur ? Ne raisonnez-vous pas ? »

[77] Ne savent-ils donc pas que DIEU sait ce qu’ils tiennent secret et ce qu’ils divulguent ?

[78] Il y a parmi eux des illettrés qui ne savent rien du Livre et ne le considèrent que comme de vains espoirs. Ils ne font que conjecturer.

[79] Malheur à ceux qui de leurs propres mains composent un livre puis disent : « Ceci vient de DIEU » pour en faire négoce à vil prix ! Malheur à eux pour ce que leurs mains ont écrit. Malheur à eux pour les gains qu’ils en tirent.

[80] Ils disent : « Le Feu ne nous touchera que quelques jours comptés ! » Dis[-leur] : « Avez-vous noué un pacte avec DIEU ? - [Auquel cas] DIEU ne manquera jamais à Son pacte - Ou bien dites-vous de DIEU ce que vous ne savez pas ? »

[81] Bien [au contraire] ! Quiconque commet un péché et [s’y obstine,] sera cerné par le mal [du péché], celui-là sera l’hôte du Feu, où il demeurera à perpétuité.

[82] [Mais] ceux qui croient [en DIEU, veulent] et travaillent bien [utile aux hommes et pour la cause de DIEU], ceux-ci seront les hôtes du Paradis où ils vivront éternellement.

[83] [Souvenez-vous] lorsque Nous prîmes acte de l’engagement des enfants d’Israël, [leur dîmes :] « N’adorez que DIEU, soyez bienveillants envers [votre] père et [votre] mère, envers les proches parents, les orphelins et les nécessiteux. Tenez à autrui un langage vrai et honnête. Pratiquez la Prière et donnez l’Aumône ». Mais excepté un petit nombre d’entre vous (enfants d’Israël), vous avez tourné le dos (vous avez violé le pacte). Vous vous êtes détournés [de votre Livre].

[84] [Souvenez-vous] lorsque Nous prîmes acte de votre engagement [vous disant] : « Ne répandez pas [par le meurtre] le sang. Ne vous expulsez pas les uns les autres de vos maisons ». Vous [y] avez souscrit et [en] étiez témoins.

[85] Et voilà où vous en êtes : [malgré votre engagement envers DIEU, entre peuples etc.] vous vous entre-tuez ; vous expulsez certains d’entre vous de leurs demeures ; vous vous prêtez main-forte pour les accabler d’abus et d’oppression et s’ils deviennent captifs, vous les rançonnez alors que leur expulsion vous est interdite. Croyez-vous en une partie de l’Ecriture et en rejetez-vous l’autre ? Ceux d’entre vous qui agirez de la sorte ne méritent que l’ignominie en la vie d’ici-bas, et le Jour de la résurrection ils seront refoulés au plus dur châtiment. DIEU n’est pas inattentif à ce que vous faites.

[86] Voilà ceux qui ont troqué [l’éternel bonheur de] la vie future contre [les jouissances illicites de] la vie d’ici-bas. Leur châtiment ne leur sera en rien allégé et ils ne seront pas secourus.

[87] Nous avons donné l’Ecriture à Moïse et après celui-ci Nous avons envoyé d’autres Prophètes. Nous avons donné des preuves à Jésus fils de Marie et l’avons assisté de l’Esprit saint. Eh quoi ! Chaque fois qu’un Prophète vous apportait [un message] qui ne flatte pas vos passions, vous vous enorgueillissiez [injustement] en traitant les uns de menteurs et en tuant les autres ?

[88] [Les impies, hypocrites, idolâtres, pécheurs obstinés, injustes,...] disent [par moquerie] : « Nos cœurs sont enfermés ! » C’est que DIEU les a maudits à cause de leur infidélité [et opposition aux enseignements célestes]. Ils croient médiocrement.

[89] Quand leur vint, de la part de DIEU, un Livre (le Coran) confirmant ce (les signes) qu’ils avaient déjà - ils imploraient auparavant l’assistance [divine] contre les infidèles [etc.] -, quand leur vint ce qu’ils connaissaient (ce qui était écrit dans leur Ecriture) ils le renièrent. Que la malédiction de DIEU soit sur les incrédules [hypocrites, hommes diaboliques, pécheurs obstinés, tous les corrupteurs et pervertisseurs] !

[90] Mauvais est ce contre quoi ils ont troqué leurs âmes : ils ont nié ce que DIEU a révélé. [Leur négation étant causée] par tyrannie [et jalousie] du fait que DIEU, par sa grâce, révèle à qui Il veut parmi Ses adorateurs. Ils ont encouru ainsi courroux sur courroux (punition sur punition). Aux incrédules[, hypocrites, criminels, injustes obstinés,..., est réservé] un châtiment avilissant.

[91] Et quand on leur dit : « Croyez à ce que DIEU a fait descendre (révélé) », ils disent : « Nous croyons à ce qui nous a été descendu ! » Ils renient ce que [DIEU a révélé] après et qui est [pourtant] la vérité confirmant ce qu’ils avaient reçu. Dis[-leur] : « Pourquoi donc tuiez-vous, autrefois, les Prophètes de DIEU, si vous êtes [bien intentionnés et] croyants ? »

[92] Et Moïse vous a apporté les preuves. [Pourtant] après lui (en son absence), vous avez pris le veau [comme objet d’adoration]. Vous avez été injustes.

[93] [Souvenez-vous] lorsque Nous prîmes acte de votre engagement et qu’au-dessus de vos têtes Nous élevâmes le mont [et vous dîmes] : « Tenez fermement ce que Nous vous avons donné (l’Ecriture). Ecoutez (obéissez aux ordres) ». [Les injustes] dirent : « Nous avons entendu et nous avons désobéi ! » Du fait de leur impiété, leurs cœurs furent abreuvés [d’amour] pour le veau. Dis[-leur] : « Mauvais est ce que vous ordonne votre foi, si vous êtes croyants ».

[94] Dis[-leur] : « S’il est vrai que la demeure ultime auprès de DIEU vous est réservée à l’exclusion d’autres hommes, alors souhaitez [et n’ayez pas peur de] la mort si vous dites vrai ».

[95] Mais, à cause de ce qu’ont perpétré leurs mains (les mauvaises actions), ils ne la souhaiteront jamais (la mort). Et DIEU connaît bien les injustes.

[96] Tu les trouveras les hommes les plus attachés à une vie [abusive], plus [attachés] que ceux qui associent [des idoles à DIEU]. Tel d’entre eux aimerait vivre mille ans. Mais une telle longévité ne le sauvera pas du châtiment [qui l’attend]. Et DIEU voit ce qu’ils font.

[97] Dis[-leur] : « Qui est ennemi (impie) envers Gabriel, [est en haine avec les enseignements de DIEU, car] c’est lui (Gabriel) qui, avec la permission (biwilâyati, par la volonté) de DIEU, fait descendre (apporte) à ton cœur [le Coran] qui confirme ce qui l’a précédé. [Le Coran] étant guide et bonne nouvelle pour [tous] les croyants ».

[98] Quiconque est (se déclare) ennemi de DIEU, de Ses anges, de Ses prophètes, de Gabriel et de Michel [il est impie], DIEU est ennemi (ordonne dans un sens opposé à) des impies.

[99] [Prophète,] Nous avons fait descendre sur toi des versets parfaitement clairs. Ne les rejettent que les pervers.

[100] [N’est-ce pas qu’à] chaque fois qu’ils prennent un engagement, une partie d’entre eux le dénonce. C’est que la plupart d’entre eux [à cause de leurs injustices et de leurs péchés] n’embrassent pas la foi.

[101] Quand leur est venu un Prophète de DIEU, confirmant ce (les versets et les signes) qu’ils avaient [reçus avant], les gens auxquels l’Ecriture était donnée [mais qui furent pécheurs] ont rejeté le livre de DIEU derrière leur dos, comme s’ils ne [le] connaissaient pas !

[102] Ils ont suivi ce (les assertions) que les démons récitaient (et inspiraient aux gens) sous le règne (au temps) de Salomon. Salomon n’a jamais été impie. Mais les démons ont été impies ; ceux-ci enseignaient aux gens la magie et ce qui a été descendu aux deux anges Hârout et Mârout à Babylone - [Ces anges] n’instruisaient personne sans dire : « Nous ne sommes qu’une tentation. Ne sois donc pas impie ! » - [Les gens malhonnêtes] apprenaient de ces deux [anges] ce (le moyen magique) avec quoi ils pouvaient séparer le mari de son épouse - Mais [les magiciens] ne peuvent nuire à personne par [la magie] sans la permission de DIEU (DIEU fait échouer leurs artifices iniques) -. Ils apprenaient ce qui leur nuisait et ne leur était d’aucun profit. Ils savaient pourtant que celui qui acquiert [ce pouvoir (la magie)] n’aura aucune part dans la vie future. Mauvais était ce contre quoi ils ont troqué leur âme ! Si [seulement] ils savaient.

[103] S’ils avaient cru [en DIEU], s’ils étaient pieux, la récompense venant de DIEU eût été meilleure. S’ils savaient.

[104] Croyants, n’usez pas de l’expression "râcinâ", (prête-nous l’oreille) [car, des impies, tordant leur langue, en usaient péjorativement]. Dites [plutôt] "nzurnâ" (permet-nous de comprendre) et écoutez [bien ce que le Prophète dit]. Les impies auront un châtiment douloureux.

[105] Il ne plaît pas aux impies des Gens de l’Ecriture, ni aux associateurs qu’un bien [émanant] de votre Seigneur descende sur vous (les croyants). DIEU accorde spécialement Sa miséricorde à qui Il veut. DIEU est le Maître de la grâce immense.

[106] Que Nous abrogions un verset [ou un signe] ou que Nous le laissions dans l’oubli, Nous en apportons un meilleur ou un pareil. Ne sais-tu pas que DIEU est Puissant sur toute chose ?

[107] Ne sais-tu pas qu’à DIEU appartient le royaume des cieux et de la terre et que vous n’avez, en dehors de DIEU, ni protecteur (ami-guide) ni secours [sincère] ?

[108] Voulez-vous questionner votre Prophète comme fut questionné Moïse antérieurement ? Quiconque échange la croyance [en DIEU et la piété] contre l’impiété, perd le droit chemin.

[109] Beaucoup parmi ceux qui ont reçu l’Ecriture [ont délaissé les enseignements célestes, ont corrompu leur cœur par les péchés et les injustices. Ils] aimeraient vous faire, après avoir cru, apostasier, et ce, par leur jalousie, la vérité (le Coran et la Révélation) s’étant manifestés à leurs yeux. Pardonnez et passez jusqu’à ce que DIEU fasse connaître Son commandement. DIEU est Omnipotent.

[110] Accomplissez la Prière et donnez l’Aumône. Tout bien que vous avancerez pour vous-mêmes (pour votre âme), vous le retrouverez auprès de DIEU. DIEU voit parfaitement ce que vous faites.

[111] [Les Gens de l’Ecriture] ont dit : « N’entrera au Paradis que celui qui est Juif [ont dit les Juifs,] ou Chrétien [ont dit les Chrétiens] ! » Voilà leur souhait illusoire. Dis[-leur] : « Apportez votre preuve, si vous dites vrai ».

[112] [Mais] plutôt celui qui se soumet à DIEU et fait du bien, aura sa récompense auprès de son Seigneur. [Ces hommes honnêtes et sincères] n’auront rien à craindre et ne seront pas attristés.

[113] Les Juifs ont affirmé : « [Nous avons la bonne religion et] les Chrétiens ne sont pas dans le vrai », et les Chrétiens ont affirmé : « [Nous avons la bonne religion et] les Juifs ne sont pas dans le vrai ». [Les uns et les autres] récitent, pourtant, le Livre. Ceux qui ne savent rien [tels les idolâtres] tinrent un langage pareil au leur. Le Jour de la résurrection, DIEU [l’Omniscient] jugera leurs différends.

[114] Qui est plus injuste que celui qui empêche que dans les mosquées de DIEU Son nom soit invoqué et qui entreprend leur ruine ? Ces gens [injustes] ne devraient y entrer qu’avec crainte. Ils auront l’ignominie ici-bas et un châtiment immense dans la vie future.

[115] L’orient et l’occident sont à DIEU [le Créateur de l’univers]. Où que vous vous tourniez, là est la Face (direction) de DIEU. DIEU est Munificent, Omniscient.

[116] [Il y a des hommes qui] disent : « DIEU a adopté (engendré) un fils [ou, des enfants] ! » [Mais non,] pureté [et transcendance] à Lui ! Ce qui est dans les cieux et sur la terre [est créé par Lui et] Lui appartient. Tous Lui obéissent [en tant que créatures].

[117] [DIEU Un est le] Créateur absolu des cieux et de la terre ; lorsqu’Il décrète une chose, Il dit : "Sois !" et elle est.

[118] Ceux qui ne savent pas disent : Pourquoi DIEU ne nous parle-t-Il pas, ou [pourquoi] un signe [manifeste ou un verset] ne nous vient-il pas [de Sa part] ? [Les impies, injustes,..., de cœur malsain] qui les précédèrent tinrent un langage pareil au leur : leurs cœurs se ressemblent. Nous avons clairement exposé les signes [et les versets] pour les hommes doués de certitude.

[119] [Prophète !] Nous t’avons envoyé vraiment, en annonciateur et en avertisseur. Tu n’auras pas à rendre compte [des actes] des compagnons de la Fournaise.

[120] Ni Juifs ni Chrétiens ne seront contents de toi tant que tu n’auras pas suivi [ce qu’ils appellent] leur religion. Dis[-leur] : « La guidance de DIEU, c’est elle [seule] qui est la [bonne] guidance ». Si tu suivais leurs passions, après avoir reçu la science [venant de DIEU], tu n’aurais plus en DIEU protecteur ni soutien.

[121] Ceux à qui Nous avons donné le Livre [et] le récitent [et suivent ses enseignements] comme il faut le réciter, ceux-là y croient [sincèrement, ou, croient au Prophète]. [Mais] ceux qui le nient (s’y opposent), ceux-là seront les perdants.

[122] Ô enfants de Jacob, rappelez-vous les bienfaits dont Je vous avais comblés et que Je vous avais donné préséance sur les mondes [de l’époque].

[123] Et craignez [pieusement] le Jour où nulle âme (personne) ne suffira, en quoi que ce soit, à une autre, nulle compensation ne sera acceptée d’elle, nulle intercession ne peut lui être utile et où [les criminels] ne seront pas secourus.

[124] Et [rappelez-vous] lorsque le Seigneur d’Abraham l’éprouva par des paroles (ordres), lui les accomplit parfaitement. [DIEU] dit : « Je ferai de toi un Imâm (guide parfait désigné par DIEU) pour les hommes ». [Abraham] dit : « Est-il aussi de ma descendance ? » [DIEU] dit : « [Oui, mais] Mon pacte ne concerne pas les injustes (aucun homme imparfait ne peut être Imâm) ».

[125] Nous avons fait de la Maison [de la Kacba] un lieu de visite [sainte] et un lieu de sécurité [sacré] pour les hommes. [Nous avons dit] : « Prenez donc la station d’Abraham comme lieu de prière ». Et Nous avons enjoint à Abraham et à Ismaël : « Purifiez Ma maison pour ceux qui [viendront] tourner autour, pour ceux qui observeront une retraite pieuse, pour ceux qui s’inclineront [et] se prosterneront [devant DIEU] ».

[126] Et [rappelle aux hommes] lorsque Abraham dit : « Seigneur, fais que cette cité soit sûre et accorde des subsistances [pures et agréables] à ceux de ses habitants qui croient en DIEU et au Jour [du jugement] dernier ». [DIEU] dit : « [c’est exaucé, mais] quiconque est impie [obstiné], Je le laisserai se réjouir peu [de temps], puis, Je le contraindrai au châtiment du Feu (résultat de ses actes), quelle désagréable fin ».

[127] Et [rappelle] lorsque Abraham et Ismaël élevaient les assises de la Maison [et ils disaient] : « Seigneur, accepte [cela] de notre part, Toi qui entends tout [et Toi qui es] Omniscient,

[128] Seigneur, fais que nous Te soyons soumis, fais de notre postérité une communauté qui Te soit soumise. Montre-nous nos rites (sacrés) et agrée notre repentir. Car, Tu agrées le repentir [et Tu es] Très-Miséricordieux,

[129] Seigneur, envoie-leur un Prophète de chez eux (des habitants de cette Cité) qui leur récite Tes versets, leur enseigne le Livre et la sagesse et les purifie. Toi, Tu es le Puissant honoré, le Sage ».

[130] Qui donc s’écarte, à moins d’être sot (ignorant la valeur de son âme), de la religion d’Abraham ? [Abraham,] Nous l’avons choisi en ce monde et, dans la vie future, il est parmi les [hautes dignités,] vertueux (dévoués à DIEU).

[131] Lorsque le Seigneur lui dit : « Soumets-toi (obéis aux enseignements du Seigneur) », il dit : « Je me soumets au Seigneur des mondes ».

[132] Abraham le recommanda à ses enfants et Jacob [fit comme Abraham] : « Mes enfants, DIEU a choisi pour vous la religion, ne mourez point sans que vous soyez des [croyants] soumis ».

[133] Etiez-vous présents quand la mort s’approcha de Jacob et qu’il dit à ses enfants : « Qu’adorerez-vous, après moi ? » Ils dirent : « Nous adorerons ton DIEU et le DIEU de tes pères Abraham, Ismaël et Isaac, DIEU Unique à qui nous sommes soumis (obéissants à Ses enseignements) ».

[134] Voilà une communauté qui a passé. A elle ses acquis et à vous vos acquis. Vous n’avez pas à répondre de ce qu’ils faisaient.

[135] Et [les Gens de l’Ecriture] disent : « Soyez Juifs ou Chrétiens, vous serez guidés ». Dis[-leur] : « [Non !] Plutôt [suivez] la pure religion d’Abraham, [Abraham] n’était point de ceux qui donnent des associés [à DIEU] ».

[136] [Croyants,] dites : « Nous croyons en DIEU et à ce qui est descendu sur nous (la Révélation), en ce qui est descendu sur Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et aux [Prophètes des] Tribus, et en ce qui est donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui est donné aux [autres] Prophètes par leur Seigneur ; nous ne faisons de différence entre aucun d’eux et nous Lui sommes soumis (obéissants) ».

[137] Si [les Gens de l’Ecriture] croient [en DIEU Un, le Créateur de l’univers,] comme vous croyez, alors ils sont dans la bonne voie ; s’ils tournent le dos, ils sont dans une dissidence ; DIEU te suffira contre eux. [DIEU] entend tout [et Il est] Omniscient.

[138] [Les croyants ont la] couleur (éclat, force et sympathie de la religion) de DIEU, et qui est meilleur que DIEU en sa couleur (de la religion). C’est Lui que nous adorons (obéissons).

[139] Dis [aux Gens de l’Ecriture] : « Disputerez-vous avec nous au sujet de DIEU ? Il est notre Seigneur et votre Seigneur, à nous [revient le résultat de] nos actions, et à vous [revient le résultat de] vos actions ; [quant à nous] nous sommes sincères envers Lui.

[140] Ou dites-vous qu’Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et les [Prophètes des] Tribus étaient Juifs ou Chrétiens ? » Dis[-leur] : « Est-ce vous qui avez plus de science ou DIEU ? Et qui est plus injuste que celui qui dissimule un témoignage venu de DIEU ? DIEU n’est pas inattentif à ce que vous faites ».

[141] Voilà une communauté qui a passé. A elle ses acquis et à vous vos acquis. Vous n’avez pas à répondre de ce qu’ils faisaient.

[142] Les insensés parmi les hommes diront : « Qu’est-ce qui les a détournés de la direction (qibla) vers laquelle ils s’orientaient autrefois[, lors de la Prière] ? » Dis[-leur] : « L’orient et l’occident sont à DIEU. Il guide qui Il veut [ou, celui qui le veut sincèrement] vers une voie droite (vers la pratique de Ses enseignements). »

[143] Ainsi avons-Nous fait de vous [croyants] la communauté du [juste] milieu afin que vous soyez témoins (modèles) pour les hommes et que le Prophète soit le témoin pour vous. Et Nous n’avons institué la direction (qibla) vers laquelle [ô Prophète] tu t’orientais que pour discerner celui qui suivait le Prophète de celui qui tournait les talons. En effet, c’était difficile sauf pour ceux que DIEU a guidés. DIEU ne laissera pas disparaître [la récompense de] votre croyance. DIEU est plein de bienveillance envers les hommes, Miséricordieux.

[144] Nous te voyions tourner [souvent] ton visage vers le ciel. Nous t’avons orienté vers une direction (la qibla) qui te satisfera. Tourne ton visage vers la Mosquée sacrée. Où que vous soyez, tournez votre face (votre cœur) dans sa direction (vers la Kacba). Ceux qui ont reçu le Livre savent que c’est là la vérité venant de leur Seigneur. DIEU n’est pas inattentif à ce qu’ils font.

[145] Si tu fournissais toutes les preuves à ceux qui ont reçu l’Ecriture [mais qui ne pratiquent pas,] ils ne suivraient pas ta direction (la qibla). Tu n’as pas à t’orienter vers leur direction. [Eux-mêmes] ne s’orientent pas les uns vers la direction des autres. Toi, si avec ce que tu as reçu de science [venue de DIEU], tu suivais leurs passions, tu ferais partie des injustes.

[146] Ceux à qui Nous avons donné l’Ecriture la reconnaissent [ou, connaissent le Prophète et ce qu’il dit] comme ils connaissent leurs propres fils. [Pourtant] une fraction d’entre eux cachent sciemment la vérité.

[147] La vérité (la désignation de la Kacba comme qibla) vient de ton Seigneur ; veille bien à ne pas être du nombre des sceptiques (ne te concentre pas sur les sceptiques).

[148] A chacun une "direction" vers laquelle il s’oriente. Entrez en compétition [les uns avec les autres] pour [réaliser] ce qui est bien [utile à tout le monde]. Où que vous soyez, DIEU vous ramènera tous [à la Résurrection, vous serez récompensés]. DIEU est Omnipotent.

[149] Et d’où que tu partes, oriente ton visage (ton cœur) vers la Mosquée sacrée. Voilà bien la vérité venant de ton Seigneur. DIEU n’est pas inattentif à ce que vous faites [extérieurement et intérieurement, en action et en intention].

[150] Et d’où que tu partes, oriente ton visage vers la Mosquée sacrée. Où que vous soyez, [lors de la Prière] tournez vos visages dans sa direction ; afin que les gens n’aient pas d’argument contre vous, sauf ceux d’entre eux qui sont injustes [et que] vous n’avez pas à redouter. Craignez-Moi [pieusement], pour que Je parachève Mes bienfaits à votre égard, afin que vous soyez bien guidés.

[151] Ainsi Nous vous avons envoyé un Prophète choisi parmi vous ; il vous récite Nos versets, vous purifie, vous enseigne le Livre et la sagesse, et vous enseigne ce que vous ne saviez point.

[152] Souvenez-vous de Moi, Je Me souviendrai de vous. Soyez reconnaissants à Mon égard et ne soyez pas ingrats envers Moi.

[153] Croyants, recourez à la patience et à la Prière (persévérez dans la voie de la patience et de la prière) car DIEU est avec ceux qui patientent [sur Son chemin].

[154] Ne dites pas que ceux qui sont tués sur le chemin de DIEU sont morts. Au contraire ils sont vivants mais [en majorité] vous ne vous en rendez pas compte.

[155] Nous vous éprouverons par la peur, la faim, les pertes de biens, de personnes et de récoltes. Annonce la bonne nouvelle à ceux qui patientent [sur Notre chemin],

[156] qui disent lorsqu’un malheur les atteint : « Nous sommes à DIEU, nous retournerons à Lui ».

[157] A eux la bénédiction de leur Seigneur ainsi qu’une miséricorde [les biens particuliers accordés par Lui], et ceux-là sont les bien guidés.

[158] [Les deux collines] Safâ et Marwah sont des signes rituels de DIEU. Celui qui fait le Pèlerinage à la Maison (la Kacba) ou fait [la visite surérogatoire] l’cUmra, nul reproche à lui (c’est une vertu) d’accomplir les [sept] parcours rituels entre ces deux [collines]. Et celui qui accomplit plus de bien [sur le chemin de DIEU], DIEU est Reconnaissant [et] Omniscient.

[159] Ceux qui dissimulent les preuves et le guide que Nous avons révélés aux hommes - une fois que Nous l’avons indiqué (le guide) - dans l’Ecriture [originale], DIEU les maudit et les maudisseurs (anges, etc.) les maudissent,

[160] sauf ceux qui se repentent, s’amendent et déclarent [ouvertement la vérité], à ceux-là Je leur pardonnerai, car Je suis Celui qui agrée le repentir, le Très-Miséricordieux (qui accorde aux croyants repentants sincères, les biens particuliers).

[161] Quant à ceux qui font preuve de l’impiété et meurent impies, ils encourront la malédiction de DIEU, des anges et de tous les hommes,

[162] ils y demeureront perpétuellement ; leur châtiment ne sera pas allégé (ils subiront le résultat de leurs mauvais actes), et aucun répit ne leur sera accordé.

[163] Votre DIEU est un DIEU unique (Un, le Créateur de l’univers). Pas d’autre dieu sinon Lui. Il est Tout-Miséricordieux et Très-Miséricordieux.

[164] Dans la création des cieux et de la terre, dans l’alternance du jour et de la nuit, dans le navire qui vogue sur la mer avec ce qu’il apporte de profitable pour les hommes, dans l’eau que DIEU envoie du ciel et par laquelle Il fait revivre la terre quand elle est morte et y dissémine toutes sortes d’animaux, dans le souffle [et la variation] des vents et dans le nuage soumis [et suspendu] entre ciel et terre, il y a des signes pour [attirer à DIEU] ceux qui font usage de leur intelligence [saine].

[165] Il est des hommes qui adoptent en dehors de DIEU des associés (idoles), [et] ils les aiment comme [ils devraient] aimer DIEU, mais les croyants sont beaucoup plus ardents dans leur amour pour DIEU. Si ceux qui ont commis des injustices pouvaient imaginer lorsqu’ils seront face au châtiment, [ils se rendront compte] que la force tout entière appartient à DIEU et que DIEU détient un sévère châtiment [parfaitement juste].

[166] Lorsqu’à la vue du châtiment, ceux qui étaient suivis (les chefs criminels) désavoueront ceux qui [les] avaient suivis et que se briseront leurs liens ;

[167] et ceux qui auront suivi [les chefs criminels] diront : « Ah ! Si un retour [en arrière] nous était possible ! Nous les désavouerions alors comme ils nous ont désavoués ! » C’est ainsi que DIEU leur montrera leurs actes, [source de] remords pour eux, et ils ne sortiront pas du Feu (du résultat de leurs actes).

[168] Ô hommes ! De ce qui existe sur la terre, mangez ce qui est licite et pur et ne suivez point les pas (les tentations) de Satan [car] il est pour vous un ennemi déclaré.

[169] [Satan] ne vous ordonne que le mal et la turpitude et [vous incite à] dire contre DIEU ce que vous ne savez pas.

[170] Et quand il leur est dit [aux impies] : « Suivez ce que DIEU a fait descendre (révélé) », ils disent : « Nous suivrons plutôt ce sur quoi nous avons trouvé nos pères ». [Les suivront-ils] même si leurs pères n’avaient jamais réfléchi et n’avaient jamais été dans le bon chemin ?

[171] Les impies ressemblent à [un être qui est en danger et] auquel un [berger] crie [pour le sauver] et qui n’entend qu’un appel et une voix [confuse] ; sourds, muets et aveugles, ils ne font pas usage de leur intelligence.

[172] Croyants ! Mangez des [nourritures] pures que Nous vous avons données et remerciez DIEU, si c’est Lui que vous adorez (vous obéissez).

[173] [DIEU] vous a interdit seulement [de manger la chair d’une bête] morte (de mort naturelle, ou, égorgée sans observer la loi divine), le sang, la viande de porc et [celle de tout animal] sur lequel on aura [en l’égorgeant] invoqué un [nom] autre que [celui de] DIEU. [Mais] quiconque est contraint [d’en user par nécessité], sans [être pour cela] rebelle ni transgresseur, nul péché ne lui sera imputé. En vérité, DIEU pardonne [Il est] Très-Miséricordieux [et c’est Lui qui vous accorde Ses bienfaits].

[174] Ceux qui cachent ce que DIEU a fait descendre (révélé) du Livre ou le vendent à vil prix, voilà ceux qui ne se remplissent les entrailles que de Feu ; le Jour de la résurrection DIEU ne leur parlera pas, Il ne les absoudra point. Ils subiront un douloureux châtiment

[175] voilà ceux qui troquent le droit chemin contre l’égarement, le pardon contre le châtiment. Qu’est-ce qui leur fait supporter le Feu ? (Ils s’adonnent sciemment au Feu !)

[176] [Le châtiment leur sera infligé] car DIEU a fait descendre le Livre avec la vérité. Ceux qui se livrent à des controverses à son sujet, sont en une grave dissidence.

[177] La bonté [pieuse] ne consiste pas à tourner votre visage vers l’orient ou l’occident [le levant ou le couchant]. [L’homme] bon est celui qui croit en DIEU et au Jour [du jugement] dernier, aux anges, au Livre et aux Prophètes ; [l’homme] qui, pour son amour (l’amour de DIEU), donne de ses biens[, pour attaché qu’il y soit,] aux proches, aux orphelins, aux nécessiteux, aux voyageurs indigents, aux mendiants et pour la libération des esclaves ; [l’homme] qui pratique (observe) la Prière, donne l’Aumône ; [les hommes] qui respectent leurs promesses et qui [sur le chemin de DIEU] sont patients dans l’adversité, dans la souffrance et au moment du danger. Voilà ceux qui disent vrai, voilà ceux qui sont pieux.

[178] Croyants, le talion vous est prescrit en cas de meurtre : libre pour libre, esclave pour esclave, femme pour femme. Mais celui qui aura bénéficié d’une remise de peine de la part de son frère [en religion], devra prendre des mesures équitables [pour le versement du prix du sang], et s’en acquitter de la meilleure façon. voilà un allégement [de peine, prescrit] par votre Seigneur, une grâce. Quiconque après cela transgresse, aura un douloureux châtiment.

[179] Il y a une [garantie de] vie pour vous dans le talion, ô hommes doués d’intelligence, afin que vous soyez pieux.

[180] Il vous est prescrit, quand la mort se présente à l’un de vous, s’il laisse des biens, de faire un testament en faveur des parents (son père et sa mère) et des proches, de manière [juste et] reconnue équitable. C’est un devoir pour les pieux.

[181] Quiconque modifie (altère un testament) après l’avoir entendu, le péché ne pèsera que sur ceux qui l’ont modifié, [car] DIEU entend tout [et Il est] Omniscient.

[182] Mais celui qui craignant la partialité ou le péché du testateur, réconcilie [les héritiers, conformément à la loi divine], nul péché (c’est une vertu) pour lui. DIEU pardonne [et Il est] Très-Miséricordieux.

[183] Croyants, le jeûne vous est prescrit, comme il a été prescrit à ceux qui vous ont précédés, afin que vous soyez pieux.

[184] [Le Jeûne est observé pendant] un nombre de jours comptés. Celui d’entre vous qui serait malade ou en voyage, [devra jeûner] d’autres jours en nombre égal. Et il incombe à ceux qui ne pourraient le supporter [qu’avec grande difficulté et le rompent], de le compenser en nourrissant un pauvre ; quelqu’un, volontairement, ferait davantage (donnerait plus de nourriture) cela vaudrait mieux pour lui ; mais il est mieux pour vous de jeûner, si vous saviez.

[185] [Ces jours sont] le mois de Ramadhân pendant lequel (à la nuit du Décret divin) fut descendu (révélé) le Coran pour guider les hommes, pour montrer clairement le bon chemin et [comme le critère du] discernement. Celui d’entre vous qui est présent en ce mois, qu’il jeûne. Celui d’entre vous qui serait malade ou en voyage, [qu’il jeûne] d’autres jours, en nombre égal. DIEU veut pour vous la facilité, Il ne veut pas pour vous la difficulté. A vous de compléter le nombre [de jours] ; et glorifiez DIEU qui vous a guidés afin que vous soyez reconnaissants.

[186] Et quand Mes serviteurs t’interrogent à Mon sujet, en vérité Je suis proche, J’exauce l’appel de celui qui [m’]appelle dès qu’il M’appelle. Qu’ils répondent à Mon appel et qu’ils croient en Moi afin qu’ils soient bien guidés.

[187] Il vous est permis, la nuit du Jeûne, d’avoir des rapports avec vos femmes. Elles sont un vêtement pour vous et vous êtes un vêtement pour elles. DIEU sait que vous vous êtes porté préjudice à votre âme. Il a agréé votre repentir et vous a pardonnés. Maintenant, [pendant les nuits de Ramadhân, il est permis que vous] ayez des rapports avec elles ; et cherchez ce que DIEU a prescrit en votre faveur. [La nuit, vous pouvez] manger et boire [des choses licites] jusqu’à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc de l’aube du fil noir [de la nuit], puis jeûnez complètement jusqu’à [la tombée de] la nuit [suivante]. Et n’ayez pas de rapports avec elles pendant que vous êtes en retraite pieuse dans les mosquées. Telles sont les limites [normatives de la loi] de DIEU, ne vous en approchez pas (évitez d’en transgresser). Ainsi DIEU explique Ses versets [et les signes] aux hommes afin qu’ils soient pieux.

[188] Ne dévorez pas à tort vos biens entre vous, n’en faites pas des présents aux juges [injustes] pour [les corrompre et] vous accaparer une partie des biens des gens, dans le péché (illégitimement), tandis que vous savez.

[189] Ils t’interrogent sur les croissants lunaires. Dis[-leur] : « Ils servent de repères de temps pour les hommes et pour le Pèlerinage ». Le bien n’est pas d’entrer dans les maisons par-derrière, mais d’être pieux. Entrez dans les maisons (les affaires) par la porte (la légalité) et soyez pieux envers DIEU afin que vous parveniez à la félicité.

[190] Combattez, [en restant] sur le chemin de DIEU, [les corrupteurs] qui vous combattent, mais ne transgressez pas, DIEU n’aime pas les transgresseurs.

[191] Tuez les [pervertisseurs qui vous combattent] partout où vous les trouvez, chassez-les d’où ils vous chassaient. Le trouble (chercher à détourner les hommes de leur croyance en DIEU et encourager la perversité) est pire que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne [commencent à] vous y combattre. S’ils vous [y] combattent tuez-les, c’est la punition réservée aux impies.

[192] S’ils s’arrêtent (renoncent aux hostilités), DIEU pardonne [Il est] Très-Miséricordieux.

[193] Combattez les [pervertisseurs] jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de trouble et que la religion soit [observée] pour DIEU. S’ils s’arrêtent (renoncent aux hostilités) [rappelez-vous qu’hostilité n’est permise si ce n’est contre les injustes].

[194] Mois sacré contre mois sacré. Ce qui est sacré exige la loi du talion. Quiconque se montre coupable de transgression envers vous, transgressez (répondez-lui) dans une mesure égale. Soyez pieux envers DIEU et sachez que DIEU est avec les hommes pieux [obéissants aux ordres divins et adorateurs de DIEU].

[195] Faites dépense sur le chemin de DIEU. [En vous y opposant] ne vous lancez pas de vos propres mains dans la perdition. Faites le bien. DIEU aime ceux qui [dévoués à DIEU] pratiquent le bien.

[196] Accomplissez le HAJJ (Pèlerinage) et l’cUmra pour [l’amour de] DIEU. Et si vous êtes empêchés, recourez à une offrande facile. Ne vous rasez pas la tête avant que l’offrande ne soit [immolée] au lieu [d’immolation]. Si l’un de vous est malade ou souffre d’une affection de la tête [et se rase avant, il devra] compenser en jeûne ou en aumône ou en offrant un sacrifice. Lorsque vous serez en situation de sécurité [les actes s’accompliront ainsi :] celui qui aura pu jouir de l’cUmra en attendant le Pèlerinage, [sacrifiera] une offrande facile ; celui qui n’en trouve pas jeûnera trois jours pendant le Pèlerinage et sept jours une fois rentré [chez lui], soit en tout dix jours. Cela [est décrété] pour celui dont la famille n’habite pas près de la Mosquée sacrée (la Mecque). Soyez pieux envers DIEU, et sachez bien que DIEU a le châtiment [correctif] sévère.

[197] Le [temps du] Pèlerinage est [situé en] des mois connus. Celui qui se décide de le pratiquer pendant ces [mois], pas de rapport sexuel, pas de libertinage, pas de dispute pendant le Pèlerinage. DIEU sait le bien que vous faites. Munissez-vous de viatique ; le meilleur viatique est la piété. Soyez pieux envers Moi, ô hommes doués d’intelligence.

[198] Nul grief à vous faire alors si vous cherchez une grâce du Seigneur [concernant la vie présente]. Quand vous serez partis de cArafât, invoquez DIEU près du lieu sacré de perception (al-mashcarul-harâm). Et invoquez-Le alors suivant la façon dont Il vous a guidés, bien qu’auparavant vous fussiez du nombre des égarés.

[199] Ensuite partez d’où partent les hommes. Demandez pardon à DIEU, car DIEU pardonne [et Il est] Très-Miséricordieux (Il vous accorde les biens).

[200] Quand vous avez achevé vos rites, invoquez DIEU comme vous invoquez vos pères et mieux encore. Parmi les hommes, il en est qui disent : « Seigneur ! Donne-nous [n’importe quel bien (même mal acquis)] dans ce monde ». Pas de part pour eux dans la vie future.

[201] D’autres disent : « Seigneur ! Donne-nous [les] bons [biens] dans ce monde et [les] bons [biens] dans la vie future, et préserve-nous du châtiment du Feu ».

[202] Ceux-ci auront une [belle] part selon ce qu’ils auront acquis ; DIEU est Prompt au compte.

[203] Invoquez DIEU pendant des jours comptés. Pour celui qui se comportera pieusement, point de péché à se hâter [de partir] au bout de deux jours, point de péché [non plus] à s’attarder (rester trois nuits). Soyez pieux envers DIEU et sachez que vous serez rassemblés devant Lui.

[204] Parmi les hommes, il y a celui dont la parole concernant la vie d’ici-bas te plaît. Il prend DIEU à témoin de ce qu’il a dans le cœur, [tandis qu’]il est le plus acharné des ennemis [qui ment et querelle avec les croyants].

[205] Dès qu’il tourne le dos (dès qu’il te quitte), il fait tout ce qu’il peut pour semer la corruption sur terre, pour ravager récolte et bétail. Et DIEU n’aime pas la corruption.

[206] Quand on dit [à l’injuste corrupteur, impie, querelleur,...] : « Sois pieux envers DIEU », l’orgueil injuste le pousse à commettre [encore] des péchés. L’Enfer lui suffira [comme rétribution] et quelle désagréable séjour !

[207] [Tandis qu’]il y a parmi les hommes celui qui, en cherchant l’agrément de DIEU, sacrifie son âme [pour Sa cause]. DIEU est Clément envers Ses adorateurs.

[208] Croyants, entrez tous [tout à fait] dans la soumission (l’obéissance aux enseignements de DIEU, adorez-Le) et ne suivez point les pas (les tentations) de Satan, car [Satan] est pour vous un ennemi déclaré.

[209] Si vous trébuchez après que vous sont venues les preuves, sachez bien [que vous ne pourrez fuir la justice divine et] que DIEU est Puissant honoré [et] Sage.

[210] Qu’attendent-ils [les impies, injustes,...] sinon que DIEU vienne à eux dans les pénombres de la nuée, les anges [L’accompagnent] et que l’ordre soit décrété ? Les affaires seront ramenées (présentées) à DIEU [et jugées].

[211] Interroge les enfants d’Israël (Jacob) : Combien de signes [et de versets] manifestes que Nous [ne] leur avons apportés. Quiconque altère un bien (un don) de DIEU après qu’il lui est parvenu, DIEU a certes le châtiment sévère.

[212] La vie d’ici-bas est parée [de mille attraits] aux [yeux des] impies [injustes, hypocrites, idolâtres,..., qui ont détruit leur cœur] et ils rient des croyants. Mais ceux qui sont pieux seront au-dessus d’eux le Jour de la Résurrection. DIEU accorde Ses dons à qui Il veut, abondamment [ou, par des voies inattendues].

[213] Les hommes formaient une même communauté. DIEU envoya les Prophètes pour [leur] apporter la bonne nouvelle (montrer le bon chemin) et pour [les] avertir [des dangers qu’existent dans les mauvais chemins], et Il fit descendre avec eux le Livre en toute vérité pour arbitrer entre les hommes au sujet de ce sur quoi ils étaient en désaccord. Ne se sont mis en désaccord à son sujet que ceux à qui il était donné, malgré les preuves qui leur furent venues, [et ce] par l’esprit d’injustice qui régnait entre eux (injustes). DIEU, par Sa grâce, guida les croyants vers la vérité au sujet de laquelle [les autres] étaient en désaccord. DIEU guide qui Il veut [ou, celui qui le veut sincèrement] sur la voie droite.

[214] Est-ce que vous vous êtes imaginés entrer au Paradis sans avoir subi les [épreuves] semblables à celles que subirent ceux qui vécurent avant vous ? Ils furent touchés par les calamités et les misères. Ils furent secoués au point que le Prophète et les croyants avec lui dirent : A quand le secours de DIEU ? Remarquez que le secours de DIEU est tout proche.

[215] Ils t’interrogent au sujet de ce qu’ils doivent dépenser [pour la cause de DIEU]. Dis[-leur] : « Ce que vous dépensez comme bien doit être pour le père et la mère, les proches, les orphelins, les pauvres et les voyageurs nécessiteux [dans le chemin de DIEU] ». Quelque bien que vous fassiez, DIEU le sait.

[216] Le combat [et le travail] vous est prescrit et il vous paraît répugnant (difficile). Il se peut que vous répugniez à une chose alors qu’elle est un bien pour vous, et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle est un mal pour vous. DIEU sait, et vous, vous ne savez pas.

[217] On t’interroge sur le mois sacré et faire la guerre pendant [ce mois]. Dis[-leur] : « Faire la guerre en [ce mois] est [un péché] grave, mais empêcher [les hommes] de suivre le chemin de DIEU, être impie envers Lui, et [élever des obstacles sur le chemin de] la Mosquée sacrée et chasser de là ses habitants, [tout cela] est plus grave encore devant DIEU. Et le trouble (chercher à détourner les hommes de leur croyance en DIEU, et répandre la perversité) est plus grave que le meurtre ». [Les idolâtres et les impies] ne cesseront pas de vous combattre jusqu’à vous faire détourner de votre religion s’ils le peuvent. Ceux d’entre vous qui apostasieraient et mourraient impies, leurs actions échoueront en ce monde et dans le monde future ; ce sont les compagnons du Feu où ils demeureront perpétuellement.

[218] Ceux qui croient et ceux qui émigrent et combattent [et travaillent] pour la cause de DIEU, voilà ceux qui espèrent la miséricorde (les biens accordés de la part) de DIEU. DIEU pardonne [et Il est] Très-Miséricordieux [accorde les biens particuliers].

[219] Ils t’interrogent sur le vin et le jeu de hasard. Dis[-leur] : « Dans les deux il y a un péché grave et quelques profits pour les hommes ; mais dans les deux, le péché est beaucoup plus grand que le profit ». Et ils t’interrogent : « Que doit-on dépenser [en charité] ? » Dis : « Dépenser ce que vous pouvez [ni gaspiller ni être avare ; ou, l’excédent de vos biens]. » DIEU vous explique ainsi les versets [et les signes] afin que vous réfléchissiez ;

[220] [réfléchissez] sur la vie présente et la vie future. Et ils t’interrogent sur les orphelins. Dis : « Améliorer leur situation est une bonne action. Si [pour ce qui concerne leurs biens] vous les mêlez à vous (par ex. vous les associez honnêtement à vos affaires) [il n’y a aucun mal à cela car] ils sont vos frères [en religion]. » DIEU distingue celui qui améliore [la situation des gens] de celui qui sème la corruption. Si DIEU voulait, Il vous surchargerait. DIEU est Puissant honoré [et] Sage.

[221] N’épousez point les femmes polythéistes (qui donnent des associés à DIEU) avant qu’elles ne croient [en DIEU l’Unique] ; une esclave croyante vaut mieux qu’une femme polythéiste même si celle-ci vous émerveille. Ne mariez pas [vos filles] aux hommes polythéistes avant qu’ils ne croient [en DIEU l’Unique] ; un esclave croyant vaut mieux qu’un homme polythéiste même si celui-ci vous émerveille. [Les polythéistes, idolâtres, etc.] vous appellent au Feu ; mais DIEU vous appelle au Paradis et au pardon, avec Sa permission (biwilâyatihi) ; Il explique clairement Ses versets aux hommes, peut-être méditeront-ils.

[222] Et ils t’interrogent sur la menstruation. Dis[-leur] : « C’est une affection [qui cause parfois des douleurs ; ou, il (avoir des rapports sexuels en cette période) est nocif] ; évitez les rapports avec les femmes durant la menstruation ; n’ayez de rapport charnel avec elles qu’une fois purifiées. Quand elles sont purifiées, venez à elles suivant ce que DIEU vous a prescrit. DIEU aime ceux qui se repentent et Il aime ceux qui se purifient [âme, cœur, corps et vie]. »

[223] Vos femmes sont pour vous [comme] un champ [de culture]. Allez à votre champ à votre guise, et accomplissez à l’avance [quelques œuvres méritoires, aumône, etc.] pour vous-mêmes. Craignez [pieusement] DIEU et sachez bien que vous Le rencontrerez. Et annonce aux croyants la bonne nouvelle (le salut).

[224] Ne faites pas [du nom] de DIEU, dans vos serments, un prétexte vous dispensant d’êtres bons et pieux ou de réconcilier les hommes. DIEU entend tout [et Il est] Omniscient.

[225] DIEU ne vous réprimande pas pour vos paroles prononcées à la légère dans vos serments, mais Il vous réprimande pour ce que vos cœurs auront acquis. DIEU pardonne [et Il est] Indulgent.

[226] Pour ceux qui jurent de ne plus avoir des rapports avec leurs femmes, il y a un délai d’attente [maximale] de quatre mois. Et s’ils reviennent [sur leur serment], certes DIEU pardonne [Il est] Très-Miséricordieux (Très-Bienfaiteur).

[227] Mais s’ils se décident au divorce, DIEU entend tout [et Il est] Omniscient.

[228] Les femmes divorcées observeront un délai d’attente de trois menstruation. Il ne leur est pas permis de cacher ce que DIEU a créé en leur sein si elles croient en DIEU et au Jour [du jugement] dernier. Et leur mari sera plus en droit de les reprendre pendant ce délai, s’ils désirent une réconciliation. [Quant à elles] elles ont [des droits] équivalents à leurs obligations, selon les convenances [respectant la loi divine]. Et les hommes ont une prééminence sur elles. DIEU est Puissant honoré [et] Sage.

[229] Le divorce ["réversible"] est permis seulement deux fois : soit de retenir [l’épouse] selon les convenances, soit [la] laisser libre [par le divorce] avec bonté. Et il ne vous est pas permis de reprendre quoi que ce soit de ce que vous leur avez donné, à moins que les deux [époux] ne risquent de ne pas observer les limites [normatives venant] de DIEU. Si vous craignez de ne pas observer les limites [normatives] de DIEU, alors ce n’est pas un péché pour eux si la femme [pour avoir le divorce] offre une compensation. Telles sont les limites [normatives] de DIEU, ne les transgressez pas. Ceux qui transgressent les limites [normatives] de DIEU, ces gens-ci seront injustes.

[230] Si [le mari] divorce avec elle [la troisième fois] alors elle ne lui sera plus licite avant d’être mariée à un autre et si [ce dernier] divorce avec elle, alors il n’y a pas de reproche à faire à ce qu’ils (la femme et son ex-mari) reviennent l’un vers l’autre pourvu qu’ils estiment tous deux se conformer aux limites [normatives] de DIEU. Telles sont les limites [normatives] de DIEU [à ce sujet]. [DIEU] les expose clairement à l’intention de ceux qui savent.

[231] Quand vous divorcez de [vos] femmes et qu’elles ont rempli leur délai, reprenez-les convenablement ou laissez-les libres convenablement. Mais ne les reprenez pas en vue de leur causer quelque préjudice, vous transgresseriez alors [les lois] et celui qui agirait ainsi se ferait du tort à lui-même. Ne prenez point en dérision les versets [et les signes] de DIEU. Souvenez-vous des bienfaits de DIEU à votre égard et de ce qu’Il vous a fait descendre (révélé) du Livre et de la Sagesse par lesquels Il vous exhorte. Craignez [pieusement] DIEU et sachez que DIEU est Omniscient.

[232] Et quand vous divorcez de [vos] femmes et qu’elles ont rempli leur délai, ne les empêchez pas de se remarier avec leur ex-mari, s’ils se sont mis d’accord convenablement. Voilà à quoi est exhorté celui qui parmi vous croit en DIEU et au Jour [du jugement] dernier. Voilà ce qui est plus décent et plus pur (honnête) pour vous. DIEU sait et vous ne savez pas.

[233] Les mères allaiteront leurs enfants deux années entières ; [ceci] pour celui qui veut que l’allaitement soit complet. Au père de l’enfant de les nourrir et vêtir convenablement. A une personne n’est proposé un devoir que selon ses possibilités. Une mère ne subira pas de dommage [décisif] pour son enfant, ni le père, pour son enfant [ou, une mère ne doit pas léser son enfant, ni un père]. La même [obligation incombe] à l’héritier. Si d’un commun accord, et après consultation mutuelle, ils veulent sevrer l’enfant, aucune faute ne leur sera reprochée. Et si vous voulez donner vos enfants en nourrice, aucune faute ne vous sera reprochée à condition que vous acquittiez le salaire convenu (la part de la mère et de l’enfant) convenablement [et honnêtement]. Craignez [pieusement] DIEU, et sachez que DIEU voit vos actes.

[234] Ceux parmi vous qui meurent et laissent des épouses, que celles-ci observent un délai d’attente de quatre mois et dix jours. Lorsqu’elles termineront leur délai, pas de grief contre vous [tuteurs] si elles agissent de leurs personnes d’une manière convenable. DIEU connaît bien vos actes.

[235] Nul grief contre vous si vous faites allusion à une demande en mariage aux femmes [veuves, en délai d’attente] ou d’en garder secrète l’intention ; DIEU sait que vous la leur proposerez ; mais ne leur promettez rien en secret ; dites-leur simplement les paroles [honnêtes] qui conviennent. Ne vous décidez pas au contrat de mariage avant l’expiration du délai prescrit. Sachez que DIEU sait ce qui est en vous-mêmes (votre cœur). Craignez [pieusement] - [DIEU], et sachez bien que DIEU pardonne [et Il est] Indulgent.

[236] Pas de péché pour vous si vous divorcez des femmes que vous n’avez pas touchées et à qui vous n’avez pas fixé leur dot. Donnez-leur - l’homme aisé selon ses possibilités et l’indigent selon les siennes - un don convenable ; c’est là un devoir pour ceux qui font le bien.

[237] Si vous divorcez d’elles avant de les avoir touchées mais que vous ayez fixé la dot, alors [vous êtes tenus de leur donner] la moitié de ce que vous avez fixé, à moins qu’elles ne vous [en] fassent remise gracieuse, [elle,] ou celui qui tenait en main le lien du mariage (le tuteur). Et que vous fassiez grâce est plus proche de la piété. N’oubliez pas d’être généreux entre vous. En vérité, DIEU voit parfaitement ce que vous faites.

[238] Veillez assidûment aux Prières et à la Prière médiane ; et tenez-vous devant DIEU humblement et avec soumission (par un grand recueillement).

[239] Si vous craignez [un danger, alors accomplissez la Prière] en état de marche à pied [que vous êtes] ou sur votre monture ; mais une fois en sécurité, invoquez DIEU (et accomplissez la Prière) comme Il vous a enseigné ce que vous ne saviez pas.

[240] Ceux parmi vous qui meurent et laissent des épouses, feront, en faveur de leurs épouses, un testament pourvoyant [un héritage legs pour assurer leur entretiens] durant un an sans qu’on ne les déloge [vu qu’elle ne quittent pas le domicile conjugal et ne se remarient pas]. Si elles quittent [le domicile, elles n’auront plus droit au legs et] pas de reproche à faire à vous [tuteurs] si elles agissent de leurs personnes d’une manière convenable. DIEU est Puissant honoré [et] Sage.

[241] Les femmes divorcées auront droit à un bien [accordé] convenablement [par leur mari], c’est un devoir pour ceux qui sont pieux.

[242] DIEU vous explique ainsi Ses versets [et les signes]. Peut-être raisonnerez-vous.

[243] N’as-tu pas vu ceux qui, par milliers, sont sortis de leurs demeures par crainte de la mort ? DIEU leur a dit « mourez ! » Puis Il les a fait revivre. DIEU est plein de bonté pour les hommes, mais les hommes, pour la plupart, ne sont pas reconnaissants.

[244] Combattez (travaillez) sur le chemin (pour la cause) de DIEU et sachez que DIEU entend tout [et Il est] Omniscient.

[245] Qui est-ce qui va prêter à DIEU un beau prêt ? [DIEU] le lui rendra multiplié plusieurs fois. DIEU restreint [les biens accordés aux hommes] ou [les] étend et vous serez ramenés vers Lui.

[246] N’as-tu pas vu l’assemblée de notables des enfants d’Israël (Jacob) après [la mort de] Moïse ? Ils dirent à l’un de leurs Prophètes : « Choisis-nous un roi pour que nous combattions [sous son ordre] sur le chemin de DIEU ». [Le Prophète leur] dit : « S’il vous est prescrit de combattre, il se peut que vous ne combattiez pas ». Ils dirent : « Comment se pourrait-il que nous ne combattions pas sur le chemin de DIEU alors que nous avons été expulsés de nos demeures et [qu’on a capturé] nos enfants ? » Mais quand le combat leur fut prescrit, ils tournèrent le dos exception faites d’un petit nombre d’entre eux. DIEU connaît bien les injustes.

[247] Leur Prophète leur dit : « DIEU vous a choisi Tâlout (Saül) pour roi ». Ils dirent : « Comment aurait-il de royauté sur nous ? Nous avons plus de droit que lui à la royauté, et il n’est [même] pas doté de richesses ! » [Leur Prophète] dit : « DIEU l’a élu sur vous, et Il l’a doté d’un surcroît de science et de taille (corps) ». DIEU donne la royauté à qui Il veut. DIEU est Munificent [et] Omniscient.

[248] Leur Prophète leur dit : « Le signe de sa royauté sera que le Coffre d’alliance viendra vers vous, porté par les anges, il contient une sakina (quiétude) accordée par votre Seigneur et une relique de ce que laissèrent la famille de Moïse et d’Aaron. C’est un signe pour vous, si vous êtes croyants ».

[249] Lorsque Tâlout partit avec l’armée, il dit : « DIEU va vous éprouver par une rivière ; celui qui y boit n’est pas des miens - et celui qui n’en goûte pas est des miens - à moins qu’il n’en ait pris dans le creux de sa main » ; mais ils y burent, à part un petit nombre d’entre eux. Quand il (Saül) l’eut traversée, lui et les croyants qui avaient cru avec lui, [ceux-ci] dirent : « Aujourd’hui nous n’avons pas la force d’affronter Jâlout (Goliath) et son armée ». Mais ceux qui étaient sûrs qu’ils vont rencontrer DIEU dirent : « Que de fois, par la permission (volonté) de DIEU, un groupe peu nombreux a vaincu un groupe beaucoup plus nombreux. DIEU est avec ceux qui endurent [sur Son chemin] ».

[250] Et lorsqu’ils furent en vue de Jâlout (Goliath) et de son armée, ils dirent : « Seigneur ! Arme-nous de patience, affermis nos pas et permet notre victoire sur ce groupe d’impies ».

[251] Par la permission (volonté) de DIEU, ils les mirent en déroute ; et Davoud tua Jâlout. DIEU donna [à Davoud] la royauté et la sagesse et lui enseigna ce qu’Il voulut. Si DIEU ne repoussait pas les hommes les uns par les autres, la terre serait certes corrompue. Mais DIEU est plein de bonté pour les mondes.

[252] Tels sont les versets [et les signes] de DIEU. [Prophète !] Nous te les récitons avec la vérité. Oui tu es du nombre des Prophètes.

[253] Tels sont les Prophètes, Nous avons accordé précellence aux uns par rapport aux autres. Il en est à qui DIEU a parlé et Il en a élevé d’autres en degrés. Nous avons donné les preuves à Jésus fils de Marie et l’avons soutenu par l’Esprit saint. Si DIEU avait voulu, les gens qui sont venus après eux, ne se seraient pas entre-tués après avoir reçu les preuves évidentes ; mais ils se sont opposés, les uns ont cru [en DIEU], d’autres n’ont pas cru. Si DIEU l’avait voulu, ils ne se seraient pas entre-tués, mais DIEU fait ce qu’Il veut.

[254] Croyants, dépensez de ce que Nous vous avons donné avant que ne vienne le Jour où il n’y aura ni vente [ni achat], ni amitié, ni intercession [sauf par la permission (volonté) de DIEU]. Et les impies [idolâtres, etc.], ce sont eux les injustes.

[255] DIEU, nul n’est dieu que Lui, le Vivant [Eternel], Celui qui subsiste par Lui-même [le Gérant absolu]. Ni somnolence ni sommeil ne s’emparent de Lui. A Lui appartient ce qu’il y a dans les cieux et sur la terre. Qui donc [pourrait] intercéder auprès de Lui si ce n’est avec Sa permission (biwilâyatihi, par Sa volonté) ? Il connaît leur passé et leur avenir ; et ils n’embrassent de la science [venue] de Lui que ce qu’Il veut. Son trône couvre les cieux et la terre et leur conservation ne Lui est pas une charge. Il est le Sublime, le Grand.

[256] Point de contrainte en religion, car le bon chemin [de DIEU] (piété, etc.) s’est distingué de l’égarement (impiété, etc.). Celui qui renie (repousse) le Tâghout (idole, gouverneur, personne, chose diaboliques) et croit [sincèrement] en DIEU, s’est saisi du lien le plus solide [et sûr] qui ne sera jamais rompu. DIEU entend tout [Il est] Omniscient.

[257] DIEU est le Protecteur [Ami et Guide] des vrais croyants, Il les fait sortir des ténèbres vers la Lumière. [Mais] les impies[, injustes, pécheurs obstinés,...] ont pour protecteur [et "guide"] le Tâghout qui les refoule de la lumière vers les ténèbres ; ceux-ci sont les hôtes du Feu où ils demeureront à perpétuité.

[258] N’as-tu pas vu celui qui, parce que DIEU lui avait accordé la royauté [mais devenu hautain] engagea une controverse avec Abraham au sujet de son Seigneur ? Lorsque Abraham dit : « Mon Seigneur est Celui qui fait vivre et mourir » ; il répondit : « Moi aussi, je fais vivre et mourir ». Abraham dit : « DIEU fait venir du levant le soleil, [toi] fais-le venir du couchant ». Et l’impie fut confondu. DIEU ne guide pas les hommes injustes [obstinés].

[259] Ou celui qui passa près d’une cité dont les murs [ruinés] étaient tombés sur les toits [effondrés], il dit : « Comment DIEU ferait-Il revivre [la population de cette cité] une fois qu’elle est morte ? » DIEU le fit mourir [et le garda ainsi] cent ans, puis Il le ressuscita et [lui] dit : « Combien de temps es-tu resté ? » Il dit : « Je suis resté un jour ou une fraction de jour ». [Non] mais, tu es resté cent ans. Regarde ta nourriture et ta boisson, elles ne se sont pourtant pas gâtées. Regarde ton âne ; - Nous ferons de toi un signe pour les hommes - regarde ces ossements, comment Nous les assemblons et les revêtons de chair. Puis quand cela (le prodigue) lui devint évident, il dit : « Je sais que DIEU est Puissant sur toute chose ».

[260] Et [rappelle aux hommes] lorsque Abraham dit : « Seigneur, montre-moi comment Tu fais revivre les morts » ; [DIEU] dit : « Est-ce que tu ne crois pas ? » [Abraham] dit : « Si, mais que mon cœur soit rassuré ». [DIEU] dit : « Prends quatre [espèces d’]oiseaux [regarde-les bien], [après avoir coupé la tête] découpe-les [mélange-les] puis mets-en un morceau sur des monts séparés, puis appelle-les, ils accourront vers toi en toute hâte ». Sache que DIEU est Puissant [et] Sage.

[261] L’exemple de ceux qui dépensent leurs biens sur le chemin (pour la cause) de DIEU est comme l’exemple d’un grain qui fait germer sept épis contenant chacun cent grains. DIEU multiplie [les récompenses] pour qui Il veut [ou, celui qui le veut sincèrement]. DIEU est Munificent [et] Omniscient.

[262] Ceux qui dépensent leurs biens sur le chemin (pour la cause) de DIEU, sans en faire étalage [et faire que le gracié se sent obligé] ni de torts [ni de vexations], auront leurs récompenses auprès de leur Seigneur. Ils n’auront nulle crainte et ne seront pas attristés.

[263] Parole convenable et pardon valent mieux que l’aumône suivie d’une vexation. DIEU est Riche (n’a besoin de rien, c’est Lui qui enrichit tout), [Il est] Indulgent.

[264] Croyants, n’annulez pas vos aumônes par un rappel ou une vexation, comme celui qui dépense son bien pour être vu des hommes et qui ne croit ni en DIEU ni au Jour [du jugement] dernier. Son exemple est comme celui d’un rocher [lisse] recouvert [d’un peu] de terre : une averse le touche et le laisse dénudé ; [ces hommes-là] ne peuvent rien [profiter] de ce qu’ils auront accompli ; DIEU ne guide pas [par contraint] les hommes impies [obstinés].

[265] Et ceux qui dépensent leurs biens cherchant l’agrément de DIEU et pour raffermir [et stabiliser les qualités de] leur âme, sont semblables à un jardin sur une terre élevée : une averse le fertilise, il donne deux fois plus de fruits ; à défaut d’une averse qui le touche, une rosée [le rend verdoyant]. Et DIEU observe ce que vous faites.

[266] L’un de vous aimerait-il avoir un jardin de palmiers et de vignes sous [les arbres] duquel coulent des ruisseaux et où il a toutes sortes de fruits, la vieillesse le rattrape, ses enfants sont encore chétifs, une tempête [contenant] du feu tombe [sur le jardin] et le laisse tout brûlé ? DIEU vous explique ainsi les signes [et les versets] afin que vous réfléchissiez.

[267] Croyants, faites aumône des [biens] purs que vous avez acquis, et de ce que Nous avons fait sortir pour vous de la terre. Ne cherchez pas à donner du moins bon, ce que vous n’auriez pris qu’en fermant les yeux. Sachez bien que DIEU est Riche (n’a besoin de rien), [et Il est] Digne de louange.

[268] Satan vous promet la misère et vous commande les obscénités, mais DIEU vous promet un pardon venant de Lui et une grâce (effacer vos péchés et accroître vos biens). DIEU est Munificent [et] Omniscient.

[269] [DIEU] donne la sagesse à qui Il veut [ou, à celui qui le veut sincèrement]. Et celui à qui la sagesse est donnée, c’est un bien abondant [et considérable] qui lui est donné. [Mais] ne se rappellent que les [hommes] doués d’intelligence [saine].

[270] Une dépense (l’aumône) que vous faites ou un vœu que vous formulez, DIEU le sait. [Mais] nul secours [sincère] aux injustes.

[271] Si vous donnez vos aumônes manifestement, c’est bien ; et si vous les cachez et les donnez aux pauvres [discrètement] c’est [encore] meilleur pour vous et [DIEU] cache (efface) une part de vos méfaits. DIEU connaît parfaitement ce que vous faites.

[272] Il ne t’incombe de les mettre [forcement] sur le bon chemin, mais c’est DIEU qui guide qui Il veut [ou, celui qui le veut sincèrement]. Ce que vous dépensez de vos biens c’est pour vous-mêmes ; et vous ne dépensez que pour contempler la Face de DIEU. Ce que vous dépensez de vos biens vous sera pleinement rendu et vous ne serez pas lésés.

[273] [Vos aumônes doivent être distribuées en particulier] aux indigents [pieux] qui sont retenus [et traqués] sur le chemin de DIEU [ils sont dévoués à la cause de DIEU,] ne peuvent [ou ne se permettent pas] circuler sur la terre [pour gagner les richesses] ; l’ignorant les croit riches du fait qu’ils s’abstiennent [de tout] ; tu les reconnais à leur aspect ; ils n’importunent personne par des demandes insistantes. Tout ce que vous dépenserez de [vos] biens [en œuvre pie], DIEU en est Omniscient.

[274] Ceux qui, de leurs avoirs, font dépense [sur le chemin (pour la cause) de DIEU], nuit et jour, en secret et en public, ont leur récompense auprès de leur Seigneur. Ils n’auront rien à craindre et ne seront pas attristés.

[275] Ceux qui se nourrissent d’usure ne se lèveront qu’à la manière de celui qui se lève frappé de folie par Satan. Cela parce qu’ils disent : « la vente [ou l’achat] n’est que comme l’usure ! » Mais DIEU a permis la vente [ou l’achat] et Il a interdit l’usure. Celui qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, à celui-là [restera acquis] ce qui est fait auparavant et son cas relève [du jugement] de DIEU. Mais ceux qui retourne [à l’usure] seront les compagnons du Feu où ils demeureront perpétuellement.

[276] DIEU réduit à néant [les "profits" de] l’usure et fait fructifier les aumônes. DIEU n’aime pas l’ingrat enfoncé dans les péchés.

[277] Ceux qui croient [en DIEU, veulent] et travaillent bien [utile aux hommes], accomplissent la Prière et donnent l’Aumône, ils auront leur récompense auprès de leur Seigneur. Nulle crainte pour eux, et ils ne seront pas attristés.

[278] Vous qui avez embrassé la croyance, craignez [pieusement] DIEU. Renoncez à ce qui reste d’usure, si vous êtes croyants.

[279] Et si vous ne [le] faites pas, attendez-vous à une guerre de DIEU et de Son prophète. Si vous vous repentez, vous aurez vos capitaux. Vous ne léserez personne et vous ne serez pas lésés.

[280] Si [un débiteur] est dans la gêne, donnez [lui] un sursis jusqu’à ce qu’il soit dans la facilité [pour payer ses dettes]. Et si vous lui faites aumône, meilleur sera pour vous ; si vous saviez.

[281] Craignez (prenez garde au châtiment d’)un Jour où vous serez ramenés vers DIEU. Alors chacun recevra ce qu’il aura acquis et personne ne sera lésé.

[282] Croyants, quand vous convenez d’une dette à terme fixé, mettez-la par écrit. Qu’un scribe l’écrive avec exactitude entre vous. Qu’un scribe ne refuse pas d’écrire selon ce que DIEU lui a appris. Qu’il écrive et que celui à qui incombe l’obligation [de rembourser la dette] dicte [ses engagements] : qu’il craigne [pieusement] DIEU, son Seigneur, et qu’il n’en défalque rien [de l’obligation]. Si celui à qui incombe l’obligation est sot ou faible ou s’il ne peut dicter, c’est à son répondant (tuteur) à dicter avec exactitude. Prenez à témoin deux de vos hommes ou, à défaut de deux hommes, prenez un homme et deux femmes parmi ceux que vous agréerez comme témoins, que si l’une d’elles oublie, l’autre la fasse se souvenir. Et que les témoins demandés ne récusent pas [leur témoignage]. Ne dédaignez pas à mettre par écrit [une dette] petite ou grande, en fixant son terme. C’est plus équitable devant DIEU, plus auxiliateur comme témoignage et plus à même d’éviter de douter [entre vous]. Mais s’il s’agit d’un marché entre vous de la main à la main, aucun grief alors à ne pas l’écrire. Prenez des témoins quand vous négociez. Ne nuisez pas au scribe ni à un témoin ; si vous le faisiez cela serait une abomination pour vous. Craignez [pieusement] DIEU, et DIEU vous instruira. DIEU est Omniscient.

[283] Si vous êtes en voyage et ne trouvez pas de scribe, la remise d’un gage [est alors exigible comme garantie]. S’il y a entre vous une confiance réciproque [alors le gage n’est pas exigible]. Que celui à qui on a confié quelque chose la restitue [à son propriétaire] et qu’il craigne [pieusement] DIEU, son Seigneur. Ne cachez pas [votre] témoignage ; celui qui le dissimule a un cœur pécheur. DIEU connaît bien ce que vous faites.

[284] A DIEU appartient ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre. Que vous manifestiez ce qui est en votre âme [et votre cœur] ou que vous les cachiez, DIEU vous en demandera compte. Il pardonne à qui Il veut et châtie qui Il veut. Et DIEU est Puissant sur toute chose.

[285] Le Prophète a cru [parfaitement] à ce qui lui a été descendu (révélé) venant de son Seigneur, les croyants aussi [ont cru]. Tous ont cru en DIEU, à Ses anges, à Ses livres et à Ses prophètes. [Ils ont dit :] « Nous ne faisons aucune différence entre Ses Prophètes ». Et, ils ont dit : « Nous avons entendu [Ta parole] et [T’avons] obéi. [Nous implorons] Ton pardon, ô notre Seigneur. Vers Toi est le retour ».

[286] DIEU ne propose un devoir à une personne que selon les capacités [de la personne et les possibilités]. En sa faveur ce qu’elle aura acquis [de bonnes actions] et en sa défaveur ce qu’elle aura commis (péchés et injustices). Seigneur ! Ne nous réprimande pas [et pardonne] si nous oublions ou si [à notre insu] faisons une faute. Seigneur ! [une fois que Tu nous aides à nous perfectionner d’un degré, à cause de nos faiblesses] ne nous mets pas une limite comme Tu l’as mise [justement] pour ceux qui nous ont précédés [et pour nous-mêmes dans notre état précédent] (admets-nous de plus en plus dans Ta miséricorde). Seigneur ! Ne nous charge pas de (joies ou tristesses, etc.) que nous ne pourrons supporter ; efface nos fautes [les mauvaises conséquences] ; [agrée notre repentir,] pardonne-nous, fais-nous miséricorde ; Tu es notre Protecteur [Maître, Ami et Guide] ; secours-nous (dans notre patience, piété, savoir et bon comportement que Tu aimes) contre les impies [hypocrites,..., hommes et djinns diaboliques].

Sourate 3 : La famille de ‘Imrân (Âl-cImrân)

Nombre de versets : 200

Ordre Vulgate : 3

Ordre Révélation : 89

Révélée à Médine

 

[Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

 

[1] A. L. M. (Alif. Lâm. Mîm.)

[2] DIEU, nul n’est dieu que Lui, le Vivant [Eternel], Celui qui subsiste par Lui-même [et de Lui dépend l’existence et la gérance de l’univers].

[3] [Prophète,] Il a fait descendre sur toi le Livre en toute vérité confirmant ce qui l’a précédé ; Il fit descendre la Torah et l’Evangile

[4] auparavant pour guider les hommes, et Il fit descendre le Discernement (le Coran) [qui les parachève]. Un sévère châtiment est réservé à ceux qui renient les versets [et les signes] de DIEU [en raison d’engendrer corruption en eux-mêmes et sur la terre]. DIEU est Puissant honoré [et] Maître-de-vengeance.

[5] DIEU, rien ne Lui est caché sur terre ni dans le ciel.

[6] C’est Lui qui vous forme dans les matrices comme Il veut. Nul n’est dieu que Lui, le Puissant honoré, le Sage.

[7] C’est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre (le Coran) dont les versets explicites [muhkam], qui [l’ensemble] est Livre mère[, chaque verset est muhkam] et d’autres analogiques [mutashâbih] (qui sont pluridimensionnels ; [l’interprétation desquels se réfère aux muhkamât]). Ceux qui ont une déviation au cœur [à cause de péchés, d’injustices, etc.] s’attachent aux [versets] analogiques en vue de mener une intrigue et cherchent [inventer] une interprétation [tendancieuse], [mais] ne connaît son interprétation [vraie] que DIEU et [Il l’apprend à] ceux qui [par Lui] sont profondément [et sincèrement] enracinés dans la science [et qui] disent : « Nous y croyons, tout vient de notre Seigneur » ; car ne se remémorent que ceux qui ont l’intelligence [saine].

[8] [Les doués d’intelligence saine disent] : « Seigneur, ne laisse pas dévier notre cœur après nous avoir guidés, et accorde-nous des biens venant de Toi. C’est Toi le Donateur par excellence.

[9] Seigneur ! C’est Toi qui réuniras les hommes en un Jour sur lequel il n’y a pas de doute ». DIEU ne manque pas à [Sa] promesse.

[10] [Quant aux] impies [obstinés], ni leurs richesses ni leurs enfants ne les dispensent aucunement [du châtiment] de DIEU ; ceux-là sont le combustible du Feu,

[11] comme les gens de Pharaon et leurs devanciers. Ils renièrent Nos signes [et Nos versets, et s’adonnèrent aux injustices,] et DIEU les châtia à cause de leurs péchés. DIEU a le châtiment sévère.

[12] Dis aux impies [idolâtres, hypocrites, injustes, etc.] : « Vous serez bientôt vaincus et rassemblés dans l’Enfer (résultat de vos actes) ; quelle désagréable demeure ! »

[13] Vous [les hommes] avez eu un signe dans la rencontre de deux troupes. Les uns combattaient sur le chemin de DIEU, les autres étaient des impies. [Ceux-ci] voyaient à vue d’œil [les premiers] deux fois plus nombreux qu’eux-mêmes. DIEU aide de Son secours qui Il veut [ou, celui qui le veut sincèrement]. Voilà bien une leçon à méditer pour ceux qui sont doués de la vue [saine et claire].

[14] Aimer les plaisirs est paré [d’attraits] pour les hommes : les femmes, les enfants, les trésors thésaurisés d’or et d’argent, les chevaux blasonnés, les bestiaux et les champs ; c’est là une jouissance de la vie de ce monde. [Mais] DIEU, le meilleur lieu de retour est auprès de Lui.

[15] Dis : « Vous annoncerais-je encore meilleur que cela ? Pour ceux qui sont pieux (obéissent à DIEU), existent, auprès de leur Seigneur, des jardins sous lesquels coulent les rivières, ils y vivront éternellement, [auront] des épouses pures (parfaites) et l’agrément de DIEU ». DIEU voit [Ses] serviteurs.

[16] [les hommes pieux sont ceux qui] disent : « Seigneur, [voilà que] nous sommes croyants ; pardonne-nous nos péchés et préserve-nous du châtiment du Feu ».

[17] Ils sont patients, véridiques, obéissants, font l’aumône [sur le chemin de DIEU], ils implorent le pardon [de DIEU, avant] la fin de la nuit.

[18] DIEU atteste que nul n’est dieu que Lui - [l’atteste] aussi les anges et ceux qui ont la science -, [Lui] qui maintient la justice ; nul n’est dieu que Lui, le Puissant honoré, le Sage.

[19] La religion [foncière, pour tout le monde,] auprès de DIEU est l’Islam (obéissance aux enseignements de DIEU le Créateur de l’univers). Ceux à qui le Livre a été donné n [e l] ‘ont contrarié que lorsque la science (la vérité du Coran) leur est venue, et ce, par agressivité[, injustice et jalousie] entre eux. Ceux qui renient les versets [et les signes] de DIEU [doivent attendre les conséquences], DIEU est Prompt au compte.

[20] Si [les impies, etc.] cherchent une querelle à toi, dis[-leur] : « Je me suis soumis à DIEU, moi et ceux qui me suivent ». Dis à ceux à qui le Livre a été donné et aux illettrés : « Avez-vous accepté la soumission [aux enseignements de DIEU] ? » S’ils se soumettent, ils seront bien guidés ; et s’ils tournent le dos, tu n’as qu’à communiquer [le message]. DIEU voit [Ses] serviteurs (tous les hommes).

[21] Ceux qui rejettent les versets [et les signes] de DIEU, tuent les Prophètes sans raison ni droit, et tuent ceux qui ordonnent la justice, annonce-leur un châtiment douloureux [en raison de leurs injustices et de leurs actions exécrables].

[22] Voilà ceux dont les actions échoueront ici-bas et dans la vie future. Ils ne trouveront pas de secours [ni intercesseurs sincères].

[23] N’as-tu pas vu ceux qui ont reçu une part de l’Ecriture être appelés [à obéir] au Livre de DIEU afin que celui-ci arbitre entre eux et puis voilà un groupe parmi eux se détourne en s’éloignant [du Livre] ?

[24] C’est qu’ils disent : « Le Feu ne nous touchera qu’un nombre compté de jours ». Les calomnies qu’ils inventent les trompent dans leur "religion".

[25] Qu’adviendra-t-il [d’eux] quand Nous les réunirons pour [qu’ils rendent compte de leurs actes] un Jour [dont la venue] ne fait aucun doute, [où] chaque âme sera rétribuée selon ses acquis ? [Ce Jour-là] ils [subiront le châtiment et] ne seront point lésés.

[26] Dis : « Ô DIEU ! [Le seul] Possesseur de la souveraineté du royaume (de tous les êtres, et de toutes les royautés), Tu donnes la (une) royauté à qui Tu veux et Tu retires la royauté à qui Tu veux. Tu honores (Tu rends puissant) qui Tu veux et Tu abaisses [et humilies] qui Tu veux. En Ta Main (tout ce qui vient de Toi) est le bien. Tu es Puissant sur toute chose.

[27] Tu introduis la nuit dans le jour et le jour dans la nuit. Tu fais sortir le vivant du mort et Tu fais sortir le mort du vivant. Tu donnes Tes biens à qui Tu veux, sans compter (abondamment) ».

[28] Qu’en dehors des croyants, les croyants ne se lient pas d’amitié avec les impies. Qui agirait ainsi [et se lierait d’amitié avec les impies] ne serait plus en rien [ami] à DIEU, à moins que vous ne vouliez éviter quelque danger de leur part. DIEU vous met en garde de [désobéir à] Lui. Et vers DIEU est le retour.

[29] Dis : « Si vous cachez ce qui est dans vos cœurs ou le faites paraître, DIEU le sait. Il sait ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre ». Et DIEU est Puissant sur toute chose.

[30] Le Jour où chacun trouvera présent [devant soi] ce qu’il a fait de bien et ce qu’il a fait de mal, il souhaitera entre soi[-même] et lui (le mal) une grande distance. DIEU vous met en garde de [désobéir à] Lui. DIEU est Compatissant envers [Ses] serviteurs (envers tous les hommes).

[31] [Prophète !] Dis [aux hommes] : « Si vous aimez DIEU, suivez-moi ; DIEU vous aimera et vous pardonnera vos péchés ». DIEU pardonne [Il est] Très-Miséricordieux.

[32] Dis : « Obéissez à DIEU et à [son] Prophète ». Alors s’ils tournent le dos, DIEU n’aime pas les impies [idolâtres, hypocrites, injustes obstinés, etc.].

[33] DIEU a élu, sur les mondes, Adam, Noé, la famille d’Abraham et la famille de cImrân

[34] [et] les descendants [issus] les uns des autres [et qui ont des qualités excellentes]. DIEU entend tout [et Il est] Omniscient.

[35] Lorsque la femme de cImrân dit : « Seigneur, je T’ai voué ce qui est en mon sein pour qu’il soit consacré [à Ton service]. Accepte[-le] de moi, Tu es, en vérité, Celui qui entend tout, l’Omniscient ».

[36] Lorsqu’elle l’a mise au monde elle dit : « Seigneur, j’ai enfanté une fille ». DIEU savait ce qu’elle avait enfanté et [le service que peut rendre] un garçon [dans un lieu de culte] n’est pas comme [celui d’]une fille. Je l’ai nommée Mariam (Marie), je la mets sous Ta protection, [elle] et sa descendance, contre Satan le lapidé.

[37] DIEU réserva un bel accueil [à l’enfant née], lui assura une belle croissance et la confia à Zacharie. Chaque fois que Zacharie allait la visiter dans le sanctuaire, il trouvait près d’elle un repas [particulier]. Il disait : « Marie, d’où cela te vient-il ? » Elle répondait : « cela vient de DIEU. DIEU donne [Ses biens] à qui Il veut, sans compter [et abondamment] ».

[38] C’est alors que Zacharie invoqua DIEU [et] dit : « Seigneur, accorde-moi de Ta part une excellente descendance ; Tu es Celui qui entend la prière ».

[39] Les anges l’appelèrent tandis que, debout, il priait dans le sanctuaire : « DIEU t’annonce [la bonne nouvelle de la naissance de] Yahyâ (Jean) qui affirmera (croira et annoncera) une parole de DIEU. Il sera un noble chef, un homme chaste, un Prophète et du nombre de ceux qui sont vertueux ».

[40] [Zacharie] dit : « Seigneur, comment aurais-je un garçon alors que la vieillesse m’a atteint et que ma femme est stérile ? » [DIEU, ou l’ange] dit : « Il en sera ainsi. DIEU fait ce qu’Il veut ».

[41] [Zacharie] dit : « Seigneur, donne-moi un signe ». [DIEU] dit : « Ton signe sera que pendant trois jours [tout en étant bien portant] tu ne pourras parler aux hommes que par gestes. Invoque souvent ton Seigneur et glorifie[-Le] matin et soir ».

[42] Et lorsque les anges dirent : « Marie, DIEU t’a élue, t’a purifiée (Il t’a créée pure) et Il t’a élue parmi les femmes des mondes.

[43] Ô Marie, sois dévouée envers [les enseignements de] ton Seigneur, prosterne-toi et incline-toi avec ceux qui s’inclinent [devant Lui] ».

[44] [Prophète !] Cela fait partie des nouvelles concernant des réalités suprasensibles que Nous te révélons. Et tu n’étais pas près d’eux lorsqu’ils jetaient leurs calames pour décider de la tutelle de Marie, et tu n’étais pas près d’eux lorsqu’ils se querellaient.

[45] Lorsque les anges dirent : « Marie, voilà que DIEU t’annonce une parole de Lui, [la bonne nouvelle de la naissance d’un bébé] son nom sera al-Masyh cYsâ (le Messie Jésus) fils de Marie. Il sera honorable [beau et illustre] dans cette vie et dans l’autre et il sera parmi ceux qui sont rapprochés [à la grâce de DIEU].

[46] Il parlera aux hommes dans le berceau comme [il parlera] à l’âge mûr et il sera du nombre de ceux qui sont vertueux (dévoués à DIEU) ».

[47] Elle dit [s’adressant à DIEU] : Seigneur, comment aurais-je un enfant et nul homme ne m’a touchée ? » [DIEU] dit : « C’est ainsi. DIEU crée ce qu’Il veut. Quand Il décrète une chose, Il dit : "Sois !" et c’est ».

[48] Et, [DIEU] lui enseignera le Livre, la sagesse, la Torah et l’Evangile,

[49] et [le choisira] Prophète pour les enfants d’Israël (Jacob) [et il leur dira] : « En vérité, je vous apporte un signe de la part de votre Seigneur ; je vais pétrir d’argile une forme d’oiseau et y souffler et, par la permission de DIEU [biwilâyatihi, par Sa volonté] il sera un oiseau. Et, je guéris l’aveugle-né et le lépreux et fais revivre les morts, par la permission (volonté) de DIEU. Je vous dis ce que vous mangez et ce que vous faites provision dans vos maisons. Il y a en cela un signe pour vous, si vous êtes croyants.

[50] [Je viens] confirmer ce qui existait avant moi de la Torah et vous déclarer licite une part de ce qui vous a été interdit. Je vous apporte un signe venant de votre Seigneur. Soyez pieux envers DIEU et obéissez-moi.

[51] DIEU est mon Seigneur et votre Seigneur. Adorez-Le. C’est la voie droite ».

[52] [Chez la majorité des enfants d’Israël,] quand Jésus s’aperçut de leur impiété, il dit [s’adressant au peuple] : « Qui sont mes aides [dans la voie qui mène] vers DIEU ? » Les apôtres dirent : « Nous sommes les aides [qui te secourons pour la cause] de DIEU ; nous croyons en DIEU, sois témoin que nous sommes soumis [à DIEU] ».

[53] [Les apôtres s’adressent à DIEU] : « Seigneur ! Nous croyons à ce que Tu as fait descendre et suivons le Prophète (Jésus). Inscris-nous parmi les témoins ».

[54] [Les ennemis de Jésus] tramèrent des stratagèmes [pour le tuer] ; DIEU élabora un plan [pour sauvegarder Jésus et les siens], et c’est DIEU qui élabore le mieux [les plans].

[55] Lorsque DIEU dit : « Ô Jésus, Je vais, certes, te rappeler [à Moi], t’élever vers Moi [et te hausser au ciel], te purifier (sauver) de ceux qui ont été impies. Je vais placer, jusqu’au Jour de la résurrection, ceux qui t’ont suivi, au-dessus des impies. Vous retournerez [tous] à Moi. Je jugerai entre vous ce sur quoi vous étiez en différend.

[56] Quant aux impies, Je leur ferai subir un châtiment sévère, en cette vie et dans l’autre, et il n’y aura pas de secours [sincères] pour eux.

[57] Tandis que ceux qui ont cru [en DIEU, voulu] et travaillé bien [conforme aux ordres divins], [Il] leur donnera leurs salaires parfaits. [Mais] DIEU n’aime pas les injustes ».

[58] [Prophète,] voici les versets [les signes] et le sage rappel que Nous te récitons.

[59] Pour DIEU, le fait de [créer] Jésus [sans qu’il ait un père] est comme le fait de [créer] Adam [sans qu’il ait un père ni mère]. [DIEU] créa [Adam] de poussière (matière) et puis Il lui dit "Sois !" et il fut [pareillement, Il créa Jésus].

[60] [Prophète,] la vérité vient de ton Seigneur. Ne sois pas parmi ceux qui doutent.

[61] Après ce que t’est venu de science [parvenant de DIEU], si quelqu’un dispute avec toi [au sujet de Jésus] dis : « Venez, appelons nos fils et vos fils, nos femmes et vos femmes, nous et vous, faisons une exécration réciproque, appelons la malédiction de DIEU sur qui aura menti ».

[62] Voilà le récit vrai [concernant Jésus]. Et il n’y a de dieu en dehors de DIEU [Créateur de l’univers] ; DIEU est le Puissant [absolu], le Tout-Sage.

[63] S’ils (impies, injustes,...) tournent le dos, DIEU connaît les gens corrupteurs.

[64] Dis : « Gens de l’Ecriture, venez à une parole commune entre vous et nous : n’adorons que DIEU [Créateur de l’univers], ne Lui associons rien, ne prenons point les uns les autres des maîtres (seigneurs) à la place de DIEU ». S’ils tournent le dos, [croyants,] dites[-leur] : « Soyez témoins que nous, nous sommes soumis (obéissants sincères aux enseignements de DIEU) ».

[65] Gens de l’Ecriture, pourquoi vous disputez-vous au sujet [de la religion] d’Abraham ? La Torah et l’Evangile n’ont été descendus qu’après lui. Eh bien ! ne raisonnez-vous pas ?

[66] Vous voilà, vous disputez au sujet de ce que vous avez quelque connaissance. Pourquoi donc disputez-vous au sujet de ce dont vous n’avez aucune connaissance ? DIEU sait, [mais] vous, vous ne savez pas.

[67] Abraham n’était ni Juif ni Chrétien, il était un pur [croyant] soumis [aux enseignements célestes divins et il était adorateur de DIEU Unique]. Il n’était point du nombre de ceux qui associent [un être à DIEU].

[68] Les hommes les plus dignes de [religion d’]Abraham sont ceux qui l’ont suivi, ainsi que le Prophète et les croyants. DIEU est le Protecteur [Ami et Guide] des croyants.

[69] Un groupe [d’impies] des Gens de l’Ecriture aimerait vous égarer, mais ils n’égarent qu’eux-mêmes et ils ne s’en rendent pas compte.

[70] Gens de l’Ecriture, pourquoi [la plupart d’entre vous] niez-vous les signes [et les versets] de DIEU, alors que vous en êtes témoins ?

[71] Gens de l’Ecriture, pourquoi [en majorité] affublez-vous de faux le Vrai, [pourquoi] cachez-vous la vérité alors que vous savez ?

[72] Un groupe [d’impies] des Gens de l’Ecriture se dirent : « Au début du jour croyez à ce qui a été descendu (révélé) aux croyants et à la fin du jour rejetez[-le], peut-être [les croyants] reviendront-ils [de leur religion],

[73] et ne croyez qu’à ceux qui suivent votre religion ». Dis[-leur] : « La [bonne et la vraie] guidance [et religion] est la guidance [et religion] de DIEU ». [Ils disent encore : Ne croyez pas] que quelqu’un ait reçu ce que vous avez reçu, ou qu’ils (les croyants) puissent devant votre Seigneur vous opposer des arguments ! Dis[-leur] : « Mais la grâce est en la main de DIEU. Il la donne à qui Il veut. DIEU est Munificent [et] Omniscient.

[74] Il accorde spécialement Sa miséricorde à qui Il veut [ou, à qui y aspire sincèrement]. DIEU est Maître de la grâce infinie ».

[75] Parmi les Gens de l’Ecriture il y en a qui, si tu lui confies un quintal, il te le rend. Mais il y en a aussi qui, si tu lui confies un seul dinar, ne te le rendra qu’après longue insistance de ta part ; cela tient de ce qu’ils prétendent : « Il n’y a contre nous nul reproche [à propos de nos actions] envers les illettrés (pas de péché à nous approprier le bien d’autrui) ! » Ils profèrent des mensonges contre DIEU et ils [le] savent.

[76] [Bien au contraire,] celui qui remplit son engagement [pris avec lui-même devant DIEU] et qui est pieux [DIEU l’aidera, car], DIEU aime ceux qui sont pieux.

[77] Ceux qui vendent à vil prix le pacte de DIEU et leurs serments, ceux-là n’auront pas de part dans la vie future. DIEU ne leur parlera pas, Il ne les regardera pas le Jour de la résurrection, Il ne les purifiera pas [par contraint]. A eux un douloureux châtiment [en raison de leurs injustices et de leurs corruptions].

[78] Certains d’entre eux roulent [et changent les mots par] leur langue en [récitant] le Livre pour vous faire croire que cela est dans l’Ecriture alors que cela n’est pas dans l’Ecriture. Ils disent que cela vient de DIEU tandis qu’il ne vient pas de DIEU. Ils profèrent des mensonges contre DIEU et ils [le] savent.

[79] Il n’appartient à aucun homme à qui DIEU donne le Livre, la Sagesse et la Prophétie de dire aux gens : « A part DIEU, soyez mes serviteurs ». Mais plutôt [il dira] : « Consacrez-vous uniquement au Seigneur conformément à ce que vous apprenez (vous avez reçu) le Livre et vous l’étudiez » ;

[80] et il ne vous demandera pas de prendre pour seigneurs des anges ou des Prophètes. Vous demanderait-il la mécréance une fois que vous vous êtes soumis (obéissants aux enseignements du Seigneur, le Créateur de l’univers entier) ?

[81] [Rappelle à tout le monde] lorsque DIEU reçut l’engagement des Prophètes [et de leurs disciples] : « Ce que Je vous donne [ô Prophètes] Livre et Sagesse, s’il vous vient (à vous Prophètes ou disciples) un Prophète confirmant ce que vous avez reçu, croyez en lui et portez lui secours ». [DIEU] dit : « Y consentez-vous et acceptez-vous Mon pacte à ce sujet ? » Ils dirent [tous] : « Nous y consentons ». [DIEU] dit : « Soyez donc témoins et Je suis avec vous parmi les témoins ».

[82] Ceux qui après [l’engagement] tournent le dos, ceux-là sont les pervers.

[83] Cherchent-ils [une religion] autre que la religion de DIEU ? quand tous les êtres des cieux et de la terre se soumettent à Lui, volontairement ou involontairement (foncièrement) et qu’ils seront [tous] ramenés vers Lui [et jugés].

[84] Dis[-leur] : « Nous croyons en DIEU, à ce (le Coran) qui nous a été descendu (révélé), à ce qui a été descendu à Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et aux [patriarches des] Tribus, et à ce qui a été donné à Moïse, à Jésus et aux Prophètes [élus] par leur Seigneur ; nous ne faisons de différence entre aucun d’eux, nous sommes soumis à DIEU ».

[85] Quiconque recherche une autre religion que l’Islam (soumission à DIEU), ce ne sera point accepté de lui. Et dans la vie future il sera du nombre des perdants.

[86] Comment DIEU guiderait-Il un groupe de gens qui deviennent impies après avoir eu la croyance, après avoir témoigné que le Prophète est vrai et après avoir reçu les preuves ? DIEU ne guide pas les gens injustes [obstinés].

[87] La rétribution [des injustes obstinés] sera [à cause de corruptions qu’ils ont perpétrées dans le monde] de porter la malédiction de DIEU, des anges et de tous les êtres humains.

[88] Ils y demeureront perpétuellement. Le châtiment [correctif] ne leur sera pas allégé, aucun sursis ne leur sera accordé,

[89] exception faite de ceux qui, par la suite, se repentent et s’amendent, car DIEU pardonne [et Il est] Très-Miséricordieux.

[90] Ceux qui après avoir cru deviennent impies [obstinés] et aggravent ensuite leur impiété, leur repentir ne sera pas accepté. Ce sont les égarés.

[91] Ceux qui deviennent impies et meurent impies, donneraient-ils le poids de la terre en or pour se racheter ne serait pas accepté d’eux. Ils subiront un châtiment douloureux [en raison de leurs corruptions] et n’auront pas de secours [sincères].

[92] Vous ne parviendrez à la bonté pieuse qu’en dépensant [sur le chemin de DIEU] de ce que vous aimez. Et tout ce que vous dépensez, DIEU le sait.

[93] Toute nourriture [pure] était licite aux enfants d’Israël (Jacob) sauf ce que Jacob s’interdit à lui-même avant que la Torah n’ait été descendue. Dis[-leur] : « Apportez la Torah et lisez-la si vous dites vrai ».

[94] [Cela étant,] ceux qui désormais forgeront un mensonge contre DIEU, voilà les [pires] injustes [qui mentent sciemment].

[95] [Prophète,] dis[-leur] : « DIEU a dit vrai. Suivez la pure religion d’Abraham, [Abraham] n’était point de ceux qui donnent des associés [à DIEU] ».

[96] La première Maison [sacrée] qui fut fondée pour les hommes [en tant que lieu de culte] est celle de Bakka (la Maison sacrée à la Mecque). Elle est bénie et [source de] bonne direction pour les habitants des mondes.

[97] Là se trouvent des signes manifestes [qui mettent l’homme sincère en relation avec DIEU], le lieu [de prière] d’Abraham. Quiconque y entre est en sécurité. Les hommes - ceux qui en ont les moyens - sont tenus, à l’égard de DIEU, faire un pèlerinage à la Maison [sacrée]. Quiconque renie [le Pèlerinage, se lèse lui-même,] DIEU est sans besoin [c’est Lui qui enrichit tout] dans les mondes.

[98] Dis : « Gens de l’Ecriture, pourquoi déniez-vous les versets [et les signes] de DIEU ? [Alors que] DIEU est Témoin de ce que vous faites ».

[99] Dis : « Gens de l’Ecriture, pourquoi empêchez-vous les croyants de suivre le chemin de DIEU, [pourquoi] cherchez-vous le rendre tortueux alors que vous êtes témoins [de vos actes] ? DIEU n’est pas inattentif à ce que vous faites ».

[100] Croyants, si vous obéissez à certains des Gens de l’Ecriture, ils vous rendront impies après que vous ayez cru [en DIEU unique, et ils feront que vous agissiez contrairement aux enseignements divins].

[101] Comment pouvez-vous devenir impies alors que les versets de DIEU vous sont récités et que le Prophète est [présent] parmi vous ? Celui qui s’attache fermement à [la religion de] DIEU sera guidé vers la voie droite.

[102] Croyants, craignez [pieusement et sincèrement] DIEU comme Il doit être craint (obéi et adoré) et [veillez bien à] ne mourir qu’en soumis [à Lui, musulmans sincères].

[103] Attachez-vous fermement tous ensemble au lien de DIEU (au Coran, au Prophète, à la Révélation,...) et ne vous divisez pas. Souvenez-vous du bienfait que DIEU vous a accordé. Quand vous étiez ennemis, Il a réconcilié vos cœurs et vous êtes devenus frères par Sa grâce. Vous étiez au bord d’un abîme de feu [d’impiété, d’injustice et d’ignorance] et Il vous en a sauvés. DIEU vous explique ainsi clairement Ses versets [et les signes] afin que vous soyez bien guidés.

[104] Que soit [formée] de vous une communauté [dont les croyants pieux] appellent [les hommes] au bien, recommandent les bonnes actions [prescrites par le Coran et le Prophète] et interdisent ce qui est blâmable (proscrit par la loi divine). Et ce sont eux qui réussiront [à parvenir aux félicités paradisiaque].

[105] Ne soyez pas comme ceux qui après (malgré) avoir reçu les preuves, se sont divisés et livrés aux controverses [à cause de leurs péchés, injustices,... et mauvais état de leur cœur]. Ceux-là auront un lourd châtiment [correctif]

[106] le Jour où certains visages seront rayonnants et certains visages seront sombres : à ceux dont les visages seront assombris [sera dit] : « Avez-vous rejeté [les enseignements] après avoir cru ? Goûtez le châtiment pour avoir rejeté [obstinément les vérités célestes] ».

[107] Ceux dont les visages seront rayonnants jouiront de la miséricorde de DIEU, dans laquelle ils vivront éternellement.

[108] Voilà les versets de DIEU ; Nous te les récitons en toute vérité. DIEU ne veut [jamais] léser les mondes (aucune créature).

[109] Ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre appartient à DIEU. Et les affaires seront ramenées (présentées) à DIEU [et jugées].

[110] [Ô croyants pieux et vertueux] vous êtes la meilleure communauté apparue pour les hommes : vous recommandez les bonnes actions [prescrites par la loi divine], vous interdisez ce qui est blâmable (proscrit) et vous croyez en DIEU. Si les Gens de l’Ecriture croient [en DIEU Unique], cela vaudra mieux pour eux ; il y en a qui sont croyants, mais la plupart d’entre eux sont vicieux.

[111] Ils ne peuvent vous causer de grand mal, seulement une vexation. S’ils vous combattent, ils vous tourneront le dos (ils seront perdants) et, ensuite, ils ne seront pas secourus.

[112] [En raison de résultat de leurs mauvais actes] ils sont frappés d’avilissement où qu’ils se trouvent, sauf en se rattachant à DIEU et aux hommes [croyants]. Ils ont encouru le courroux de DIEU et ils sont frappés [dans leurs cœurs] de misère. Cela, parce qu’ils ont rejeté les versets [et les signes] de DIEU et ont tué les Prophètes à l’encontre de tout droit. C’est parce qu’ils ont désobéi [aux commandements de DIEU] et étaient transgresseurs.

[113] Ils ne sont pas tous pareils. Il y a une communauté des Gens de l’Ecriture, fidèle [aux enseignements divins] qui, aux heures de la nuit, psalmodient les versets de DIEU en se prosternant,

[114] ils croient en DIEU et au Jour [du jugement] dernier, ils recommandent les bonnes actions [prescrites par la loi divine] et interdisent le mal (proscrit par la loi divine), ils concourent à faire le bien. Ceux-là sont du nombre de ceux qui sont vertueux (dévoués à DIEU),

[115] le bien qu’ils font ne leur sera pas dénié. DIEU connaît ceux qui sont pieux.

[116] Quant aux impies [idolâtres, hypocrites, injustes,...], ni leurs biens ni leurs enfants ne les dispenseront de quoi que ce soit [contre le châtiment] de DIEU. Ils seront les compagnons du Feu où ils demeureront perpétuellement.

[117] Leurs dépenses dans la vie d’ici-bas sont comme un vent chargé de gel qui s’abat et détruit [leur] emblavage - gens qui furent injustes envers eux-mêmes -. DIEU ne les a pas lésés, mais ils se sont fait tort à eux-mêmes.

[118] Croyants, ne prenez pas de confidents en dehors de vous, [car, les impies, injustes, idolâtres,...] ne manqueraient pas de vous corrompre [dans vos affaires], ils voudraient que vous soyez en difficultés [accablantes]. La haine leur sort de la bouche et leurs cœurs en cache encore plus. Voilà que Nous vous avons clairement exposé les versets [et les signes], si vous raisonnez.

[119] Vous, vous les aimez mais ils ne vous aiment pas ; vous croyez au Livre tout entier [ou, vous croyez à tous les Livres célestes, mais ils n’y croient pas]. Quand ils vous rencontrent, ils disent : « Nous avons cru ». Et une fois seuls, ils se mordent les doigts de colère contre vous. Dis[-leur] : « Mourez de votre colère ». En vérité, DIEU connaît ce qu’il y a [des secrets] dans les cœurs.

[120] Qu’un bien vous arrive, cela leur fait mal ; qu’un mal vous atteigne, ils s’en réjouissent. Mais si vous patientez [sur le chemin (pour la cause) de DIEU] et si vous êtes pieux, leur mauvais dessin ne vous fera aucun tort. DIEU cerne (connaît) leurs actes.

[121] [Prophète ! rappelle aux hommes] lorsque tu quitta ta famille, au matin, pour installer les croyants à [leurs] postes de combat. DIEU entend tout, [Il est] Omniscient.

[122] [Rappelle] lorsque deux de vos troupes pensèrent fléchir alors que DIEU était leur protecteur [Il les a détournés de leur fausse décision]. Les croyants doivent s’en remettre à DIEU.

[123] DIEU vous a secourus à [la bataille de] Badr quand vous étiez faibles [par rapport à l’ennemi]. Soyez pieux envers DIEU afin que vous soyez [sincèrement] reconnaissants.

[124] Lorsque tu disais aux croyants : « Est-ce qu’il ne suffit pas que votre Seigneur vous assiste en faisant descendre [du ciel] trois mille anges ? »

[125] Mais oui, si vous êtes pieux et patients [sur le chemin (pour la cause) de DIEU] et s’ils (les ennemis) vous assaillent immédiatement, votre Seigneur vous assistera de cinq mille anges porteurs de signes distinctifs.

[126] DIEU ne le fit que pour vous annoncer une bonne nouvelle et rassurer vos cœurs. La victoire ne vient que de DIEU, le Puissant honoré, le Sage.

[127] [Il en fut ainsi] afin qu’Il taille une partie des impies [idolâtres, hypocrites, injustes obstinés] ou les humilie et qu’ils s’en retournent déconfits.

[128] Tu n’as [ô Prophète] nulle part dans le décret [de DIEU] ; ou bien [DIEU] les pardonne, ou Il les châtie car ils sont injustes.

[129] A DIEU appartient tout ce qui est dans les cieux et tout ce qui est sur la terre ; Il pardonne à qui Il veut et châtie qui Il veut. DIEU pardonne [et Il est] Très-Miséricordieux [c’est Lui qui vous accorde des biens].

[130] Croyants, ne consommez (ne pratiquez) pas l’usure en portant des additions multipliées. Soyez pieux envers DIEU afin que vous réussissiez [à parvenir à la félicité].

[131] Redoutez le Feu qui est réservé aux impies [idolâtres, hypocrites, pécheurs,...].

[132] Obéissez à DIEU et au Prophète afin que vous soyez admis à la miséricorde [divine].

[133] Hâtez-vous vers le pardon de votre Seigneur et vers un Paradis dont la largeur est les cieux et la terre, préparé pour ceux qui sont pieux,

[134] qui dépensent [sur le chemin (pour la cause) de DIEU] dans la richesse et [dans] la pauvreté, et refoulent leur colère et pardonnent aux hommes. DIEU aime les bienfaiteurs,

[135] ceux qui, s’ils commettent quelque turpitude ou causent quelque préjudice à eux-mêmes, s’adressent à DIEU et demandent pardon pour leurs péchés - qui est-ce qui pardonne les péchés sinon DIEU ? - et ne persistent plus dans ce (le mal) qu’ils ont commis une fois qu’ils savent.

[136] Ils auront pour récompense le pardon de leur Seigneur et des jardins sous lesquels coulent les rivières [paradisiaques] où ils vivront éternellement. Quelle excellente rétribution pour ceux qui [dévoués à DIEU] travaillent bien.

[137] Il y a eu avant vous des lois [régnantes dans la nature et dans l’univers, sur hommes et communautés]. Parcourez la terre et regardez la fin de ceux qui niaient [les enseignements des Prophètes].

[138] Voici un exposé (un manifeste) clair adressé aux hommes, un guide et une exhortation pour ceux qui sont pieux.

[139] Ne faiblissez pas, ne vous attristez pas, vous êtes supérieurs si vous êtes croyants [purs et sincères].

[140] Si une blessure vous atteint, le groupe [ennemi] a été blessé aussi. Ces journées, Nous les faisons alterner chez les hommes afin que DIEU distingue les croyants et choisisse parmi vous des témoins. DIEU n’aime pas les injustes,

[141] et afin que DIEU purifie les croyants et anéantisse les impies [injustes obstinés].

[142] Comptez-vous entrer au Paradis avant que DIEU n’ait distingué [et présenté au monde] ceux d’entre vous qui ont combattu [pour Sa cause], et [avant] qu’Il [n’]ait distingué ceux qui sont patients [et travaillent sur Son chemin pour le bien de la société humaine] ?

[143] Vous souhaitiez la mort avant de la rencontrer. Vous l’avez vue de vos propres yeux.

[144] Muhammad n’est qu’un Prophète (le sceau des Prophètes), [d’autres] Prophètes l’ont précédé. Quoi, s’il meurt ou s’il est tué, retournerez-vous sur vos pas ? Quiconque retourne sur ses pas ne nuit en rien à [la création de] DIEU ; mais DIEU donne une récompense à ceux qui [Lui] sont reconnaissants [de Ses bienfaits].

[145] Personne ne peut rendre l’âme sans la permission de DIEU [biwilâyatihi, par Sa volonté], c’est écrit pour un instant fixé. Quiconque désire la récompense de la vie d’ici-bas, Nous lui en accordons quelque chose. Quiconque veut la récompense de la vie future, Nous lui en accordons quelque chose. Nous récompenserons bien ceux qui sont reconnaissants.

[146] Que de Prophètes ont combattu qui avaient nombre de disciples savants et adorateurs (obéissants aux ordres) de DIEU, ils n’ont pas fléchi sous les atteintes subies dans le chemin de DIEU, n’ont pas faibli, n’ont pas cédé. DIEU aime ceux qui endurent [et patientent sur Son chemin].

[147] Leurs seules paroles étaient : « Seigneur, pardonne-nous nos péchés et nos excès dans notre conduite, affermis nos pas [sur Ton chemin] et secours-nous [et permets-nous la victoire] contre les hommes impies [idolâtres, hypocrites, injustes obstinés...] ».

[148] DIEU leur donna la récompense de la vie ici-bas et la belle récompense de la vie future. Et DIEU aime les bienfaiteurs.

[149] Croyants, si vous obéissez aux impies [idolâtres, injustes, etc.], ils vous feront revenir sur vos pas (à l’impiété, l’injustice, etc.) et vous serez perdants.

[150] Mais DIEU est votre Protecteur [Ami et Guide]. Il est le Meilleur des secours.

[151] Nous jetterons l’effroi dans les cœurs des impies [idolâtres, injustes,...] parce qu’ils associent [des idoles] à DIEU, [idoles] sur quoi [DIEU] n’a descendu nulle preuve [ni approbation]. Leur demeure sera le Feu (résultat de leurs corruptions), quel désagréable séjour que celui des injustes !

[152] DIEU a [loyalement] tenu Sa promesse envers vous, lorsque [au début de la bataille], avec Sa permission, vous les tuiez, jusqu’au moment où vous vous êtes relâchés, vous vous êtes disputés au sujet de l’ordre [que vous aviez reçu], vous avez désobéi après que [DIEU] vous a fait entrevoir ce que vous aimiez (la victoire). Il en est parmi vous qui désiraient [le bien de] ce monde, et parmi vous se trouvaient ceux qui désiraient la vie future. Puis, afin de vous mettre à l’épreuve, Il vous a écartés d’eux (de la poursuite des impies). Il vous a pardonné. DIEU est Maître de grâces envers les croyants.

[153] Lorsque vous fuyiez, sans faire attention à personne, et derrière vous, le Prophète vous appelait. [DIEU] vous a infligé tristesse sur tristesse [passagère de ce monde] afin que vous ne vous affligiez pas ni [à propos] de ce qui vous a échappé ni [à propos] de ce qui vous a frappés [et que votre attention et votre cœur soient tournés uniquement vers DIEU]. DIEU connaît parfaitement ce que vous faites.

[154] Il a fait descendre sur vous une sécurité après votre tristesse, un sommeil s’empara d’un groupe d’entre vous. [Les gens de] l’autre groupe [ne] se souciaient que d’eux-mêmes et imaginaient de DIEU comme les païens, [une imagination] contraire à la vérité. Ils disaient : « Avons-nous [un soutien de dieu de] victoire dans cette affaire ? » Dis[-leur] : « L’affaire [tout] entière est [selon la volonté] de DIEU ». Ils cachaient en eux-mêmes ce qu’ils ne voulaient pas te montrer ; ils disaient : « Si nous avions eu [un soutien de dieu de] victoire, nous n’aurions pas été tués ici ». Dis[-leur] : « Si vous étiez restés dans vos maisons, ceux dont la mort était écrite seraient quand même allés à leur lit (où la mort les attendait) ». [Tout cela est arrivé] afin que DIEU éprouve ce qui se trouve dans vos poitrines (votre for intérieur) et purifie [par l’épreuve] ce qui est dans vos cœurs. DIEU connaît les secrets des cœurs.

[155] Ceux parmi vous qui ont tourné le dos le jour où les deux armées se sont rencontrées, c’est seulement Satan qui les a fait trébucher à cause de ce qu’ils avaient commis. DIEU leur a pardonné. DIEU pardonne [Il est] Clément.

[156] Croyants, ne soyez pas comme les impies qui disent de leurs frères partis en voyage ou à la guerre : « S’ils étaient restés chez nous, ils ne seraient pas morts, ils ne seraient pas tués ! » [Il en fut ainsi] pour que DIEU en fasse un sujet de regret dans leurs cœurs. DIEU fait vivre et fait mourir. DIEU voit clairement ce que vous faites.

[157] Que vous soyez tués [étant] sur le chemin de DIEU ou que vous [y] mouriez, un pardon de DIEU et une miséricorde (des biens particuliers que DIEU vous accorde) valent mieux que ce que [les impies, etc.] amassent.

[158] Que vous mouriez ou que vous soyez tués [sur le chemin de DIEU], certes, vous serez rassemblés devant DIEU [et vous serez récompensés].

[159] C’est par un effet de la grâce de DIEU que toi (Prophète) as été doux à leur égard. Si tu avais été rude, au cœur dur, ils se seraient dispersés loin de toi. Pardonne-leur et demande pardon pour eux. Consulte-les dans les affaires. Une fois que tu prends ta décision, mets ta confiance en DIEU car, en vérité, DIEU aime ceux qui s’en remettent [à Lui].

[160] Si DIEU vous aide, nul ne pourra vous vaincre. S’Il vous délaisse, qui d’autre que Lui vous aidera ? Les croyants doivent s’en remettre à DIEU.

[161] Il n’est pas [possible ou imaginable] qu’un Prophète fausse [le butin]. Quiconque [d’autre] fausserait [le butin], se présentera, le Jour de la résurrection, avec ce qu’il aura faussé. Chaque âme sera rétribuée selon ses acquis et [les gens] ne seront pas lésés.

[162] Est-ce que celui qui [obéit aux ordres divins et] suit ce qui agrée à DIEU est comme celui qui [désobéit à Lui et] encourt le courroux de DIEU et n’a de refuge que dans l’Enfer (résultat de ses mauvais actes) ? et quelle désagréable fin.

[163] Ils ont des degrés [différents] auprès de DIEU. DIEU voit bien ce qu’ils font.

[164] En vérité, DIEU a fait un don gracieux aux croyants quand Il leur a envoyé un Prophète [choisi] parmi eux qui leur récite Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre et la Sagesse, bien qu’ils fussent antérieurement dans un égarement flagrant.

[165] Quand un malheur vous atteint - alors même que vous en avez jadis infligé [à vos ennemis] le double - vous dites : « D’où vient cela ? » Dis : « Il vient de vous-mêmes [conséquence de votre désobéissance au Prophète] ». DIEU est Puissant sur toute chose.

[166] Tout ce que vous avez subi le jour où les deux troupes se sont rencontrés, s’est [fait] avec la permission de DIEU [biwilâyatihi, par Sa volonté], afin qu’Il distingue [et présente] les croyants,

[167] et qu’Il distingue (fasse connaître) ceux qui agirent avec hypocrisie, et auxquels il avait été dit : « Venez combattre sur le chemin de DIEU, ou [au moins] défendez[-vous vous-mêmes] », ils dirent : « Si nous savions [qu’]un combat [va commencer, ou, si nous savions combattre,] nous vous aurions suivis ». Ils étaient, ce jour-là, plus proches de l’impiété que de la foi [en DIEU]. Leur bouche exprimait ce qui n’était pas en leurs cœurs. Mais DIEU connaît mieux [que quiconque] ce qu’ils cachent.

[168] Ceux qui dirent à leurs frères tout en restant [à l’arrière] : « S’ils nous avaient obéis, ils ne seraient pas tués ». Dis[-leur] : « Ecartez donc de vous la mort si vous dites vrai ».

[169] Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le chemin (travaillant pour la cause) de DIEU sont morts. Ils sont vivants auprès de leur Seigneur et reçoivent leurs subsistances [paradisiaques],

[170] ils sont heureux de la grâce que DIEU leur a octroyée et ils attendent avec joie ceux qui les suivent [sur le chemin de DIEU et] ne les ont pas encore rejoints, ils [savent qu’ils] ne connaîtront nulle crainte et ne seront nullement attristés.

[171] Ils attendent avec joie [et sont ravis d’]un bienfait [venant] de DIEU et [d’]une grâce [accordée par Lui], et [ils savent] que DIEU ne laisse pas perdre le salaire des croyants,

[172] ceux qui, malgré les blessures reçues, ont répondu à l’appel de DIEU et du Prophète. A ceux d’entre eux qui font le bien et sont pieux, est [réservée] une magnifique récompense.

[173] Ceux à qui les hommes [impies, etc.] dirent : « Les hommes [ennemis] ont réuni [leurs forces] contre vous, craignez-les », mais leur croyance s’en accrut et ils dirent : « DIEU nous suffit ! Quel excellent Garant ! »

[174] Ils retournèrent comblés d’un bienfait [venant] de DIEU et d’une grâce [accordée par Lui], aucun mal ne les a touchés, ils ont suivi ce qui agrée à DIEU. Et DIEU est Détenteur d’une grâce immense.

[175] Ce n’avait été là que Satan, il apeure ses adeptes (hypocrites, impies, injustes,..). N’ayez pas peur d’eux, mais ayez peur [respectueuse] de Moi, si vous êtes croyants.

[176] Que ne t’attristent pas ceux qui se précipitent dans l’impiété. Ils ne peuvent en rien nuire à [la création de] DIEU ; DIEU tient à ne leur donner aucune part dans la vie future, ils subiront un grand châtiment [en raison de leur impiété].

[177] Ceux qui auront troqué la croyance [en DIEU] contre l’impiété ne peuvent en rien nuire à [la création de] DIEU et un châtiment douloureux leur est réservé.

[178] Que les impies ne pensent pas que le délai que Nous leur donnons soit un bien pour eux. [Ils insistent sur leur longévité,] Nous leur donnons le délai, mais (à la longue) ils multiplient [leurs] péchés ; à eux un châtiment avilissant.

[179] DIEU ne laisse pas les croyants dans l’état où vous êtes, si ce n’est qu’Il sépare [l’homme] mauvais du bon. DIEU ne vous dévoile pas les réalités suprasensibles, mais DIEU choisit parmi Ses prophètes qui Il veut [et lui apprend une réalité suprasensible comme Il veut]. Croyez en DIEU et en Ses prophètes. Si vous êtes croyants et pieux, vous aurez une grande récompense.

[180] Que ceux qui sont avares de ce que DIEU leur a donné par Sa grâce, ne pensent pas que [la richesse] soit un bien pour eux ; [à cause de leur mal utilisation,] cela est (devient par eux-mêmes) un mal pour eux. Le Jour de la résurrection ils auront autour du cou [les biens] dont ils furent avares [comme une chaîne lourde]. A DIEU revient l’héritage des cieux et de la terre et DIEU connaît bien vos actes.

[181] DIEU a entendu les paroles de ceux qui dirent : « DIEU est dans l’indigence et nous sommes à l’aise ». Eh bien, Nous inscrirons leurs dires et qu’ils tuèrent, à l’encontre de tout droit, les Prophètes. Et Nous dirons : « Goûtez le châtiment de la fournaise [conséquence de vos jouissances illicites].

[182] Cela pour ce que vos mains ont avancé ». DIEU n’est pas injuste envers Ses serviteurs.

[183] [DIEU a entendu les paroles de] ceux qui dirent : « DIEU a conclu un pacte avec nous ordonnant de ne pas croire en un Prophète tant qu’il ne nous aura pas apporté une offrande que le feu consume ! » [ô Prophète] dis[-leur] : « Des Prophètes avant moi ont déjà apporté les preuves et ce dont vous parlez. Pourquoi les avez-vous tués, si vous dites vrai ? »

[184] S’ils te traitent de menteur, d’autres Prophètes avant toi ont été traités de menteurs, [des Prophètes] qui avaient apporté les preuves claires, Zubur (les livres) et le Livre éclairant.

[185] Toute personne [dans la vie de ce monde] goûtera la mort. Et, le Jour de la résurrection vous recevrez votre salaire entier. Celui qui sera écarté du Feu et introduit au Paradis sera parvenu au succès [éternel]. La vie d’ici-bas [sans faire attention à la vie future] n’est qu’une jouissance illusoire.

[186] Certes, vous serez éprouvés dans vos biens et vos personnes (votre âme). Certes, vous entendrez beaucoup de vexations de ceux à qui le Livre a été donné avant vous (mais qui furent injustes) et de ceux qui associent [des idoles à DIEU]. Si vous patientez et demeurez pieux, c’est excellent dans les affaires.

[187] [Rappelez-vous] lorsque DIEU prit l’engagement de ceux à qui l’Ecriture a été donnée : « Montrez-la aux hommes, ne la cachez pas ! » Mais ils l’ont jetée derrière leur dos, ils l’ont vendue à vil prix. Quel mauvais troc qu’ils ont opéré !

[188] Ne pense pas que ceux qui exultent d’avoir fait [du mal] et aiment être loués de ce qu’ils n’ont pas fait [du bien], ne pense pas qu’ils seront à l’abri du châtiment. Ils subiront un châtiment douloureux.

[189] La royauté des cieux et de la terre appartient à DIEU. DIEU est Puissant sur toute chose.

[190] Dans la création des cieux et de la terre, dans l’alternance de la nuit et du jour, il y a des signes pour les hommes doués d’intelligence [saine],

[191] ceux qui, debout, assis ou couchés, se souviennent de DIEU et méditent sur la création des cieux et de la terre : « Seigneur, Tu n’as pas créé tout cela en vain. Gloire à Toi ! Garde-nous du châtiment du Feu,

[192] Seigneur, Tu couvres d’ignominie celui que Tu fais entrer au Feu (résultat de ses mauvais actes). Et pour les injustes, il n’y a pas de secours [sincères].

[193] Seigneur, nous avons entendu un Héraut appeler à la croyance « Croyez en votre Seigneur » et nous avons cru. Seigneur, absous nos péchés, pardonne-nous nos mauvaises actions et rappelle-nous [à Toi] parmi les hommes bons et vertueux.

[194] Seigneur, donne-nous ce que Tu nous as promis par [l’intermédiaire de] Tes prophètes et ne nous couvres pas d’ignominie le Jour de la résurrection [car], Tu ne manques pas à Ta promesse ».

[195] Leur Seigneur les exauce : « Je ne laisse pas perdre l’action faite par l’un de vous, homme ou femme ; vous dépendez les uns des autres [et vous êtes les prochains]. Ceux qui ont émigré [pour la cause de DIEU], qui ont été chassés de leurs demeures et souffert dans Mon chemin, qui ont combattu (travaillé), qui ont été tués, J’effacerai leurs fautes et les ferai entrer dans les jardins sous lesquels coulent les rivières [de félicités], à titre de récompense venant de DIEU ». Et DIEU a auprès de Lui la belle récompense.

[196] Que le changement des impies [idolâtres, hypocrites,... d’une injuste situation pompeuse à l’autre, leur faste et le délai que leur est accordé] dans les pays ne te trompe pas !

[197] [C’est] une moindre jouissance, puis, leur demeure [finale] sera l’Enfer (résultat de leurs pires actions), et quel désagréable séjour !

[198] Mais ceux qui craignent [pieusement, pratiquent les bons actes et adorent] leur Seigneur auront des Jardins sous lesquels couleront les rivières [paradisiaques] où ils vivront éternellement, un accueil de la part de DIEU. Ce qui est auprès de DIEU vaut mieux pour les hommes bons [et vertueux].

[199] Parmi les Gens de l’Ecriture, il en est qui croient en DIEU, à ce qui vous a été descendu (révélé) et à ce qui leur a été descendu. Ils sont humbles devant DIEU ; ils ne troquent pas les versets de DIEU à vil prix. Ceux-là, auront leur récompense auprès de leur Seigneur. DIEU est Prompt au compte.

[200] Croyants, soyez patients [sur le chemin de DIEU], rivalisez de patience [pour tendre à la perfection], tenez-vous sur [vos] gardes (soyez fermes) et soyez pieux envers DIEU (obéissez à Ses ordres) afin que vous réussissiez [à parvenir au Paradis].

Sourate 4 : Les femmes (An-Nisaa)

Nombre de versets : 176

Ordre Vulgate : 4

Ordre Révélation : 92

Révélée à Médine

 

[Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

 

[1] Ô Hommes [et femmes], soyez pieux envers votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être (Adam, ou, d’un seul principe vital) et Il a créé de lui (du même genre) son épouse (Eve) et par eux Il a disséminé [sur terre] beaucoup d’hommes et de femmes. Soyez pieux envers DIEU que vous invoquez dans vos requêtes et [respectez] les liens de parenté. DIEU est Surveillant de vos [intentions et actions].

[2] Donnez leurs biens aux orphelins [lorsqu’ils arrivent à l’âge mûr]. Ne substituez pas l’infâme à ce qui est bon, ne mangez pas leurs biens ajoutés aux vôtres car ce serait un grand péché.

[3] Si vous craignez de ne pas être équitables envers les orphelines, épousez des femmes qui vous plaisent, deux, trois ou quatre ; mais si vous craignez de ne pas être juste [envers vos femmes], alors n’épousez qu’une seule, ou [tournez-vous vers] ce que vous possédez [de licite], cela est plus à même pour que vous ne sortiez pas du droit chemin [ou, pour que vous ne commettiez pas des injustices].

[4] Donnez à [vos] femmes leurs dots à titre de donation [sincère] obligatoire. Si toutefois, de leur propre gré, elles vous en cèdent gentiment une partie, profitez-en à votre aise et agréablement.

[5] Ne confiez pas aux insensés les biens que DIEU vous a donnés pour vivre. Donnez-leur le nécessaire et habillez-les et tenez-leur un langage convenable.

[6] Lorsque les orphelins atteignent [l’âge du] mariage, éprouvez-les ; si vous apercevez en eux une bonne conduite, remettez-leur leurs biens ; ne gaspillez pas [leurs biens] et ne [les] dissipez pas redoutant [qu’ils n’atteignent] leur majorité [et ne vous les réclament]. Celui [des tuteurs] qui est aisé qu’il s’abstienne [de prélever un salaire], et celui qui est pauvre, prélève [un salaire] d’une manière honnête. Quand vous leur remettez leurs biens, prenez pour cela des témoins. DIEU suffise [comme] comptable (DIEU est le Meilleur qui tient le compte de toute chose).

[7] Aux hommes revient une part de ce que laissent [leur] père et mère et les proches ; et aux femmes revient une part de ce que laissent [leur] père et mère et les proches, qu’il s’agisse là d’un [héritage] peu ou de beaucoup, c’est une part déterminée.

[8] Quand des proches parents [non-héritiers], des orphelins ou des pauvres assistent au partage [de l’héritage], attribuez-en-leur quelque chose, et tenez-leur un langage honnête [et convenable].

[9] Que - ceux (tuteurs, testateurs, etc.) qui s’ils laissaient après eux une progéniture chétive (enfants en bas âges ou sans ressources etc.) au sujet de laquelle ils éprouveraient une inquiétude - [qu’ils] craignent (qu’ils préviennent les besoins des enfants, orphelins, etc.). Qu’ils soient pieux envers DIEU et qu’ils parlent d’une parole saine (juste, bonne).

[10] Ceux qui mangent injustement les biens des orphelins introduisent le feu dans leurs entrailles ; ils seront bientôt brûlés par le Feu enflammé.

[11] DIEU vous recommande (vous enjoint) au sujet [du partage] de [l’héritage entre] vos enfants : au fils revient une quote-part équivalente à celle de deux filles. S’il n’y a que des filles, [deux ou] plus de deux, à elles les deux tiers de l’héritage et, s’il n’y en a qu’une, la moitié [de la succession] lui revient. Au père et à la mère [du défunt] revient à chacun un sixième de ce qu’il aura laissé, s’il a un enfant ; s’il n’a pas d’enfants, et que [n’]hérite de lui [que] son père et sa mère, à la mère revient un tiers [de l’héritage] ; mais s’il a un [ou, plus d’un] frère, la mère aura un sixième. [Tout cela] déduction faite de legs testamentaires et dettes. [En ce qui concerne le partage de l’héritage] vous ne savez pas [profondément l’avenir et le devenir] de vos parents et de vos enfants lequel est[-il] plus près de vous en utilité. [Voilà] une obligation [prescrite] par DIEU. DIEU est Omniscient [et] Sage.

[12] A vous [revient] la moitié de ce que laissent vos femmes si elles n’ont pas d’enfants ; si elles ont un enfant, le quart de ce qu’elles laissent vous revient, déduction faite de leurs legs testamentaires et dettes. A elles [revient] le quart de ce que vous laissez, si vous n’avez pas d’enfants ; si vous avez un enfant, à elles revient le huitième de ce que vous laissez, déduction faite de vos legs testamentaires et dettes. En cas de succession d’un homme ou d’une femme [qui n’ont ni enfant ni père ni mère, mais] qui ont un frère ou une sœur, à chacun de ces deux [appartiendra] un sixième [de la succession] ; s’ils sont plus que cela (plus de deux), tous alors participeront au tiers [de la succession], déduction faite de dettes et legs testamentaires non préjudiciables [aux héritiers]. [Voilà] la recommandation (l’ordre) de DIEU. DIEU est Omniscient [et] Indulgent.

[13] Telles sont les limites [normatives prescrites] par DIEU. Celui qui obéit à DIEU et à Son prophète, [DIEU] le fera entrer dans les Jardins sous lesquels coulent les rivières, il y vivra éternellement, c’est un grand succès.

[14] Quiconque désobéit à DIEU et à Son prophète et transgresse Ses limites [normatives], [DIEU] le fera entrer dans le Feu (résultat de ses péchés obstinés) et il y restera à perpétuité et il y subira un châtiment avilissant.

[15] Requérez le témoignage de quatre d’entre vous [des croyants] contre celles de vos femmes qui ont [été soupçonnées d’avoir] commis la fornication. S’ils témoignent [contre elles], alors enfermez-les [femmes coupables] dans des maisons jusqu’à ce que leur mort arrive ou que DIEU leur ouvre un chemin.

[16] [Si] deux d’entre vous (un homme et une femme qui n’a pas de mari) l’ont commise [la fornication], punissez-les [tous les deux] ; s’ils se repentent et s’amendent, alors laissez-les. DIEU agrée le repentir, [Il est] Très-Miséricordieux.

[17] DIEU n’agrée le repentir que de ceux qui [ne] commettent le mal [que] par ignorance et qui se repentent aussitôt. DIEU les pardonne. DIEU est Omniscient [et] Sage.

[18] Le repentir n’est [valable] pour ceux qui insistent dans les péchés [et dans l’impiété] jusqu’au moment où la mort se présente à l’un d’entre eux (il arrive au seuil de la mort), [et où] il dit : « A présent je me repens ! » ni pour ceux qui meurent impies [idolâtres, hypocrites,... obstinés]. A ceux-là Nous avons préparé un châtiment douloureux.

[19] Croyants, il n’est pas licite pour vous de [maintenir forcément les femmes riches afin de] vous constituer leurs héritiers contre [leur] gré. Ne les soumettez non plus à des contraintes afin de [vous] approprier une partie de ce que vous leur aviez donné, à moins qu’elles n’aient commis une turpitude flagrante. Vivez avec elles d’une façon reconnue convenable. Si vous éprouvez de l’aversion pour elles, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors même que DIEU y a mis [pour vous] un bien considérable.

[20] Si vous voulez substituer une épouse à une autre et que vous ayez donné à une un quintal, n’en reprenez rien. Allez-vous le reprendre en imputant une calomnie [contre l’honneur de la femme] et au prix d’un péché flagrant ?

[21] Comment donc le reprendriez-vous, une fois que vous vous êtes approchés intimement, et qu’elles ont reçu de vous un engagement ferme [lors du mariage] ?

[22] N’épousez pas les femmes qu’auraient épousées vos pères - exception faite de ce qui est déjà fait - : ce serait une turpitude, une abomination et un mauvais chemin.

[23] Vous sont interdites vos mères, vos filles, vos sœurs, vos tantes paternelles et vos tantes maternelles, les filles du frère et les filles de la sœur ; vos mères qui vous ont allaités (vos nourrices) et vos sœurs de lait ; les mères de vos femmes, vos belles-filles se trouvant dans votre giron et nées de vos femmes avec lesquelles vous avez consommé l’union - mais si vous n’avez pas consommé l’union avec celles-ci, il n’y a pas de mal [à votre mariage avec leurs filles] -, les épouses de vos fils nés de vos reins ; [de même il vous est interdit] d’épouser en même temps deux sœurs, exception faite de ce qui est déjà fait. DIEU pardonne, [Il est] Très-Miséricordieux.

[24] Et [vous sont interdites] les femmes qui ont un mari, sauf les captives [de guerre, respectant la loi de DIEU]. Prescription de DIEU pour vous. Hormis ces cas [énumérés], il est permis pour vous de rechercher [des épouses], en vous servant de vos biens [pour leur donner leurs dots], en hommes désirant se marier honnêtement, non en débauchés. Quant à celles que vous avez prises [comme femmes,] selon un contrat de mariage (mutca), donnez-leur la dot qui leur est obligatoirement due et, pas de faute à vous reprocher à ce que vous consentirez [mutuellement] après [avoir fixé] la dot obligatoire. DIEU est Omniscient [et] Sage.

[25] Celui parmi vous qui n’a pas les moyens d’épouser des femmes libres (non-esclaves) croyantes, [qu’il prenne] alors [femme] parmi celles [captives...] croyantes que vous possédez en toute légalité [conformément à la loi de DIEU]. DIEU connaît mieux votre croyance, vous tenez les uns aux autres [et vous êtes les prochains]. Epousez-les avec la permission de leur famille (leur maître), et donnez-leur leurs dots convenablement ; [épousez-les] étant vertueuses et non pas livrées à la débauche, ni ayant des amants clandestins. Une fois mariées, si elles commettent l’adultère, elles auront à subir la moitié de la peine prévue pour les femmes libres (non-esclaves) mariées. Et cela [est autorisé] pour celui d’entre vous qui craint [de commettre] un adultère ; et si vous patientez mieux vaut pour vous. DIEU pardonne [Il est] Très-Miséricordieux.

[26] DIEU veut vous éclairer [de ce qui est licite ou illicite, ce qui mène au bonheur ou au malheur], [Il veut] vous guider suivant les lois [et les voies justes] de ceux qui vous ont précédés, et [Il veut] agréer votre repentir. DIEU est Omniscient [et] Sage.

[27] DIEU veut agréer votre repentir [ou, vous diriger pour le repentir], tandis que ceux qui suivent les passions [et leurs mauvais penchants] veulent que vous décliniez en un grave déclin.

[28] DIEU veut vous alléger [les affaires], et l’homme a été créé [en soi] faible.

[29] Croyants, que les uns ne prennent pas [avidement et] à tort les biens [et les richesses] des autres, mais qu’il y ait du négoce [licite] entre vous par consentement mutuel, et ne vous entre-tuez pas. DIEU est miséricordieux envers vous [Il vous accorde les biens purs et agréables].

[30] Quiconque agira par transgression et par injustice, Nous le ferons entrer dans le Feu (résultat de ses injustices obstinées), [la réalisation de] cela est facile pour DIEU.

[31] Si vous évitez les péchés graves qui vous ont été interdits, Nous effacerons vos fautes [vénielles] et Nous vous ferons entrer à une généreuse situation.

[32] Ne cherchez pas [avec insistance] l’avantage que DIEU a accordé aux uns par rapport aux autres. Aux hommes appartient la part qu’ils s’acquièrent (leur action,) et aux femmes appartient la part qu’elles s’acquièrent, (devant DIEU homme et femme sont égaux). Demandez [sincèrement] à DIEU Sa grâce, car DIEU est Omniscient.

[33] A chacun Nous avons donné des héritiers [et tuteurs] pour ce qu’auront laissé le père et la mère, les proches et ceux que [vous] lient vos serments [et vos pactes]. [A ces héritiers] donnez leur part. DIEU est Témoin de tout.

[34] Les hommes ont autorité pour s’occuper [et assumer la charge] des femmes en vertu du surcroît d’avantages que DIEU a conféré à ceux-là par rapport à celles-ci, et en vertu [aussi] des dépenses qu’ils font de leurs biens [en faveur de leurs femmes]. Les femmes vertueuses sont obéissantes [aux enseignements divins] et humbles, et en l’absence [de leur mari] gardent, par la protection de DIEU, le secret [et le droit de leur mari]. Quant à celles dont vous redoutez révolte (désobéissance), faites-leur la morale, [si ce n’est pas efficace] éloignez-vous d’elles dans leurs lits, [si ce n’est pas efficace] corrigez-les, mais si elles vous obéissent [conformément aux prescriptions divines], ne leur cherchez pas querelle. [Remarquez que] DIEU est Sublime [et] Grand.

[35] Si vous craignez la rupture [de lien] entre eux (les époux), convoquez un arbitre de la famille du mari et un arbitre de la famille de la femme. DIEU rétablira l’entente entre eux, s’ils veulent une réconciliation, car DIEU est Omniscient [et] Il connaît parfaitement tout.

[36] Adorez DIEU et ne Lui associez rien. [Soyez] bons envers votre père et votre mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le voisin proche, le voisin lointain, le compagnon [de voyage, d’étude,...] le voyageur [en détresse], et celles en votre possession licite ; DIEU n’aime pas les insolents vantards

[37] qui sont avares, ordonnent l’avarice aux autres, qui cachent ce que DIEU leur a donné par Sa grâce. Nous avons préparé aux impies [idolâtres, hypocrites, criminels, pécheurs obstinés,...] un châtiment avilissant.

[38] Et [DIEU n’aime pas] ceux qui dépensent leurs biens [uniquement] pour se faire voir des hommes et ne croient ni en DIEU ni au Jour [du jugement] dernier. Quiconque (un impie, idolâtre, hypocrite, criminel, pécheur obstiné,... qui a corrompu son cœur et) a Satan pour compagnon [et client], quel mauvais compagnon [qu’il a].

[39] Qu’auraient-ils à se reprocher s’ils avaient cru en DIEU et au Jour dernier et dépensé [pour une bonne cause] une partie des biens que DIEU leur a accordés ? DIEU les connaît parfaitement.

[40] DIEU ne lèse [personne], fût-ce du poids d’un atome. Si [vous faites] une bonne action, DIEU la double et donne de Sa part une magnifique récompense.

[41] Qu’adviendra-t-il quand Nous ferons venir un témoin [le Prophète] de chaque communauté et que Nous t’amènerons [toi Muhammad] en témoin de tous ceux-là ?

[42] Ce jour-là, ceux qui auront rejeté [les enseignements célestes] et désobéi au Prophète souhaiteront que la terre soit nivelée sur eux, [mais] ils ne pourront cacher à DIEU aucun propos [qu’ils ont tenu].

[43] Croyants, n’approchez pas de la Prière alors que vous êtes ivres (vous avez péché), afin que vous sachiez ce que vous dites ; [ne faites pas la Prière] non plus quand vous êtes pollués - sauf quand vous faites route - avant d’avoir pratiqué la grande ablution. Si vous êtes malades ou en voyage, ou si l’un de vous revient du lieu secret [avoir satisfait ses besoins naturels], ou si vous avez eu des rapports [intimes] avec les femmes, et que vous ne trouviez pas d’eau, recourez à une terre pure [touchez-la avec les paumes] que vous passerez sur votre visage et vos mains. DIEU est Indulgent, Celui qui pardonne.

[44] N’as-tu pas vu ceux qui ont reçu une part de l’Ecriture[, au lieu de s’en servir pour se guider et pour guider les autres,] acheter [leur propre] égarement et vouloir que vous quittiez le chemin [de DIEU] ?

[45] DIEU connaît mieux [que personne] vos ennemis ; [si vous obéissez à DIEU,] DIEU est le meilleur Protecteur [Ami et Guide], DIEU est le meilleur Secours.

[46] Il y a des Juifs qui, tordent leurs langues avec mépris et dans l’esprit de dénigrement pour la religion, adultèrent (la prononciation) des mots [de façon à signifier] : « Nous avons entendu et nous avons désobéi ! Ecoute ! Puisses-tu n’être jamais entendu ; et Regarde et laisse-nous ». Si, au contraire, ils disaient (ils prononçaient honnêtement, les dits mots signifieraient) : « Nous avons entendu [la vérité] et nous avons obéi », « Ecoute et laisse-nous le temps [de comprendre] » c’eût été certainement meilleur pour eux et correct. Mais DIEU les a maudits à cause de leur impiété [obstinée] ; ils ne croient [en DIEU] que très peu [ou, excepté quelques-uns].

[47] Gens de l’Ecriture, croyez en ce que Nous avons fait descendre (révélé le Coran) venant confirmer ce que vous aviez. [Croyez] avant que Nous n’effacions les visages et ne les retournions en arrière ou ne les maudissions comme Nous avons maudit[, résultat de leurs actions abominables,] les gens [transgresseurs] du sabbat ; et l’ordre de DIEU fut accompli.

[48] DIEU ne pardonne pas qu’on Lui associe [obstinément d’autres dieux ou idoles] ; Il pardonne à qui Il veut les péchés moins graves que celui-là. Quiconque associe [des idoles] à DIEU, commet un énorme péché.

[49] N’as-tu pas vu ceux qui [étant pécheurs et injustes] se prétendent purs ? DIEU purifie qui Il veut [ou, Il purifie celui qui sincèrement veut être purifié] et [les hommes] ne seront pas d’un brin lésés.

[50] Regarde comme ils forgent des mensonges contre DIEU (Lui associant fils, enfants, idoles...). Et c’est assez comme péché flagrant [qui implique un dur châtiment].

[51] N’as-tu pas vu ceux qui ont reçu une partie de l’Ecriture, [pourtant] ajouter foi à Jibt et à Tâghout (idole, gouverneur, personne ou chose diaboliques) ? et dire en faveur des impies : Ceux-là sont mieux guidés que les croyants !

[52] Voilà ceux que DIEU a maudits [en raison de leurs injustices obstinées] ; et celui que DIEU maudit, tu ne trouveras pas de secours [sincères] pour lui.

[53] Auraient-ils une part du royaume [du ciel et de la terre] ? [S’ils y prenaient part] ils n’en donneraient à personne un brin.

[54] Sont-ils jaloux des hommes à cause de ce que DIEU a accordé à ceux-ci de Sa grâce ? [Pourquoi l’être alors que] Nous avons accordé à la famille d’Abraham le Livre et la Sagesse et avons donné un grand royaume.

[55] Il en est parmi eux qui ont cru à lui (au Livre) et il en est [d’autres] qui s’en sont écartés. L’Enfer (résultat de leurs injustices) suffira [à ces derniers] comme brasier.

[56] Ceux qui rejettent Nos versets, Nous les jetterons dans le Feu (résultat de leurs injustices). Chaque fois que leur peau sera consumée, Nous la substituerons par une [autre] pour qu’ils goûtent le châtiment. DIEU est Puissant [et] Sage.

[57] [Tandis que] ceux qui croient [en DIEU, veulent] et travaillent bien [utile à eux-mêmes, à la société humaine et pour la cause de DIEU], Nous les introduirons dans les Jardins sous lesquels coulent les rivières [paradisiaques], ils y vivront éternellement, y auront les épouses pures (parfaites) ; Nous les mettrons sous un ombrage (Notre Tendresse).

[58] DIEU vous ordonne de restituer les dépôts à leurs ayants droit et de juger avec équité lorsque vous jugez entre les hommes. Voilà le bon [comportement] à quoi DIEU vous exhorte. DIEU entend [et] voit tout.

[59] Croyants, obéissez à DIEU, obéissez au Prophète et à ceux de vous qui détiennent l’autorité [par le décret divin]. Si vous avez un différend renvoyez-le (demandez) à DIEU et [au] Prophète [l’arbitrage] si vous croyez en DIEU et au Jour [du jugement] dernier. Cela est bien mieux et d’une belle fin [d’une belle interprétation originelle].

[60] N’as-tu pas vu ceux [des hypocrites] qui s’imaginent (font semblant de) croire à ce qui t’a été descendu (révélé) et à ce qui a été révélé avant toi ? Ils veulent [plutôt] se faire juger par Tâghout (idole, etc.) alors qu’il leur a été ordonné de le renier (de ne pas lui obéir). Satan veut les égarer d’un égarement loin [de la vérité].

[61] Quand on leur dit : « Venez vers ce que DIEU a fait descendre (révélé) et vers le Prophète », tu vois ces hypocrites comme ils s’écartent de toi !

[62] Alors comment se fait-il que quand un malheur les atteint, par conséquent de [mauvais et injuste] travail de leurs mains, s’adressent-ils à toi en jurant par DIEU : « Nous n’avons voulu que le bien et la conciliation ! »

[63] Ceux-là, DIEU sait ce qu’ils ont dans leurs cœurs. Ecarte-toi d’eux, exhorte-les, et dis-leur, sur eux-mêmes, des paroles pénétrantes.

[64] Nous n’avons envoyé un Prophète que pour qu’il soit obéi, avec la permission (par la volonté) de DIEU. Quand ils (les impies) se portaient préjudice à eux-mêmes, [ô Prophète,] s’ils s’adressaient à toi, [s’ils] avaient demandé pardon à DIEU, si le Prophète avait demandé pardon pour eux, ils auraient trouvé que DIEU agrée le repentir, [et qu’Il est] Très-Miséricordieux.

[65] Mais non ! Par ton Seigneur ! Ils ne [pourront dire qu’ils] croient tant qu’ils ne t’auront pas fait juge de leurs différends et qu’après n’éprouvent pas de gêne en eux-mêmes de ce que tu auras décidé et s’[y] soumettent volontiers.

[66] Si Nous leur avions prescrit : « Tuez-vous [votre âme corrompue] », ou : « Expatriez-vous [pour Notre cause] », ils ne l’auraient fait si ce n’est un petit nombre d’entre eux. S’ils avaient mis en pratique l’exhortation qui leur était adressée, cela aurait été meilleur pour eux, et [leur foi] aurait été raffermie ;

[67] Nous leur aurions, alors, donné, [venant] de Nous, une grande récompense,

[68] et les aurions guidés sur une voie droite.

[69] Celui qui obéit à DIEU et au Prophète, accompagnera ceux que DIEU a comblés de bienfaits [soit :] les Prophètes, les hommes véridiques [qui ne disent que vérité et droit], les martyrs [ou, les témoins] et ceux qui [dévoués à DIEU] travaillent bien. Quels excellents compagnons qu’ils sont.

[70] C’est une grâce [venant] de DIEU. DIEU est le meilleur Qui Sait tout.

[71] Croyants, prenez garde (armez-vous contre les ennemis). Partez [au champ de bataille] par groupes clairsemés ou partez en masse.

[72] Il y a [des hypocrites] parmi vous, qui tardent [et traînent lorsqu’ils veulent s’apprêter au combat ou travail sur le chemin de DIEU] et, si un revers vous arrive [dans la bataille], ils disent : « DIEU nous a favorisés en nous épargnant d’être avec eux (les croyants) »,

[73] mais s’il vous arrive une grâce de la part de DIEU, ils disent - comme si aucune amitié ne les liait à vous [et comme s’ils n’avaient jamais entendu vos conseils] - : « Si nous avions été avec eux, nous aurions obtenu un grand succès (un butin considérable) » !

[74] Qu’ils combattent [et travaillent] pour la cause de DIEU ceux qui achètent la vie future au prix de celle d’ici-bas. Celui qui combat sur le chemin de DIEU, s’il est tué ou vainqueur, Nous lui accorderons une récompense magnifique.

[75] Pourquoi ne combattez [et ne travaillez]-vous pas pour la cause de DIEU alors que des opprimés hommes, femmes et enfants disent : « Seigneur, fais-nous sortir de cette ville dont les habitants sont injustes. Donne-nous un protecteur (guide) [élu] de Ta part, donne-nous un secourant [élu] de Ta part ».

[76] Ceux qui croient combattent [travaillent] pour la cause de DIEU ; ceux qui sont impies combattent [et "travaillent"] sur le chemin de Tâghout (idole, gouverneur, personne, chose, planning, diaboliques). Combattez les suppôts de Satan ; en effet, les artifices (pièges) de Satan sont faibles [par rapport à la potentialité de l’homme croyant et pieux].

[77] N’as-tu pas vu ceux-là à qui il a été dit : « Arrêtez-vous de combattre [pour le moment], accomplissez la Prière et acquittez l’Aumône ? » Puis, lorsque le combat leur est prescrit, voilà que [les hypocrites,...] d’entre eux craignent les gens [impies] comme [il fallait] craindre [respectueusement] DIEU [au cas où on Lui désobéit], ou même d’une crainte plus rigoureuse encore. Ils disent : « Seigneur, pourquoi nous as-Tu prescrit le combat ? Pourquoi n’as-Tu pas reporté [cela] à un peu plus tard ? » Dis : « La jouissance d’ici-bas est infime, la vie future est meilleure (parfaite et excellente) pour celui qui est pieux (obéissant aux enseignements divins et adorateur de DIEU). Vous ne serez pas d’un brin lésés.

[78] Où que vous soyez, la mort vous atteindra [le moment venu], même si vous vous trouvez dans des tours bien fortifiées ». S’il leur arrive du bien (aux hypocrites), ils diront : « Cela vient de DIEU ». S’il leur arrive du mal [résultat de leur injustice], ils diront : « Cela vient de toi (du Prophète) ! » Dis[-leur] : « Tout vient de DIEU ». Mais qu’ont-ils ces hommes qui ne sont pas disposés à comprendre une parole ?

[79] Tout bien qui t’arrive (qui arrive à l’homme) vient de DIEU ; tout mal qui t’arrive [ô, toi homme] vient de toi-même (résultat de tes injustices). Et Nous t’avons envoyé [Muhammad,] aux hommes comme Prophète. Et DIEU est le meilleur Témoin.

[80] Celui qui obéit au Prophète, a obéi à DIEU. Quant à ceux qui tournent le dos [leurs cœurs étant corrompus à cause de leurs péchés, injustices, idolâtrie obstinés etc. laisse-les], Nous ne t’avons pas envoyé [Muhammad] à eux pour être leur gardien.

[81] Ils disent : « Nous [t’]obéissons ». [Mais,] dès qu’ils sont hors de chez toi, un groupe d’entre eux complote durant la nuit contre ce que tu dis. DIEU enregistre ce qu’ils complotent durant la nuit. Ecarte-toi d’eux, mets ta confiance en DIEU. DIEU est le meilleur à qui [les affaires] sont confiées.

[82] Ne méditent-ils pas le Coran ? S’il provenait d’un autre que DIEU, ils y trouveraient maintes discordances.

[83] Quand leur parvient une nouvelle cause de sécurité ou d’alarme, [sans aucune vérification] ils la diffusent partout. S’ils la référaient au Prophète et aux détenteurs de l’autorité parmi [les croyants], [les experts savants et pieux aidés par DIEU] qui peuvent déduire l’authenticité [des faits], ils auraient su s’il fallait l’accréditer. N’eût été la grâce et la miséricorde de DIEU à votre égard, vous auriez suivi le Diable à l’exception d’un petit nombre [d’entre vous].

[84] Combats [travaille] donc pour la cause de DIEU. Tu n’as charge que [des actes] de toi-même. Encourage les croyants [à combattre et travailler sur le chemin de DIEU]. Il se peut que DIEU réfrène la rigueur des impies [idolâtres obstinés, hypocrites, injustes etc.]. DIEU est très fort et très sévère en fait de châtiment.

[85] Celui qui intercède d’une manière justifiée en obtiendra sa part ; et celui qui intercède d’une manière injuste en portera une part de responsabilité. DIEU veille sur toute chose.

[86] Quand on vous salue [courtoisement], saluez d’une façon meilleure ou rendez [la salutation pareillement]. DIEU tient compte de toute chose.

[87] DIEU, nul n’est dieu que Lui. Il vous rassemblera assurément le Jour de la résurrection, il n’y a aucun doute à ce sujet. Qui est plus véridique en ses paroles que DIEU ?

[88] Pourquoi vous diviser [en] deux groupes [d’opinions opposées] au sujet des hypocrites ? Alors que DIEU les a refoulés [dans leur état] à cause de leurs [mauvaises] actions [obstinées]. Voudriez-vous guider [et approuver] quelqu’un [hypocrite qui commet obstinément des péchés et des crimes et] que DIEU a improuvé ? Celui que DIEU improuve, tu ne lui trouveras pas un [bon] chemin.

[89] Ils aimeraient vous voir impies comme ils le sont [eux-mêmes], et que vous soyez pareils [à eux] ! Ne prenez aucun protecteur parmi eux avant qu’ils n’émigrent dans la voie de DIEU. S’ils tournent le dos [et s’opposent aux enseignements célestes, c’est qu’ils sont pervers et pervertisseurs], saisissez-les, tuez-les où que vous les trouviez. Et ne prenez ni protecteurs ni secours parmi eux,

[90] exception faite de ceux qui se joignent à un clan avec lequel vous avez conclu un pacte et de ceux qui marchent contre vous le cœur serré d’avoir ou à vous combattre ou à combattre les leurs. Si DIEU avait voulu, Il leur aurait donné pouvoir sur vous, et ils vous auraient combattus. S’ils se retirent [loin de vous], s’ils ne combattent plus contre vous et [s’ils] vous proposent la paix, DIEU ne vous institue aucun chemin contre eux (à les combattre).

[91] Vous [en] trouverez d’autres [impies et hypocrites pervertisseurs obstinés] qui cherchent à avoir votre confiance et [en même temps] avoir la confiance de leur propre groupe. Chaque fois qu’ils sont tentés ils reprennent la révolte. S’ils ne se retirent pas loin de vous, s’ils ne vous proposent pas la paix, s’ils ne s’abstiennent pas de toute agression contre vous, saisissez-les, tuez-les où que vous les trouviez. Nous vous accordons un pouvoir évident sur eux.

[92] Il n’appartient pas à un croyant de tuer un [autre] croyant, mais [cela peut se produire] par erreur. Si quelqu’un tue un croyant par erreur [est tenu de] libérer un esclave croyant et de remettre à la famille [du trépassé] le prix du sang, à moins que celle-ci n’y renonce par charité [et qu’elle pardonne]. Si [le mort] est croyant et appartient à un peuple ennemi, libérer un esclave croyant [suffit] ; s’il appartenait à un peuple lié à vous par un pacte, [le coupable] est tenu de remettre le prix du sang à la famille [du trépassé] et de libérer un esclave croyant. Quelqu’un qui n’en a pas les moyens, qu’il jeûne deux mois consécutifs à titre de repentir devant DIEU. DIEU est Omniscient, Sage.

[93] Si quelqu’un tue intentionnellement un croyant, sa punition sera l’Enfer où il demeurera à perpétuité. Le courroux de DIEU le frappe, Il le maudit et lui fournit un immense châtiment.

[94] Croyants, quand vous voyagez [pour lutter] pour la cause de DIEU, éclairez-vous [sur les hommes et les sujets], ne dites pas à celui qui vous adresse le salut : « Tu n’es pas croyant », cherchant [par là un prétexte pour procurer] les biens de la vie d’ici-bas. Auprès de DIEU il y a des butins abondants. Ainsi étiez-vous naguère, [mais] DIEU a usé de la bonté envers vous. Eclairez-vous, car DIEU connaît parfaitement ce que vous faites.

[95] Les croyants qui restent chez eux [en s’évadant du combat], sans être infirmes, ne sont pas égaux à ceux qui combattent en sacrifiant leurs biens et leurs personnes pour la cause de DIEU. DIEU donne prééminence à ceux qui combattent [et travaillent pour Sa cause] sacrifiant leurs biens et leurs personnes par rapport à ceux qui restent chez eux [fuyant la guerre]. Et à chacun [des croyants, selon leurs actions] DIEU a promis une récompense. DIEU donne prééminence aux combattants [sur Son chemin] et leur accorde un magnifique salaire par rapport à ceux qui restent [inactifs] chez eux,

[96] [les combattants sur Son chemin recevront] de Lui des degrés d’excellence, un pardon et une miséricorde (des dons spéciaux). DIEU pardonne [et Il est] Très-Miséricordieux.

[97] Ceux (des hypocrites) que les anges rappellent [à DIEU] alors qu’ils (les hypocrites) sont en état d’injustice envers eux-mêmes, [les anges leur] diront : « Où en étiez-vous [au sujet de votre religion] ? » Ils diront : « Nous étions victime de notre faiblesse sur la terre ! » [Les anges] diront : « Est-ce que la terre de DIEU n’était pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer ? » Leur refuge sera l’Enfer (résultat de leurs actions abominables) et c’est une désagréable fin [pour eux].

[98] Exception faite de ceux qui sont [honnêtes et sont vraiment] opprimés, hommes, femmes et enfants incapables de se débrouiller et ne trouvant aucun chemin [pour se sauver],

[99] peut-être DIEU leur pardonnera-t-Il ; DIEU absout et pardonne [les fautes].

[100] Quelqu’un qui émigre dans le chemin de DIEU, trouvera sur la terre de nombreux moyens et de vastes possibilités. Celui qui quitte sa maison pour émigrer vers DIEU et [vers] Son prophète, s’il est frappé de mort, sa récompense incombe à DIEU. DIEU pardonne [Il est] Très-Miséricordieux.

[101] Quand vous parcourez la terre, il n’y a pas d’inconvénient à ce que vous écourtiez la Prière, si vous craignez que les impies [injustes, criminels,...] ne trament un complot contre vous. Car les impies sont pour vous des ennemis déclarés.

[102] Et quand tu te trouves parmi eux [sur le champ de bataille], et que tu diriges pour eux la Prière, qu’un groupe d’entre eux se mette [à la Prière] en ta compagnie muni de leurs armes, lorsque [les hommes de ce groupe] ont terminé la prosternation, qu’ils prennent leurs postes loin de vous (face à l’ennemi) ; que le deuxième groupe qui n’a pas [encore] prié vienne prier avec toi, muni de ses moyens de défense et de ses armes, [car] les impies [iniques] aimeraient vous voir négliger vos armes et vos bagages pour fondre sur vous tout d’un coup. Nul grief contre vous, si vous posez vos armes lorsque vous êtes gênés par la pluie ou [lorsque vous êtes] malades, mais portez vos moyens de défense. DIEU a réservé aux impies [obstinés] un châtiment humiliant [à cause de leurs injustices et d’avoir corrompu leurs cœurs et ceux des autres].

[103] Quand vous aurez terminé la Prière ; debout, assis ou couchés, rappelez [le nom de] DIEU. Quand vous êtes en sécurité, accomplissez la Prière [en entier] ; car la Prière est une obligation, dans les moments déterminés, prescrite aux croyants.

[104] Ne vous relâchez pas dans la poursuite du peuple [des impies]. Si vous vous trouvez [physiquement] souffrant, [eux-mêmes] ils souffrent aussi comme vous souffrez, mais vous espérez de DIEU [de bonnes récompenses,] ce qu’ils n’espèrent pas. DIEU est Omniscient [et] Sage.

[105] [Prophète,] Nous avons fait descendre vers toi (révélé) le Livre en toute vérité pour que tu juges entre les hommes d’après ce que DIEU t’a fait voir. Ne sois pas porté à défendre les traîtres.

[106] Demande pardon à DIEU [pour les bons]. DIEU pardonne [Il est] Miséricordieux.

[107] Ne prends pas défense de ceux qui se trahissent [obstinément, ou, trahissent les droits d’autrui]. DIEU n’aime pas les traîtres pécheurs.

[108] [Les traîtres] cherchent à cacher aux hommes [leurs actions abominables], [mais] ils ne cherchent pas à [les] cacher à DIEU. [DIEU] est là lorsqu’ils tiennent la nuit des propos qu’[Il] n’agrée pas. DIEU connaît [cerne et juge] leurs actes.

[109] Voilà, [si] vous prenez défense d’eux (traîtres) dans la vie d’ici-bas ; mais qui prendra leur défense devant DIEU le Jour de la résurrection ? Ou [encore] qui se fera-t-il leur mandataire ?

[110] Quiconque effectue une mauvaise action ou se lèse soi-même, puis demande pardon à DIEU, trouvera DIEU Clément [et] Miséricordieux.

[111] Quiconque commet un péché, ne le commet qu’à son propre dam. DIEU est Omniscient [et] Sage.

[112] Et quiconque commet une faute ou un péché, puis en accuse un innocent, il se charge [lourdement] d’une calomnie et d’un péché grave.

[113] [Prophète !] N’était sur toi la grâce de DIEU et [n’était] Sa miséricorde, une partie d’entre eux (les impies, injustes,...) avait décidé de t’égarer ; [mais] ils n’égarent qu’eux-mêmes, et ne [peuvent] te nuire en rien. DIEU a fait descendre sur toi (révélé) le Livre et la Sagesse. Il t’a enseigné ce que tu ne savais pas. La grâce de DIEU à ton égard est immense.

[114] Il n’y a rien de bon dans la plupart de leurs entretiens cachés ; à moins qu’il ne s’y agisse d’ordonner l’aumône ou une bonne action ou une conciliation entre les hommes, et celui qui le fait cherchant l’agrément de DIEU, Nous lui donnerons une magnifique récompense.

[115] Quiconque se sépare du Prophète [et s’oppose à lui] après que (malgré que) le bon chemin lui est apparu, et [obstinément] suit un autre chemin que celui des croyants, Nous le laisserons avec ce qu’il a choisi pour maître [ou, dans la voie qu’il a choisie] et Nous le jetterons dans l’Enfer. Quelle désagréable fin !

[116] DIEU ne pardonne pas qu’on Lui donne un associé ; Il pardonne les autres [péchés moins graves] à qui Il veut. Quiconque associe [quoi que ce soit] à DIEU, s’est égaré dans un lointain égarement.

[117] Ils (les idolâtres) n’invoquent que des femelles (idoles) au lieu de [DIEU] ; ils n’invoquent qu’un [suppôt de] Satan rebelle.

[118] DIEU l’a maudit [le Diable] et [celui-ci] a dit : « Puissé-je prendre, de Tes serviteurs, une part allouée,

[119] je les égarerai, je les leurrerai par des espérances évasives, je leur ordonnerai de [faire des mythes,] fendre les oreilles du bétail [afin de les attribuer aux grandes idoles], je leur ordonnerai d’altérer [la religion ou, le bon emploi chez] les créatures de DIEU ». Quiconque prend Satan [ou, un diable, un suppôt] pour maître au lieu de DIEU, se perd [dans] une perte flagrante.

[120] [Satan] leur fait des promesses, il les leurre par des espérances évasives. Satan ne leur fait que des promesses trompeuses [et illusoires].

[121] Voilà ceux dont le refuge sera l’Enfer (le résultat final de leurs mauvaises actions, etc.), ils n’y trouveront pas d’échappatoire.

[122] [Mais] ceux qui croient [en DIEU, veulent] et travaillent bien [utile aux créatures et pour la cause de DIEU], Nous les ferons entrer dans les jardins sous lesquels coulent les rivières [de bonheur], ils y vivront éternellement ; [c’est une] promesse de DIEU en toute vérité. Qui est plus véridique que DIEU en ce qu’il dit ?

[123] [La vérité] ne dépend ni de vos désirs [aléatoires] ni des désirs de ceux qui ont reçu l’Ecriture (Gens de l’Ecriture). Quiconque fait du mal en recevra le châtiment et ne trouvera, autre que DIEU, ni protecteur ni secours.

[124] Homme ou femme, quiconque travaille bien [utile à lui-même, à la société humaine], tout en croyant [en DIEU], entrera au Paradis et ne sera pas d’un brin lésé.

[125] Qui donc professe une meilleure religion que celui qui se soumet à DIEU (obéit aux enseignements de DIEU), [par là-même] devient un bienfaiteur, suit la pure voie religieuse d’Abraham, Abraham que DIEU a choisi intime.

[126] A DIEU appartient tout ce qui est dans les cieux et tout ce qui est sur la terre. DIEU cerne tout [par Sa science et Sa puissance].

[127] [Les gens] demandent ton avis au sujet des femmes. Dis[-leur] : « DIEU vous dictera des préceptes à leur sujet et ce qui vous a [déjà] été récité [plus haut] dans le Livre. [Il vous prescrit également d’être équitables] à l’égard des orphelines auxquelles vous ne donnez pas ce qui leur revient et que vous désirez [ou, vous ne désirez pas] vous mariez avec elles ». Et [DIEU donne la prescription à l’égard] des enfants [orphelins] opprimés. [L’obligation vous est faite d’]agir avec équité envers les orphelins. Et Tout bien que vous œuvrez, DIEU le Sait parfaitement.

[128] Si une femme redoute de son mari révolte (abandon) ou éloignement, il n’y a aucun inconvénient à ce qu’ils se réconcilient (s’arrangent) d’une quelconque manière, et la réconciliation est bien meilleure. L’avidité guette les personnes (les âmes), mais si vous faites le bien et si vous êtes pieux [cherchant l’agrément de DIEU], DIEU connaît parfaitement ce que vous faites [vous récompensera].

[129] Vous ne pourrez être [parfaitement] équitables entre [vos] femmes, même si vous [le] désirez ardemment. Ne soyez pas emportés par vos penchants au point [d’aimer exagérément l’une et] de laisser en suspens [l’autre]. Si vous améliorez [vos comportements,] étant pieux [cherchant l’agrément de DIEU], DIEU [vous aidera car] Il pardonne [et Il est] Très-Miséricordieux [et vous accorde les biens].

[130] Si [enfin] deux [époux] se séparent, DIEU enrichira chacun par Sa largesse. DIEU est Munificent [et] Sage.

[131] A DIEU appartient tout ce qui est dans les cieux et tout ce qui est sur la terre ; Nous avons recommandé aux Gens de l’Ecriture avant vous, comme à vous-mêmes, d’être pieux envers DIEU (obéir à Ses ordres). Si vous rejetez [les enseignements célestes], à DIEU appartient tout ce qui est dans les cieux et tout ce qui est sur la terre. DIEU [n’a besoin de rien, c’est Lui qui] enrichit tout, [et Il est] Digne-de-louange.

[132] A DIEU appartient tout ce qui est dans les cieux et tout ce qui est sur la terre. DIEU est le meilleur à qui les affaires sont confiées.

[133] S’Il veut, Il vous fera partir, ô hommes, et fera venir d’autres [personnes]. DIEU est Puissant à [réaliser] cela.

[134] Quiconque veut [uniquement] la récompense de la vie d’ici-bas, auprès de DIEU existe la récompense de la vie d’ici-bas et de la vie future. DIEU est Celui qui entend [et] voit tout.

[135] Croyants, basez-vous sur l’équité, [soyez] des témoins [sincères] pour DIEU (comme DIEU l’ordonne), fût-ce contre vous-mêmes, [contre votre] père et [votre] mère ou [vos] proches parents, qu’il s’agisse de riche ou de pauvre, car DIEU a priorité sur eux [et connaît mieux que vous leur intérêt]. Ne suivez point la passion, [sinon] vous dévierez de l’équité. Si vous le falsifiez [votre témoignage] ou si vous [le] fuyez [sachez bien que] DIEU connaît parfaitement ce que vous faites.

[136] Croyants, croyez en DIEU et en Son prophète, au Livre qu’Il a fait descendre (révélé) à Son prophète et au Livre qu’Il a descendu (révélé) antérieurement. Quiconque renie DIEU, Ses anges, Ses Livres, Ses prophètes et le Jour [du jugement] dernier, s’égarent dans un lointain égarement.

[137] Ceux qui croient [en DIEU] puis deviennent impies, puis croient et deviennent de nouveau impies, et toujours davantage impies, DIEU ne leur pardonnera pas, Il ne les guidera pas [par contrainte] vers le [bon] chemin.

[138] Annonce aux hypocrites [obstinés] qu’ils auront un dur châtiment.

[139] Ceux qui prennent les impies pour alliés [et protecteurs] en dehors des croyants, est-ce la puissance qu’ils cherchent auprès d’eux (auprès des impies) ? La puissance, tout entière, appartient à DIEU [et la puissance honorable ne vient que de DIEU].

[140] [DIEU] vous a fait descendre (révéler) dans le Livre : « Quand vous entendez [ceux qui ne croient pas en DIEU] nier ou tourner en dérision les versets [ou les signes] de DIEU, ne vous asseyez pas avec eux tant qu’ils [n’]auront [pas] entamé une autre conversation ; [si vous demeurez,] vous serez semblables à eux ». DIEU rassemblera les hypocrites et les impies, tous ensemble, dans l’Enfer.

[141] [Les hypocrites obstinés sont] ceux qui vous guettent, si une victoire vous vient de DIEU, ils disent : « N’étions-nous pas avec vous ? » et si une part [de succès] revient aux impies [idolâtres, hypocrites, injustes,...], ils [leur] disent : « N’avions-nous pas main sur vous [afin que vous ayez une part] et ne vous avons-nous pas défendus contre les croyants ? » DIEU jugera entre vous le Jour de la résurrection. DIEU ne donnera jamais aux impies [idolâtres,...] d’arguments [ou, une voie] contre les [vrais] croyants.

[142] Les hypocrites [obstinés] cherchent à tromper [les serviteurs de] DIEU, et Lui (DIEU) retourne leur tromperie [contre eux-mêmes]. Quand ils se lèvent pour la Prière, ils se lèvent paresseusement, [et] se font voir des hommes, et ils n’invoquent DIEU que très peu.

[143] Ils sont perplexes entre [ceci et] cela, [n’appartenant] ni à ceux-ci ni à ceux-là (ni aux croyants ni aux impies) et celui que DIEU improuve [en raison des actions abominables et obstinées de l’individu], tu ne lui trouveras pas de chemin.

[144] Croyants, ne prenez pas pour alliés [et protecteurs] les impies à la place des croyants. Voulez-vous présenter à DIEU un argument irréfragable contre vous ?

[145] Les hypocrites sont dans le plus bas degré de l’Enfer (résultat de leurs actions exécrables,...), et tu ne leur trouveras jamais un secours [sincère],

[146] [écartez-vous des hypocrites] exception faite de ceux qui se repentent et s’amendent, croient fermement à DIEU et pratiquent sincèrement leur religion pour DIEU ; ceux-là font partie des croyants ; et DIEU donnera aux croyants un salaire immense.

[147] Qu’est-ce que DIEU aurait à faire de votre châtiment ? (pas de châtiment) si vous [Lui] savez gré, croyez [en Lui, obéissez à ses ordres]. DIEU est Reconnaissant, Omniscient.

[148] DIEU n’aime pas qu’on profère le mal [d’autrui], sauf quand on est victime d’une injustice [flagrante]. DIEU entend tout [et Il est] Omniscient.

[149] Que vous divulguiez un bien ou que vous le cachiez, ou que vous pardonniez un mal, DIEU est Indulgent, Omnipotent.

[150] Ceux qui renient DIEU et Ses prophètes, veulent faire une différence entre [la parole de] DIEU et [le message que] Ses prophètes [communiquent aux hommes] et qui disent : Nous croyons en certains [d’entre eux] et renions d’autres !, et qu’ils veulent prendre (s’inventer) un chemin [factice],

[151] ceux-là sont des impies ; et Nous avons préparé pour les impies un châtiment humiliant [résultat de leurs corruptions obstinées].

[152] Tandis que ceux qui croient en DIEU et à Ses prophètes sans faire de différence [et de séparation] entre [les Prophètes], [DIEU] leur donnera leur bonne récompense, car DIEU pardonne [Il est] Miséricordieux [et leur accorde des biens].

[153] Les Gens de l’Ecriture te demandent de leur faire descendre du ciel un livre. Ils ont demandé bien plus à Moïse. Ils dirent : « Fais-nous voir DIEU clairement (au physique) ! » La Foudre fondit sur eux à cause de leur injustice. Ils prirent ensuite le veau (idole) malgré les preuves qu’ils avaient reçues. Nous leur pardonnâmes cela et Nous donnâmes à Moïse un pouvoir (preuve) évident.

[154] Et, Nous élevâmes le [mont] Tour au-dessus d’eux pour [obtenir] leur engagement et Nous leur dîmes : « Entrez par la porte en vous prosternant » ; Nous leur dîmes : « Ne transgressez pas le Sabbat » ; et, Nous prîmes d’eux un engagement ferme.

[155] [Mais] parce qu’ils ont violé leur engagement, nié les signes [et les versets] de DIEU, tué les Prophètes à l’encontre de tout droit, et dit [injustement] : « Nos cœurs sont voilés ! » [ils ont été châtiés et maudits], et DIEU a scellé (fermé) leurs cœurs à cause de leur impiété (leurs crimes, arrogances, hypocrisies, péchés obstinés), si bien qu’ils ne sont pas croyants, à l’exception d’un petit nombre d’entre eux.

[156] Et [leurs cœurs sont scellés] à cause de leur impiété [et injustice] et à cause de leur calomnie [dédaigneuse et] énorme qu’ils ont prononcé contre Marie.

[157] Et [leurs cœurs sont scellés à cause d’]avoir dit : « Nous avons tué le Messie, Jésus fils de Marie, le Prophète de DIEU ! » Ils ne l’ont ni tué ni crucifié ; mais ce fut une illusion. Ceux qui se livrent à des controverses à ce sujet sont dans le doute, ils n’en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre une simple conjecture ; ils ne l’ont sûrement pas tué.

[158] Mais, DIEU l’a élevé vers Lui (DIEU l’a haussé au ciel). DIEU est Puissant [et] Sage.

[159] Personne des Gens de l’Ecriture qui ne croira en lui avant sa mort, et le Jour de la résurrection il (Jésus) sera témoin contre eux.

[160] A cause de l’injustice des Juifs, et parce qu’ils ont empêché [et détourné] beaucoup d’hommes du chemin de DIEU, Nous leur avons interdit de pures [nourritures] qui leur étaient [d’abord] permises,

[161] et [à cause de] leur pratique de l’usure, alors que Nous la leur avions interdite, et parce qu’ils s’approprient illégalement les biens des hommes, Nous avons réservé aux impies d’entre eux, un douloureux châtiment.

[162] Mais ceux d’entre eux qui ont des connaissances approfondies et les (leurs) croyants qui croient à ce qui t’est descendu (révélé) et à ce qui est descendu avant toi, qui accomplissent la Prière, acquittent l’Aumône, croient en DIEU et au Jour [du jugement] dernier, Nous leur donnerons un grand salaire.

[163] [Prophète,] Nous t’avons adressé la révélation comme Nous [l’]avons adressée à Noé et aux Prophètes [venus] après lui. Nous avons adressé la révélation à Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et aux [douze] Tribus, comme à Jésus, Job, Jonas, Aaron, Salomon, et Nous avons donné le Livre (Zabour) à David.

[164] Et [Nous avons adressé la révélation aux] Prophètes que Nous t’avons mentionnés et [à] ceux que Nous ne t’avons pas mentionnés. Et DIEU parla à Moïse (lui adressa la parole).

[165] [Nous avons envoyé les] Prophètes en tant qu’annonciateurs et avertisseurs, afin qu’après la venue des prophètes les hommes n’aient plus d’excuse devant DIEU. DIEU est Puissant honoré [et] Sage.

[166] Mais DIEU témoigne de ce qu’Il a fait descendre sur toi (révélé le Coran). Il l’a fait descendre en Son escient [pour bien être, bonheur, félicité et éternité de l’homme]. Les anges en témoignent. Et DIEU suffit comme témoin (Il est excellent témoin).

[167] Ceux qui [obstinément, l’]ont rejeté et ont empêché [et détourné les hommes] de suivre le chemin de DIEU, s’égarent dans un lointain égarement.

[168] Ceux qui [obstinément, l’]ont rejeté et ont agi injustement, DIEU ne leur pardonnera pas, et Il ne les dirigera pas [par contraint vers] une voie.

[169] [Ils ne se dirigeront] si ce n’est [vers] la voie de l’Enfer, ils y demeureront perpétuellement. [La réalisation de] cela [parfaitement juste] est facile pour DIEU.

[170] Ô hommes ! Le Prophète vous a apporté la vérité venant de la part de votre Seigneur. Croyez, cela vaudra mieux pour vous. Si vous reniez [sachez qu’]à DIEU appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre et DIEU est Omniscient [et] Sage.

[171] Gens de l’Ecriture ! N’exagérez pas en votre religion, ne dites sur DIEU que la vérité. Le Messie, Jésus fils de Marie n’est qu’un Prophète de DIEU, [la réalisation de Sa volonté,] Sa parole qu’Il avait annoncée à Marie, un souffle [et un dire] de Lui. Croyez en DIEU et en Ses prophètes. Ne dites pas « [Ils sont] trois ». Cessez. Cela vaudra mieux pour vous. DIEU n’est qu’un DIEU unique. Loin de Sa Gloire d’avoir un enfant (un fils). A Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et tout ce qui est sur la terre. DIEU suffit comme Répondant [à toutes les demandes des créatures].

[172] Jamais le Messie (Jésus) n’a refusé - pas plus que les anges rapprochés [de DIEU] - d’être [créature] serviteur de DIEU. Ceux qui se refusent à Lui vouer une adoration [et ne se considèrent pas créatures serviteurs] et qui s’enflent d’orgueil, [DIEU] les ramènera en masse vers Lui [et les jugera].

[173] Quant à ceux qui auront cru [en DIEU, voulu] et travaillé bien [utile à la société humaine et pour la cause de DIEU], Il leur donnera pleinement leurs récompenses en y ajoutant [un surcroît] de Sa grâce. Mais ceux qui refusent [obstinément, d’obéir aux enseignements de DIEU] et s’enorgueillissent [de le faire], Il leur infligera un dur châtiment, ils ne trouveront pour eux, autre que DIEU, ni protecteur (ami et guide) ni secours.

[174] Ô hommes, une preuve évidente vous est venue de votre Seigneur. Nous avons fait descendre vers vous une lumière éclatante.

[175] Ceux qui auront cru en DIEU [unique] et se seront liés résolument à Lui, Il les fera entrer en une miséricorde et une grâce qui émanent de Lui et les guidera vers Lui par une voie droite.

[176] [Prophète !] On te consultera [sur les droits des collatéraux]. Dis : « DIEU vous donne la sentence au sujet d’une succession sans héritiers directs (qui n’a ni enfant, ni père ni mère) : Quand meurt un homme qui n’a pas d’enfants et qui a une sœur, à elle revient la moitié de ce qu’il laisse ; - [mais si c’est la sœur qui meurt] il héritera d’elle en totalité si elle n’a pas d’enfants - ; s’il a deux sœurs, à elles reviennent les deux tiers de ce qu’il laisse ; s’il a des frères et des sœurs, aux mâles revient une part égale à celle de deux femelles ». DIEU vous explique [cela] afin que vous ne vous égariez pas. DIEU est Omniscient.

Sourate 5 : La nourriture céleste (Al-Mâida)

Nombre de versets : 120

Ordre Vulgate : 5

Ordre Révélation : 112

Révélée à Médine

 

[Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

 

[1] Croyants, remplissez [vos] engagements. [La consommation de la chair] des bestiaux (ovins, camélidés, caprins et bovins) vous est déclarée licite sauf celle qu’on vous récite. La chasse ne vous est pas permise pendant que vous êtes en état de sacralisation [au Pèlerinage]. DIEU décrète ce qu’Il veut.

[2] Croyants, ne profanez ni les signes rituels de DIEU (les rites du Pèlerinage), ni le mois sacré, ni les offrandes, ni les [bêtes parées de] guirlandes [destinées au sacrifice], ni les visiteurs de la Maison sacrée qui cherchent la grâce et le gré de leur Seigneur. Quand vous aurez quitté l’ihrâm (tenue de Pèlerinage), [il vous est permis] de vous livrer à la chasse. Et que le ressentiment contre ceux qui vous ont empêché [d’entrer à] la Mosquée sacrée ne vous incite pas à des transgressions. Entraidez-vous dans la bienfaisance et dans la piété, mais ne vous entraidez pas à commettre le péché et l’agression. Craignez [pieusement] DIEU, car DIEU est sévère en [Son] châtiment.

[3] Vous sont déclarés illicites la bête morte [de mort naturelle ou égorgée sans observer la loi divine], le sang, la viande de porc, et [la viande de] toute bête sur laquelle on aura prononcé [en l’égorgeant, un] autre [nom] que [celui de] DIEU. [Sont déclarés illicites :] bête étouffée, [bête morte] sous des coups, [morte] à la suite d’une chute ou d’un coup de corne, et celle attaquée par une bête féroce - sauf celle que vous égorgez avant qu’elle ne soit morte -, bête égorgée sur [ou devant] les idoles, procéder au partage par tirage au sort au moyen de flèches ; [tout] cela [n’]est [que source de] perversité. Aujourd’hui les impies [injustes,...] désespèrent [de vous détourner] de votre religion. Ne les craignez pas, craignez-Moi [pieusement]. Aujourd’hui J’ai parachevé votre religion, vous ai comblé de Mon bienfait, c’est Mon gré que l’Islam (soumission aux ordres de DIEU ; être pieux et vertueux et adorer DIEU) soit votre Religion. Quiconque, contraint par la faim et non par inclination vers le péché [mange un peu de viandes interdites, sera absout], Car, en vérité, DIEU pardonne [Il est] Miséricordieux.

[4] [Prophète, les hommes] te demandent ce qui leur est déclaré licite. Dis : « Vous est déclaré licite tout ce qui est bon et pur [salutaire] ; [en ce qui concerne] les proies saisies pour vous par les animaux de chasse [et par les chiens] que vous avez dressés d’après ce que DIEU vous a enseigné, mangez ce qu’ils capturent pour vous, et invoquez le nom de DIEU sur [leur prise] ». Craignez [pieusement] DIEU, DIEU est Prompt au compte.

[5] Aujourd’hui, tout ce qui est bon et pur [salutaire] est [déclaré] licite pour vous. La nourriture de ceux qui ont reçu l’Ecriture est licite pour vous, et votre nourriture [est] licite pour eux. [Vous est permis le mariage avec] les femmes chastes parmi les croyantes et les femmes chastes parmi celles qui ont reçu l’Ecriture antérieurement, quand vous aurez donné leurs dots, en mariage honnête et non en fornicateurs ni en preneurs de maîtresses. Et quiconque rejette la croyance [et devient impie], alors ses actions seront vaines et sera dans la vie future du nombre des perdants.

[6] Croyants, quand vous vous apprêtez à la Prière, [faites les ablutions :] lavez-vous le visage et les mains jusqu’à (y compris) les coudes, passez les mains mouillées sur la tête et les pieds jusqu’aux chevilles. Et si vous êtes pollués, purifiez-vous (faites les grandes ablutions). Si vous êtes malades ou en voyage, si l’un de vous vient de satisfaire ses besoins naturels, ou si vous avez eu des rapports [intimes] avec les femmes et que vous ne trouviez pas d’eau, recourez à une terre pure (faites le Tayammum) [touchez la terre avec les paumes] que vous passerez sur votre visage et vos mains. DIEU ne veut pas vous imposer quelque gêne, mais Il veut vous purifier et combler Ses bienfaits envers vous afin que vous soyez reconnaissants.

[7] Rappelez-vous les biens que DIEU vous a accordés et le pacte qu’Il a fait avec vous quand vous avez dit : « Nous avons entendu et nous avons obéi ». Et craignez [pieusement] DIEU. DIEU connaît ce qu’il y a dans les cœurs (leurs secrets).

[8] Croyants, soyez fermes [dans l’obéissance] envers DIEU, témoins en toute équité. Que le ressentiment contre un peuple [ou un individu impie] ne vous porte pas à des actions injustes [et partiales]. Soyez justes, [car] cela est plus proche de la piété. Craignez [pieusement] DIEU. DIEU connaît parfaitement vos actes.

[9] DIEU a promis à ceux qui croient [en DIEU, veulent] et travaillent bien [utile à eux-mêmes, à la société humaine et conforme à la volonté de DIEU,] un pardon et une grande récompense.

[10] [Mais] ceux qui deviennent impies [idolâtres, injustes,...] et nient Nos signes [et Nos versets], ceux-là sont les compagnons de la Fournaise (résultat de leurs pires actions).

[11] Croyants, rappelez-vous les biens que DIEU vous a accordés, le jour où les gens [ennemis] ont résolu de porter leurs mains sur vous et [que] DIEU détourna de vous leurs mains. Craignez [pieusement] DIEU ; c’est à DIEU que les croyants doivent s’en remettre.

[12] DIEU avait prit [acte de] l’engagement des enfants d’Israël (Jacob) et suscité douze chefs parmi eux. DIEU [leur] dit : « Je suis avec vous, si vous observez la Prière, donnez l’Aumône, croyez à Mes prophètes, les aidez et prêtez à DIEU un beau prêt ; alors J’effacerai vos méfaits, Je vous ferai entrer dans les Jardins sous lesquels coulent les rivières [de bonheur]. Quiconque parmi vous, après cet [engagement], serait impie, s’égarerait du droit chemin ».

[13] Pour avoir violé leur engagement, Nous les avons maudits et Nous avons endurci leurs cœurs. Ils détournent les paroles de leurs sens et oublient (se comportent avec ingratitude envers) une partie importante de ce qui leur était rappelé. Tu ne cesseras de découvrir leur trahison - mis à part un petit nombre d’entre eux -. Excuse-les et pardonne [leur faute], DIEU, en vérité, aime ceux qui [dévoués à Lui] effectuent le bien.

[14] Nous avons pris [acte de l’]engagement de ceux qui ont dit : « Nous sommes chrétiens ». Mais ils oublièrent [ils se comportèrent avec ingratitude envers] une partie importante de ce qui leur avait été rappelé. Nous (DIEU) suscitâmes entre eux [à cause de leurs mauvaises actions] l’inimitié et la haine jusqu’au Jour de la résurrection. DIEU les informera alors de ce qu’ils ont fait.

[15] Gens de l’Ecriture, Notre prophète est venu à vous pour mettre en évidence pour vous une grande partie de [votre] Ecriture que vous cachiez, et passe sur bien [d’autres]. Voici que vous est venu de DIEU une lumière et un Livre (le Coran) explicite,

[16] par lequel (Prophète et Coran) DIEU guide ceux qui suivent (cherchent sincèrement) Son agrément, vers les chemins du salut. Il les fait sortir, avec Sa permission (biwilâyatihi, Sa volonté), des ténèbres vers la Lumière. Il les guide vers la voie droite.

[17] Sont devenus impies ceux qui ont dit : « DIEU, c’est le Messie fils de Marie ! » Dis[-leur] : « Qui aurait le moindre pouvoir sur DIEU s’Il voulait faire rendre l’âme de Messie fils de Marie, sa mère et tous ceux qui sont sur la terre ? » A DIEU appartient le règne des cieux et de la terre et ce qui existe entre eux. Il crée ce qu’Il veut. Et DIEU est Omnipotent.

[18] Les Juifs et les Chrétiens ont dit : « C’est nous les fils de DIEU et Ses amis ! » Dis[-leur] : « Comment se fait-il qu’Il vous châtie pour vos péchés ? Vous [n’]êtes [que] des êtres humains d’entre ceux qu’Il a créés ». Il pardonne à qui Il veut et châtie qui Il veut. A DIEU appartient la souveraineté des cieux et de la terre et ce qui existe entre eux. Vers Lui est le retour [et vous serez jugés].

[19] Gens de l’Ecriture, Notre prophète est venu à vous pour vous exposer clairement [les vérités célestes] après un intervalle [de temps qui vous sépare] des [anciens] Prophètes, afin que vous ne disiez pas : « N’est venu à nous ni annonciateur ni avertisseur ! » [Voilà] donc venu à vous celui qui annonce et avertit. Et DIEU est Omnipotent.

[20] Lorsque Moïse dit à son peuple : « Ô peuple, rappelez-vous la grâce de DIEU à votre égard [et soyez reconnaissants] : Il a choisi des Prophètes parmi vous, Il a choisi [pour vous] des rois. Il vous a donné ce qu’Il n’avait donné à nul autre aux mondes [à l’époque].

[21] Ô peuple, entrez [honnêtement] en Terre sainte que DIEU vous a prescrite. Ne revenez pas sur vos pas (n’apostasiez pas) [car] vous reviendriez perdants ».

[22] Ils dirent : « Moïse, il y a là un peuple de géants (forts), jamais nous n’y entrerons tant qu’ils ne l’auront pas quittée. S’ils en sortent, nous y entrerons certainement ! »

[23] Deux hommes qui craignaient [respectueusement DIEU] et auxquels DIEU avait accordé Sa faveur dirent : « Entrez chez eux par la porte [honnêtement]. Quand vous y serez entrés, vous voilà vainqueurs. Remettez-vous en à DIEU si vous êtes des croyants [sincères] ».

[24] [Les impies des juifs] dirent : « [Non,] Moïse, nous n’y entrerons jamais tant qu’ils y seront ! Va donc toi et ton Seigneur et combattez tous deux. [Quant à nous,] nous restons là (nous sommes assis) où nous sommes ! »

[25] [Moïse] dit : « Seigneur, je n’ai de pouvoir que sur moi-même et sur mon frère. Sépare-nous de ces gens pervers ».

[26] [DIEU] dit : « Elle leur est donc interdite quarante ans. Ils erreront sur la terre. Ne te désole pas pour les gens pervers ».

[27] Récite-leur en toute vérité l’histoire des deux fils d’Adam. Les deux offrirent [chacun] une offrande [à DIEU], [celle] de l’un d’eux fut agréée et [celle] de l’autre ne le fut pas. Celui-ci dit [à son frère] : « Je te tuerai ! » [L’homme honnête] dit : « DIEU n’agrée que [l’offrande de] ceux qui sont pieux.

[28] Si tu portes la main sur moi pour me tuer, moi je ne suis pas celui qui porte la main sur toi pour te tuer, [car], je crains [respectueusement] DIEU, Seigneur des mondes.

[29] Je préfère que tu partes [de ce fait, chargé] avec mes péchés et les tiens et que tu sois compagnon du Feu et, c’est la rétribution des injustes ».

[30] Son âme (malveillante) l’incita [le méchant], peu à peu, à [commettre le] meurtre de son frère, il le tua [et] fut [baissé] au nombre des perdants.

[31] DIEU envoya un corbeau [qui se mit à] fouiller la terre afin de faire voir [au coupable] comment ensevelir le cadavre de son frère. « Oh ! Malheur à moi ! dit [le coupable]. Suis-je incapable d’être comme ce corbeau et d’ensevelir le cadavre de mon frère ? » Il fut [baissé] au nombre de ceux que hante le remords [insupportable].

[32] Voilà pourquoi, Nous avons édicté pour les juifs [faites attention !] : Quiconque tue une personne sans que celle-ci ait tué [sans droit] ou semé une corruption (désordre) sur la terre, c’est comme s’il tuait tous les hommes. [Mais,] quiconque revivifie [une personne], c’est comme s’il revivifiait tous les hommes. Nos prophètes leur ont fourni des preuves ; mais [les Juifs, à cause de leurs péchés], pour la plupart, commettent des excès sur terre.

[33] Ceux qui font la guerre à DIEU et à Son prophète et sèment la corruption [le désordre] sur la terre, leur punition sera d’être tués ou crucifiés ou d’avoir main et pied opposé coupés ou d’être bannis du pays. Que cela leur soit ignominie ici-bas, et dans la vie future ils subiront un immense châtiment,

[34] sauf ceux qui se seront repentis avant que vous ne les ayez en votre pouvoir. Sachez que DIEU pardonne [Il est] Très-Miséricordieux.

[35] Croyants, craignez [pieusement] DIEU, cherchez le moyen [de vous rapprocher] de Lui, combattez (travaillez) dans Son chemin (pour Sa cause, le bien être de la société humaine, etc.) afin que vous réussissiez [à parvenir à la félicité paradisiaque].

[36] Les impies [injustes,...], auraient-ils à offrir tout ce que contient la terre et encore autant pour se racheter [et échapper] au châtiment du Jour de la résurrection, ne sera pas accepté d’eux. A eux un douloureux châtiment.

[37] Ils voudront sortir du Feu (résultat de leurs mauvaises actions obstinées), ils n’en sortiront pas, à eux un châtiment permanent.

[38] Au voleur et à la voleuse, coupez les mains en punition de ce qu’ils auront perpétré et à titre de sanction [prescrite] de [la part de] DIEU. Et DIEU est Puissant honoré [et] Sage,

[39] [mais le coupable] qui se repent et s’amende [et répare la faute commise,] DIEU accepte son repentir. DIEU pardonne [Il est] Très-Miséricordieux.

[40] Ne sais-tu pas qu’à DIEU appartient la royauté des cieux et de la terre ? Il châtie qui Il veut et pardonne à qui Il veut. Et DIEU est Omnipotent.

[41] Ô Prophète ! Que ne t’attristent pas ceux qui se précipitent vers l’impiété et dont la bouche proclame : « Nous sommes croyants ! » alors que leurs cœurs ne croient pas ; ni ceux des Juifs qui [t’]écoutent pour [inventer des] mensonges ; [ce sont des espions] qui prêtent l’oreille (écouteurs) [à tes paroles] pour [les rapporter à] d’autres [groupes] qui [par orgueil] ne sont pas venus chez toi. Ils altèrent le sens des mots [que DIEU a] bien établis. [Leurs chefs leur] disent : « Si on vous dit ceci [que nous voulons], acceptez-le, et si on ne vous le dit pas, alors prenez garde ! » Celui que DIEU veut éprouver (châtier), tu n’as pour lui aucune protection contre [le châtiment de] DIEU. Ces gens sont ceux dont DIEU ne veut pas [par contrainte] purifier les cœurs. A eux [en prix de leurs mauvaises actions obstinées] l’ignominie ici-bas et un immense châtiment dans la vie future.

[42] [Voilà] ceux qui prêtent l’oreille pour [inventer des] mensonges, ils sont voraces de gains [et des choses] illicites. S’ils s’adressent à toi [pour demander ton avis sur leurs différends entre eux] juge entre eux ou détourne-toi d’eux. Si tu refuses [à arbitrer entre eux] ils ne peuvent te nuire en rien. Et si tu juges, alors juge entre eux en équité. Car DIEU aime ceux qui sont équitables.

[43] [Mais] comment te prendraient-ils pour juge alors qu’ils ont la Torah où se trouve le jugement de DIEU [et qu’ils ne l’observent pas] ? Et puis, après [t’avoir demandé l’arbitrage, et après que tu leur donne ton avis] ils tournent le dos [et rejettent ton jugement]. Ceux-là ne sont pas croyants.

[44] Nous avons fait descendre la Torah (l’Ecriture) qui contenait un guide et une lumière. Les Prophètes qui étaient soumis [à DIEU] rendaient justice par elle et, les rabbins et les docteurs - à qui la conservation du Livre de DIEU était confiée et ils en étaient témoins - [rendaient justice par elle]. [Ô rabbins, docteurs,...] ne craignez donc pas les hommes [dans votre jugement suivant le Livre], mais craignez-Moi [respectueusement] ; et ne vendez pas à vil prix Mes versets [et Mes signes]. Ceux qui ne jugent pas selon ce que DIEU a fait descendre, sont des impies [infidèles].

[45] Nous y avons prescrit pour eux : « [une] personne pour [une] personne [pareille], œil pour œil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent ; et les blessures [sont soumises aux] lois du talion ». Quiconque se désiste par charité, cela lui servira à soulager [ses propres péchés]. Ceux qui ne jugent pas selon ce que DIEU a fait descendre, ceux-là sont injustes.

[46] Et Nous avons envoyé, dans leurs traces (dans la lignée des Prophètes), Jésus fils de Marie confirmant la Torah venue avant lui. Nous lui avons donné l’Evangile[, l’Ecriture] où il y avait guide et lumière confirmant la Torah venue avant lui et pour guider et exhorter ceux qui sont pieux.

[47] Que ceux qui ont reçu l’Evangile jugent d’après ce que DIEU avait fait descendre (révélé) dans [l’Evangile original]. Ceux qui ne jugent pas selon ce que DIEU avait fait descendre, sont pervers.

[48] [Prophète,] Nous avons fait descendre sur toi le Livre (le Coran) en toute vérité, qui confirme les Livres antérieurs et les préserve [étant leur parachèvement]. Juge entre eux d’après ce que DIEU a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, [ne t’écarte pas] de la vérité que tu as reçue. A chacun [de vous les adeptes des Livres précédents] Nous avions donné une loi et une voie bien claire [dans même principe et trace]. Si DIEU avait voulu, Il aurait fait de vous [tous les humains] une seule communauté. Mais, Il veut vous éprouver en ce qu’Il vous donne. Entrez en compétition [les uns avec les autres] pour [la réalisation] de bonnes actions [pour la cause de DIEU]. Vous retournerez tous à DIEU, Il vous informera de vos différends.

[49] Juge entre eux d’après ce que DIEU a fait descendre et ne suis pas leurs passions. Prends garde qu’ils ne te tentent pour te détourner [ou faire négliger, ne serait-ce que] d’une [petite] partie de ce que DIEU t’a fait descendre (révélé). Et puis, s’ils tournent le dos, sache que DIEU veut les affliger [ici-bas] en conséquence d’une partie de leurs péchés. Beaucoup d’hommes sont [à cause de leurs injustices obstinées] des pervers.

[50] Cherchent-ils l’arbitrage [du temps] de l’Ignorance ? Qui donc est meilleur juge que DIEU pour les hommes doués de certitude ?

[51] Croyants, ne prenez point les juifs et les chrétiens pour alliés [amis intimes, ou soutiens, ils ne suivent pas le Livre] ; [certains d’eux] sont alliés les uns des autres. Quiconque parmi vous s’allie à eux sera de leur nombre. DIEU ne guide pas les gens injustes.

[52] Tu vois ceux qui ont au cœur une maladie se précipiter vers eux en disant : « Nous craignons qu’un coup du sort ne nous atteigne ! » Peut-être DIEU donnera-t-Il [aux croyants] la victoire ou un ordre venant de Lui. Ils (les hypocrites) regretteront alors ce qu’ils cachaient en leurs âmes.

[53] Et les croyants diront : « Sont-ce là ceux qui juraient par DIEU, en leurs serments solennels, qu’ils étaient avec vous ? » Leurs actions ont échoué et les voilà perdants.

[54] Croyants, quiconque parmi vous apostasie, DIEU fera venir des hommes qu’Il aimera et qui L’aimeront, humbles envers les croyants, fiers et puissants envers les impies [obstinés] ; ils combattront [et travailleront] sur le chemin de DIEU et ne craindront le blâme de quiconque blâmerait. Telle est la grâce de DIEU, Il la donne à qui Il veut [ou, Il la donne à celui qui la veut sincèrement]. DIEU est Munificent [et] Omniscient

[55] Vos protecteurs [amis et guides sincères] ne sont que DIEU, Son prophète et les croyants [parfaits] qui accomplissent la Prière et font l’aumône en s’inclinant [devant DIEU].

[56] Ceux qui prennent pour protecteur [ami et guide sincère] DIEU, Son prophète et les croyants [parfaits, auront la victoire] car [les hommes du] parti de DIEU ce sont eux les vainqueurs [justes et loyaux].

[57] Croyants, ne prenez pas pour protecteurs [amis, guides] ceux qui se moquent et s’amusent de votre religion parmi ceux qui ont reçu l’Ecriture avant vous [mais qui ne la suivent pas,] non plus les impies. Craignez [pieusement] DIEU si vous êtes croyants.

[58] Quand vous appelez [les croyants] à la Prière, ils (les gens susdits) s’en moquent, ils s’en amusent, parce que ce sont des gens qui ne raisonnent pas.

[59] Dis : « Ô Gens de l’Ecriture, est-ce que vous nous reprochez sinon parce que nous croyons en DIEU [Unique], et [nous croyons] à ce qui nous est descendu (révélé) et à ce qui vous était descendu (révélé) auparavant ? [Vous reprochez notre croyance en Dieu] parce que vous, vous êtes, pour la plupart, écartés [des enseignements de Dieu] ».

[60] Dis : « Vous annoncerai-je [qui aura], auprès de DIEU, une plus sévère rétribution que cela ? Un (groupe des injustes) qu’[à cause de leurs crimes obstinés] DIEU a maudit, a frappé de Son courroux, les a [métamorphosés en] singes et porcs, et [qui] sert ("adore") le Tâghout (Satan, personne, chose diaboliques) ; ils ont la pire place et sont les plus égarés du droit chemin ».

[61] Lorsqu’ils viennent chez vous, ils disent : « Nous croyons ! » [En fait] ils entrent [chez vous] en impies [rusés] et en [impies] ils se retirent. Et DIEU sait bien ce qu’ils cachent.

[62] Tu vois beaucoup d’entre eux se précipiter vers le péché, l’injustice [l’agression] et dévorer ce qui est illicite (vénalité, usurpation...). Que leurs actions sont abominables !

[63] Pourquoi les rabbins et les docteurs [de la loi] ne les empêchent-ils pas de proférer des mensonges et de manger ce qui est illicite (vénalité, usurpation, etc.) ? Que leurs actes sont exécrables !

[64] Et les [impies des] Juifs dirent : « La main de DIEU est fermée ! » Fermées soient leurs mains, maudits soient-ils à cause de ce qu’ils ont dit ! Bien au contraire, les mains [de DIEU] sont largement ouvertes [et] Il distribue [Ses dons] comme Il veut. [Prophète !] Ce qui t’a été descendu (révélé) venant de ton Seigneur accroît chez beaucoup d’entre eux [à cause de leurs péchés obstinés] rébellion et impiété. Nous avons jeté parmi eux (les injustes) inimitié et haine jusqu’au Jour de la résurrection. Chaque fois qu’ils allument un feu pour la guerre, DIEU l’éteint. Ils s’efforcent de répandre la corruption sur la terre et DIEU n’aime pas les [hommes] corrupteurs.

[65] Si les Gens de l’Ecriture croient [en DIEU Unique] et deviennent pieux, Nous effacerons leurs mauvaises actions [et les conséquences fâcheuses] et les ferons entrer aux Jardins pleins de bienfaits.

[66] S’ils avaient pratiqué la Torah, l’Evangile (Ecritures), ce qui leur avait été descendu [venant] de leur Seigneur, ils auraient mangé (joui) de [tout] ce [nombreux bienfaits] qui se trouvent au-dessus d’eux (au ciel) et de ce qui est au-dessous de leurs pieds (sur la terre). Il existe, parmi eux, un groupe modéré, [mais] beaucoup d’entre eux commettent de mauvais actes.

[67] Ô Prophète, communique intégralement ce qui t’a été descendu (révélé) de ton Seigneur et si tu ne [le] fais pas [par crainte des hommes méchants, c’est comme si] tu n’avais pas communiqué [à l’humanité] le message [de DIEU]. DIEU te protégera contre les hommes. DIEU ne guide pas [par contrainte] les hommes impies.

[68] Dis : « Gens de l’Ecriture, vous n’avez pas un appui sûr tant que vous n’aurez pas observé [et mis en pratique les enseignements de] la Torah et l’Evangile [originaux] et ce qui vous est descendu (révélé) [venant] de votre Seigneur ». Ce qui t’est descendu (révélé) [venant] de ton Seigneur accroît rébellion et impiété de beaucoup d’entre eux (pécheurs obstinés). Ne te désole pas pour les gens impies.

[69] Certes, les croyants [parmi les Musulmans], Juifs, Sabéens, Chrétiens, [tous] ceux qui croient [sincèrement en DIEU le Créateur de l’univers] et au Jour [du jugement] dernier et font le bien [conforme aux ordres divins] n’auront rien à craindre et ne seront pas attristés.

[70] Nous avons pris [acte de] l’engagement des enfants d’Israël et leur avons envoyé des Prophètes. Mais chaque fois qu’un Prophète leur apporte ce que leurs passions [et leurs mauvais penchants] ne désirent pas, [les impies d’entre eux] traitent [les Prophètes] les uns de menteurs et tuent les autres.

[71] Ils ont imaginé qu’il n’y aurait aucune sanction, [à cause de leurs péchés,...] ils se sont montrés aveugles et sourds [face aux vérités célestes]. Puis, DIEU accepta leur repentir, [mais] par la suite, [à cause de leurs injustices obstinées,] beaucoup d’entre eux se sont [de nouveau] comportés en aveugles et en sourds. Mais DIEU voit bien ce qu’ils font.

[72] Devinrent impies ceux qui dirent : « DIEU est le Messie fils de Marie ! » Alors que le Messie a dit : « Enfants d’Israël, adorez DIEU, mon Seigneur et le vôtre ». Quiconque associe [un autre être] à DIEU, DIEU lui interdit le Paradis, sa demeure est le Feu. Les injustes n’ont pas de secours [sincères].

[73] Devinrent impies ceux qui dirent : « DIEU est le troisième de trois ! » Nul n’est dieu qu’un DIEU unique. S’ils ne renoncent pas à ce qu’ils disent, un châtiment douloureux atteindra ceux parmi eux qui deviennent impies.

[74] [Pourquoi] ne se repentent-ils pas à DIEU, ne Lui demandent-ils pas pardon ? DIEU pardonne [à ceux qui se repentent, et Il est] Très-Miséricordieux.

[75] Le Messie fils de Marie n’est qu’un Prophète et d’autres Prophètes sont passés avant lui. Sa mère (Marie) était une [Excellence] véridique. Et tous deux se nourrissaient d’aliments. Regarde comment Nous mettons en évidence [Nos] versets. Et regarde [la plupart] tournent le dos à la vérité (où vont-ils ?).

[76] Dis : « Adorez-vous, au lieu de DIEU, [un dieu] qui n’a aucun pouvoir [intrinsèque] pour vous infliger [correction] ou vous octroyer les biens ? » DIEU entend [Il est] Omniscient.

[77] Dis : « Gens de l’Ecriture, n’exagérez pas dans votre religion, [votre exagération est] contraire à la vérité. Ne suivez pas les passions des hommes qui se sont égarés antérieurement, qui ont égaré beaucoup [d’hommes et de femmes] et qui se sont [encore] égarés loin du droit chemin ».

[78] Ceux des enfants d’Israël qui sont devenus impies ont été maudits par la bouche de David et par celle de Jésus fils de Marie, parce qu’ils désobéissaient [aux commandements divins, commettaient des péchés] et transgressaient.

[79] Ils ne s’interdisaient pas mutuellement de commettre des actes condamnables. Que les actes auxquels ils se livraient étaient exécrables !

[80] Tu vois un grand nombre d’entre eux s’allier avec les impies. Comme est abominable ce que leur âme [malveillante] leur a perpétré ; ils ont encouru le courroux de DIEU, et demeureront perpétuellement dans le châtiment.

[81] S’ils croyaient en DIEU, au Prophète et à ce qui lui est descendu (révélé), ils ne prendraient pas [les impies et les idolâtres] pour alliés. Mais plusieurs d’entre eux [se sont opposés aux enseignements célestes et par conséquent] sont pervers.

[82] Tu trouveras que les hommes les plus hostiles aux croyants sont les juifs [injustes] et ceux qui donnent des associés [à DIEU]. Tu trouveras que ceux qui sont les plus proches des croyants par l’amitié sont ceux qui [s’adressant au Prophète] ont dit : « Nous sommes chrétiens (nazaréens) ». C’est qu’il y a parmi eux des prêtres et des moines et qu’ils ne s’enorgueillissent pas [devant la vérité],

[83] et quand ils entendent ce qui est révélé au Prophète, tu vois leurs yeux déborder de larmes à cause de la vérité qu’ils y ont reconnue et ils disent : « Seigneur, nous avons cru. Inscris-nous parmi les témoins (soumis à Toi) ;

[84] pourquoi ne croirions-nous pas en DIEU et à ce qui nous est parvenu de la vérité (l’Islam) et n’espérions-nous pas que notre Seigneur nous introduise [au Paradis] avec les hommes [les vrais musulmans pieux et] vertueux ? »

[85] DIEU leur accordera en récompense de leurs déclarations, des jardins sous lesquels coulent les rivières [paradisiaques] où ils vivront [éternellement]. Telle est la récompense de ceux qui font le bien.

[86] Mais ceux qui ont devenu impies [injustes et obstinés] et renié Nos versets [et Nos signes], seront les hôtes de la Fournaise (résultat de leurs mauvaises actions).

[87] Croyants, n’interdisez pas ce qui est bon et pur que DIEU vous a rendu licite et n’outrepassez pas [les limites], car DIEU n’aime pas ceux qui outrepassent [les limites indiquées par Lui].

[88] Et mangez (nourrissez-vous) de ce que DIEU vous a octroyé de licite, bon et pur (agréable). Craignez [pieusement] DIEU en qui vous croyez.

[89] DIEU ne vous réprimande pas pour vos paroles prononcées à la légère dans vos serments, mais Il vous réprimande pour [la violation] des serments que vous aurez [intentionnellement et] sérieusement prêtés. L’expiation [du parjure] sera de nourrir dix pauvres comme vous nourrissez [d’habitude] votre famille, ou de vêtir [dix pauvres], ou d’affranchir un esclave. Qui n’en trouvera pas [les moyens] devra jeûner trois jours ; c’est l’expiation de vos serments quand vous y manquez. Tenez donc vos serments. DIEU vous explique ainsi Ses versets. Peut-être serez-vous reconnaissants.

[90] Croyants ! Vin (boissons fermentées) et jeu de hasard, pierres dressées (idoles) et flèches divinatoires ne sont qu’une souillure et le travail du Diable. Ecartez-vous-en, afin que vous parveniez à la félicité [paradisiaque].

[91] Par les boissons fermentées et le jeu de hasard le Diable ne veut que jeter entre vous l’inimitié et la haine, vous écarter de vous rappeler DIEU, [vous écarter] de la Prière. Ne vous abstiendrez-vous pas ?

[92] Obéissez à DIEU, obéissez au Prophète ; prenez garde [aux interdits]. [Car] si vous tournez le dos sachez qu’il n’incombe à Notre prophète que de [vous] communiquer clairement le message.

[93] Ceux qui croient [en DIEU] et travaillent bien [utile à eux-mêmes et à l’humanité et pour la cause de DIEU] n’encourront nul péché pour ce qu’ils ont consommé [avant la déclaration de ces interdits] pourvu qu’ils soient pieux [en évitant les interdits dès qu’ils le savent] et qu’ils croient [en acceptant la prohibition] et qu’ils effectuent les bons actions ; puis [ils continuent à] être pieux et croire [aux résultats des actions et] puis qu’ils demeurent pieux et fassent le bien. DIEU aime ceux qui font le bien [tout en étant persévérants].

[94] Croyants, DIEU vous éprouvera par quelque gibier [qui sera] à la portée de vos mains et de vos lances. DIEU veut distinguer qui Le craint [respectueusement] dans le secret. Quiconque se rendra coupable d’une transgression après cet [avertissement] aura un châtiment douloureux.

[95] Croyants, ne tuez pas le gibier quand vous êtes en état de sacralisation [au Pèlerinage]. Quiconque d’entre vous en tuerait délibérément doit compenser soit un bétail semblable à ce qu’il a tué - cela doit être jugé par deux hommes équitables d’entre vous - en offrande envoyée à la Kacba ; ou [bien] par une expiation, en nourriture des pauvres ou par l’équivalent en jeûne, en rançon de son acte. DIEU a pardonné ce qui est passé. Quiconque récidive, DIEU tirera vengeance de lui. DIEU est Puissant, Maître-de-vengeance.

[96] La pêche en mer vous est licite et la nourriture qui en provient pour satisfaire votre approvisionnement et celui des caravanes. Mais le gibier de terre (la chasse) vous est interdit(e) tant que vous êtes sacralisés [au Pèlerinage]. Craignez [pieusement] DIEU vers qui vous serez rassemblés.

[97] DIEU a fait de la Kacba, la Maison sacrée, [une station] pour que les hommes se redressent (rectifient leur vie future et leur vie présente et se perfectionnent). [Il a institué] le mois sacré, les offrandes et les [bêtes qui portent des] guirlandes pour que vous sachiez que DIEU sait ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre et que DIEU est Omniscient.

[98] Sachez que DIEU est sévère en [Son] châtiment, et DIEU pardonne [et Il est] Très-Miséricordieux [accorde aux croyants les biens particuliers].

[99] Il n’incombe au Prophète que de communiquer clairement le message. Et DIEU [Créateur de l’univers] sait ce que vous divulguez et ce que vous cachez.

[100] Dis : « Le mauvais ne saurait égaler le bon même si la multitude des mauvais te surprend ». Craignez [pieusement] DIEU, ô hommes doués d’intelligence, peut-être vous réussirez [à parvenir à la félicité paradisiaque].

[101] Croyants, ne posez pas de questions à propos des choses dont la divulgation vous affligerait. Si vous questionnez cependant à leur sujet, au moment où le Coran est révélé, elles vous seront exposées. DIEU [vous] a pardonné [vos questions et vos demandes indues]. DIEU pardonne [et Il est] Indulgent.

[102] Des hommes avant vous les ont demandées, puis [n’ayant pas suivi les indications,] ils devinrent impies [envers les réponses].

[103] DIEU n’a institué ni bahira, ni sâ’iba, ni wasîla, ni 7âmî (noms des animaux, coutumes païennes). Mais les impies [idolâtres, injustes,...] forgent des mensonges contre DIEU et la plupart d’entre eux ne raisonnent pas.

[104] Lorsqu’il leur est dit : « Venez à ce que DIEU a révélé et [à vous instruire] auprès de Prophète », ils disent : « Suffisant nous est ce (le mode de vie) à quoi nous avons trouvé nos pères ! » [Le mode de vie de leurs pères leur suffirait-il] même si leurs pères ne savaient rien et n’étaient pas dans le bon chemin ?

[105] Croyants, il vous incombe de vous occuper de votre âme (perfectionnez-vous). Ne vous nuira quiconque s’égare si vous êtes dans la bonne voie (la voie droite). Votre retour à vous tous est vers DIEU [le Créateur de l’univers], Il vous fera connaître ce que vous faisiez.

[106] Croyants, quand la mort se présente à l’un de vous, deux hommes équitables, choisis parmi les vôtres, seront appelés comme témoins au moment du testament - ou deux [témoins] choisis parmi d’autres, si vous êtes en voyage et que vous frappe l’épreuve de la mort -. En cas de suspicion vous retiendrez ces deux [témoins] après la Prière, ils devront jurer par DIEU : « Nous ne vendrons à aucun prix notre témoignage même au bénéfice d’un proche. Nous ne cacherons pas le témoignage de DIEU, car nous serions alors du nombre des pécheurs ».

[107] Si on trouve que ces deux [témoins] ont péché (qu’ils ont caché la vérité et falsifié le testament), deux autres, les plus méritants parmi ceux qui ont le plus de droit [des parents les plus proches du mourant], prendront leur place et ces deux-ci jureront par DIEU : « Notre témoignage est plus vrai que celui des deux autres, nous ne transgressons pas [les limites normatives de DIEU], sinon nous serions du nombre des injustes ».

[108] Cela sera plus à même [pour] que [les témoins] produisent le témoignage en sa forme réelle, ou leur faire craindre de voir d’autres serments se substituer aux leurs. Craignez [pieusement] DIEU et écoutez [Ses ordres]. DIEU ne guide pas les hommes pervers [obstinés].

[109] Le jour où DIEU [le Créateur de l’univers] réunira les Prophètes et dira : « Que vous a-t-il été répondu [réellement] ? » Ils diront : Nous n’[en] avons aucun savoir, Toi [Tu] connais parfaitement les réalités suprasensibles.

[110] [Rappelez-vous] lorsque DIEU dit : « Jésus, fils de Marie, rappelle-toi Mes bienfaits à ton égard et à l’égard de ta mère, lorsque Je t’ai soutenu de l’Esprit saint, tu parlais aux hommes au berceau tout comme à ton âge adulte ; lorsque Je t’ai enseigné le Livre, la sagesse, la Torah et l’Evangile ; [rappelle-toi] lorsque, avec Ma permission (par Ma volonté), tu fabriquais d’argile une forme d’oiseau, en lequel tu soufflais et qui devenait un [vrai] oiseau avec Ma permission (par Ma volonté) ; et qu’avec Ma permission (par Ma volonté) tu guérissais l’aveugle-né et le lépreux ; avec Ma permission (par Ma volonté) tu revivifiais les morts ; [rappelle-toi] quand Je t’ai protégé contre les enfants d’Israël lorsque tu leur apportais les preuves, mais les impies [injustes etc.] d’entre eux dirent : « C’est de la magie flagrante ! »

[111] Et quand J’ai révélé aux Apôtres : « Croyez en Moi et à Mon prophète (Jésus) ». Ils dirent : « Nous croyons, sois témoin que nous sommes soumis ».

[112] Quand les Apôtres dirent : « Jésus, fils de Marie, ton Seigneur peut-Il faire descendre du ciel pour nous une nourriture céleste ? » Il [leur] dit : « Craignez [pieusement] DIEU si vous êtes croyants ».

[113] Ils dirent : « Nous voulons en manger, rassurer nos cœurs, savoir que tu dis vrai et en être témoins ».

[114] Jésus, fils de Marie, [s’adresse à DIEU et] dit : « DIEU, notre Seigneur, fais-nous descendre du ciel, une nourriture [céleste] qui sera une fête pour nous, pour le premier comme pour le dernier d’entre nous, et un signe venant de Toi. Accorde-nous [ce] don, Tu es le Meilleur dispensateur de tous les biens ».

[115] DIEU dit : « Je vais vous la faire descendre. Et quelqu’un de vous qui ensuite sera impie, Je lui infligerai un châtiment tel que Je n’ai infligé de pareil à personne au monde ».

[116] Et [souvenez-vous] quand DIEU dit : « Jésus, fils de Marie, est-ce toi qui as dit aux hommes : "Prenez, moi et ma mère, comme des dieux à côté de DIEU" ? » [Jésus] dit : « Gloire et pureté à Toi, il ne m’appartient pas de dire (de m’arroger) ce qui n’est point à moi. Si je l’avais dit, Tu l’aurais su, car Tu sais ce qu’il y a en moi et je ne sais pas ce qu’il y a en Toi. Tu connais parfaitement toutes les réalités suprasensibles ;

[117] je ne leur ai dit que ce que Tu m’as ordonné [soit] : « Adorez (obéissez) DIEU mon Créateur et le vôtre ». J’ai été témoin contre eux tant que je suis demeuré parmi eux. Lorsque Tu as accueilli mon âme, Tu étais, Toi, leur surveillant, et [toujours] Tu es, de toute chose, Témoin.

[118] Si Tu les châties, ils sont, certes, Tes serviteurs. Et si Tu leur pardonnes [c’est une grâce de Toi], Tu es, en vérité, le Puissant honoré, le Sage ».

[119] [Le Jour du jugement] DIEU dira [aux bons croyants] : « Voilà le Jour où ceux qui ont été sincères [et justes] vont bénéficier de leur sincérité ; ils auront des jardins sous lesquels coulent les rivières [paradisiaques], ils y vivront [activement et] éternellement. DIEU les agrée et ils L’agréent. C’est là le succès sublime ».

[120] A DIEU appartient la royauté des cieux et de la terre et tout ce qui s’y trouve. Il est Puissant sur toute chose.

Sourate 6 : Les bestiaux (Al-Ancâm)

Nombre de versets : 165

Ordre Vulgate : 6

Ordre Révélation : 55

Révélée à la Mecque

 

[Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

 

[1] Louange à DIEU qui a créé les cieux et la terre et établi les ténèbres et la lumière. Les impies [idolâtres, injustes,...], pourtant, donnent des égaux à [DIEU] leur Seigneur [ou, à cause de leurs péchés et ayant les cœurs malsains, ils renoncent à la vérité].

[2] C’est Lui qui vous a créés d’argile (matière), a décrété un terme [pour l’homme] ; le terme déterminé est auprès de Lui. Pourtant vous (les impies, etc.) en doutez.

[3] Il est DIEU dans les cieux et sur la terre ; Il connaît votre secret et votre divulgation. Et Il sait ce que vous [faites et ce que vous] acquérez.

[4] Aucun signe [ou verset] de leur Seigneur ne leur parvient qu’ils (impies, hypocrites, idolâtres,..., injustes et obstinés) ne s’en détournent.

[5] Ils ont nié la vérité quand elle leur est venue, mais ils vont avoir des nouvelles de ce qu’ils raillaient [et se rendront compte de leur injustice].

[6] N’ont-ils pas vu combien Nous avons fait périr de générations [et d’hommes impies, idolâtres, injustes,...] avant eux ? Nous les avions dotées de pouvoir sur la terre bien plus que Nous vous en avons dotés. Nous leur avions envoyé une pluie abondante, avions fait circuler des rivières à leurs pieds (dans leurs pays). Mais [ils furent arrogants, voleurs, etc.] Nous les avons fait périr à cause de leurs péchés [obstinés] et avons fait naître après eux une autre génération.

[7] [Ô Prophète !] Même si Nous avions fait descendre sur toi un Ecrit sur un parchemin qu’ils l’aient palpé de leurs doigts, les impies [idolâtres, injustes,..., pécheurs et de cœurs corrompus] auraient dit : « Ce n’est qu’une magie flagrante ! »

[8] Ils disent : « Pourquoi un ange ne lui est-il pas envoyé (au Prophète) ! » Si Nous avions envoyé un ange, [à cause de leur hostilité et de leur injustice] l’affaire serait décidée et ils n’auraient guère de répit.

[9] Si Nous avions envoyé un ange, Nous lui aurions donné forme humaine et les aurions vêtus [les anges] (Nous leur aurions donné une apparence) à l’instar de ce qu’ils (les hommes) se vêtent.

[10] Les Prophètes ont été raillés déjà avant toi, mais les moqueurs ont été cernés par ce dont ils se gaussaient.

[11] Dis [aux moqueurs, impies,...] : « Parcourez la terre et regardez quelle a été la fin de ceux qui niaient [les vérités] ».

[12] Dis : « A qui appartient ce qui est dans les cieux et [sur] la terre ? » Dis : « A DIEU ». Il S’est prescrit la miséricorde (Il est Bienfaiteur envers tout le monde). Il vous rassemblera, certes, le Jour de la résurrection sur lequel il n’y a pas de doute. Ceux qui ont détruit leur âme [en commettant les injustices], ils ne croient pas (ils ne sauraient embrasser la croyance).

[13] A Lui [appartient tout] ce qui habite (ce qui est) dans la nuit et [dans] le jour. C’est Lui qui entend tout [et Il est] Omniscient.

[14] Dis : « Prendrais-je un protecteur [ami-guide] autre que DIEU, Créateur des cieux et de la terre, Lui qui nourrit [Ses créatures] et n’est point nourri (n’a besoin d’être nourri) ? » Dis : « J’ai reçu ordre d’être le premier à me soumettre [parfaitement aux ordres de DIEU,] et de n’être jamais de ceux qui associent [des idoles à DIEU] ».

[15] Dis : « Certes, je redoute le châtiment d’un grand Jour (jugement dernier) si je désobéis à mon Seigneur ».

[16] Quiconque sera épargné [du châtiment] ce Jour-là, c’est que [DIEU] lui aura fait miséricorde : ce sera le succès éclatant.

[17] [Prophète,] si DIEU fait que te touche un malheur, nul autre que Lui ne peut le dissiper ; et s’Il te gratifie d’un bien [nul ne peut t’en priver], Il est Omnipotent.

[18] Il est le dominateur, au-dessus de Ses serviteurs, le Sage Qui connaît tout.

[19] Dis [à toutes les communautés et à tous les hommes] : « [Le témoignage de] qui est plus auguste comme témoignage ? » Dis[-leur] : « DIEU est témoin entre vous et moi ; ce Coran (venant de DIEU) m’a été révélé pour que je vous avertisse (pour que je vous invite vers DIEU) par lui (le Coran), [vous] et ceux auxquels il parviendra. [Dis aux idolâtres,... :] Témoignerez-vous sérieusement qu’il existe un autre dieu avec DIEU ? » Dis[-leur] : « Je n’en témoignerai pas ». Dis : « Seul Lui est DIEU unique ; et moi, je désavoue ce que vous associez [à Lui] ».

[20] Ceux à qui Nous avons donné le Livre reconnaissent [le Prophète] comme ils reconnaissent leurs propres enfants. [Tous] ceux qui ont détruit leur propre âme (leurs cœurs) [en commettant les injustices obstinées], ceux-ci ne croient pas.

[21] Qui est plus injuste que celui qui forge un mensonge contre DIEU ou nie Ses versets [et Ses signes ; et engendre ainsi des corruptions dans la société humaine et en lui-même] ? Les injustes ne prospéreront pas.

[22] Et le Jour où Nous les rassemblerons tous et dirons à ceux qui avaient donné des associés [à DIEU] : « Où sont donc ceux que vous imaginiez comme les associés [à DIEU] ? »

[23] Leur excuse ne sera alors que de dire : « Par DIEU, notre Seigneur, nous ne [Te] donnions pas des associés ! »

[24] Vois comment ils démentent eux-mêmes. Et [vois comment] s’est dissipé loin d’eux tout ce (les associés et dieux) qu’ils inventaient.

[25] Il en est parmi eux qui t’écoutent [apparemment], [mais à cause de leur malhonnêteté et leurs injustices obstinées] Nous avons mis des voiles sur leur cœur, de façon à ce qu’ils ne saisissent pas le sens [du Message], et [dans] leur oreille [Nous avons mis] une surdité [ils n’entendent pas la vérité]. S’ils voient des signes, ils n’y croient pas. Quand ils viennent se disputer avec toi, les impies [d’entre eux] déclarent : « Ce ne sont là que fables des anciens ! »

[26] Ils empêchent [les hommes] de s’approcher de lui (du Coran), et eux-mêmes s’en éloignent. Mais [ce faisant] ils ne mettent en péril que leur propre âme, et ils ne s’en rendent pas compte.

[27] Si tu [les] voyais quand maintenus devant le Feu (résultat de leurs actions injustes obstinées,) ils diront : « Si seulement nous étions ramenés [en arrière, à la vie terrestre] nous ne traiterions plus de mensonges les signes [et les versets] de notre Seigneur et nous ferions parties des croyants ! »

[28] Mais non, voilà que leur est apparu ce que naguère ils cachaient. Et s’ils étaient ramenés [à la vie terrestre] ils reviendraient encore à ce qui leur avait été interdit ; ils sont menteurs.

[29] [Certains, dans leur vie terrestre,] ont dit : « Il n’est [d’autre vie] que notre vie d’ici-bas et nous ne serons pas ressuscités ! » [ils ont commis des crimes et engendré des corruptions].

[30] Si tu les voyais, quand, maintenus devant leur Seigneur, Il [leur] dira : « Ceci n’est-il pas vrai ? » Ils diront : « Si, par notre Seigneur ! » Il dira : « Goûtez le châtiment à cause de votre impiété [et injustice obstinées] ».

[31] En effet ceux qui nient [et rejettent] la rencontre de DIEU, seront perdants ; quand, à l’improviste, l’Heure leur viendra, ils diront : « Regret à nous pour toutes les négligences [paresses abusives, fautes et injustices] que nous avons commises [dans notre vie] ! » ils porteront leur fardeau [de péchés] sur leur dos. Comme est mauvais le fardeau qu’ils portent !

[32] La vie d’ici-bas (son aspect éphémère) n’est que jeu et divertissement ; [tandis que] la dernière demeure (l’aspect perdurable de la vie, la vie future) est meilleure pour ceux qui ont un comportement pieux. Eh bien, ne raisonnez-vous pas ?

[33] [Prophète !] Nous savons que ce qu’ils disent [les impies, idolâtres,...] te chagrine. Ce n’est pas toi qu’ils démentent, mais les injustes [à cause de leur mauvais état de cœur] récusent les versets (le Coran) [et les signes] de DIEU.

[34] Les Prophètes [venus] avant toi furent traités de menteurs. Ils supportèrent avec patience d’être traités de menteurs et d’être vexés jusqu’à ce que leur vînt Notre secours. Et nul ne peut modifier les paroles (les lois) de DIEU, et la nouvelle (l’histoire) des Prophètes t’est déjà parvenue.

[35] Et si leur refus (le refus des impies, idolâtres,... envers la Religion) te pèse, si tu pouvais creuser un trou en terre (une voie terrestre) ou [mettre] une échelle au ciel (une voie céleste) pour leur apporter un [autre] verset [et un miracle pour les édifier, tu le ferais, mais les gens malhonnêtes ne croiront pas]. Si DIEU voulait, Il les réunirait [forcément] dans le droit chemin. Ne sois pas parmi (ne te concentre pas sur) les ignorants [qui s’impatientent pour le mal].

[36] Seuls répondent [à l’appel] ceux qui entendent. Et quant aux morts, DIEU les ressuscitera [le Jour de la résurrection], ils seront ramenés vers Lui [et jugés].

[37] Ils (les impies, idolâtres, hypocrites, injustes,...) disent : « Pourquoi un signe (un miracle) de son Seigneur ne lui est-il pas venu (au Prophète) ? » Dis[-leur] : « DIEU peut faire venir un signe (miracle). Mais, pour la plupart, ils ne savent pas ».

[38] Pas une bête sur terre, pas un oiseau volant de ses ailes qui ne forment des communautés comme vous - Nous n’avons rien négligé dans le Livre - et ils (tous) seront rassemblés devant leur Seigneur.

[39] Et ceux qui nient Nos versets [et Nos signes] sont sourds et muets [car, ils se sont plongés] dans les ténèbres [des péchés et des injustices obstinées]. DIEU égare (désapprouve) qui Il veut et [approuve et] met sur la voie droite qui Il veut [ou, celui qui le veut sincèrement].

[40] Dis : « Que voyez-vous, si le châtiment de DIEU vous surprenait, si l’Heure arrivait. Invoqueriez-vous un autre que DIEU ? [répondez-moi] si vous dites vrai ».

[41] C’est Lui que vous invoquerez ; s’Il veut, Il [vous] délivrera des peines pour lesquelles vous L’avez invoqué, et vous oublierez ce que vous inventiez [idole, associé à DIEU].

[42] [Prophète !] Avant toi, Nous avons déjà envoyé [des Prophètes] à d’autres communautés. Puis [celles d’entre elles qui se s’opposèrent aux Prophètes] Nous les avons frappées de détresse et de malheur, peut-être allaient-elles s’humilier (se corriger).

[43] Pourquoi [les injustes obstinés] ne se sont-ils pas humiliés [et ne Nous ont-ils pas supplié] lorsque Notre rigueur les a atteints ? Mais leurs cœurs se sont endurcis [à cause de leurs péchés] et le Diable leur a embelli leurs [mauvais] actes.

[44] Lorsqu’ils eurent oublié ce qui leur avait été rappelé, Nous ouvrîmes à leur intention les portes de toutes choses [dans leur vie]. Quand ils exultèrent de joie [abusant de] ce qui leur avait été donné, Nous les surprîmes à l’improviste [pour mettre fin à leurs corruptions] et les voilà dans un regret [profond].

[45] Ceux qui commirent des injustices furent exterminés [jusqu’aux derniers]. Louange à DIEU, Seigneur des mondes.

[46] Dis : « Que voyez-vous, si DIEU reprend votre ouïe et votre vue et vous pose un sceau sur le cœur, quel dieu autre que DIEU vous les rendra ? » Vois comment Nous [leur] expliquons [Nos] versets et, [à cause de leurs corruptions] ils s’en détournent.

[47] Dis : « Que voyez-vous, si le châtiment de DIEU vous arrivait à l’improviste ou [de façon] prévisionnelle, qui sera détruit sinon les gens injustes ? »

[48] Nous n’envoyons les Prophètes que pour annoncer la bonne nouvelle (tout ce qui assure le bonheur de deux vies) et avertir [les hommes contre les dangers]. Ceux qui croient et s’amendent, n’auront nulle crainte et ne seront pas attristés.

[49] [Mais] ceux qui nient [obstinément] Nos versets [et Nos signes], le châtiment les atteindra en raison de ce qu’ils ont été pervers.

[50] Dis : « Je ne vous dis pas que je dispose des trésors de DIEU. Je ne connais pas ce qui est suprasensible. Je ne vous dis pas que je suis un ange. Je ne fais que suivre ce qui m’est révélé ». Dis : « Est-ce que l’aveugle et l’homme qui voit sont pareils ? Ne réfléchissez-vous pas ? »

[51] Avertis (annonce) [par le Coran] ceux qui craignent [avec respect] d’être rassemblés [lors de la Résurrection] devant leur Seigneur, qu’autre que Lui (le Seigneur) ils n’auront ni protecteur ni intercesseur, afin qu’ils soient pieux.

[52] Ne repousse pas ceux qui invoquent leur Seigneur matin et soir et qui cherchent Sa face (Son agrément). Tu n’es pas chargé de leur demander de compte, pas plus qu’ils ne sont chargés de te demander de compte. Si tu les repoussais, tu serais alors au nombre des injustes.

[53] Nous les éprouvons ainsi les uns par les autres, si bien que [ceux-là] disent : « Sont-ce là les gens que DIEU a favorisés parmi nous ? » [Mais] DIEU ne connaît-Il pas mieux [que quiconque] ceux qui sont reconnaissants ?

[54] Quand viennent à toi ceux qui croient en Nos versets (le Coran), dis[-leur] : « Salut (paix) sur vous. Votre Seigneur S’est prescrit d’être miséricordieux. Quiconque parmi vous commet une mauvaise action par ignorance et puis s’en repent et se corrige [il sera admis en la miséricorde de DIEU, car DIEU] pardonne [et Il est] Très-Miséricordieux [vous accorde des biens] ».

[55] Ainsi exposons-Nous en détail [Nos] versets pour que [la vérité soit connue et] le chemin suivi par les criminels apparaisse clairement [et qu’il soit évité].

[56] Dis [aux idolâtres,...] : « Il m’a été interdit d’adorer les dieux [idoles] que vous invoquez au lieu de DIEU ». Dis[-leur] : « Je ne suivrai pas vos passions [diaboliques] car alors je m’égarerais et ne ferais plus partie des bien guidés ».

[57] Dis[-leur] : « J’ai une preuve (le Coran venu) de mon Seigneur et vous dites que c’est un mensonge. Je ne dispose pas de ce [châtiment] que vous voulez avoir hâtivement. La sentence n’appartient qu’à DIEU. Il en décide selon la vérité [et la Sagesse], Il est le Meilleur des arbitres ».

[58] Dis : « Si je disposais de ce (le châtiment) que vous voulez hâter, l’affaire serait décidée entre vous et moi ». DIEU connaît les injustes [et le temps requis de leur châtiment].

[59] [DIEU] a les trésors [ou, les clés] des réalités suprasensibles, Il est le Seul à les connaître. Il sait ce qui est sur terre et en mer. Pas une feuille ne tombe à Son insu. Pas une graine dans les ténèbres de la terre, ni rien d’humide ou de sec qui ne soient [inscrits] dans un Livre explicite (Science et Puissance de DIEU).

[60] La nuit (durant votre sommeil) Il vous recueille (votre âme) et Il sait ce que vous avez accompli pendant le jour (durant votre veille), [au jour] Il vous ressuscite (éveille), pour qu’un terme fixé s’achève. Votre retour [définitif] est vers Lui et Il vous informera de ce que vous faisiez.

[61] C’est Lui qui domine parfaitement Ses serviteurs (tous les hommes). Il envoie sur vous des gardiens. Quand enfin la mort vient à l’un de vous, Nos émissaires reçoivent [l’âme de] celui-ci (le mourant) et ils ne négligent rien.

[62] Ensuite, ils (les hommes) sont ramenés vers DIEU, leur Protecteur [et Maître] véritable. A Lui appartient la sentence. Il est le plus Prompt à dresser le compte.

[63] Dis : « Qui donc vous sauve des ténèbres de la terre et de la mer, de sorte que vous L’invoquez avec humilité et en secret [et vous dites] "Si de cela Tu nous sauves, nous serons du nombre de ceux qui sont reconnaissants" ? »

[64] Dis[-leur] : « DIEU vous en sauve comme des autres angoisses, [pourtant, étant obstinés dans vos péchés et votre injustice] par la suite vous [Lui] donnez des associés ! »

[65] Dis : « Il peut susciter contre vous [à cause de vos péchés] un châtiment venant d’en haut (du ciel) ou de dessous vos pieds (de la terre), ou vous brouiller entre vous, ou vous faire [affronter, et faire] goûter aux uns la violence des autres ». Vois les versets que Nous exposons [clairement] afin qu’ils comprennent.

[66] [Le groupe des impies et des injustes de] ton peuple (le groupe des impies du monde) a nié [les versets], alors que [le Coran] est la vérité. Dis[-leur] : « Je ne suis pas votre répondant ».

[67] A chaque nouvelle [ou promesse] son lieu [et son temps], et bientôt vous saurez.

[68] Quand tu vois ceux qui raillent Nos versets, éloigne-toi d’eux jusqu’à ce qu’ils abordent un autre sujet. Et si le Diable te [le] fait oublier, dès que tu te rappelles, ne t’assieds pas avec [ces] hommes injustes,

[69] leur compte n’incombe en rien à ceux qui sont pieux, mais [ceux qui sont pieux doivent] à titre de rappel [les avertir], peut-être qu’ils craignent [respectueusement DIEU].

[70] Laisse ceux qui [délibérément] prennent leur religion pour un jeu et un amusement et qui sont leurrés par [les séductions de] la vie d’ici-bas. Rappelle[-leur] par ceci (par le Coran), qu’ils n’aillent pas à leur perte par leurs [mauvais] actes. [Rappelle] qu’en dehors de DIEU, il n’y aura pour eux ni protecteur ni intercesseur [intrinsèques]. Toute compensation qu’ils offriraient [pour annuler leurs péchés] ne sera pas acceptée. Ceux qui seront piégés du fait de leurs actes [vicieux obstinés], auront une boisson bouillante [surchauffée] et un dur châtiment à cause d’avoir nié [et rejeté les enseignements célestes].

[71] Dis : « Invoquerons-nous à la place de DIEU ce qui [intrinsèquement] ne [saurait] nous servir (récompenser), ni nous nuire (corriger essentiellement) ? Reviendrons-nous sur nos pas après que DIEU nous a guidés ? [nous serons alors] pareils à celui que les démons ont séduit, perplexe sur la terre, les compagnons l’appellent vers le droit chemin [lui disant :] "Viens avec nous" ». Dis : « La guidance de DIEU, c’est elle [seule] qui est la [vraie et la bonne] guidance ; il nous a été ordonné de nous soumettre au Seigneur des mondes ».

[72] [Et il nous est ordonné :] « Accomplissez la Prière et craignez- [DIEU, pieusement], [car] c’est devant Lui que vous serez rassemblés [et jugés] ».

[73] C’est Lui qui a créé les cieux et la terre dans la vérité (pour le bien-être de l’homme). Le Jour où Il dit : "Sois !" C’est. Sa parole est vérité ; le Jour où il sera soufflé dans la Trompe [pour la Résurrection,] la royauté [absolue] appartient à Lui ; Il sait ce qui est caché et ce qui est apparent. Il est le Sage [et] Il connaît tout.

[74] [Rappelle à tout le monde] lorsqu’Abraham dit à son père (son oncle) Azar : « Prends-tu des idoles pour dieux ? Je te vois, toi et ton peuple dans un égarement flagrant ».

[75] Ainsi Nous avons fait voir à Abraham le royaume des cieux et de la terre pour qu’il fût du nombre de ceux qui ont la certitude.

[76] Quand la nuit se déploya sur lui, il vit un astre et dit : « Voici mon seigneur ! » Et quand [l’astre] s’abaissa, il dit : « Je n’aime pas ceux qui s’abaissent ».

[77] Quand il vit la lune se lever, il dit : « Voici mon seigneur ! » Et lorsqu’elle s’abaissa, il dit : « Si mon Seigneur ne me guide pas, je serai du nombre des hommes égarés ».

[78] Quand il vit le soleil se levant [au firmament], il dit : « Voici mon seigneur, celui-ci est plus grand ! » Quand [le soleil] s’abaissa, il dit : « Ô peuple ! je réprouve tout ce que vous associez [à DIEU] ».

[79] J’ai orienté ma face (mon cœur), en pur [adorateur de DIEU Unique], vers Celui qui a créé les cieux et la terre ; je ne suis pas de ceux qui [Lui] donnent des associés.

[80] [Le groupe des injustes de] son peuple engagea une dispute avec lui. [Abraham] dit : « Disputez-vous avec moi au sujet de DIEU, alors qu’Il m’a guidé ? Je n’ai pas peur des associés que vous Lui donnez, [rien ne peut se faire] sauf ce que veut mon Seigneur. Mon Seigneur embrasse tout de Sa science. Ne réfléchissez-vous pas ?

[81] Comment donc aurais-je peur des dieux que vous [Lui] associez quand vous n’avez pas peur d’avoir associé à DIEU [des dieux et des idoles] pour lesquels Il ne vous a fait descendre aucune preuve ? Quel est des deux partis [idolâtre ou adorateur de DIEU] celui qui est le plus en droit d’être en sécurité ? [Répondez-moi] si vous [le] savez ».

[82] Ceux qui croient [en DIEU] et n’affublent pas d’injustice leur croyance, ceux-là ont la sécurité et sont dans la bonne voie.

[83] Tel est Notre argument, dont Nous munîmes Abraham contre son peuple. Nous élevons en degré qui Nous voulons. Ton Seigneur est Sage [et] Omniscient.

[84] Nous lui avons accordé Isaac et Jacob, Nous les avons guidés tous. Nous avions antérieurement guidé Noé et, parmi sa descendance, David, Salomon, Job, Joseph, Moïse, Aaron. Ainsi récompensons-Nous ceux qui pratiquent le bien (s’étant perfectionnés, leur vie est pleine de bonté et d’utilité à la société humaine et pour la cause de DIEU).

[85] Et [de même] Zacharie, Jean, Jésus et Elie, tous furent des vertueux (dévoués à DIEU).

[86] Et [de même, Nous avons guidé] Ismaïl, Elisée, Jonas et Lout (Lot). Nous leur avons donné préséance sur les hommes [de leur temps].

[87] De même parmi leurs ascendants, leurs descendants et leurs frères, Nous les avons choisis et guidés vers la voie droite.

[88] Telle est la guidance de DIEU [accordée aux Prophètes et Amis de DIEU], par laquelle Il guide qui Il veut [ou celui qui veut sincèrement être guidé] parmi Ses serviteurs, mais s’ils avaient associé [quoi que ce soit à DIEU], leurs actes échoueraient.

[89] Voilà ceux (les Prophètes) à qui Nous avons donné le Livre, la Sagesse et la Prophétie. S’il y a [un groupe de gens] qui n’y croit pas, Nous le confions à des hommes qui [croient et] ne le nient point.

[90] Voilà ceux que DIEU a guidés. [Prophète !] Suis leur guidance (la guidance de DIEU). Dis [à tout le monde] : « Je ne vous demande pas pour cela (vous communiquer le Message de DIEU) un salaire. Ce (Coran, cette Révélation,) n’est qu’un rappel [adressé] aux mondes ».

[91] [Ceux qui nient la descente (révélation) du Coran] n’ont pas apprécié DIEU à Sa haute majesté quand ils ont dit : « DIEU n’a rien fait descendre sur aucun être humain ! » Dis : « Qui a donc fait descendre l’Ecriture que Moïse a apportée [étant comme] une lumière et un guide pour les hommes ? Vous en avez fait des [rouleaux de] parchemins ; vous montrez [aux hommes ce que vous voulez] mais vous cachez une bonne partie [de son contenu]. Il vous a été enseigné [dans cette Ecriture] ce que vous ne saviez pas, ni vous ni vos ancêtres ». Dis : « [C’est] DIEU [qui l’a fait descendre] ». Puis laisse-les s’amuser dans leurs disputes.

[92] Et voici un Livre (le Coran) que Nous avons révélé, [le Livre] béni, confirmant ce qui était avant lui ; afin que tu avertisses la Mère des cités (la Mecque) et ce qu’il y a [tout] autour d’elle (sur la terre). Ceux qui croient à la vie future croient aussi à lui (au Coran) et sont assidus à leur Prière.

[93] Qui est plus injuste que celui [un non-prophète] qui invente un mensonge contre DIEU ou qui dit : « [Il] m’a été révélé [venant de DIEU] », alors que rien ne lui a été révélé ; ou celui qui dit : « Je vais faire descendre (révéler) [un livre] pareil à ce que DIEU a fait descendre ? » Si tu voyais les injustes dans les affres de la mort, les anges étendant les mains [leurs ordonneront] : « Laissez sortir vos âmes. Aujourd’hui vous allez être sanctionnés par le châtiment d’humiliation, parce que vous disiez sur DIEU d’autre que la vérité, vous tourniez orgueilleusement le dos à Ses versets [et à Ses signes] ».

[94] [DIEU leur dira :] « Vous Nous revenez seuls comme Nous vous avons créés la première fois. Vous avez abandonné derrière vous [tout] ce que Nous vous avions octroyé. Nous ne voyons pas avec vous les intercesseurs (idole, argent, titre, force, science, planning,... factices) que vous imaginiez être des "associés" [à DIEU] ». Voilà, les liens rompus entre vous [et eux], et loin de vous s’en va se perdre ce que vous imaginiez [être votre appui]".

[95] DIEU fend le grain et le noyau, fait sortir le vivant du mort et le mort du vivant. Tel est DIEU. Comment détournez-vous [de la voie droite ; où allez-vous] ?

[96] [C’est Lui] qui fend [le ciel à] l’aurore, Il a fait de la nuit [une période] de repos et du soleil et de la lune des repères pour calculer [temps et situations]. Tel est le décret du Puissant honoré, de l’Omniscient.

[97] Et c’est Lui qui a créé pour vous les étoiles pour que vous vous guidiez d’après elles dans les ténèbres de la terre et de la mer. Nous exposons en détail les versets [et les signes] pour ceux qui savent.

[98] Et c’est Lui qui vous a fait naître à partir d’une seule personne, il y a [pour vous des] réceptacle

[7] [ou, des lieux de fixation] et un [lieu de] dépôt. Nous avons exposé en détail les versets [et les signes] pour les hommes qui comprennent.

[99] Et c’est Lui qui a fait descendre l’eau du ciel ; par laquelle Nous suscitons la germination des plantes, Nous faisons sortir des tiges vertes dont Nous faisons sortir des grains agencés [en épis] et, de la spath du palmier [Nous faisons sortir] les régimes de dattes [qui pendent]. Et des jardins [plantés] de vignes, des oliviers et des grenadiers semblables et [en même temps] différents les uns des autres. Regardez leurs fruits quand ils fructifient et [regardez-les] leur mûrissement. Ce sont des signes pour les hommes qui croient [et veulent faire usage de leur intelligence saine].

[100] [Les impies, idolâtres,...] donnent à DIEU, pour associés, les djinns alors [qu’ils savent] qu’Il les a créés. Ils Lui inventent, sans [s’appuyer sur] une science, des fils et des filles. Gloire à Lui ! Il transcende tout ce qu’ils décrivent.

[101] [C’est Lui] qui a produit les cieux et la terre. Comment aurait-Il un enfant alors qu’il est inimaginable (impossible) qu’Il ait une compagne ? Il a créé toute chose (tout ce qui existe dans les cieux et sur la terre) et qu’Il est Omniscient.

[102] Tel est DIEU votre Seigneur. Nul n’est dieu que Lui, Créateur de toute chose. Adorez-Le. Il a la charge [et la surveillance] de tout [ce qu’Il crée].

[103] Les regards ne Le perçoivent pas, Lui perçoit tous les regards. Il est le Bienveillant et Doux, Il connaît parfaitement [tout].

[104] [Prophète, dis à tous les hommes :] « Des preuves claires vous sont parvenues de la part de votre Seigneur. Quiconque [est honnête et] voit claire, ce sera en faveur de son âme. Quiconque [rejette les vérités et] se montre aveugle, ce sera à son détriment. Je ne suis pas un gardien pour vous ».

[105] Nous expliquons ainsi les versets [et les signes]. [Laisse les impies, injustes,...] dire : « Tu [les] as étudié[s] » ; Nous les exposons clairement à l’intention des hommes qui savent.

[106] Suis ce qui t’a été révélé [venant] de ton Seigneur. Nul n’est dieu que Lui. Et détourne-toi de ceux qui associent [des idoles etc. à DIEU].

[107] Si DIEU avait voulu [les contraindre], ils ne [Lui] donneraient pas des associés. [Les enseignements célestes leur sont exposés et la bonne voie indiquée ;] Nous ne t’avons pas choisi comme gardien pour eux, et tu n’es pas leur répondant.

[108] [Croyants] n’injuriez point ceux qui invoquent [des idoles, etc.] à la place de DIEU [ni leurs idoles], [sinon] ils injurieraient DIEU par hostilité à leur insu. Nous avons ainsi embelli aux yeux de chaque groupement ses propres actions, puis leur retour est à leur Seigneur [tous seront jugés]. Il les informera de ce qu’ils faisaient (dans leur vie terrestre).

[109] [Les idolâtres, etc.] jurent par DIEU, en leurs serments solennels, que si un signe [ou un miracle] leur venait (ou si tu leur produisait un miracle), ils y croiraient [sans hésiter]. Dis[-leur] : « Les signes[, miracles,... ne] sont qu’auprès (par la volonté) de DIEU ». Que savez-vous que si [un signe ou un miracle] leur venait [croiraient-ils ? non,] ils ne croiront pas.

[110] Nous détournerons leurs cœurs et leurs yeux [à cause de leurs péchés et de leurs injustices obstinées ils ne croiront pas] de même qu’ils n’y ont pas cru la première fois ; Nous les laisserons errer aveuglement dans leur rébellion [obstinée].

[111] Si Nous avions fait descendre les anges vers eux, [si] les morts leur avaient parlé, et [si] Nous avions tout rassemblé devant eux, ils ne seraient pas disposés à croire que si DIEU l’avait voulu. Mais la plupart d’entre eux [à cause de leur comportement exécrable et leurs péchés] sont ignorants.

[112] Ainsi, à chaque Prophète Nous avons suscité un [groupe d’]ennemi[s] : des démons hommes [méchants] et des djinns [malins] qui s’inspirent entre eux le clinquant des paroles trompeuses. Si ton Seigneur le voulait (voulait les contraindre), ils ne le feraient pas. Laisse-les avec leurs inventions mensongères.

[113] Afin que les cœurs de ceux qui [à cause de leurs injustices] ne croient pas à la vie future soient enclins [aux paroles mensongères et calomnieuses], qu’ils en soient enchantés et qu’ils perpètrent [ici-bas] ce qu’ils veulent perpétrer.

[114] [Prophète ! dis à tous les hommes :] Chercherai-je un autre arbitre que DIEU alors que c’est Lui qui a fait descendre sur vous le Livre exposé en détail ? Les Gens [sincères] à qui Nous avons donné l’Ecriture savent qu’il (le Coran) vient réellement de ton Seigneur. Ne sois pas au nombre de (ne te concentre pas sur les) sceptiques.

[115] La parole de ton Seigneur s’est accomplie (réalisée) en toute vérité et en toute justice. Nul ne saurait changer Ses paroles. Il entend tout, [Il est] Omniscient.

[116] Si tu obéis à la plupart de ceux qui sont sur la terre, ils t’égareront du chemin de DIEU [car] ils ne suivent que des conjectures et ne font que supposer dans le faux.

[117] Ton Seigneur connaît mieux [que quiconque] ceux qui s’égarent de Son chemin, et Il connaît mieux [que quiconque] ceux qui ont [trouvé] la bonne voie.

[118] [Vous pouvez] manger de toute [viande] sur laquelle[, lors de l’égorgement,] le nom de DIEU aura été mentionné, si vous êtes croyants à Ses signes [et à Ses versets].

[119] Qu’avez-vous à ne pas manger de ce sur quoi le nom de DIEU a été prononcé ? Il vous a exposé en détail ce qui, sauf cas de contrainte, vous est interdit. Beaucoup [d’hommes] s’égarent [ou, égarent les autres] à cause de suivre leurs passions [diaboliques et] sans [avoir] un savoir [valable]. [Mais] ton Seigneur connaît mieux [que quiconque] les transgresseurs.

[120] Evitez l’extérieur (l’action) du péché et son intérieur (intention, pensée). Ceux qui commettent un péché (succombent à une jouissance illicite) seront châtiés selon ce qu’ils auront commis.

[121] Ne mangez pas ce sur quoi le nom de DIEU n’a pas été prononcé, car ce serait une perversité. Certes les démons inspirent à leurs suppôts [des arguments] pour disputer avec vous. Si vous suivez leurs avis, vous serez [du nombre] de ceux qui donnent des associés [à DIEU].

[122] Celui qui était mort et que Nous avons ramené à la vie et à qui Nous avons donné une lumière grâce à laquelle il marche parmi les hommes, est-il pareil à celui qui est dans les ténèbres d’où il ne sortira pas ? Ainsi est [illusoirement] embelli pour les impies [idolâtres, pécheurs...] ce qu’ils font [ici-bas].

[123] Et Ainsi avons-Nous placé, dans chaque cité, des grands [mais qui abusant de leur pouvoir, de leurs richesses etc. finissent par devenir] criminels, ils y trament des intrigues. Or ils n’intriguent que contre eux-mêmes, ils ne s’en rendent pas compte.

[124] Quand leur advient un signe, ils disent : « Nous n’[y] croirons pas avant d’être gratifiés de ce dont le furent les Prophètes de DIEU ! » [Mais] DIEU sait mieux [que quiconque] à qui confier Son message. [Tandis que] ceux qui ont commis des crimes seront atteints d’une humiliation auprès de DIEU et d’un châtiment sévère à cause des intrigues qu’ils tramaient.

[125] Celui que DIEU veut guider, Il lui ouvre la poitrine (le cœur) à l’Islam (soumission, obéissance aux ordres divins). Et celui qu’Il veut égarer (désapprouver) [à cause des actes impies et obstinés de l’individu], Il rend sa poitrine étroite, [dans l’]embarras [à cause de l’accumulation de ses injustices] comme s’il cherchait [désespérément] à monter en l’air. DIEU rend ainsi l’abomination à ceux qui rejettent la croyance.

[126] Voici, en toute droiture, la voie (la religion) de ton Seigneur. Nous avons exposé les versets [du Coran] à l’intention des hommes qui y prennent conseil.

[127] A eux la demeure de salut, auprès de leur Seigneur. C’est Lui leur Protecteur [et leur Ami-Guide] pour ce qu’ils faisaient [de bonnes actions, sur terre].

[128] Le Jour où [DIEU] les rassemblera tous [Il dira] : « Ô groupe [d’impies] de djinns, vous avez trouvé beaucoup [à égarer] parmi les humains ». Et leurs suppôts parmi les humains diront : « Seigneur, nous avons profité les uns des autres, et nous voici au terme que Tu avais fixé pour nous ». Il [leur] dira : « Le Feu (résultat de vos actions) sera votre séjour, où [vous demeurerez] perpétuellement sauf ce que DIEU voudra ». Ton Seigneur est Sage [et] Omniscient.

[129] Ainsi donnons-Nous autorité à certains injustes sur d’autres, à cause de ce qu’ils ont accompli [des péchés et des injustices].

[130] « Ô groupe [d’impies] de djinns et d’hommes ! Ne vous sont pas venus de Prophètes de chez vous (de votre genre, mais croyants), qui vous parlaient de Mes versets [et de Mes signes] et vous annonçaient la rencontre du Jour que voici ? » Ils diront : « Nous [en] témoignons contre nous-mêmes ». [Leurs abus et leurs injustices dans] la vie du bas monde les a trompés, et ils témoigneront contre eux-mêmes d’avoir été impies.

[131] Cela du fait que ton Seigneur ne fait pas périr injustement les cités dont les habitants [n’ont eu aucun annonciateur et aucun avertisseur, et qu’ils] sont inconscients.

[132] Chacun est au rang que lui valent ses actes. Ton Seigneur n’est pas inattentif à ce qu’ils font [les hommes].

[133] Ton Seigneur est Celui qui Se suffit à Soi-même, Maître de la miséricorde. S’Il veut, Il vous fait disparaître et vous remplace par qui Il veut, de même qu’Il vous a fait naître de la descendance d’autres hommes.

[134] Tout ce qui vous est promis [à vous les hommes] viendra ; et vous (les opposants) n’êtes pas [en mesure] pour l’annuler (échapper à la justice).

[135] Dis[-leur] : « Ô peuple, agis à ta guise et j’agirai [selon ce que DIEU m’a prescrit]. Bientôt vous saurez à qui seront destinés les [bons] résultats dans la demeure [éternelle] ». Certes, les injustes ne prospéreront pas.

[136] [Les idolâtres,...] destinent à DIEU une part de la récolte et des bestiaux qu’Il a [Lui-même] fait naître. Ils disent : « Ceci est à DIEU - selon leur prétention - et ceci est à nos associés (idoles) ! » Mais ce qui est [voué] à leurs associés (idoles) ne parvient nullement à DIEU, et ce qui est [voué] à DIEU, parvient à leurs associés (idoles) ! Comme leur jugement est mauvais !

[137] Leurs associés (idoles) ont paré ainsi à la plupart des idolâtres le meurtre de leurs propres enfants ! [Leurs idoles] les ont conduit en perdition et leur ont camouflé leur culte [erronée]. Si DIEU avait voulu [Il les en empêcherait par force majeure, et] ils ne l’eussent pas fait. Laisse-les au mensonge qu’ils inventent.

[138] Ils disent : « Voici des bestiaux et des récoltes interdits [à nous et réservés aux idoles], dont nul ne consomme à moins que nous le voulions ! - selon leur prétention - et des bestiaux dont le dos est interdit [de monter ou de transporter une charge] ». Et [il y avait] des bestiaux sur lesquels ils ne prononçaient pas le nom de DIEU par pur mensonge inventé contre Lui ; Il les châtiera à cause de ce qu’ils inventaient comme mensonges.

[139] Ils disent : « Ce qui est dans le ventre de ces bestiaux est réservé [pour la consommation] à nos hommes et interdit à nos femmes ! » Mais s’il s’agit d’une bête mort-née, tous [homme et femme] y participent ! [DIEU] les châtiera à cause de leur description [et acte fallacieuses] car, Il est Sage [et] Omniscient.

[140] Sont perdants ceux qui tuent leurs enfants par sottise et sans la moindre science ; et par mensonge inventé contre DIEU, déclarent illicite ce que DIEU leur a accordé. Ils se sont égarés [délibérément] et ne sont pas sur le bon chemin.

[141] Et [pourtant] c’est Lui qui a créé les jardins [complantés de vignes] en espalier et sans espalier, les palmiers et les céréales, donnant des produits différents, les oliviers et les grenadiers, semblables et dissemblables. Mangez de leurs fruits quand ils donnent des fruits, et acquittez-en les droits (les aumônes) le jour de la récolte et ne gaspillez pas, car [DIEU] n’aime pas les gaspilleurs.

[142] Et [DIEU a créé] des bestiaux, certains pour le transport et [d’autres] plus petit [pour diverses utilités]. Mangez ce que DIEU vous a octroyé et ne succombez pas aux tentations du Diable. [Le Diable] est pour vous un ennemi déclaré.

[143] [DIEU a créé les bestiaux répartis en] huit pairs : deux en ovins ; deux en caprins. Dis : « [De ces deux couples] a-t-Il déclaré [leur viande] illicite les deux mâles ou bien les deux femelles, ou ce qui est dans les matrices des deux femelles ? Informez-moi, science à l’appui, si vous dites vrai » ;

[144] et en camélidés, deux ; et en bovins, deux. Dis : « [De ces deux couples] a-t-Il déclaré illicite les deux mâles ou bien les deux femelles, ou ce qui est dans les matrices des deux femelles ? Ou bien étiez-vous témoins et DIEU vous a-t-Il fait une telle communication ? » Qui est plus injuste que celui qui forge un mensonge contre DIEU pour égarer les gens par ignorance ? DIEU ne guide pas les injustes [obstinés].

[145] Dis : « Je ne trouve, en ce qui m’a été révélé, aucune nourriture interdite à qui voudrait la consommer à moins qu’il ne s’agisse de la bête morte, du sang répandu, de chair de porc - car elle est une souillure - ou ce qui, par perversité, a été tué en prononçant un autre [nom] que celui de DIEU ». [Mais] quiconque est contraint [d’en user par nécessité], sans [être pour cela] rebelle, ni transgresseur, ton Seigneur pardonnera [Il est] Très-Miséricordieux.

[146] Nous avons interdit aux Juifs toute [bête] à ongle [unique], Nous leur avons interdit les graisses des bovins et des ovins à l’exception de celles de leurs dos, de leurs entrailles et de celle qui est mêlée aux os. Nous les avons ainsi punis à cause de leur rébellion. Nous sommes véridiques.

[147] S’ils te traitent de menteur, dis[-leur] : « Votre Seigneur détient une immense miséricorde ; mais Son châtiment ne sera pas détourné des hommes criminels ».

[148] Ceux qui associent [un être à DIEU] diront : « Si DIEU avait voulu, nous n’aurions pas associé [cet être], nos pères non plus, et nous n’aurions déclaré illicite aucune chose ! » Ainsi leurs prédécesseurs niaient [les enseignements des Prophètes] jusqu’à ce qu’ils goûtèrent Notre châtiment. Dis[-leur] : « Avez-vous quelque science (argument) ? [Si oui,] manifestez-la à Nous. Vous ne suivez que des conjectures et n’inventez que des mensonges ».

[149] Dis : « A DIEU appartient l’argument décisif [admirable], s’Il avait voulu, Il vous aurait tous guidés [par force] ».

[150] Dis[-leur] : « Faites donc venir vos témoins qui attesteraient que DIEU a déclaré ces choses illicites ». [Ô Prophète,] s’ils témoignent [faussement], ne témoigne pas avec eux et ne suis pas les passions de ceux qui nient Nos versets [et Nos signes], [ni de ceux] qui ne croient pas à la vie future et donnent des égaux à leur Seigneur.

[151] Dis : « Venez, que je vous récite ce que votre Seigneur vous a interdit : [Il vous prescrit de] ne Lui associer rien ; [d’]avoir parfaite bonté envers [votre] père et [votre] mère ; [de] ne point tuer vos enfants sous prétexte d’indigence, [car c’est] Nous [qui] vous nourrissons vous et eux. N’approchez pas des turpitudes apparentes ou cachées (extérieures ou intérieures). Ne tuez personne, DIEU a interdit [de tuer], sauf en bon droit (selon la loi divine). Voilà ce que [DIEU] vous enjoint, afin que vous raisonniez.

[152] Et ne touchez aux biens de l’orphelin que pour le mieux, jusqu’à ce qu’il atteigne sa majorité [et que vous lui remettiez ses biens]. Respectez équitablement la mesure et le poids [dans vos transactions]. Nous ne proposons un devoir pour une personne que selon sa capacité (ses possibilités). Quand vous vous prononcerez soyez justes même (tel) à l’égard d’un proche. Tenez le pacte de DIEU. Voilà ce que [DIEU] vous enjoint, afin que vous y prendriez conseil.

[153] Telle est, en toute droiture, Ma voie (la Religion), suivez-la. Ne suivez pas les chemins qui vous écartent du chemin [de DIEU]. Voilà ce que [DIEU] vous enjoint, afin que vous soyez pieux ».

[154] Nous donnâmes à Moïse l’Ecriture, pour combler [de Nos dons] celui qui a fait le bien (bons actions), un exposé détaillé de toute chose, [une Ecriture] guide et miséricorde, afin qu’ils croient à [la Résurrection et à] la rencontre [et jugement] de leur Seigneur.

[155] Et voici un Livre (le Coran) que Nous avons fait descendre (révélé) [à l’intention de l’humanité tout entière], [il apporte] félicitations [prospérités et bénédictions]. Suivez-le et soyez pieux, afin que vous soyez admis dans la miséricorde [divine].

[156] [Cela,] afin que vous ne disiez pas : « L’Ecriture n’a été descendue que sur deux communautés avant nous, et nous ignorons leur enseignement (leur contenu original) ».

[157] Et [enfin] que vous [ne] disiez [pas] : « Si l’Ecriture nous avait été descendue, nous aurions été mieux guidés qu’eux ». Voilà, vous est venu de la part de votre Seigneur une preuve, un guide et une miséricorde. Qui est plus injuste que celui qui nie les versets [et les signes] de DIEU et s’en détourne [obstinément] ? Ceux qui se détournent [ou, écartent les hommes] de Nos versets [et de Nos signes], Nous les rétribuerons par un dur châtiment [correctif] en raison de ce qu’ils se sont détournés [ou, en raison de ce qu’ils ont écarté les hommes du bon chemin].

[158] Attendent-ils sinon que les anges viennent à eux, ou que vienne à eux ton Seigneur, ou que viennent certains signes (miracles) de ton Seigneur ? Le Jour où les miracles de ton Seigneur viendront, quiconque n’aura pas cru avant ou dont la croyance n’aura rien acquis [de bon], [alors] croire ne lui sera d’aucun profit. Dis[-leur] : « Attendez, nous [aussi] nous attendons ».

[159] Ceux qui ont désuni leur religion et ont formé des sectes, tu n’en es en rien [responsable]. DIEU va décider de leur cas, puis leur montrera leurs actes.

[160] Quiconque effectue une bonne action [utile à lui-même, à la société humaine et pour la cause de DIEU] recevra une récompense décuplée. Quiconque commet une mauvaise action recevra un châtiment égal [à sa mauvaise action], et ils ne seront pas lésés.

[161] Dis : « Mon Seigneur m’a guidé vers la voie droite, la religion immuable, la pure religion d’Abraham, [Abraham] n’était point de ceux qui donnent des associés [à DIEU] ».

[162] Dis : « Ma Prière et ma dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à DIEU le Seigneur des mondes,

[163] nul associé à Lui ; c’est l’ordre que j’ai reçu, je suis le premier de ceux qui se soumettent (musulman sincère obéissant aux enseignements du Seigneur des mondes) ».

[164] Dis : « Invoquerais-je un autre seigneur que DIEU alors qu’Il est le Seigneur de toute chose ? » Chacun n’accomplit rien [de bon ou de mauvais] sans en récolter [le fruit]. Nul ne portera le fardeau [de péchés] d’un autre. Vous reviendrez ensuite devant votre Seigneur [et vous serez jugés]. Il vous informera de ce que vous étiez en différend [les uns avec les autres ou envers la religion].

[165] C’est Lui qui a fait de vous [les croyants pieux et vertueux] des successeurs (lieutenants) sur terre. Il a élevé certains d’entre vous de plusieurs degrés au-dessus des autres pour vous éprouver dans Ses dons. Ton Seigneur est Prompt dans [Son] châtiment ; Il est Celui qui pardonne [Il est] Très-Miséricordieux.

Sourate 7 : Les A’râf (Al-Acrâf)

Nombre de versets : 206

Ordre Vulgate : 7

Ordre Révélation : 39

Révélée à la Mecque

 

[Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

 

[1] A. L. M. S. (Alif. Lâm. Mîm. Sâd.)

[2] [Venant de DIEU, ô Prophète, voici] un Livre descendu vers toi, [livre] grâce auquel tu avertiras (tu inviteras les hommes à venir vers DIEU), et [qui servira] de rappel aux croyants. Qu’il n’y ait aucune gêne en ton cœur à ce sujet.

[3] Suivez ce [Livre] qui vous est descendu (révélé) [venant] de votre Seigneur ; ne suivez pas, en dehors de Lui, d’[aucuns comme] protecteurs. Vous y songez peu.

[4] Que de cités [et des personnes injustes et corrompues] avons-Nous fait périr. Notre châtiment les a frappées pendant la nuit ou durant le jour.

[5] Quand les a frappées Notre châtiment, leur invocation n’était autre que de dire : [Nous avouons que] nous étions injustes.

[6] Nous questionnerons ceux vers qui sont envoyés [Nos prophètes] et Nous questionnerons les Prophètes.

[7] Nous leur raconterons [leurs actes] à bon escient, car, Nous n’étions pas absent.

[8] Et ce Jour-là (le Jour de compte), la pesée [des actions] est vraie (juste, équitable). Ceux dont les balances seront lourdes (pleines de bonnes actions), ils seront heureux (en félicité).

[9] Et ceux dont les balances ne feront pas le poids, ceux-là [seront ceux qui] auront causé leur propre perte pour le tort qu’ils faisaient à Nos versets [et Nos signes].

[10] Nous vous avons installés sur la terre et Nous vous y avons fourni les moyens de vivre. [Mais] vous êtes très peu reconnaissants.

[11] Nous vous avons créés, puis Nous vous avons donné une forme, ensuite Nous avons dit aux anges : « Prosternez-vous devant Adam ». Ils se sont prosternés, excepté Satan qui ne fut pas de ceux qui se sont prosternés [devant Adam].

[12] [DIEU] dit : « Qu’est-ce qui t’a empêché de te prosterner [devant Adam] quand Je te l’ai ordonné ? » [Satan] dit : « Je vaux mieux que lui. Tu m’as créé de feu (fluide) et Tu l’as créé d’argile (matière) ».

[13] [DIEU] dit : « Descend de là, tu n’avais pas à y être orgueilleux. Sors, tu seras parmi ceux qui sont méprisés ».

[14] [Satan] dit : « Accorde-moi un délai jusqu’au Jour où [les hommes] seront ressuscités ».

[15] [DIEU] dit : « Tu es de ceux à qui un délai est accordé ».

[16] [Satan] dit : « Par le fourvoiement que Tu m’as fait subir [causé par ma rébellion], je les guetterai (les hommes) sur (à l’occasion de) Ta voie droite.

[17] Je les assaillirai par-devant et par-derrière ; à droite et à gauche, et la plupart d’entre eux, Tu ne [les] trouveras pas reconnaissants ».

[18] [DIEU] dit : « Sors de là, blâmé[, vicieux] et banni. Ceux qui t’auront suivi, d’eux et de toi ensemble, J’emplirai l’Enfer ».

[19] « Ô Adam, habite, toi et ton épouse, le Paradis. Mangez [des fruits] partout où vous voudrez [ou, à votre guise], mais n’approchez pas cet arbre-ci, vous seriez du nombre des injustes ».

[20] Satan les tenta pour leur faire voir leur nudité qui leur était cachée. Il [leur] dit : « Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre que parce que [si vous mangez de ses fruits] vous deviendrez des anges, ou vous serez du nombre des immortels [et resterez toujours au Paradis] ! »

[21] [Satan] leur jura : « Je suis un bon conseiller pour vous ! »

[22] Par tromperie, il les fit tomber [du haut degré]. Quand ils goûtèrent à l’arbre, ils virent leur nudité et ils se mirent à la couvrir de feuilles du paradis. Leur Seigneur les appela : « Ne vous ai-Je pas interdit cet arbre, et ne vous ai-Je pas dit que Satan est pour vous un ennemi déclaré ? »

[23] Les deux dirent : « Seigneur, nous nous sommes lésés nous-mêmes. Si Tu ne nous pardonnes pas, si Tu ne nous fais pas miséricorde, nous serons du nombre des perdants ».

[24] [DIEU] dit : « Descendez, vous serez ennemis les uns des autres. Et pour vous il y aura sur terre une demeure et jouissance, pour un temps ».

[25] [DIEU] dit : « Là vous vivrez, là vous mourrez, et de là vous serez retirés ».

[26] Enfants d’Adam, Nous vous avons donné le vêtement qui cache votre nudité et [vous sert de] parure [du corps], et le vêtement de la piété voilà qui est meilleure. C’est un signe de DIEU afin qu’ils y prennent conseil.

[27] Enfants d’Adam, que Satan ne vous tente pas comme il fit sortir du Paradis votre père et votre mère (Adam et Eve) leur ôtant leur vêture pour leur faire voir leur nudité. [Satan] vous voit, lui et son groupe, [ils vous voient] d’où vous ne les voyez pas. A ceux qui [à cause de leurs actes abominables] ne croient pas [en DIEU], Nous avons donné les diables comme "amis-patrons".

[28] Et quand [les impies, idolâtres, injustes, pécheurs,...] commettent une turpitude, ils disent : « Nous avons trouvé nos pères la faisant (nous l’avons héritée) et DIEU nous l’a ordonnée ! » Dis[-leur] : « DIEU n’ordonne pas la turpitude. Direz-vous contre DIEU ce que vous ne savez pas ? »

[29] Dis : « Mon Seigneur a ordonné l’équité. Tournez vos faces (vos cœurs) [vers Lui] en tout lieu [et temps] de prière. Invoquez-Le en Lui rendant un culte pur. De même qu’Il vous a créés [au début] vous retournerez [à Lui] ».

[30] Les uns, Il a guidés ; [tandis que] pour les autres l’égarement est devenu leur dû [à cause de leurs injustices obstinés]. Ces derniers ont pris les diables comme "amis-patrons" à la place de DIEU et s’imaginent [injustement] être bien guidés !

[31] Enfants d’Adam, revêtez votre parure dans chaque lieu [et lors] de prière. Mangez et buvez [les nourritures licites], [mais] ne commettez pas d’excès, car DIEU n’aime pas [les gaspilleurs et] ceux qui commettent des excès.

[32] Dis : « Qui donc interdit les parures que DIEU a faites pour [tous] Ses serviteurs et les nourritures pures et agréables [qu’Il leur donne] ? » Dis : « ces biens sont à [tous] les croyants en cette vie, et purement à eux au [point de vue du] Jour de la résurrection ». Ainsi exposons-Nous les versets [et les signes] à l’intention de ceux qui savent.

[33] Dis : « Mon Seigneur n’a interdit que les turpitudes apparentes ou cachées [ou, extérieures ou intérieures], le péché, l’oppression (domination) sans droit ; et que vous associiez à DIEU [des idoles] - à quoi Il n’a jamais fait descendre une autorisation - et que vous disiez sur DIEU ce que vous ne savez pas ».

[34] Chaque groupement [d’hommes] a un terme, quand vient ce terme, ils ne peuvent ni le retarder d’une heure, ni l’avancer.

[35] Enfants d’Adam, si des Prophètes [que J’ai choisis] parmi vous, s’adressent à vous [et] vous communiquent Mes versets ; quiconque sera pieux (obéira à Mes enseignements) et se réformera, [ces hommes] n’auront rien à craindre et ne seront pas attristés.

[36] Mais ceux qui nieront [et rejetteront] Nos versets [ou Nos signes] et devant lesquels se comporteront avec arrogance, ceux-là seront les compagnons du Feu (le mauvais résultat de leurs actions), ils y demeureront perpétuellement.

[37] Qui est plus injuste que celui qui forge un mensonge contre DIEU, ou nie Ses versets [et Ses signes] ? Ces gens auront leur part prescrite [ici-bas] jusqu’au moment [de leur mort] où Nos émissaires (anges) viendront recouvrer leur âme [et] diront : « Où sont ceux (les idoles, etc.) que vous invoquiez [comme une divinité ou associé] en dehors de DIEU ? » Ils diront alors : « Ils ont disparu loin de nous ». Et ils témoigneront contre eux-mêmes qu’ils étaient impies [idolâtres, injustes, qui faisaient des plannings contre les lois divines,...].

[38] [DIEU] dira : « Entrez dans le Feu avec les groupes [injustes] de djinns et d’hommes qui vous ont précédés ». Chaque fois qu’un groupe entrera, il maudira son semblable (celui qui l’aura précédé). Lorsque tous s’y retrouveront, le [groupe] suivant (disciples) dira du [groupe] devancier (leaders) : « Seigneur, voilà ceux qui nous ont égarés, donne-leur double châtiment de Feu [pour être égarés et nous égarer] ! » [DIEU] dira : « A chacun un double [châtiment pour s’égarer et égarer les autres], mais vous ne savez pas ».

[39] Et les devanciers (leaders) diront à leurs suivants : « Mais vous n’aviez aucun avantage sur nous ! Goûtez le châtiment de ce que vous commettiez ! »

[40] Ceux qui ont nié Nos versets [et Nos signes] et, devant [les versets] se sont comportés avec arrogance, les portes du ciel ne leur seront pas ouvertes, ils n’entreront pas au Paradis qu’un chameau ne pénétrera dans le chas d’une aiguille. Ainsi Nous rétribuerons les criminels.

[41] Ils auront un lit [du Feu] de l’Enfer et une couverture [de ténèbres] par-dessus (résultat de leurs actions abominables). Ainsi Nous rétribuerons les injustes.

[42] [Mais] ceux qui croient [en DIEU] et travaillent bien [utile à tout le monde et pour la cause de DIEU] - Nous ne proposons un devoir à une personne que selon sa capacité [et ses moyens] - ceux-là seront les hôtes du Paradis où ils vivront éternellement ;

[43] Nous enlèverons toute rancune de leur poitrine (cœur), les rivières [de bonheur] couleront à leurs pieds. Ils diront : « Louange à DIEU qui nous a guidés à ceci, et [par nous-mêmes] nous ne serions pas guidés si DIEU ne nous avait pas guidés. Les Prophètes de notre Seigneur ont apporté (sont venus dire) la vérité ». Ils seront appelés : « Voilà le Paradis qui vous est donné en héritage en récompense de ce que vous œuvriez [utile à l’humanité, conforme à la loi divine] ».

[44] Et les hôtes du Paradis appelleront les hôtes du Feu : « Nous avons trouvé vrai ce que notre Seigneur nous avait promis. Avez-vous trouvé vrai ce que votre Seigneur vous avait promis ? » Ils diront : « Oui ». Un héraut annoncera alors entre eux : « Malédiction de DIEU sur les injustes

[45] qui empêchent [les hommes] d’aller sur le chemin de DIEU, qui veulent le rendre tortueux et qui rejettent la vie future [et mènent une vie impie et troublante] ».

[46] Entre les deux (hôtes du Paradis et ceux de l’Enfer), il y a un voile ; et, sur al-Acrâf (les hauteurs) se trouvent des hommes qui reconnaissent chacun [des hôtes du Paradis et ceux de l’Enfer] à leurs traits. Ils disent aux hôtes du Paradis : « Salut (paix) sur vous ! » Ils n’y sont pas encore entrés tandis qu’ils [le] souhaitent.

[47] Et quand leurs regards sont tournés vers les hôtes du Feu, ils diront : « Seigneur, fais que nous ne soyons pas du nombre des gens injustes ! »

[48] Les hôtes d’al-Acrâf (des hauteurs) appelleront des hommes qu’ils reconnaissent à leurs traits et [leur] diront : « Ce que vous aviez amassé [malhonnêtement] et l’orgueil dont vous étiez enflés ne vous ont servi à rien !

[49] [N’]est-ce [pas] ceux-là (les croyants) au sujet desquels vous juriez que DIEU ne leur accorderait pas [Sa] miséricorde ? » [Il sera dit aux croyants :] entrez au Paradis, vous n’aurez plus rien à craindre et vous ne serez pas attristés.

[50] Les hôtes du Feu appelleront les hôtes du Paradis : « Donnez-nous de l’eau ou de ce que DIEU vous a donné ! » [Les croyants] répondront : « DIEU les a interdits aux impies [idolâtres, pécheurs obstinés, hypocrites, criminels,...] ».

[51] Ceux qui ont traité leur religion en amusement et jeu, et la vie d’ici-bas [par les excès et les péchés] les a trompés, oui, ce jour-là, Nous les oublierons comme ils ont oublié (refusé) qu’ils allaient rencontrer ce Jour que voici, et parce qu’ils niaient [obstinément] Nos versets [et Nos signes].

[52] Nous leur avons apporté un Livre que Nous avons détaillé à bon escient, [Livre] qui était guide et miséricorde aux hommes qui croient.

[53] [Les impies,...] attendent-ils son interprétation originaire (la réalisation de ses avertissements) ? Le Jour où arrivera son interprétation originaire [totalement], ceux qui l’ont négligée (refusée) diront : « Les Prophètes de notre Seigneur ont apporté (sont venus dire) la vérité. Y a-t-il [maintenant] des intercesseurs qui intercéderaient en notre faveur ? Ou [pourrons-]nous être renvoyés [sur la terre] pour faire [le bien] à l’encontre de ce que nous faisions ? » Car ils ont causé leur propre perte et [les idoles] qu’ils inventaient seront perdues d’eux.

[54] Votre Seigneur est DIEU qui a créé les cieux et la terre en six Jours [étapes, phases], puis Il a manifesté la plénitude de Sa volonté sur le Trône. Il couvre le jour de la nuit qui le poursuit avec diligence [mutuelle]. [DIEU a créé] le soleil, la lune et les étoiles, [tous] sont soumis à Ses ordres. Sachez bien qu’à Lui appartient la création et l’ordre. Béni soit DIEU, Seigneur des mondes.

[55] Invoquez votre Seigneur en toute humilité et en secret (avec un grand recueillement). Il n’aime pas les transgresseurs.

[56] Ne semez pas la corruption sur la terre, une fois qu’elle a été réformée, et invoquez [DIEU] avec crainte [respectueuse] et espoir. La grâce de DIEU est proche de ceux qui [dévoués à DIEU] font le bien.

[57] C’est Lui qui déchaîne les vents comme un annonciateur devançant Sa miséricorde. Une fois chargés de lourds nuages, Nous [DIEU] les conduisons vers un pays mort. Nous en faisons descendre l’eau et sortir toutes espèces de fruits. Ainsi ferons-Nous surgir les morts, [c’est] pour que vous y preniez conseil.

[58] [D’]un bon pays (cœur), avec la permission (par la volonté) de son Seigneur, poussent les [bonnes] plantes. Tandis que de celui qui est malicieux (dévasté par les péchés) ne sort qu’une [plante] insignifiante (viciée, des injustices et crimes). Ainsi expliquons-Nous les signes [et les versets] à l’intention des hommes qui sont reconnaissants.

[59] Nous avons envoyé Noé vers son peuple, il [leur] dit : « Ô mon peuple, adorez DIEU ; n’est, pour vous, nul dieu sinon Lui. [Si vous n’obéissez pas à Ses enseignements] je redoute pour vous le châtiment d’un Jour solennel ».

[60] [Le conseil] des chefs [des impies] de son peuple dit : « Nous te voyons [là] dans un égarement flagrant ! »

[61] [Noé] dit : « Mon peuple, je ne suis pas égaré [ni égarant] ; mais je suis Prophète du Seigneur des mondes,

[62] je vous communique les messages de mon Seigneur, je vous conseille et je sais de DIEU (de Ses récompenses, etc.) ce que vous ne savez pas.

[63] Vous étonnez-vous qu’un rappel de votre Seigneur vous parvienne par un homme [élu] parmi vous, pour vous avertir [des conséquences de péchés], et pour [qu’il vous encourage à] devenir pieux et afin que vous soyez admis dans la miséricorde [de DIEU] ? »

[64] [Mais] ils le traitèrent de menteur. Nous le sauvâmes, dans l’Arche, lui et ceux qui étaient avec lui. Et engloutîmes ceux qui avaient nié Nos signes [et Nos versets] ; [à cause de leurs injustices] ils [s’]étaient [fait] des hommes aveugles.

[65] Et aux cAad [Nous avons envoyé] leur frère Houd, il [leur] dit : « Ô peuple, adorez DIEU, vous n’avez (il n’existe) autre dieu que Lui. Ne [Le] craignez-vous pas [pieusement] ? »

[66] [Le conseil] des chefs des impies de son peuple dit : « Nous te voyons en pleine sottise, nous pensons que tu es du nombre des menteurs ! »

[67] [Houd] dit : « Ô peuple, je ne suis point sot ; mais [au contraire] je suis un Prophète du Seigneur des mondes,

[68] je vous communique les messages de mon Seigneur et je suis pour vous un conseiller digne de confiance ».

[69] Vous étonnez-vous qu’un rappel de votre Seigneur vous parvienne par un homme [élu] parmi vous, pour vous avertir [des conséquences de péchés et d’injustices] ? Souvenez-vous, après le peuple de Noé, DIEU vous a choisis (les honnêtes d’entre vous) successeurs [et lieutenants sur la terre] et vous a avantagés dans corpulence [et pouvoir]. Souvenez-vous des bienfaits de DIEU afin que vous réussissiez [à parvenir à la félicité] ;

[70] [les impies, idolâtres,...] dirent : « Es-tu venu pour nous faire adorer DIEU seul et délaisser [les idoles et les dieux] qu’adoraient nos pères ? Eh bien, amène-nous ce que tu nous promets (et dont tu nous mets en garde) si tu dis vrai ! »

[71] Il dit : « Vous voilà frappés d’un châtiment et d’un courroux venant de votre Seigneur. Disputerez-vous avec moi au sujet des noms que vous et vos pères avez donnés [aux idoles] pour lesquelles DIEU n’a fait descendre la moindre autorisation ? Attendez. Je suis avec vous de ceux qui attendent ».

[72] Nous l’avons sauvé par Notre grâce, [lui] et ceux qui étaient avec lui, et Nous avons exterminé [jusqu’aux dernier] les gens [impies et corrompus] qui niaient Nos signes [et Nos versets] et n’étaient pas croyants.

[73] Et [Nous avons envoyé] aux Thamoud leur frère Sâlih, il dit : « Ô mon peuple, adorez DIEU ; n’est, pour vous, nul dieu sinon Lui. Voici une preuve qui vous est venue de la part de votre Seigneur, la chamelle [un moyen de test décidé] de DIEU, c’est un signe pour vous. Laissez-la paître [à son aise] sur la terre de DIEU et ne lui faites aucun mal ; [sinon] vous subirez un dur châtiment.

[74] Souvenez-vous qu’Il vous a placés [les bons d’entre vous] comme successeurs et vous a installés sur la terre après les cAad. Vous bâtissez des châteaux dans les plaines, vous creusez des demeures dans les montagnes. Souvenez-vous des bienfaits de DIEU et ne vous acharnez pas à semer la corruption sur la terre ».

[75] [Le conseil] de notables [des impies] de son peuple qui s’enflait d’orgueil dit [ironiquement] aux opprimés, à ceux d’entre eux qui avaient cru : « Est-ce que vous savez que Sâlih est envoyé de DIEU ? » [Les opprimés pieux] dirent : « Oui, nous croyons à son message ».

[76] [Les impies, pécheurs, injustes, obstinés... de cœur malsain] qui s’enflaient d’orgueil dirent : « Nous renions ce à quoi vous croyez ! »

[77] Et ils tuèrent la chamelle, outre passèrent [avec arrogance] l’ordre de leur Seigneur et dirent : « Sâlih, amène-nous ce dont tu nous mets en garde, si tu es du nombre des Prophètes ! »

[78] Le tremblement de terre [vibrant] les saisit, et les voilà gisants [la poitrine contre terre,] dans leur demeure.

[79] [Sâlih] s’était détourné d’eux et dit : « Ô peuple, je vous ai bien transmis le message de mon Seigneur, je vous ai conseillés sincèrement, mais vous [les impies, injustes, etc. vous] n’aimez pas les conseillers sincères ».

[80] Et [souvenez-vous de] Lout (Lot), lorsqu’il dit à son peuple : « Commettez-vous cette turpitude [détestable] que nul parmi les mondes n’a commise avant vous ?

[81] Au lieu de [vous adresser, pour les actes sexuels, à vos] femmes, vous avez commerce charnel avec les hommes ! Vous êtes un peuple outrancier [odieux] ».

[82] Et la réponse [des gens criminels] de son peuple n’était autre qu’ils dirent : « Bannissez [Lout et les croyants] de votre cité ! Ce sont des hommes qui font artifice d’être purs ! »

[83] Nous le sauvâmes, [lui] et sa famille (les siens et les croyants), excepté sa femme qui fut [injuste et] parmi ceux restés en arrière [et fut exterminée].

[84] Et Nous fîmes pleuvoir sur eux (coupables) une pluie [de cailloux, conséquence de leurs actes odieux]. Vois quelle fut la fin des criminels.

[85] Et [Nous envoyâmes] aux Madyan leur frère Shucayb [qui leur] dit : « Ô mon peuple, adorez DIEU ; n’est, pour vous, nul dieu sinon Lui. Voici une preuve qui vous est venue de la part de votre Seigneur. Faites bonne mesure, [juste] pesée, ne donnez pas aux hommes moins que ce qui leur est dû, ne semez pas la corruption sur la terre une fois qu’elle a été réformée. C’est pour votre bien, si vous êtes croyants.

[86] Et ne vous placez pas (n’épiez pas), sur tous les chemins, menaçant [les hommes] et empêchant du chemin de DIEU quelqu’un qui croit en Lui. Ne cherchez pas à le rendre (le chemin) tortueux. Souvenez-vous que vous étiez en petit nombre quand [DIEU] vous a rendus nombreux. Et voyez quelle fut la fin des [gens] corrupteurs.

[87] Si une partie d’entre vous croit à ma mission et l’autre n’[y] croit pas, patientez jusqu’à ce que DIEU juge entre nous, car [DIEU] est le Meilleur juge ».

[88] [Le conseil de] ceux (les impies) qui étaient arrogants parmi son peuple dit : « Nous te bannissons de notre cité, Shucayb, toi et ceux qui croient avec toi, à moins que vous ne reveniez à notre tradition ! » Il [leur] dit : « [Nous y contraindriez-vous] même si nous avions de l’aversion [envers elle] (envers tradition fausse) ?

[89] Nous forgerions un mensonge contre DIEU si nous revenions à votre tradition, alors que DIEU nous en a sauvés. Il ne nous appartient pas d’y revenir sauf si DIEU, notre Seigneur, ne le veuille. Notre Seigneur embrasse tout en Sa science. Nous nous en remettons à DIEU. Seigneur, tranche par la vérité entre notre peuple et nous, Tu es le Meilleur des juges ».

[90] Le conseil de chefs des impies de son peuple dit [aux croyants] : « Si vous suivez Shucayb, vous serez perdants ! »

[91] Le tremblant de terre [vibrant] les saisit [en conséquence de ce qu’ils étaient corrupteurs], et les voilà gisants [la poitrine contre terre] dans leur demeure,

[92] Ceux qui avaient nié Shucayb furent [péris] comme s’ils n’y avaient jamais vécu. Ceux qui avaient nié Shucayb furent perdants.

[93] [Shucayb] s’était détourné d’eux et dit : « Ô peuple, je vous ai bien transmis les messages de mon Seigneur. Je vous ai conseillés. Comment donc m’attristerais-je sur [le sort] des hommes impies [et corrompus] ? »

[94] Nous n’avons envoyé aucun Prophète dans une cité sans frapper ses habitants [injustes] de malheur et de détresse afin qu’ils s’humilient (se corrigent, s’amendent).

[95] [S’ils ont continué leurs injustices,] Nous avons ensuite changé le mal (leur malheur édifiant) en bien [mondain] jusqu’à ce qu’ils ont oublié [et négligé] tout et dit : « [C’est normal,] nos pères [aussi] ont été touchés par le malheur et le bonheur ! » Alors [à cause de leurs actions exécrables] Nous les avons anéantis à l’improviste, quand ils [s’]étaient [rendus] inconscients (ivres de péchés et de crimes).

[96] Si les habitants des cités devenaient croyants et pieux, Nous leur aurions ouvert (accordé) [les] bénédictions du ciel et de la terre. Mais ils ont nié [et rejeté obstinément les signes et les versets] et Nous les avons châtiés d’après ce qu’ils se sont acquis (selon leurs mauvaises actions).

[97] Est-ce que les habitants [impies, injustes et malhonnêtes] des cités sont sûrs que Notre châtiment ne les atteigne pas la nuit pendant leur sommeil ?

[98] Ou les habitants [impies obstinés] des cités sont-ils sûrs que Notre châtiment ne les atteigne pas le jour pendant qu’ils s’amusent ?

[99] Est-ce qu’ils sont sûrs [d’être à l’abri] du dessin [du châtiment] de DIEU ? [Au premier abord] ne s’imaginent être à l’abri du dessin [du châtiment] de DIEU que les gens perdants [ignorants, insouciants et criminels].

[100] N’est-il pas montré à ceux qui héritent la terre après ses [précédents] occupants que, si Nous le voulions, Nous les ferions accablés par leurs péchés obstinés et fermerions [l’ouïe de] leurs cœurs de sorte qu’ils n’entendraient plus [rien (aucun conseil)] ?

[101] Voici les cités [et les personnes] dont Nous relatons pour toi les nouvelles. Leurs Prophètes leur avaient apporté les preuves évidentes (les enseignements célestes). [Les impies] n’étaient pas gens à croire à ce qu’ils avaient déjà traité de mensonge. DIEU ferme ainsi les cœurs des impies [à cause de leurs injustices obstinées].

[102] Nous n’avons trouvé chez la plupart d’entre eux (les impies) aucune [trace de fidélité à leur] engagement ; Nous avons trouvé qu’ils étaient pervers, en majorité.

[103] Puis, Nous envoyâmes Moïse avec Nos signes vers Pharaon et vers son conseil [de notables], mais ils réagirent avec injustice [envers les enseignements célestes et les bons conseils]. Vois quelle a été la fin des [hommes] corrupteurs.

[104] Moïse dit à Pharaon : « Je suis Prophète du Seigneur des mondes.

[105] Il m’appartient de ne dire de DIEU que la vérité. Je vous ai apporté une preuve évidente (les signes et les enseignements) de votre Seigneur [pour assurer le bonheur des hommes et de la société]. Renvoie donc avec moi les enfants de Jacob ».

[106] [Pharaon] dit : « Si tu as apporté un signe (miracle), montre-le donc, si tu dis vrai ».

[107] [Moïse] jeta son bâton qui soudain fut un vrai serpent.

[108] Et il retira sa main qui soudain fut blanche [brillante] aux [yeux des] spectateurs.

[109] [Au lieu de prendre une leçon] le conseil (le groupe de notables impies) du peuple de Pharaon dit : « Certes c’est un magicien très savant,

[110] il veut vous chasser de votre pays ! » « Qu’ordonnez-vous ? » [demanda Pharaon].

[111] Ils dirent : « Remets à plus tard [ta décision sur] lui et [sur] son frère, et [entre temps] envoie des rassembleurs dans des villes

[112] pour t’amener tout magicien très averti ».

[113] Et les magiciens vinrent à Pharaon et dirent : « Recevrons-nous une récompense si nous sommes les vainqueurs ? »

[114] [Pharaon] dit : « Oui, et vous serez du nombre de mes familiers [de ma cour] ».

[115] Ils dirent : « Moïse, est-ce toi qui jettes ou bien est-ce à nous de jeter ? »

[116] [Moïse] dit : « Jetez ». Quand ils jetèrent [les outils magiques] ils fascinèrent les yeux, effrayèrent les gens et déployèrent une grande magie.

[117] Nous inspirâmes à Moïse : « Jette ton bâton ». Et voilà que celui-ci happait ce qu’ils avaient [facticement] inventé.

[118] La vérité parut et que fut rendu nul ce qu’ils avaient fait.

[119] [Pharaon et ses gens] furent ainsi vaincus et s’en retournèrent humiliés.

[120] Les magiciens tombèrent prosternés

[121] [et] dirent : « Nous croyons au Seigneur des mondes,

[122] le Seigneur de Moïse et d’Aaron ».

[123] Pharaon dit : « Croirez-vous à Lui [ou, à lui] avant que je ne vous [en] aie donné l’autorisation ? C’est là sûrement une ruse que vous avez tramée dans la ville pour en expulser les gens. Vous saurez bientôt.

[124] Je vous couperai mains et pieds opposés, puis, je vous crucifierai tous ».

[125] [Les magiciens] dirent : « Nous, c’est vers notre Seigneur que nous retournerons.

[126] Tu veux te venger sur nous, parce que nous avons cru aux signes de notre Seigneur quand ils nous furent parvenus. [Ils s’adressent à DIEU :] Seigneur, répand sur nous la patience et reçois-nous [en croyants] soumis [à Toi] ».

[127] Et le conseil (groupe de notables impies) du peuple de Pharaon dit [à celui-ci] : « Vas-tu laisser Moïse et son peuple semer la corruption sur la terre et te délaisser toi et tes dieux ? » [Pharaon] dit : « Nous tuerons leurs fils, laisserons leurs femmes (filles) en vie [domestiques]. Nous sommes au-dessus d’eux, dominateurs ! »

[128] Moïse dit à son peuple : « Implorez assistance à DIEU et soyez patients. La terre appartient à DIEU, Il en fait hériter qui Il veut parmi Ses adorateurs. Et la fin [heureuse] est à ceux qui sont pieux ».

[129] Ils dirent [à Moïse] : « On nous a fait souffrir avant que tu nous sois venu et après que tu es arrivé ». [Moïse] dit : « Peut-être que votre Seigneur fera-t-Il périr votre ennemi et vous donnera-t-Il lieutenance [comme épreuve] sur la terre, pour voir comment vous vous comporterez ».

[130] Nous avons éprouvé les gens de Pharaon par des années [de disettes] et par la pénurie de fruits afin qu’ils se remémorent [y prennent conseil et s’amendent].

[131] Mais quand un bien (la prospérité) leur arrivait ils disaient : « Voilà ce qui nous est dû ! » Et quand un mal les atteignait, ils attribuaient leur [mauvais] augure à Moïse et à ceux qui étaient avec lui ! Sachez bien que leur augure est près (selon la volonté) de DIEU, mais la plupart d’eux [à cause de leur malhonnêteté et de leurs péchés] ne le savent pas.

[132] Ils disaient [à Moïse] : « Quel que soit le signe dont tu nous fascines, nous ne croirons pas en toi ! »

[133] [A cause de leurs ingratitudes obstinées] Nous leur avons alors envoyé l’inondation, les sauterelles, la vermine, les grenouilles et le sang, signes détaillés (séparés). Mais [injustement] ils s’enflaient d’orgueil, et ils étaient des gens criminels.

[134] Quand [un] châtiment s’abattait sur eux, ils disaient : « Ô Moïse, invoque pour nous ton Seigneur en vertu du pacte qu’Il t’a consenti. Si tu écartes de nous le châtiment, nous croirons en toi et renverrons avec toi les enfants de Jacob ».

[135] [Mais] quand Nous écartions d’eux le châtiment, et ce jusqu’à un terme fixé qu’ils devaient atteindre, voilà qu’ils violaient leur engagement.

[136] Aussi Nous tirâmes vengeance d’eux (les punîmes) et les noyâmes dans la mer, parce qu’ils avaient rejeté Nos signes et y étaient [par obstination] inattentifs.

[137] Et Nous donnâmes en héritage, aux gens qui étaient opprimés [et pieux], les orients de la terre et ses occidents où Nous avions placé Notre bénédiction. Ainsi s’accomplit la très belle promesse faite par ton Seigneur aux enfants de Jacob [qui furent honnêtes] pour ce qu’ils avaient patienté [sur Notre chemin]. Nous détruisîmes ce que Pharaon et son peuple [injustement] façonnaient et ce qu’ils faisaient comme treillages.

[138] Nous fîmes traverser la mer aux enfants d’Israël (Jacob). Ils passèrent près d’un groupe d’hommes qui vouaient un culte à leurs propres idoles. [Les impies des enfants d’Israël] dirent : « Ô Moïse, donne-nous un dieu tout comme des dieux qu’ils ont ! » [Moïse leur] dit : « Décidément vous êtes un peuple qui insistez dans [votre] ignorance.

[139] La voie suivie par ces hommes-là est vouée à la ruine ; et ce qu’ils font est nul et sans valeur ».

[140] [Moïse] dit : « Vais-je vous chercher un autre dieu que DIEU qui vous a mis [maintenant, les bons d’entre vous] au-dessus des mondes ? »

[141] [Ô Enfants d’Israël, souvenez-vous] lorsque Nous vous sauvâmes des gens de Pharaon qui vous infligeaient le pire tourment. Ils égorgeaient vos fils et laissaient vos femmes (vos filles) en vie [comme domestiques]. Il y avait en cela une grande épreuve pour vous [délivrer], venant de votre Seigneur.

[142] Nous fîmes promesse à Moïse [d’une rencontre] de trente nuits que nous complétâmes par dix ; la durée de la rencontre avec son Seigneur paracheva en quarante nuits. Moïse dit alors à son frère Aaron : « Remplace-moi auprès de mon peuple, fait ce qui est bon (corrige les gens de leurs défauts, perfectionne-les), et ne suis pas la voie des [gens] corrupteurs ».

[143] Quand Moïse vint à Notre rencontre et que son Seigneur lui parla, [Moïse] dit : « Seigneur, montre-Toi à moi, que je [puisse] Te contempler », [DIEU] dit : « Tu ne Me verras pas. Regarde la montagne, si elle reste stable à sa place, tu Me verras ». Lorsque son Seigneur rayonna [un éclat de Sa splendeur] sur la montagne, Il la pulvérisa (l’effaça) et Moïse tomba évanoui. Quand il fut revenu à lui, il dit : « Gloire [et Pureté] à Toi ! Je reviens repentant vers Toi et je suis le premier des croyants ».

[144] [DIEU] dit : « Moïse, Je t’ai choisi parmi les hommes pour [te confier] Mon message et [t’adresser] Ma parole. Prends ce que Je t’ai donné et sois de ceux qui sont reconnaissants ».

[145] Et Nous lui inscrivâmes sur les tablettes une exhortation (instruction) concernant tous les sujets, et une explication de toute chose : « Prends-les avec fermeté et ordonne à ton peuple de les observer le mieux possible. [Les impies iront en Enfer, et] Je vous montrerai la demeure des pervers.

[146] Je détournerai [et J’écarterai] de Mes signes [et de Mes versets, les cœurs de] ceux qui s’enorgueillissent injustement sur terre. S’ils voient un signe, ils n’y croient pas ; s’ils voient le droit chemin, ils ne le prennent pas pour chemin ; [mais] s’ils voient le chemin de l’égarement, ils le prennent comme chemin (suivent le fourvoiement). [Il en est ainsi] parce qu’ils ont nié [et rejeté] Nos signes [et Nos versets] et y étaient [par obstination,] inattentifs [et ingrats].

[147] Ceux qui nient [et rejettent] Nos signes[, Nos versets] et la rencontre de la [vie] future, leurs actions échouent. Seront-ils rétribués autrement que selon ce qu’ils agissaient ? »

[148] Le peuple de Moïse (ceux d’entre eux qui suivirent le Samery) après [le départ de Moïse] prit [pour idole] un veau [façonné] de leurs parures, un corps [inerte] qui mugissait [à vent]. [Ils se mirent à l’adorer.] Ne voyaient-ils pas qu’il (le veau) ne leur parlait pas et ne les guidait en rien ? Ils le prirent pourtant [comme une divinité] et ils étaient injustes.

[149] Quand le regret [ou la honte] en fut retombé sur eux et qu’ils virent qu’ils se sont égarés, ils dirent : « Si notre Seigneur ne nous fait pas miséricorde et ne nous pardonne pas, nous serons du nombre des perdants ».

[150] Quand Moïse revint à son peuple, courroucé et désolé, il dit : « Quel mauvais comportement a été le vôtre en mon absence ! Avez-vous donc devancé [et préféré l’adoration du veau à] l’ordre de votre Seigneur ? » Il déposa les tablettes et, saisit son frère (Aaron) par la tête, l’attira à lui [et demanda ce qui s’était passé], [Aaron] dit : « Ô fils de ma mère, ils m’ont opprimé, ils ont failli me tuer. Ne fais point que les ennemis se réjouissent à mes dépens, et ne me range pas parmi les gens injustes ».

[151] [Moïse s’adresse à DIEU et] dit : « Seigneur, pardonne[-nous,] à moi et à mon frère et fais-nous entrer dans Ta miséricorde, car Tu es le plus Miséricordieux de ceux qui font miséricorde ».

[152] Ceux qui ont pris le veau [pour divinité] seront atteints par le châtiment de leur Seigneur et humiliés dans la vie d’ici-bas. Nous rétribuons (châtions) ainsi ceux qui forgent des mensonges.

[153] [Mais] ceux qui font le mal puis se repentent et croient [en DIEU], [auront l’espoir d’être pardonnés] car, ton Seigneur, ensuite, pardonne, [Il est] Très-Miséricordieux.

[154] Une fois le courroux de Moïse apaisé, il reprit les tablettes [de la loi] dont le texte contenait une bonne direction et une miséricorde pour ceux qui craignent [respectueusement] leur Seigneur.

[155] Moïse choisit dans son peuple soixante-dix hommes pour [venir participer à] Notre rencontre. Quand ils furent saisis par le tremblement [de terre], il dit : « Seigneur, si Tu avais voulu, Tu les aurais fait périr plus tôt, et moi [avec eux]. Nous feras-Tu périr pour ce que les sots d’entre nous ont fait ? Ce n’est que Ton épreuve par laquelle Tu égares (Tu laisses à son état obstiné, Tu improuves) qui Tu veux (les malhonnêtes obstinés), et Tu guides qui Tu veux (les bons). C’est Toi notre Protecteur (Ami et Guide). Pardonne-nous et accorde-nous miséricorde, Tu es le Meilleur de ceux qui pardonnent.

[156] Ecris (destine) pour nous ce qui est bien (bon) en la vie présente et en la vie future. Nous revenons à Toi ». [DIEU] dit : « Mon châtiment, Je l’infligerai à qui Je veux. Ma miséricorde embrasse tout ; Je l’écris (destine) pour ceux qui sont pieux, donnent l’Aumône, croient à Nos versets [et à Nos signes],

[157] [et après la révélation du Coran] ceux qui suivent l’Envoyé [de DIEU], [Muhammad] le Prophète illettré (éduqué parfaitement par le Seigneur des mondes), mentionné par eux (par Moïse et Jésus) dans la Torah et dans l’Evangile [originaux], [Prophète] qui ordonne [aux hommes] ce qui est convenable (conforme à la volonté divine), interdit ce qui est répréhensible, déclare licite pour eux ce qui est pur et salutaire, et [déclare] illicite ce qui est [impure et] pernicieux, les soulage de leur fardeau (obligations difficiles qu’ils étaient tenus à respecter) et des carcans qui [en raison de leurs actions] pesaient sur eux, tous ceux qui [sincèrement] croient en lui, l’honorent, l’aident et suivent la lumière descendue avec lui (le Coran), seront les bienheureux ».

[158] [Ô Prophète] dit [à tout le monde] : « Ô hommes, je suis pour vous tous le Prophète de DIEU. A Lui appartient la royauté des cieux et de la terre. Nul n’est dieu que Lui. Il fait vivre et Il fait mourir. Croyez en DIEU et en Son envoyé, le Prophète illettré (éduqué parfaitement par le Seigneur des mondes), qui croit en DIEU et en Ses paroles. Suivez-le (Prophète) afin que vous soyez bien guidés ».

[159] Il y a parmi le peuple de Moïse un groupe [d’hommes] qui guident [les gens] d’après la vérité et jugent selon (la vérité).

[160] Nous partageâmes les [descendants de Jacob] en douze tribus [formant douze] groupements. Lorsque le peuple [de Moïse] lui demanda de l’eau, Nous révélâmes à Moïse : « Frappe le rocher de ton bâton ». Alors douze sources en jaillirent. Chacun des groupes sut où il devait boire. Nous étendîmes sur eux l’ombre d’un nuage et fîmes descendre sur eux la manne et les cailles : « Mangez des [nourritures] pures et salutaires que Nous vous avons accordées ». [En majorité, ils furent ingrats, commirent des injustices, des péchés ;] ils ne Nous ont pas lésés (ne peuvent léser Notre ordre), mais ils se faisaient tort à eux-mêmes.

[161] Quand il leur fut dit : « Demeurez en cette cité et mangez [de ses fruits] partout où vous voudrez, dites "rémission (DIEU pardonne nos péchés)", entrez par la porte en vous prosternant [devant Nous], Nous pardonnerons vos péchés et Nous donnerons davantage à ceux qui [dévoués à Nous] pratiqueront le bien ».

[162] Ceux d’entre eux qui étaient injustes substituèrent une autre parole à celle qui leur fut indiquée. Nous avons envoyé du ciel une calamité sur eux à cause des injustices qu’ils commettaient [obstinément].

[163] Et interroge-les [bons savants d’entre eux] au sujet de la cité qui était située tout près de la mer, [les impies] transgressaient le sabbat, quand [au jour de sabbat] les poissons affluaient [à leur portée] à la surface de l’eau ; les jours où ils ne célébraient pas sabbat, [les poissons] ne venaient point vers eux. Ainsi les éprouvions-Nous à cause des perversités qu’ils commettaient [obstinément].

[164] Quand un groupe d’entre eux dit [à ceux qui exhortaient les transgresseurs] : « Pourquoi exhorter les gens que DIEU va faire périr ou va châtier par un châtiment sévère ? » Ils dirent : « C’est pour avoir une excuse (accomplir notre devoir) envers votre Seigneur et que peut-être deviendront-ils pieux ».

[165] Quand [les coupables] oublièrent (s’opposèrent à) ce qui leur avait été rappelé, Nous sauvâmes ceux qui [leur] interdisaient le mal ; mais les coupables, Nous les frappâmes d’un châtiment accablant à cause des perversités qu’ils commettaient.

[166] Quand [les coupables] se rebellèrent contre ce qui leur avait été interdit, Nous leur dîmes : « Soyez [métamorphosés en] singes méprisés et bannis ».

[167] [Rappelle] lorsque ton Seigneur annonça qu’Il enverrait, contre eux, quelqu’un qui leur infligera, jusqu’au Jour de la résurrection, le pire châtiment ; ton Seigneur est Prompt dans [Son] châtiment et assurément Il pardonne [ceux qui se repentent et Il est] Miséricordieux (accorde des biens aux hommes).

[168] Nous les avons divisés, sur la terre, en groupements. Il y a parmi eux des justes, et d’autres qui ne le sont pas. Nous les avons éprouvés par des biens et par des maux afin qu’ils reviennent [vers Nous].

[169] Après eux (les injustes), [leur] succédèrent des [mauvais] successeurs qui, [malgré qu’ils] avaient en héritage l’Ecriture, s’adonnèrent [abusivement] aux biens passagers de ce bas monde en disant : « Cela nous sera pardonné [et bientôt nous nous repentirons] ! » Mais s’il leur vient encore des biens similaires [illicites], ils les prennent ! N’a-t-on pas reçu d’eux un engagement [concernant] l’Ecriture d’après lequel ils ne doivent dire de DIEU que la vérité ? Et ils ont [pourtant] étudié ce qui s’y trouve [mentionné]. La vie future est meilleure pour ceux qui pratiquent la piété ; eh quoi, ne raisonnez-vous pas ?

[170] Ceux qui s’attachent fermement à l’Ecriture [céleste] et font la Prière, Nous ne laissons pas perdre le salaire des bienfaiteurs [conformes aux ordres divins].

[171] Quand Nous soulevâmes la montagne au-dessus d’eux comme un dais, et ils pensèrent qu’elle allait leur tomber dessus. [Nous leur dîmes] : « Tenez ferme ce que Nous vous avons donné et rappelez-vous ce qui s’y trouve (pratiquez ses enseignements) afin que vous soyez pieux ».

[172] Et [rappelle au monde] lorsque, du dos (des reins) des enfants d’Adam, ton Seigneur tira leurs descendants et les rendit témoins sur eux-mêmes : « Ne suis-Je pas votre Seigneur ? » Ils dirent : « Si, nous [en] témoignons ». [C’était afin] que vous ne disiez pas le Jour de la résurrection : « Nous étions inattentifs à cela (à l’engagement primordial : reconnaître DIEU et L’adorer) »,

[173] ou que vous [ne] disiez [pas] : « Nos pères, avant nous, ont associé [des idoles à DIEU], nous étions leur progéniture venant après eux. Nous feras-Tu périr pour ce qu’ont fait les négateurs (les égarés, renégats, idolâtres, etc.) ? »

[174] Ainsi expliquons-Nous les versets [signes et réalités] afin que [les hommes] reviennent [au bon chemin].

[175] Récite-leur l’histoire de celui à qui Nous avons apporté Nos versets [et Nos signes] et qui [suivant ses penchants et ses passions injustes] s’en dépouilla (s’en priva). Satan le rendit son subordonné, il fut fourvoyé (du nombre de ceux qui se baladent).

[176] Si Nous avions voulu, Nous l’aurions haussé [forcément] grâce à eux (versets et signes), mais il s’attacha à [l’abus sur] la terre et suivit sa passion [diabolique]. Son exemple est celui du chien qui halète [et grogne] si tu l’attaques et qui halète si tu le laisses (il est avide de ce bas monde). Tel est l’exemple de ceux qui nient Nos signes [et Nos versets]. Raconte[-leur] les récits, peut-être réfléchiront-ils.

[177] Piètre exemple que celui des hommes qui [s’adonnent abusivement à la vie d’ici-bas et] nient [et rejettent] Nos versets [et Nos signes]. Ils se font tort à eux-mêmes.

[178] Celui que DIEU guide (à mesure qu’il accomplit les bonnes actions, DIEU lui ouvre des nouvelles portes de succès), c’est lui le bien guidé. Mais ceux qu’Il délaisse [à cause de leurs mauvaises actions obstinées], voilà les perdants.

[179] Nous avons éparpillé beaucoup de djinns et d’hommes [qui, s’adonnant aux péchés et jouissances illicites de ce bas monde, se préparent] à l’Enfer : ils ont des cœurs[, les ont détruits et] par lesquels ne comprennent pas [les vérités], des yeux [mais] avec lesquels ne voient pas [l’au-delà], des oreilles [assourdis] avec lesquels n’entendent pas [les voix célestes]. Ils sont comme des bestiaux et plus égarés encore. Ceux-là sont inattentifs (insouciants).

[180] A DIEU appartiennent les plus beaux noms. Appelez-Le de ces noms et laissez ceux qui dévient Ses noms [et Lui donnent des associés], ils seront rétribués selon ce qu’ils ont fait.

[181] Parmi ceux que Nous avons créés se trouve une communauté [d’hommes pieux et saints] qui guident [les gens] d’après la vérité et jugent selon (la vérité).

[182] Mais ceux qui [obstinément] nient Nos signes (Nos versets), Nous allons les mener graduellement [vers leur perte, leur résultat,] sans qu’ils sachent par où ;

[183] Je leur laisse un répit, car Mon stratagème (Mon plan de châtiment) est [juste] puissant et sûr.

[184] Ne réfléchissent-ils pas ? Leur compagnon (le Prophète) n’est pas un possédé, il n’est qu’un avertisseur explicite [qui invite à DIEU].

[185] Est-ce qu’ils ne regardent pas le royaume des cieux et de la terre et tout ce que DIEU a créé ? [Ne s’en rendent-ils pas compte] qu’il se peut que leur terme soit déjà proche ? [S’ils ne croient pas à cette parole claire] à quelle [autre] parole après celle-ci croiront-ils donc ?

[186] Plus aucun guide pour les gens que DIEU improuve (désapprouve en conséquence de leurs mauvais actes obstinés). Il [ne les contraint pas immédiatement et] les délaisse dans leur rébellion errer en aveugle.

[187] [Prophète ! Les hommes] t’interrogent au sujet de l’Heure [de la résurrection, en te demandant] à quand est fixée son arrivée ? Dis[-leur] : « La science à son sujet n’est qu’auprès de mon Seigneur. Personne ne [peut] manifester son temps si ce n’est Lui. Elle sera pesante (importante) dans les cieux et [sur] la terre. Elle ne viendra à vous qu’à l’improviste ». Ils t’interrogent comme s’il t’avait été accordé d’en savoir quelque chose. Dis : « La science à son sujet n’est qu’auprès de DIEU ». Mais la plupart des hommes ne savent point.

[188] Dis : « Je ne dispose pour moi-même de ce qui est utile ou nuisible sinon ce que DIEU veut. Si je connaissais la réalité suprasensible, je chercherais beaucoup de biens et le mal ne me toucherait point. Je ne suis qu’un avertisseur [qui invite à DIEU] et un annonciateur pour les hommes qui croient ».

[189] [DIEU] vous a créés d’un seul être (Adam, ou, d’un seul principe vital) et Il a créé de lui (du même genre) son épouse (Eve) afin qu’il (l’homme) trouve du repos [et du calme] auprès d’elle. Quand il l’eut couverte, elle conçut un germe léger, avec quoi elle se déplaçait (continuait facilement sa vie). Puis quand elle se sentit alourdie, tous deux prièrent DIEU leur Seigneur : « Si Tu nous donnes un [enfant] sain et juste, nous serons du nombre des reconnaissants ».

[190] Quand [DIEU] leur donna un [enfant] sain et juste, ils placèrent [dans leur imagination, d’autres facteurs et] des associés dans ce qu’Il leur avait donné. [Mais] DIEU dépasse sublimement ce qu’on [Lui] associe.

[191] [Les idolâtres Lui] associent-ils [des divinités] qui ne créent rien et qui sont créées

[192] et qui ne peuvent ni les secourir ni se secourir elles-mêmes ?

[193] Si vous les invitez au bon chemin, ils ne vous suivent pas. [Le résultat] pour vous est le même que vous les invitiez ou que vous gardiez le silence.

[194] [Les divinités ou idoles] que vous invoquez au lieu de DIEU [ne] sont [que] des serviteurs (créatures) comme vous. Invoquez-les et qu’elles vous exaucent [intrinsèquement] si vous dites vrai !

[195] [Les idoles, inertes] ont-elles des pieds pour marcher, des mains pour saisir, des yeux pour voir, des oreilles pour entendre ? Dis [aux idolâtres] : « Invoquez vos associés et déployez [un] stratagème contre moi et ne me donnez pas de délai ».

[196] Moi, mon Protecteur [et mon Guide] est DIEU qui a fait descendre (révélé) le Livre. Il prend sous Sa protection les hommes vertueux (justes qui font le bien).

[197] [Les idoles] que vous invoquez en dehors de Lui, ne peuvent [à la place d’une vraie divinité et intrinsèquement] ni vous secourir ni se secourir elles-mêmes.

[198] Et si vous les appelez au bon chemin, ils n’entendent pas. Tu les vois regarder vers toi, mais ils ne voient pas [vraiment].

[199] Sois indulgent, ordonne le convenable [conformément à la loi de DIEU], écarte-toi de ceux qui s’obstinent à ignorer [DIEU].

[200] Si une incitation de Satan t’incite [au mal et que tu sois ému et ébranlé, fais attention qu’il s’agit du Satan], cherche refuge en DIEU, car [DIEU] entend tout [Il est] Omniscient.

[201] Ceux qui sont pieux, dès qu’[ils sentent qu’]une tentation de Satan va s’en prendre à eux, invoquent [DIEU] et les voici clairvoyants (sauvés des tentations).

[202] [Mais quant aux impies obstinés, ou ceux qui font des plannings contre les lois divines,...] leurs partenaires (les démons) les remorquent dans l’aberration et ne cessent pas.

[203] [Les impies,...] disent quand tu ne leur apportes pas un verset : « Pourquoi ne l’as-tu pas encore choisi (tu ne l’as pas forgé) ? » Dis[-leur] : « Je ne fais que suivre ce qui m’est révélé [venant] de mon Seigneur. Ces [versets coraniques] sont des preuves illuminantes venant de votre Seigneur, un guide et une miséricorde (un don) à l’intention de [tous] ceux qui croient ».

[204] Quand le Coran est récité, écoutez-le bien (par un grand recueillement) et observez le silence afin que vous soyez admis en miséricorde [de DIEU].

[205] Souviens-toi de ton Seigneur en ton âme (reporte ton esprit à DIEU, adresse-toi à Lui), avec humilité et crainte [pieuse], à mi-voix (avec attention et par un grand recueillement), le matin et le soir, et ne sois pas du nombre de ceux qui sont négligents.

[206] Ceux qui sont auprès de ton Seigneur, point d’orgueil qui les détourne de L’adorer. Ils Lui rendent gloire et se prosternent devant Lui.

[207]

Sourate 8 : Le butin (Al-Anfâl)

Nombre de versets : 75

Ordre Vulgate : 8

Ordre Révélation : 88

Révélée à Médine

 

[Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

 

[1] [Les hommes] t’interrogent au sujet du butin. Dis : « Le butin appartient à DIEU et au Prophète ». Craignez [pieusement] DIEU et améliorez vos rapports mutuels [conformément à loi divine]. Obéissez à DIEU et à Son prophète si vous êtes croyants.

[2] Les croyants [perfectionnés] sont ceux dont les cœurs sont remplis de crainte [adoratrice] à la mention [du Nom] de DIEU, dont la croyance augmente à la récitation [et à l’audition] de Ses versets. Ils s’en remettent à leur Seigneur ;

[3] ils accomplissent la Prière [par un grand recueillement] et dépensent [sur Notre chemin] de ce que Nous leur avons accordé.

[4] Voilà les croyants, véritables. De [hauts] degrés leurs sont réservés auprès de leur Seigneur. [Ils sont bénéficiaires d’]un pardon et d’un généreux don (une subsistance bénie dans cette vie, et une belle récompense dans la vie future).

[5] Ainsi ton Seigneur t’a-t-Il fait sortir de ta maison en toute vérité (pour la bonne cause), alors qu’une partie des croyants (les faibles) éprouvaient un déplaisir.

[6] Ils disputaient avec toi au sujet de la vérité, après sa manifestation, comme si ils étaient poussés à la mort et qu’ils [la] voyaient.

[7] [Rappelez-vous] lorsque DIEU vous promettait d’avoir [la victoire sur] l’un des deux groupes ; et vous préfériez triompher de celui (le clan) qui n’était pas armé ; mais DIEU veut que le Vrai s’avère par Ses paroles, et exterminer les impies [obstinés jusqu’aux dernier].

[8] [DIEU voulait] avérer le Vrai, et dissiper le faux, fût-ce contre le gré des criminels.

[9] [Rappelez-vous] lorsque [aux champs de bataille] vous imploriez l’assistance de votre Seigneur et qu’Il vous exauça : « Je vais vous aider par mille anges se succédant sans intervalle ».

[10] DIEU n’avait fait cela que pour [vous apporter] une bonne nouvelle et pour qu’avec cela vos cœurs se rassurent. Le secours victorieux ne vient que de DIEU. DIEU est Puissant honoré [et] Sage.

[11] Et lorsqu’Il vous a couverts d’un léger sommeil comme d’une sécurité venant de Lui, du ciel Il a fait descendre sur vous de l’eau pour vous purifier, pour écarter de vous la souillure (les tentations) de Satan, renforcer vos cœurs et affermir vos pas.

[12] [Rappelle-toi] lorsque ton Seigneur révélait aux anges : « Je suis avec vous. Affermissez [les cœurs de] ceux qui croient [en DIEU et, qui sont pieux et vertueux]. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des impies [pervertisseurs obstinés]. Frappez [ceux-ci] au-dessus du cou ; frappez-leur tous les doigts ».

[13] Cela parce qu’ils (les impies hostiles) se sont opposés à DIEU et à Son prophète [et sont vraiment devenus corrompus et pervertisseurs]. DIEU est très sévère dans [Sa] punition [corrective] envers quiconque s’oppose à DIEU et à Son prophète.

[14] Voilà pour vous [les impies hostiles], goûtez-le donc ! Aux impies [obstinés est réservé] le châtiment du Feu (résultat de leurs actions corruptrices).

[15] Croyants, lorsque vous rencontrez les impies en marche [contre vous], ne leur tournez pas le dos.

[16] Quiconque tourne alors le dos - sauf pour biaiser par tactique de guerre [et se préparer à attaquer de nouveau], ou pour se rallier à une autre troupe - encourra le courroux (châtiment) de DIEU ; son refuge sera l’Enfer (Il vivra les conséquences de ses mauvais actes), quelle désagréable fin.

[17] Donc, ce n’est pas vous [les croyants] qui les avez tués ; mais DIEU les a tués. Et lorsque tu as lancé, ce n’est pas toi [Prophète] qui as lancé, mais c’est DIEU qui a lancé ; pour éprouver les croyants au moyen d’une belle faveur [venant] de Lui. DIEU entend tout [et Il est] Omniscient.

[18] Voilà pour vous, DIEU affaiblit le stratagème des impies [obstinés].

[19] [Quant à vous qui étiez dans le doute] si vous cherchiez une victoire, vous l’avez eu. Si vous cessez [de vous opposer à la vérité], c’est mieux pour vous. Mais si vous recommencez, Nous recommencerons. Votre masse, quelque nombreuse qu’elle soit, ne vous sera d’aucune utilité, car DIEU est avec les croyants.

[20] Croyants, obéissez à DIEU et à Son prophète et ne lui tournez pas le dos du moment que vous entendez [ses instructions].

[21] Ne soyez pas pareils à ceux qui ont dit : « Nous avons entendu » alors qu’ils n’entendent pas (l’oreille entend alors que le cœur, à cause de péchés, n’entend pas).

[22] Les pires des bêtes, auprès (aux yeux) de DIEU, sont les sourds [qui n’entendent pas la vérité et] les muets [qui ne disent pas la vérité], ceux qui ne font pas usage de leur intelligence (à cause de péchés et de crimes, ils ont détruit leur intelligence).

[23] Si DIEU leur avait reconnu quelque mérite, Il leur aurait accordé d’entendre. [Mais,] même s’Il les avait fait entendre, ils se seraient détournés encore et se seraient [davantage] éloignés [de la vérité].

[24] Croyants, répondez à DIEU et au Prophète car celui-ci vous appelle à ce qui vous fait revivre. Sachez bien que DIEU intervient entre (distingue) l’homme et le cœur [de l’homme], et [à la Résurrection] vers Lui vous serez rassemblés [et jugés].

[25] Craignez une calamité qui n’atteindra pas seulement ceux d’entre vous qui sont injustes. Sachez bien que DIEU est sévère en [Son] châtiment [correctif].

[26] Rappelez-vous, lorsque vous étiez peu nombreux, opprimés sur terre, vous redoutiez que les hommes [ennemis] ne vous capturent, [DIEU] vous donna asile, vous renforça de Son secours et vous donna [des nourritures] pures et agréables, peut-être serez-vous reconnaissants.

[27] Croyants, ne trahissez pas DIEU, ni le Prophète ; et ne trahissez pas les dépôts qui vous ont été confiés, alors que vous savez.

[28] Et sachez bien que vos biens et vos enfants ne sont qu’une épreuve et qu’auprès de DIEU il y a une magnifique récompense.

[29] Croyants, si vous craignez pieusement DIEU, Il vous donnera un [pouvoir de] discernement, vous effacera vos méfaits et vous pardonnera. DIEU est Détenteur d’une grâce immense.

[30] Et [rappelle-toi] lorsque les impies [hypocrites, idolâtres, injustes,...] usaient contre toi de stratagèmes pour t’arrêter (te mettre en prison), te tuer ou te bannir. Ils usaient de stratagème, mais DIEU élaborait un plan [contre les ruses des impies, et pour te sauvegarder toi et les croyants], et c’est DIEU qui élabore le mieux [les plans].

[31] Et quand Nos versets sont récités [aux impies, etc.], ils disent : « Nous avons entendu. Si nous voulions nous dirions pareil à cela, ce ne sont que des fables remontant aux Anciens ! »

[32] [Rappelle-toi] lorsqu’ils dirent : « Seigneur ! Si c’est [Ta parole et elle est] la vérité [venant] de Toi, alors, fais pleuvoir sur nous des pierres du ciel, ou inflige-nous un châtiment douloureux ! »

[33] Mais DIEU ne veut pas les châtier alors que tu te trouves parmi eux. Et DIEU ne les châtie pas quand ils implorent pardon [et s’amendent].

[34] Pourquoi DIEU ne les châtierait-Il pas [les impies et les païens hostiles] alors qu’ils écartent [les croyants] de la Mosquée sacrée tandis qu’ils ne sont nullement les protecteurs [de la Mosquée], car ses protecteurs ne sont que les hommes pieux. Or la plupart d’entre eux [les impies et les païens hostiles] ne savent pas.

[35] Et leur prière, devant la Maison [sacrée], ne consistait qu’en sifflement et battement de mains : « Goûtez donc le châtiment de votre impiété ! »

[36] Les impies dépensent leurs biens pour empêcher [et éloigner les hommes] du chemin de DIEU. Ils les dépenseront puis [cela] sera un regret contre eux-mêmes, et seront [finalement] vaincus. Les impies seront rassemblés vers l’Enfer (résultat total de leurs actions corruptrices).

[37] C’est pour que DIEU sépare les mauvais des bons (Il les montre au monde), et [qu’]Il mette les mauvais les uns sur les autres, puis compacte [ceux-ci] ensemble et les mette en Enfer. Ceux-ci seront les perdants.

[38] Dis aux impies [hypocrites, polythéistes, ceux qui pensent aux plannings contre les lois divines...] que s’ils cessent, ce qui est passé leur sera pardonné ; mais s’ils récidivent, [qu’ils se rappellent] ce qu’a été la loi [appliquée] aux anciens [impies, hypocrites,...].

[39] Combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sédition, et que la religion soit entièrement observée pour [obéir aux enseignements célestes et adorer] DIEU. S’ils cessent [ils seront pardonnés], DIEU voit très clairement ce qu’ils font.

[40] S’ils tournent le dos, alors sachez [croyants] que DIEU est votre Protecteur [et votre Ami et Guide]. Quel excellent Protecteur et victorieux Secours.

[41] Sachez que tout ce que vous avez ramassé comme butin le cinquième appartient à DIEU, au Prophète et au proche parent, aux orphelins, aux pauvres et aux voyageurs [en détresse], si vous croyez en DIEU et à ce que Nous avons [révélé et avons] fait descendre sur Notre adorateur le jour du Discernement, le jour où les deux armées se sont rencontrées. DIEU est Puissant sur toute chose.

[42] Lorsque vous étiez sur le versant proche, et eux (les ennemis) sur le versant éloigné (ils vous dominaient), alors que la caravane était plus bas que vous. Si vous vous étiez convenus [d’un rendez-vous concernant la bataille], vous l’auriez manqué [effrayés par le nombre d’ennemi]. Mais [les conditions nécessaires furent réunies] par la volonté de DIEU pour que soit accompli un ordre qui devait être réalisé, [et] afin que celui qui devait périr périsse sur preuve, et celui qui devait être revivifié soit revivifié sur preuve. DIEU entend tout [Il est] Omniscient.

[43] [Rappelle-toi] lorsque, DIEU te les fait voir (les ennemis), dans ton rêve, peu nombreux. Car s’Il te les avait fait voir nombreux, vous (les participants) auriez fléchi, et vous vous seriez disputés à propos de l’affaire (la bataille) ; mais DIEU [vous en] a préservés ; Il connaît ce que recèlent les cœurs [leurs secrets].

[44] [Rappelez-vous] lorsque vous les avez rencontrés, [DIEU] vous les faisait voir peu nombreux à vos yeux, de même qu’Il vous amoindrissait à leurs yeux [pour qu’ils commencent la bataille et] pour que DIEU tranche d’un décret qui devait être réalisé. Et les affaires seront ramenées (présentées) à DIEU [et jugées].

[45] Croyants, soyez fermes quand vous rencontrez une troupe [ennemie], invoquez beaucoup DIEU afin que vous réussissiez (parveniez à la félicité).

[46] Obéissez à DIEU et à Son prophète. Ne vous querellez pas, [sinon] vous fléchirez et perdrez votre force. Soyez patients, car DIEU est avec ceux qui sont patients [sur Son chemin].

[47] Ne soyez pas semblables à ceux qui sortirent de leur demeure avec jactance et pour être vus des hommes et qui détournaient [les hommes] du chemin de DIEU. DIEU cerne (connaît) leurs actes.

[48] [Rappelez-vous] lorsque Satan leur embellit leurs actions et dit : « Il n’y a pas d’homme, en ce jour, qui pourrait vous vaincre, et je suis là [dans votre voisinage] pour vous protéger ! » [Mais] lorsque les deux groupes [opposés] furent en vue l’un de l’autre, il tourna sur ses talons et dit [aux impies] : « Je vous désavoue. Je vois ce que vous ne voyez pas ; je crains DIEU. DIEU a le châtiment sévère ! »

[49] [Rappelez-vous] lorsque les hypocrites et ceux qui avaient une maladie au cœur disaient : « Ceux-là (les croyants), leur religion les a trompés ! » [Ils ignoraient que] celui qui s’en remet à DIEU [réussira], DIEU est Puissant honoré [et] Sage.

[50] Si tu voyais, comment les anges retirent les âmes des impies [hypocrites, injustes, etc.]. Ils frappent leurs visages et leurs dos [en disant] : « Goûtez le châtiment du Feu,

[51] ceci pour ce que vos mains ont perpétré (résultat de vos actions abominables) ». Et DIEU n’est nullement injuste envers les hommes.

[52] C’est comme les gens de Pharaon et ceux qui, avant eux, renièrent les signes de DIEU, DIEU les a frappés pour leurs péchés. DIEU est Fort, Sévère en [Son] châtiment.

[53] Il en est ainsi parce que DIEU ne modifie pas un bienfait qu’Il a octroyé à un groupe [d’hommes] avant qu’ils ne changent ce qui est en eux-mêmes (avant qu’ils ne deviennent ingrats, rebelles,...), et DIEU entend tout [Il est] Omniscient.

[54] C’est comme pour les gens de Pharaon et de ceux qui, avant eux, nièrent les signes de leur Seigneur. Nous les fîmes périr pour leurs péchés. Nous noyâmes les gens de Pharaon. [Ces gens] tous étaient injustes [et corrupteurs].

[55] Les pires [parmi] les bêtes, auprès (aux yeux) de DIEU, sont ceux qui devenus impies [s’opposent aux enseignements célestes, les corrupteurs obstinés qui] n’ont pas croyance,

[56] [les impies, polythéistes, idolâtres,...] de qui tu as requis un pacte, mais qui chaque fois violent leur pacte et ne craignent pas [pieusement DIEU, ils violent tout].

[57] Si jamais tu les rencontres dans la guerre (s’ils luttent contre toi), inflige-leur [une remontrance exemplaire] de telle sorte que ceux qui sont derrière eux soient dispersés [par peur], afin qu’ils y prennent conseil.

[58] Et si jamais tu redoutes de la part d’un peuple quelque traîtrise [ou une planification opposée aux lois divines], rejette-leur alors leur pacte [que tu as conclu avec eux], d’une façon franche et loyale, car DIEU n’aime pas les traîtres.

[59] Que les impies [hostiles,...] ne s’imaginent pas avoir réchappé [ou, pris de l’avance]. [Non] ils ne réduiront pas [les croyants sincères] à l’impotence.

[60] Préparez [pour lutter] contre eux ce que vous pouvez réunir de pouvoirs et de chevaux en alerte, ce par quoi vous épouvanterez l’ennemi de DIEU et le vôtre, et d’autres encore, en dehors d’eux [les planificateurs impies...] que vous ne connaissez pas, [mais] que DIEU connaît. Tout ce que vous dépensez dans le chemin de DIEU vous sera [parfaitement] rendu et vous ne serez pas lésés.

[61] Et s’ils penchent pour la paix, penches-y toi aussi et remets-t’en à DIEU. En vérité, [DIEU], Il entend tout [et Il est] Omniscient.

[62] Et s’ils voulaient te duper, DIEU te suffira. C’est Lui qui t’a déjà soutenu de Son aide victorieuse et de [l’assistance des] croyants ;

[63] Il créa l’intimité [et l’affection] entre les cœurs [des croyants]. Si tu avais dépensé tout ce qui est sur la terre, tu n’aurais pu lier leurs cœurs ; mais c’est DIEU qui créa intimité [et affection] entre eux. Il est Puissant honoré, Sage.

[64] Ô Prophète, DIEU et ceux des croyants qui t’ont suivi te suffisent.

[65] Ô Prophète, encourage les croyants à combattre [et travailler sur le chemin (pour la cause) de DIEU]. S’il y a parmi vous vingt [combattants] qui endurent, ils vaincront deux cents [impies corrupteurs] ; et s’il y a parmi vous cent [combattants], ils vaincront mille impies [corrupteurs], car [les impies, idolâtres, hypocrites,...] sont des hommes qui ne comprennent pas (n’ont pas une connaissance approfondie et juste et sont corrompus).

[66] DIEU a maintenant allégé votre charge ; [car] Il sait ce qu’il persiste en vous de faiblesse. S’il y a parmi vous cent [combattants] endurants, ils vaincront deux cent [impies]. S’il s’en trouve mille, ils vaincront deux mille, avec la permission (biwilâyatihi, par la volonté) de DIEU. Et DIEU est avec ceux qui sont persévérants [sur Son chemin, pour Sa cause].

[67] Il n’appartient pas à un Prophète de faire des captifs avant d’avoir prévalu (propagé la religion et mis les impies hors combat) sur la terre. Vous voulez les biens éphémères de ce monde, tandis que DIEU veut [pour vous, le bonheur éternel de] la vie future. DIEU est Puissant honoré [et] Sage.

[68] N’eût été une prescription (ne châtier sans avis) préalable de DIEU, un grand châtiment vous aurait touché pour ce que vous (certains combattants) avez pris [un butin].

[69] Donc, sur votre butin, mangez ce qui est licite, pur et bon. Et craignez [pieusement] DIEU. DIEU pardonne [et Il est] Miséricordieux [accorde aux croyants des biens particuliers].

[70] Prophète, dis à ceux des captifs qui sont entre vos mains : « Si DIEU reconnaît un bien en vos cœurs, Il vous donnera mieux que ce qu’on vous a pris et Il vous pardonnera ». DIEU pardonne [Il est] Miséricordieux.

[71] Et s’ils veulent te trahir, ils ont déjà trahi DIEU avant [par leur impiété] ; Il [t’]a donné prise sur eux. DIEU est Omniscient [et] Sage.

[72] Ceux qui croient, émigrent et combattent [et travaillent] dans le chemin de DIEU, sacrifiant leurs biens et leurs personnes, et ceux qui donnent asile [aux croyants] et [les] secourent, ce (les croyants) sont protecteurs les uns des autres. Quant à ceux qui croient [mais] n’émigrent pas, leur protection ne vous incombe en rien tant qu’ils n’ont pas émigré. S’ils vous demandent secours pour cause de religion, à vous de les aider, mais pas contre [les hommes d’]un peuple auxquels vous êtes liés par un pacte. DIEU voit parfaitement ce que vous faites.

[73] Ceux qui sont devenus impies [renégats hostiles, certains d’entre eux] sont amis les uns des autres. Si vous n’agissez pas [comme susmentionné], il y aura du trouble, (abandon de croyance,) sur la terre et une grande corruption.

[74] Ceux qui croient, émigrent et combattent [et travaillent] dans le chemin (pour la cause) de DIEU, et ceux qui leur donnent asile [aux croyants] et qui [les] secourent, ceux-là sont les vrais croyants, à eux, le pardon [de DIEU] et un généreux don.

[75] Et ceux qui, ayant cru par la suite, émigrent et combattent [et travaillent] en votre compagnie [dans le chemin de DIEU], ceux-là sont des vôtres. [Toutefois] ceux qui sont liés par la parenté ont, d’après la prescription de DIEU, priorité les uns par rapport aux autres. DIEU est Omniscient.

Sourate 9 : Le repentir (At-Tawbah)

Nombre de versets : 129

Ordre Vulgate : 9

Ordre Révélation : 113

Révélée à Médine

 

 

[1] [Voici la déclaration de] rupture, de par DIEU et Son prophète, adressée à ceux des polythéistes (idolâtres, impies, etc.) avec qui vous avez déjà conclu un pacte.

[2] Parcourez [librement] la terre pendant quatre mois [et réfléchissez] ; sachez que vous ne réduirez pas [la puissance de] DIEU à l’impuissance [et n’échapperez pas à Sa justice] et que DIEU couvre d’ignominie les impies [en raison de leurs corruptions obstinées].

[3] [Voici] une proclamation de DIEU et de Son prophète [adressée] aux hommes, le jour du grand Pèlerinage : DIEU désavoue les polythéistes [ceux qui Lui donnent des associés, idolâtres corrupteurs etc.], Son prophète [les désavoue] aussi. Si vous vous repentez, ce sera mieux pour vous. Mais si vous tournez le dos, sachez que vous ne réduirez pas [la puissance de] DIEU à l’impuissance. Annonce à ceux qui deviennent impies [obstinés] un douloureux châtiment.

[4] Exception faite des polythéistes [etc.] avec lesquels vous avez conclu un pacte, puis, ils n’ont rien manqué [à le respecter] envers vous, et n’ont prêté assistance à personne [pour lutter] contre vous : respectez alors le pacte conclu avec eux jusqu’au terme convenu. DIEU aime ceux qui sont pieux.

[5] Lorsque les mois sacrés seront écoulés, tuez les polythéistes [les idolâtres impies pervertisseurs] où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les à toute embuscade. S’ils se repentent, accomplissent la Prière et donnent l’Aumône, alors laissez-leur le chemin [libre], car DIEU pardonne [et Il est] Très-Miséricordieux [et ne punit jamais quiconque est croyant et honnête].

[6] Si l’un des polythéistes [etc.] te demande protection, protège-le afin qu’il entende la parole de DIEU ; fais-le parvenir ensuite à son lieu de sécurité. Car ce sont des hommes qui ne savent pas (ignorent les instructions célestes).

[7] Comment pourrait-il y avoir pour les polythéistes [et les idolâtres corrupteurs etc.] un pacte admis par DIEU et par Son prophète ? Exception faite de ceux avec qui vous avez conclu un pacte auprès de la Mosquée sacrée. Tant qu’ils agissent correctement à votre égard, agissez correctement à leur égard. Car DIEU aime ceux qui sont pieux.

[8] Comment donc [pourrait-il y avoir un pacte avec les hommes malhonnêtes corrupteurs ?] alors que s’ils l’emportent sur vous, ils ne respectent à votre égard ni lien de parenté ni engagement [contracté avec vous]. [Sachez qu’]ils cherchent à vous satisfaire [en parole] de leur bouche, alors que leurs cœurs s’y refusent. La plupart d’entre eux [à cause de leurs injustices et corruptions] sont des pervers ;

[9] ils ont vendu à vil prix les versets [et les signes] de DIEU et détourné [les hommes] du chemin [de DIEU]. Que ce qu’ils ont fait est abject !

[10] Ils ne respectent, à l’égard d’un croyant, ni lien de parenté ni engagement [contracté]. Ce sont eux les transgresseurs.

[11] S’ils se repentent, observent la Prière et donnent l’Aumône, ils seront vos frères en religion. Nous exposons en détail les versets [et les signes] pour les hommes qui savent [et connaissent les vérités, les réalités et les justes lois de la création].

[12] Si, après [avoir conclu] un pacte [avec vous], ils violent leurs serments et attaquent votre religion, combattez alors [ces] chefs de l’impiété - en vérité ils ne respectent aucun serment - peut-être cesseront-ils.

[13] Ne combattrez-vous pas des gens [corrupteurs et criminels] qui ont violé leurs serments, voulu expulser le Prophète et commencé [les hostilités] contre vous la première fois ? Auriez-vous peur d’eux ? Il serait plus juste que [au cas où vous Lui désobéiriez] vous redoutiez [le châtiment de] DIEU, si vous êtes croyants.

[14] Combattez-les ! DIEU les châtiera par vos mains et les couvrira d’ignominie. Il vous donnera la victoire sur eux et guérira (fortifiera) les poitrines (les cœurs) des hommes croyants,

[15] et dissipera la colère de leurs cœurs. [Sachez que] DIEU agrée le repentir de qui Il veut. DIEU est Omniscient [et] Sage.

[16] Imaginez-vous que vous serez laissés [à l’abri de toute épreuve], tant que DIEU ne connaîtra (ne distinguera) pas ceux d’entre vous qui auront lutté et n’auront pris aucun confident (appui) en dehors de DIEU, de Son prophète et des croyants ? DIEU connaît parfaitement ce que vous faites.

[17] Il n’appartient pas aux polythéistes [et idolâtres pervertisseurs etc.] de construire (entretenir ou peupler) les mosquées de DIEU, vu qu’ils témoignent contre eux-mêmes de leur impiété. Leurs actions ont échoué [à cause de leurs injustices intérieures et de leurs péchés obstinés] ils demeureront perpétuellement dans le Feu (résultats de leurs actions abominables).

[18] Ne construiront (ne peupleront et n’entretiendront) les mosquées de DIEU que ceux qui croient en DIEU et au Jour [du jugement] dernier, observent la Prière, donnent l’Aumône et ne craignent [respectueusement] (n’ont dans le cœur) que [l’amour de] DIEU. Peut-être ceux-là seront-ils du nombre des bien guidés.

[19] Avez-vous placé le fait de donner de l’eau aux pèlerins et d’entretenir la Mosquée sacrée [apparemment] sur le même [rang] que [les actions de] celui qui a cru en DIEU et au Jour dernier et qui a combattu sur le chemin de DIEU ? Ils ne sont pas égaux auprès de DIEU. DIEU ne guide pas les hommes injustes [obstinés].

[20] Ceux qui ont cru, émigré et combattu (travaillé) sur le chemin de DIEU, sacrifiant leurs biens et leurs personnes, ont un rang beaucoup plus élevé auprès de DIEU. Ce sont eux les vainqueurs [qui parviennent au Paradis].

[21] Leur Seigneur leur annonce la bonne nouvelle d’octroi d’une miséricorde venant de Lui, un agrément et des Jardins où ils ont des délices [paradisiaques] permanents.

[22] Ils y vivront éternellement. En vérité, il y a, auprès de DIEU, une récompense magnifique.

[23] Croyants, ne prenez pas comme amis (sincères) vos pères et vos frères s’ils préfèrent [décidément] l’impiété à la croyance (et à la piété). Et ceux d’entre vous qui les prennent pour amis, seront injustes.

[24] Dis : Si vos pères, vos enfants, vos frères, vos épouses, vos clans [amis et proches], les biens que vous avez gagnés, le négoce dont vous redoutez le déclin et les demeures qui vous plaisent, vous sont plus chers que DIEU et Son prophète et la lutte [et travail] sur le chemin de DIEU, alors attendez que DIEU fasse venir Son ordre (Son châtiment). DIEU ne guide pas les gens pervers [obstinés].

[25] DIEU vous a sûrement secourus [et donnés victoire] en maints lieux, et [aussi] le jour de Hunayn, lorsque vous étiez fiers de votre grand nombre mais que cela (votre grand nombre) ne vous a servi à rien. La terre, malgré son étendue, fut trop étroite pour vous ; puis vous avez tourné le dos en prenant la fuite.

[26] Puis, DIEU fit descendre Sa quiétude sur Son prophète et sur les croyants. Il fit descendre des armées [d’anges] que vous ne voyiez pas et châtia ceux qui étaient impies [corrupteurs]. C’est là la rétribution des impies.

[27] Cela étant, DIEU agréera le repentir de qui Il veut [de celui qui le veut sincèrement]. DIEU pardonne [et Il est] Très-Miséricordieux [et vous accorde des biens].

[28] Croyants, les polythéistes [idolâtres etc., créant des corruptions spirituels et matériels sur la terre] sont impurs. Qu’ils ne s’approchent plus donc de la Mosquée sacrée, après cette année-ci. Et si vous redoutez une pénurie, DIEU vous enrichira de par Sa grâce, s’Il [le] veut. Car DIEU est Omniscient [et] Sage.

[29] Combattez [ceux] des Gens de l’Ecriture qui [étant devenus pervertisseurs et de cœurs corrompus] ne croient ni en DIEU ni au Jour [du jugement] dernier, ni n’interdisent [et ne considèrent non plus illicite] ce que DIEU et Son prophète ont déclaré illicite et, qui s’opposent à la religion vraie [venue de DIEU], [combattez-les] jusqu’à ce qu’ils donnent, après s’être humiliés, la capitation avec leurs propres mains.

[30] Les Juifs disent : « cUzayr est fils de DIEU ! » Les Chrétiens disent : « Le Messie (l’Oint) est fils de DIEU ! » Voilà leurs paroles provenant de leur bouche. Ils disent des paroles similaires au dire des impies avant [eux]. Que DIEU les combatte. Comment mentent-ils [et tournent-ils le dos à la vérité] !

[31] Ils ont pris leurs docteurs (rabbins), leurs moines et le Messie fils de Marie comme seigneurs au lieu de DIEU. Pourtant ils n’avaient reçu d’autre ordre que celui d’adorer [le] DIEU unique en dehors duquel il n’y a ni divinité [ni seigneur]. Gloire à Lui ! [Il est au-dessus] de ce qu’ils [Lui] associent.

[32] Ils veulent éteindre la lumière de DIEU [en disant des mensonges] par leur bouche, alors que DIEU ne veut que parachever Sa lumière, même si les impies éprouvent une répulsion.

[33] C’est Lui qui a envoyé Son prophète avec le guide (le Coran) et la religion vraie (l’Islam), pour la faire prévaloir sur toute [autre] religion, même si ceux qui donnent des associés [à DIEU] éprouvent une répulsion.

[34] Croyants, [prenez garde à] beaucoup de rabbins et de moines [qui] dévorent illégalement les biens des hommes et détournent [les hommes] du bon chemin de DIEU. Ceux qui thésaurisent l’or et l’argent sans les dépenser sur le chemin (pour la cause) de DIEU, annonce-leur un châtiment douloureux.

[35] Le jour où [ces trésors illégaux] seront chauffés dans le feu de l’Enfer et qu’ils (les thésauriseurs) en seront cautérisés, front, flancs et dos [et leur sera dit] : « Voilà ce que vous avez [injustement] thésaurisé pour vous-mêmes. Savourez donc ce que vous thésaurisiez ».

[36] Le nombre des mois est, auprès de DIEU, de douze selon le Livre (la prescription) de DIEU, et cela du jour où Il a créé les cieux et la terre. Quatre d’entre eux sont sacrés ; telle est la religion (le compte) juste. [Pendant ces mois] ne faites pas de tort à vous-mêmes (évitez la guerre). [Et lors du combat,] tous (réunis) ensemble, combattez les polythéistes [et idolâtres pervertisseurs etc.], comme ils vous combattent tous ensemble. Et sachez bien que DIEU est avec ceux qui sont pieux.

[37] Le report (déplacer les mois sacrés) n’est qu’un surcroît d’impiété. Les impies s’égarent ainsi ; une année, ils déclarent [un mois] non sacré, et une [autre] année, ils le déclarent sacré, cherchant à assortir [hypocritement] le nombre de mois que DIEU a rendu sacrés. Ainsi, rendent-ils profane ce que DIEU a fait sacré. La vilenie de leurs actes leur est parée [par Satan]. DIEU ne guide pas les gens impies [corrupteurs obstinés].

[38] Croyants, qu’avez-vous ? quand il vous est dit : « Partez en campagne [pour combattre et travailler] sur le chemin (pour la cause) de DIEU », [certains d’entre vous] vous vous appesantissez sur la terre. Contentez-vous de la vie d’ici-bas de préférence à la vie future ? Mais la jouissance de la vie d’ici-bas, par rapport à la vie future, n’est que si modique.

[39] Si vous ne partez pas [et si vous vous opposez aux ordres de DIEU], Il vous châtiera d’un châtiment douloureux et vous substituera un peuple autre que vous. Vous ne sauriez Lui nuire en rien. DIEU est Puissant sur toute chose.

[40] Si vous ne le secourez pas (le Prophète), DIEU l’a déjà secouru, lorsque les impies [hostiles] l’ont expulsé, il était le deuxième [n’avait qu’un seul compagnon] et qu’ils étaient tous deux dans la grotte, il disait à son compagnon : « Ne t’attriste pas, DIEU est avec nous ». Alors DIEU a fait descendre sur lui (le Prophète,) Sa sérénité et l’a soutenu par des armées (anges) que vous ne voyiez pas, Il a rabaissé la parole des impies, tandis que la parole de DIEU est la plus sublime. DIEU est Puissant honoré [et] Sage.

[41] Légers ou lourds partez en campagne, et combattez [et travaillez] sacrifiant vos biens et vos personnes pour la cause (sur le chemin) de DIEU. Cela est meilleur pour vous, si vous [le] savez.

[42] [Il y a des gens que] s’il s’agit d’un profit à portée de main et d’un voyage facile ils te suivent. Mais le trajet ardu leur a paru long [et ils se sont détournés]. Ils te jurent : « Par DIEU, si nous le pouvions, nous serions partis [en campagne] avec vous ! » [Par leur désobéissance et transgression,] ils se perdent eux-mêmes ; et DIEU sait qu’ils sont des menteurs.

[43] Que le pardon de DIEU soit avec toi ! Pourquoi (comme) les as-tu autorisés [aux hypocrites, à ne pas participer à l’expédition] avant que tu ne puisses distinguer (voir en action) ceux qui disaient vrai et sans savoir (voir en action) les menteurs ?

[44] Ceux qui croient en DIEU et au Jour dernier ne te demandent pas de dispense quand il s’agit de combattre [et travailler sur le chemin (pour la cause) de DIEU] sacrifiant leurs biens et leurs personnes. DIEU connaît ceux qui sont pieux.

[45] Seuls, ceux qui ne croient pas en DIEU et au Jour [du jugement] dernier, te demandent [la dispense]. Leurs cœurs [à cause de leurs mauvais actes] sont emplis de doute. Ils oscillent dans leur incertitude.

[46] S’ils (les hypocrites) avaient voulu partir [à la bataille] ils lui auraient fait des préparatifs. Mais DIEU a improuvé leur départ [à cause de leur hypocrisie], Il les a entravés. Et il [leur] a été dit : « Restez avec ceux qui restent ».

[47] S’ils étaient partis [à la bataille] avec vous, ils n’auraient apporté que des troubles et jeté la dissension dans vos rangs, cherchant à créer la discorde entre vous ; et [d’autant plus qu’]il y a parmi vous des hommes disposés à leur prêter l’oreille. DIEU connaît bien les injustes.

[48] Ils voulaient, antérieurement, semer la discorde [dans vos rangs], ils ont embrouillé tes affaires, mais la vérité est venue et l’ordre de DIEU s’est manifesté [et vous avez triomphé] tandis qu’ils l’avaient en aversion.

[49] Tel d’entre eux [te] dit : « Donne-moi la permission [de ne pas partir en campagne] et ne m’expose pas à l’épreuve ! » [Les] voilà [ces gens-là] déjà tombés dans [leur] épreuve, et l’Enfer (conséquences des mauvais actes) est tout autour des impies.

[50] S’il t’arrive un bien, cela leur fait mal. Et s’il t’arrive un malheur, ils disent : « Nous avions ["heureusement"] pris nos précautions bien avant ! » et ils se détournent remplis de joie [injuste].

[51] Dis : « Il ne nous arrivera que ce que DIEU a écrit pour nous ; Il est notre Protecteur [et notre Ami Guide]. C’est à DIEU que doivent s’en remettre les croyants ».

[52] Dis[-leur] : « Qu’attendez-vous pour nous sinon l’un des deux biens (le martyre ou la victoire). Et nous attendons pour vous que DIEU vous inflige un châtiment venant de Lui ou [Il vous châtie] par nos mains [à cause de vos péchés et vos injustices]. Alors attendez, nous attendons aussi ».

[53] Dis [aux impies, hypocrites, etc. qui ont le cœur corrompu] : « [Que] vous dépensiez [vos biens] bon gré ou mal gré, [le don venant] de vous, ne sera pas accepté. Car vous êtes des hommes pervers ».

[54] Ce qui empêchait leurs dépenses d’être acceptées, c’est le fait qu’ils reniaient DIEU et Son prophète, ils n’assistaient à la Prière que languissants et ne dépensaient que de mauvais gré.

[55] Que ne t’émerveillent ni leurs biens [mal acquis] ni leurs enfants [mal conçus] ; DIEU veut les en châtier dans la vie d’ici-bas ; ils rendront leur âme [péniblement] tandis qu’ils sont des impies (injustes obstinés, de cœurs corrompus et corrupteurs).

[56] Ils (les hypocrites) jurent, par DIEU, qu’ils sont des vôtres, alors qu’ils ne sont pas des vôtres, mais [loin de l’être], ils sont des hommes qui ont peur [de vous].

[57] S’ils trouvaient un asile, des cavernes, ou un souterrain, ils s’y tourneraient et s’y précipiteraient en toute hâte.

[58] Quelques-uns d’entre eux te critiquent au sujet [de la distribution] des aumônes (butins) ! S’ils en reçoivent une part [selon ce qu’ils veulent], ils sont satisfaits ; sinon, les voilà [pleins de rancœur et] en colère !

[59] [Mais] s’ils étaient satisfaits de ce que DIEU et Son prophète leur ont accordé et [qu’ils] disaient [de bon cœur] : « [Le don de] DIEU nous suffit ; bientôt, DIEU nous accordera Sa grâce, [Lui] et Son prophète ; nous avons le ferme espoir que DIEU nous donnera [beaucoup de biens] » [cela aurait mieux valu pour eux].

[60] Les Aumônes ne sont [destinées] qu’aux pauvres, aux miséreux, à ceux qui sont chargés [de recueillir les Aumônes et de les répartir à qui de droit], à ceux dont les cœurs seront gagnés [et raffermis dans l’Islam], au rachat (libération) des esclaves, à ceux [des gens honnêtes] qui sont endettés [et qui n’ont pas de quoi acquitter leurs dettes], [aux activités] sur le chemin [et pour la religion] de DIEU, et aux voyageurs [en détresse]. C’est un décret de DIEU. DIEU est Omniscient [et] Sage.

[61] Quelques-uns d’entre eux (les hypocrites..) nuisent au Prophète et disent : « Il [prête attention à toutes les paroles, il] est tout oreille ! » Dis : « tout oreille pour votre bien. Il (Prophète) croit en DIEU et il croit (fait confiance) aux croyants, et [il est] une miséricorde envers ceux d’entre vous qui croient [en DIEU] ». Ceux qui nuisent au prophète de DIEU auront un châtiment douloureux.

[62] Ils promulguent des serments en invoquant [le nom de] DIEU afin d’attirer votre satisfaction, alors que DIEU est beaucoup plus en droit - ainsi que son Prophète - qu’ils Le satisfassent, s’ils sont croyants.

[63] Ne savent-ils pas que si quelqu’un s’oppose à DIEU et à Son prophète subira le feu de l’Enfer (résultat de mauvais actes) où il demeurera à perpétuité ? C’est là l’ignominie immense.

[64] Les hypocrites redoutent que ne soit descendue sur eux (les croyants) une sourate leur dévoilant ce qu’il y a dans leurs cœurs (les cœurs des hypocrites). Dis [aux hypocrites] : « Raillez ! DIEU va mettre au jour ce que vous redoutez ».

[65] Et si tu les interroges [sur leurs actions hypocrites], ils [te] diront : « Vraiment, nous ne faisions que bavarder et nous jouions ! » Dis : « Est-ce de DIEU, de Ses versets (le Coran) et de Son prophète que vous ironisiez ? »

[66] Ne vous excusez pas. Après avoir été [convaincus et] croyants vous avez [à cause de vos crimes] renié [DIEU, le Prophète et le Coran]. Si nous pardonnons les uns parmi vous [qui se repentiront], Nous châtierons les autres pour avoir été des criminels.

[67] Les hypocrites, hommes et femmes, sont [de même genre et pareils] les uns aux autres. Ils prescrivent ce qui est répréhensible, proscrivent ce qui est méritoire, et replient leurs mains (ne dépensent rien sur le chemin de DIEU). Ils ont oublié DIEU et [en conséquence] Il les a oubliés (délaissés). Les hypocrites, ce sont eux les pervers.

[68] DIEU a promis aux hypocrites, hommes et femmes, ainsi qu’aux impies [cœurs corrompus] le feu de l’Enfer où [ils demeureront] à jamais. Cela leur suffit. DIEU les a maudits. Et un châtiment permanent leur est réservé (selon leurs actions abominables).

[69] [Vous les hypocrites vous êtes] comme ceux qui ont vécu avant vous, ils étaient plus forts que vous, plus riches et avaient plus d’enfants. Ils ont tiré jouissance [malhonnêtement] de leur part [dans cette vie] et vous aussi, vous avez tiré jouissance de votre part comme ceux qui ont vécu avant vous tiraient jouissance [injuste] de leur part ; et [votre comportement à] vous laisser aller [à l’hypocrisie] est semblable à [celui de] ceux (vos devanciers) qui s’[y] sont laissés aller. Voilà ceux dont les actions ont échoué dans cette vie et [ne profiteront nullement] dans la vie future. Voilà les perdants.

[70] Ne leur est-elle pas parvenue l’histoire de ceux qui vécurent avant eux [et qui rejetèrent les enseignements célestes, les impies et hypocrites parmi] le peuple de Noé, les cAad, les Thamoud, le peuple d’Abraham, les habitants de Madyan (le peuple de Shucayb), et les cités renversées (le peuple de Lout) ? Leurs Prophètes leur ont apporté les preuves évidentes (les enseignements) [mais ils n’ont rien écouté]. DIEU ne les a pas lésés, mais ils se lésaient eux-mêmes.

[71] Les croyants et les croyantes sont protecteurs [et alliés sincères] les uns des autres : ils prescrivent ce qui est méritoire, proscrivent ce qui est répréhensible, observent la Prière, donnent l’Aumône et obéissent à DIEU et à Son prophète ; voilà ceux à qui DIEU accordera des biens [particuliers, les admettra en Sa miséricorde]. DIEU est Puissant honoré [et] Sage.

[72] DIEU a promis aux croyants et aux croyantes les jardins sous lesquels coulent les rivières [paradisiaques], où [ils vivront] éternellement, et des demeures agréables aux jardins d’Eden. Et l’agrément de DIEU [à leur égard] est plus magnifique encore. Voilà l’immense succès.

[73] Prophète, combats les impies [obstinés et corrupteurs] et les hypocrites, et traite-les rudement ; leur refuge sera l’Enfer (leurs crimes), quelle désagréable fin.

[74] Ils jurent par DIEU de n’avoir pas dit [ce qu’ils ont proféré], et pourtant ils ont dit la parole de l’impiété, ils ont été impies après avoir [reconnu et] embrassé l’Islam ; ils se sont préoccupés [de tramer un complot,] ce qu’ils n’ont pu réaliser ; leur haine n’était due que parce que DIEU - et Son prophète - les a enrichis [les croyants] par Sa grâce. S’ils (les impies et les hypocrites) se repentaient cela vaudrait mieux pour eux. S’ils tournent le dos [et s’opposent aux vérités célestes], DIEU les frappera d’un châtiment douloureux en cette vie et [dans] l’autre. Ils n’auront sur terre ni protecteur ni secours [sincères].

[75] Quelques-uns d’entre eux ont fait pacte avec DIEU : « S’Il nous donne [une richesse] par Sa grâce, nous payerons l’Aumône et nous serons du nombre de ceux qui accomplissent les bonnes actions ».

[76] Mais lorsqu’Il leur donna [une richesse] par Sa grâce, ils s’en montrèrent avares, tournèrent le dos et s’éloignèrent [obstinément du chemin de DIEU].

[77] [DIEU] fit s’ensuivre l’hypocrisie dans leurs cœurs jusqu’au Jour où ils comparaîtront devant Lui, parce qu’ils agirent contrairement à ce qu’ils avaient promis à DIEU et parce qu’ils mentaient [délibérément].

[78] Ne savent-ils pas que DIEU connaît leurs secrets et leurs chuchoteries et que DIEU connaît les réalités suprasensibles ?

[79] Ceux qui dénigrent [et raillent] les croyants qui font des aumônes de bon gré et les hommes qui ne trouvent que leurs faibles moyens (maigres dons). DIEU les raillera [les traitera selon leur moquerie]. Ils auront un dur châtiment.

[80] [Que tu] demande[s] pardon pour eux ou [que tu] ne demande[s] pas pardon pour eux, - implorerais-tu soixante-dix fois pardon pour eux, - DIEU ne leur pardonnera pas, parce qu’ils ont renié DIEU et Son prophète. DIEU ne guide pas les hommes [qui sont obstinément] pervers.

[81] Ceux laissés en arrière se sont réjouis [illusoirement] d’être restés [chez eux, à cause de s’être] opposés au prophète de DIEU. [Emus par leur mauvaise foi] ils éprouvèrent de la répulsion à combattre sur le chemin de DIEU et sacrifier leurs biens et leurs personnes, et dirent [les uns aux autres et aux croyants] : « Ne partez pas au combat par cette chaleur ! » Dis : « Le feu de l’Enfer est plus intense en chaleur ». S’ils comprenaient !

[82] Qu’ils rient peu et qu’ils pleurent beaucoup en punition de ce qu’ils ont commis.

[83] Quand DIEU te ramènera vers un de leur groupe [et] qu’ils (les hommes du groupe) te demandent la permission de partir en campagne [avec toi] dis[-leur] : « Vous ne partirez plus jamais avec moi, vous ne combattrez [plus jamais] avec moi un ennemi. Vous étiez bien contents la première fois de rester chez vous ; restez donc avec ceux qui se tiennent à l’arrière ».

[84] Ne célèbre jamais la Prière [pour les morts] sur la dépouille d’aucun d’entre eux qui meurt, ni ne te recueille sur sa tombe, car ils ont renié [obstinément] DIEU et Son prophète, et ils sont morts tout en étant pervers.

[85] Que leurs richesses et leurs enfants ne t’émerveillent pas ! DIEU [ne] veut par-là, [que] de les châtier (éprouver) dans ce monde, et leur âme sera rendue tandis qu’ils sont impies[, injustes ; ils y verront les conséquences de leurs mauvaises actions].

[86] Quand descend une sourate [ordonnant] : « Croyez en DIEU et combattez en compagnie de Son prophète », ceux [des hypocrites] qui ont des moyens [et qui peuvent combattre] te demandent la permission et disent : « laisse-nous rester avec ceux qui restent chez eux ! »

[87] Voilà qu’ils sont contents de demeurer avec [les femmes] qui sont laissées à l’arrière [ou, avec les opposants]. Leurs cœurs sont scellés [à cause de leur hypocrisie et leurs péchés], ils ne s’en rendent pas compte.

[88] Mais le Prophète et ceux qui croient avec lui, ont combattu [et travaillé pour la cause de DIEU] sacrifiant leurs biens et leurs personnes : ceux-ci auront les faveurs [de cette vie et de l’autre], ceux-ci seront les bienheureux (parvenus à la félicité).

[89] DIEU a préparé pour ceux-ci des Jardins sous lesquels coulent les rivières [paradisiaques], où [ils vivront] éternellement. Voici le succès immense.

[90] Ceux des Bédouins qui avancent des excuses sont venus demander d’être dispensés [du combat]. Ceux qui ont menti à DIEU et à Son prophète sont restés chez eux. Ceux d’entre eux qui ont été impies [corrupteurs] seront bientôt atteints d’un châtiment douloureux (conséquences de leurs actes).

[91] Pas de grief contre les faibles (les débiles) [s’ils ne partent pas physiquement à la bataille], ni contre les malades, ni contre ceux qui ne trouvent pas de quoi dépenser, s’ils sont bien intentionnés et obéissants à DIEU et à Son prophète. Nulle voie [de reproche] contre ceux qui sont bienfaiteurs [et bien intentionnés]. DIEU est Celui qui pardonne [et Il est] Très-Miséricordieux.

[92] [Pas de reproche] non plus à ceux qui sont venus te trouver pour que tu leur fournisses une monture [pour partir à la bataille] et que tu [leur] as dit : « Je ne trouve pas de monture pour vous ». Ils sont repartis, les yeux débordant de larmes, tristes de ne pouvoir y subvenir.

[93] La voie [de reproche] n’est [ouverte] que contre ceux qui te demandent [fallacieusement] la permission [d’être dispensés] alors qu’ils sont opulents (riches). Il leur plaît de rester avec celles qui sont restées à l’arrière [ou, avec les opposants]. [A cause de leur rébellion] DIEU a fermé leurs cœurs et ils ne savent pas.

[94] Ils s’excuseront [faussement] quand[, à votre retour,] vous viendrez parmi eux. Dis[-leur] : « Ne vous excusez pas, nous ne vous croirons pas. DIEU nous a informés de vos nouvelles. DIEU et Son prophète verront vos actions. Vous serez ensuite ramenés vers Celui qui connaît ce qui est caché et ce qui est apparent ; Il vous informera de ce que vous aurez fait ».

[95] Bientôt, lors de votre retour vers eux, ils vous prêteront serment par DIEU, pour que vous vous détourniez d’eux (vous oubliiez). Détournez-vous d’eux. Ils sont impurs (corrupteurs obstinés) ; et leur demeure est l’Enfer en rétribution de ce qu’ils commettaient.

[96] Ils vous prêteront serment afin que vous soyez satisfaits d’eux. [Mais] si [ignorant leur méchanceté,] vous êtes satisfaits d’eux, DIEU n’est pas content des hommes pervers.

[97] Les Bédouins [à cause de leurs péchés et leurs ruses] sont plus durs dans l’impiété et dans l’hypocrisie, et plus disposés à méconnaître les préceptes que DIEU a fait descendre (révélés) à Son prophète. DIEU est Omniscient [et] Sage.

[98] Parmi les Bédouins, il y en a qui considèrent comme une amende (une perte) ce qu’ils dépensent [en aumône ou à la guerre dans la chemin de DIEU]. Ils attendent pour vous les revers. Que le revers du malheur retombe sur eux ! DIEU entend tout [et Il est] Omniscient.

[99] Parmi les Bédouins il y en a [d’autres, pieux] qui croient en DIEU et au Jour [du jugement] dernier. Ils considèrent ce qu’ils dépensent [sur le chemin de DIEU] comme un moyen de se rapprocher de DIEU et [de bénéficier] des bénédictions du Prophète. Remarquez que c’est là, en leur faveur, un moyen de se rapprocher [de DIEU]. DIEU les admettra en Sa miséricorde. DIEU pardonne [Il est] Miséricordieux [qui accorde aux croyants des biens particuliers].

[100] Les premiers précurseurs parmi les migrés [venant de la Mecque], et les Partisans [résidant la Médine] et ceux qui les ont bien suivis dans [leur] bon [travail et comportement], DIEU est content d’eux, et ils sont contents de Lui. Il leur a préparé des Jardins sous lesquels coulent les rivières [de bonheur], ils y vivront éternellement. C’est là l’immense succès.

[101] Parmi les Bédouins qui sont autour de vous, il y a des hypocrites, et aussi parmi les habitants de [votre] ville (Médine etc.). Il y en a qui se sont versés dans l’hypocrisie, tu ne les connais pas ; [mais] Nous les connaissons. Nous les châtierons deux fois, puis ils seront ramenés à un grand châtiment [dans la vie future].

[102] D’autres [ne sont pas des hypocrites et] ont reconnu [et avoué] leurs péchés, ils ont mêlé des bonnes actions à d’autres mauvaises. Il se peut que DIEU agrée leur repentir. DIEU est Celui qui pardonne [et Il est] Très-Miséricordieux.

[103] Prends de leurs biens une aumône, par laquelle tu les purifies et tu les rends vertueux (tu les fais prospérer), et prie pour eux. Ta prière leur apporte la quiétude. DIEU entend tout [Il est] Omniscient.

[104] Ne savent-ils pas que DIEU seul accepte le repentir de Ses serviteurs et [c’est Lui] qui reçoit les aumônes, et DIEU agrée le repentir [et Il est] Très-Miséricordieux [qui accorde aux croyants les biens particuliers].

[105] Dis : « Agissez (travaillez), DIEU verra votre action, ainsi que Son prophète et les croyants. Bientôt vous serez ramenés vers Celui qui connaît tout ce qui est caché (suprasensible) et tout ce qui est apparent, Il vous informera de ce que vous aurez fait ».

[106] Et [il y en a] d’autres qui sont laissés dans l’attente de l’ordre de DIEU : ou bien Il les châtiera, ou bien Il agréera leur repentir. DIEU est Omniscient [et] Sage.

[107] Ceux [des hypocrites corrupteurs] qui ont [édifié] une mosquée pour en faire [un mobile] de rivalité, d’incrédulité et de division entre les croyants, et pour qu’elle serve de guet à celui qui auparavant avait mené la guerre contre DIEU et [contre] Son prophète, et ils jurent de toute leur force que : « Nous n’avons voulu que le bien ! », [ces gens-là,] DIEU atteste qu’ils sont menteurs.

[108] Ne te tiens jamais dans [ladite "mosquée"]. Une mosquée fondée, dès le premier jour sur la piété, il est plus digne que tu t’y tiennes [pour prier et enseigner les lois divines] ; là sont des hommes qui aiment à se purifier [et travailler pour la cause de DIEU], et DIEU aime ceux qui se purifient [cœur, âme, corps et vie].

[109] Celui qui a placé les assises de son édifice sur la crainte pieuse à l’égard de DIEU et sur [Son] agrément vaut-il mieux ou celui qui a placé les assises de son édifice sur une berge rongée croulante et qui croulera avec lui dans le feu de l’Enfer ? DIEU ne guide pas [de force] les hommes injustes [obstinés].

[110] L’édifice qu’ils (les hommes injustes) ont édifié sera toujours une source de doute dans leurs cœurs, [et] ne cessera pas de l’être à moins que leurs cœurs ne soient brisés en morceaux. DIEU est Omniscient [et] Sage.

[111] DIEU a acheté aux croyants leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. [Les croyants] combattent [et travaillent] sur le chemin de DIEU : [des fois] ils tuent, [des fois] ils sont tués. C’est une promesse [inébranlable] qu’Il a prise à Sa charge, une vérité [énoncée] dans la Torah, l’Evangile et le Coran. Qui donc est plus fidèle que DIEU à ses engagements ? Réjouissez-vous de l’échange que vous avez fait. C’est là le grand succès.

[112] [Les croyants sont ceux] qui : se repentent (s’amendent et tournent leurs cœurs vers DIEU), [L’]adorent (L’obéissent), célèbrent [Ses] louanges, jeûnent [ou, parcourent sur le chemin de DIEU], s’inclinent, se prosternent [devant DIEU], prescrivent ce qui est méritoire et proscrivent ce qui est répréhensible et observent les limites [des lois] de DIEU. Annonce la bonne nouvelle aux croyants.

[113] Il n’appartient pas au Prophète non plus qu’aux croyants d’implorer le pardon [de DIEU] en faveur des polythéistes [idolâtres, corrupteurs, etc.], mêmes si ce sont des parents, dès qu’il leur est devenu évident que ce sont les hôtes de l’Enfer (résultat des corruptions qu’ils ont perpétré en eux-mêmes et chez les autres).

[114] Abraham ne demanda pardon en faveur de son père (son oncle) qu’en vertu d’une promesse qu’il lui avait faite. Mais, dès qu’il lui fut devenu clair qu’il était un ennemi (hypocrite et impie) envers DIEU, il s’écarta de lui. Abraham était humble [et pieux, s’adressait très souvent à DIEU, et était] indulgent.

[115] DIEU n’égare pas (ne désapprouve, ne châtie pas) [les hommes d’]un peuple après les avoir guidés [au bon chemin. Mais] quand Il leur indique clairement ce qu’ils doivent craindre [pieusement, alors, s’ils le rejettent, Il les châtie]. DIEU connaît tout.

[116] A DIEU [appartient] la royauté des cieux et de la terre (leur être, les lois qui y règnent, leurs sciences, leur réalité, etc.). Il donne la vie et la mort. Et il n’y a pour vous, autre que DIEU ni protecteur [ami et guide intrinsèque] ni secours [sincère et absolu].

[117] DIEU agréa le repentir du Prophète [adressé à DIEU en faveur] des migrés et des Partisans qui l’ont suivi aux heures très difficiles [ou, DIEU a accordé Sa miséricorde...], après que les cœurs d’une partie d’entre eux faillirent dévier [et que] par la suite Il agréa leur repentir, car Il est Clément [et] Très-Miséricordieux.

[118] Et [Il agréa le repentir] des trois qui étaient restés en arrière si bien que la terre fut trop étroite pour eux quelque vaste qu’elle fût ; en eux-mêmes, leur âme furent à l’étroit et ils furent convaincus qu’il n’existait de refuge contre DIEU qu’auprès de Lui[-même]. Par la suite Il leur pardonna pour qu’ils reviennent [à Lui]. En vérité DIEU agrée le repentir [Il est] Très-Miséricordieux [et accorde des biens aux hommes].

[119] Croyants, craignez [pieusement] DIEU et soyez (travaillez) avec les véridiques.

[120] Il n’appartient pas aux habitants de Médine et aux Bédouins [campant] autour d’eux (à tous les croyants), de rester à l’arrière [ou, de lui désobéir ; quand] le Prophète de DIEU [entreprend une campagne] et de préférer leur propre personne (leur vie) à la sienne. [Et,] cela parce qu’ils ne supporteront sur le chemin de DIEU nulle soif, nulle fatigue, nulle faim, ne feront aucun pas provoquant la colère des impies, ne feront sur l’ennemi nulle prise sans qu’un bon travail (saint) ne soit inscrit [pour chaque cas] en leur faveur. En vérité, DIEU ne laisse point perdre la récompense de ceux qui font le bien.

[121] Et ils ne feront aucune dépense [pour la cause de DIEU], petite ou grande, ils ne franchiront aucune vallée sans que cela ne soit inscrite en leur faveur, afin que DIEU les récompense en raison de leurs travaux meilleurs.

[122] Les croyants ne partiront pas [au champ de bataille] tous ensemble. Pourquoi de chaque tribu quelques hommes ne viendraient-ils pas s’instruire dans la religion, pour pouvoir, à leur retour, avertir leur peuple, afin que [les hommes de leur peuple] craignent (obéissent aux enseignements de DIEU).

[123] Croyants [honnêtes, vertueux], combattez ceux des impies [à qui, les enseignements divins sont communiqués mais ils les ont rejetés hostilement et] qui sont près de vous. Qu’ils trouvent en vous une rudesse [combative]. Sachez que DIEU est avec les pieux.

[124] Lorsqu’une sourate est révélée, il y en a parmi eux qui disent : « Duquel d’entre vous [cette nouvelle sourate] a accru la foi ? » Elle augmente la foi des croyants [sincères] et ils s’[en] réjouissent ;

[125] tandis que ceux dont les cœurs sont malades (pécheurs obstinés), [la venue de la sourate se traduira en] ajout d’une impiété à leur impiété, et ils meurent impies.

[126] Ne voient-ils pas qu’ils sont mis à l’épreuve une ou deux fois chaque année, [mais] par la suite, ils ne se repentent ni ne se rappellent ?

[127] Et quand une sourate est révélée, ils (impies et hypocrites) se regardent les uns les autres : « Quelqu’un vous voit-il ? » Ils se retirent ensuite [en se détournant]. DIEU a détourné leurs cœurs parce qu’ils sont des hommes qui ne comprennent pas [en raison de leurs méchancetés, péchés, hostilités et injustices obstinés].

[128] Il vous est venu un Prophète, [élu] parmi vous, à qui pèse lourd de vous voir dans le mal, qui désire ardemment votre bonheur, qui est clément et plein de bonté [particulière] envers les croyants.

[129] Si [les injustes obstinés] se détournent, dis[-leur] : « DIEU me suffit, nul n’est dieu que Lui. A Lui je m’en suis remis. Il est le Seigneur du Trône sublime ».

Sourate 10 : Jonas (Yoûnous)

Nombre de versets : 109

Ordre Vulgate : 10

Ordre Révélation : 51

Révélée à la Mecque

 

[Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

 

[1] A. L. R. (Alif. Lâm. Râ’.). Voici les versets du Livre plein de sagesse.

[2] Est-ce un [sujet d’]étonnement pour les hommes que Nous révélions à un homme d’entre eux : « Avertis les hommes, et annonce aux croyants qu’ils bénéficient, devant leur Seigneur, d’une préséance méritée par leur [haute] sincérité ? » Les impies dirent : « C’est une magie manifeste ! »

[3] Votre Seigneur est DIEU qui créa les cieux et la terre en six jours, puis établit Sa volonté sur le Trône ; Il programme l’ordre [de la Création]. Nul intercesseur [ne peut exister en soi] sauf avec Son autorisation. Tel est DIEU, votre Seigneur, adorez-Le. Ne réfléchissez-vous pas (n’y prenez-vous pas conseil) ?

[4] Tous, vous retournerez à Lui [et serez jugés], c’est la promesse de DIEU en toute vérité. C’est Lui qui commence la création puis la fait retourner (recommence). Il rétribue, en toute justice, ceux qui croient et [dévoués à DIEU] travaillent bien. Quant aux impies [pécheurs obstinés, polythéistes, hypocrites, idolâtres, planificateurs injustes, etc.], un breuvage d’un liquide bouillant et un châtiment douloureux leur sont réservés en prix de leur impiété (corruption qu’ils ont causée en eux-mêmes et chez les autres).

[5] C’est Lui qui a fait du soleil un rayonnement et de la lune une lumière. Il en a fixé les phases afin que vous [puissiez] connaître le nombre des années et le calcul [du temps et des actes]. DIEU n’a créé [tout] cela qu’en toute vérité. Il expose en détail les versets à l’intention des hommes qui savent.

[6] Dans la différence (l’alternance) de la nuit et du jour, dans tout ce que DIEU a créé dans les cieux et [sur] la terre, résident des signes à l’intention des hommes [qui veulent être] pieux [signes qui permettent de conclure à l’existence de DIEU le Très-Miséricordieux].

[7] [Quant à] ceux qui n’espèrent pas Notre rencontre, qui se contentent [abusivement de l’aspect précaire] de la vie d’ici-bas et s’y confient en toute sûreté et ceux qui [pour s’y adonner] restent inattentifs à Nos signes [et aux versets],

[8] voilà ceux dont la demeure sera le Feu, pour prix (résultat) de leurs [mal] acquis.

[9] [Mais] ceux qui croient [en DIEU] et travaillent bien [utile à la société et pour la cause de DIEU], leur Seigneur les guidera (récompensera) à cause de (selon) leur croyance [sincère]. Les rivières [de bonheurs] couleront à leurs pieds dans les jardins des délices [édéniques].

[10] Où, leur invocation sera : « Gloire [Transcendance et Pureté] à Toi, DIEU ! », où leur salutation, sera "Salâm (Paix)" et la fin de leur invocation [s’exprime en] : « Louange à DIEU, Seigneur des mondes ».

[11] Si DIEU hâtait [de punir] le mal [résultant des actions] des hommes avec autant d’empressement que ceux-ci recherchent le bien [passager de ce monde], leur terme serait déjà révolu. Nous laissons ceux qui n’espèrent pas Notre rencontre errer [dans leur rébellion obstinée].

[12] Lorsque le malheur touche l’homme, [qu’il soit] couché (au lit), assis ou debout, il Nous appelle [à son secours]. Mais dès que Nous l’en délivrons, il passe [dans son état antérieur] comme s’il ne Nous avait pas appelé pour [dissiper] le malheur qui l’avait touché. C’est ainsi qu’ont été parées aux yeux des outranciers leurs actions [impies].

[13] Nous avons fait périr des générations [et individus] avant vous, lorsqu’ils commirent les injustices malgré les preuves (et messages) clairs apportés par leurs Prophètes, et [s’adonnant aux péchés] ils n’y ont pas cru. Ainsi rétribuons-Nous les criminels.

[14] Nous avons ensuite fait de vous [les hommes] des successeurs sur la terre, après eux (après la disparition des criminels), afin de voir comment vous agirez.

[15] Ceux qui n’espèrent pas Notre rencontre (la rétribution finale), lorsque leur sont récités Nos versets explicites, disent [au Prophète] : « Apporte[-nous] un Coran autre que celui-ci ou change-le ! » Dis[-leur] : « Il ne m’appartient pas de le changer de mon propre chef. Je ne fais que suivre ce qui m’est révélé. Je crains, si je désobéis à mon Seigneur, le châtiment d’un Jour solennel ».

[16] Dis[-leur] : « Si DIEU avait voulu, je ne vous l’aurais pas récité et Il ne vous l’aurait pas fait connaître. J’ai bien demeuré, avant cela, tout un âge parmi vous. Eh bien ne ferez-vous pas usage de votre intelligence ? »

[17] Qui est plus injuste que celui qui forge un mensonge contre DIEU, ou qui renie Ses versets [et les traite de mensonges] ? En effet, les criminels [obstinés] ne prospéreront pas.

[18] [Les idolâtres, à cause de leur ignorance et de leur attachement aux attraits illusoires] adorent, au lieu de DIEU, ce qui ne leur nuit (ne les amende) ni ne leur sert (ne les récompense) [intrinsèquement] et disent : [Les idoles] sont nos intercesseurs auprès de DIEU ! Dis[-leur] : « Informez-vous DIEU de ce qu’Il ne connaît pas dans les cieux et sur la terre ? » Gloire à Lui ! Il est au-dessus (Transcendant) de ce qu’ils [Lui] associent.

[19] Les hommes ne formaient qu’une seule communauté puis ils divergèrent [certains furent croyants, d’autres impies]. Et n’eût été [la décision de ne châtier sans avis,] une parole préalablement prononcée de ton Seigneur, il aurait été décidé entre eux [immédiatement] de leurs différends.

[20] Ils (les impies) disent : « Que ne fût descendu sur lui (le Prophète) un signe (un miracle) [venant] de son Seigneur ! » Dis : « La réalité suprasensible n’appartient qu’à DIEU. Attendez. Je suis avec vous de ceux qui attendent ».

[21] Quand Nous faisons goûter aux hommes [non-éduqués, injustes, etc.] une miséricorde après un malheur qui les a touchés, voici qu’ils ont recours à une ruse (à une interprétation erronée) envers Nos signes. Dis[-leur] : « DIEU est plus prompt en fait de stratagème (à réprimer les mauvais plans) ». Nos [anges-]messagers inscrivent ce que vous rusez.

[22] C’est Lui qui vous fait aller sur la terre et [sur] la mer. Si bien que lorsque vous êtes en bateau, et que [ces bateaux] emportent [les passagers] sous un bon vent, ils (les hommes) s’en réjouissent. Une bourrasque les surprend, de tous côtés déferlent sur eux les vagues et ils sentent qu’ils en sont entourés, ils invoquent [alors] DIEU en Lui vouant exclusivement le culte [et disent] : « Si Tu nous sauves de ceci (de ce péril), nous serons du nombre de ceux qui sont reconnaissants ».

[23] Les délivre-t-Il, et voilà qu’ils se rebellent, sur la terre, contre la justice et la vérité. Ô hommes ! Votre rébellion ne tombera que sur vous-mêmes, [rébellion, injustice, polythéisme, impiété obstinés etc. ne sont qu’une] jouissance [illégitime, illusoire et corruptrices] de la vie d’ici-bas. Vous reviendrez ensuite vers Nous et Nous vous ferons connaître [la gravité de] vos actes [source de remords].

[24] [L’aspect éphémère de] la vie d’ici-bas est comparable à une eau que Nous faisons tomber du ciel pour qu’elle se mélange à la végétation terrestre dont se nourrissent les hommes et les animaux. Lorsque enfin la terre reprend sa parure et s’embellit, et que ses habitants présument d’exercer [eux-mêmes] sur elle un pouvoir, Notre décret survient [selon les actes des hommes], de nuit ou de jour, Nous en faisons un champ moissonné comme si la veille il n’avait pas été florissant. Nous exposons ainsi en détail les versets pour les hommes qui réfléchissent.

[25] DIEU appelle [les hommes] à la demeure (la vie) de la paix. Il guide qui Il veut [ou, celui qui le veut sincèrement] vers la voie droite.

[26] A ceux qui auront pratiqué le bien [sera réservée] la belle récompense et davantage encore. Aucune poussière (fumée) de vilenie ni d’avilissement ne terniront [l’éclat de] leur visage. Ceux-là sont les compagnons du Paradis où ils vivront éternellement.

[27] Quant à ceux qui auront commis des mauvaises actions, la punition d’un mal sera égale à lui, un avilissement les ternira - ils n’auront aucun défenseur contre [le châtiment de] DIEU - comme si des pans de nuit obscure couvraient leurs visages. Ils sont les compagnons du Feu (résultat de leurs actions abominables), ils y demeureront perpétuellement.

[28] Le jour où Nous les rassemblerons tous, Nous dirons à ceux qui associaient [des idoles à DIEU] : « A votre place ! vous et [ce que vous aviez pris comme] associés [à DIEU] ». Nous les séparerons les uns des autres et leurs associés [leur] diront : « Ce n’est pas nous que vous adoriez.

[29] Entre vous et nous, DIEU suffit comme témoin (DIEU est le meilleur Témoin). En effet nous ignorions bel et bien votre adoration [envers nous] ! »

[30] Là, chaque âme éprouvera ce qu’elle aura accompli précédemment. [Tous] seront ramenés vers DIEU, leur vrai Maître ; et loin d’eux s’évanouira ce qu’ils auront mensongèrement inventé.

[31] Dis [aux idolâtres, aux injustes, etc.] : « Qui vous fournit, du ciel et de la terre, votre subsistance ? Qui dispose (qui est le Créateur) de l’ouïe et de la vue ? Qui fait sortir le vivant du mort et fait sortir le mort du vivant ? Qui règle l’ordre de toutes les affaires [de l’univers] ? » Ils diront : « [C’est] DIEU ». Alors dis[-leur] : « Eh quoi ! Ne [Le] craignez-vous pas [pieusement] (ne voulez-vous pas obéir à Ses ordres) ? »

[32] Tel est DIEU votre vrai Seigneur. En dehors de la vérité qu’y a-t-il donc sinon l’erreur [et la fausseté] ? Comment vous laissez-vous détourner [de la vérité] ?

[33] Ainsi s’est accomplie [et justifiée] la parole de ton Seigneur à propos de ceux qui sont pervers : ils ne croiront pas [parce qu’ils s’opposent à la vérité].

[34] Dis[-leur] : « Lequel de vos associés [peut] commencer la création et la faire retourner (créer une chose, la faire mourir et puis la ressusciter) ? » Dis[-leur] : « DIEU commence la création et la fait retourner (la recommence) ». [Mais, vous] vous détournez [du bon chemin] pour aller où ? (Où allez-vous donc ?)

[35] Dis[-leur] : « Qui donc parmi vos associés (idoles) peut guider [les hommes] vers la vérité ? » Dis[-leur] : « C’est [uniquement] DIEU qui guide vers la vérité. Est-ce que celui qui guide vers la vérité est plus digne d’être suivi (et obéi) ou celui qui [lui-même] n’est nullement guidé [intrinsèquement] à moins qu’on ne le guide ? Qu’avez-vous [donc], comment jugez-vous ? »

[36] La plupart d’entre eux (idolâtres, impies,...) ne suivent qu’une conjecture [illusoire basée sur leur mauvaise passion]. Or, la conjecture ne dispense en rien de la vérité. DIEU sait très bien ce qu’ils font.

[37] Ce Coran ne saurait être conçu par un autre que DIEU, c’est la confirmation de ce qui existait déjà avant lui, l’exposé détaillé du Livre [complet] qu’aucun doute n’entache, [il vient] du Seigneur des mondes.

[38] Est-ce que [les incrédules, impies, idolâtres, polythéistes,...] disent : Il (le Prophète) l’a inventé ? Dis[-leur] : « Apportez une sourate pareille, et appelez, autre que DIEU, qui vous pourrez [pour vous aider] si vous dites vrai ».

[39] [Par obstination] ils accusent de mensonge ce qu’ils ne comprennent pas et ce dont l’interprétation profonde [à cause de mauvais état de leurs cœurs] ne leur est pas dévoilée. Ceux (les impies, injustes,...) qui vécurent avant eux niaient [les vérités] de la même manière. Regarde quelle a été la fin des injustes.

[40] Il y a un groupe [d’hommes] qui y croient, et d’autres n’y croient pas. Ton Seigneur connaît [et désapprouve] ceux qui répandent la corruption [sur la terre].

[41] S’ils te traitent de menteur, dis[-leur] : « A moi mon action, à vous votre action ». Vous désavouez ce que je fais, et je désavoue ce que vous faites.

[42] Quelques-uns d’entre eux te prêtent l’oreille. Te ferais-tu entendre des sourds, même s’ils ne font pas usage de leur intelligence [et par leurs mauvaises actions se sont rendus sourds aux vérités] ?

[43] Quelques-uns d’entre eux te regardent. Toi, guiderais-tu ceux [qui se sont] aveuglés [par leurs péchés obstinés] et alors qu’ils ne voient rien ?

[44] DIEU ne lèse nullement les hommes, les hommes se lèsent eux-mêmes.

[45] Le jour où Il les rassemblera, ce sera comme s’ils n’avaient demeuré [dans leur vie ou dans leur tombe] qu’une heure du jour ; ils se reconnaîtront entre eux. Ceux qui ont nié la rencontre de DIEU ont été perdants et ils ne [se] sont [pas] bien guidés.

[46] Que Nous te montrions [en ce monde] une partie de ce que Nous leur promettons [comme rétribution], ou que Nous te fassions mourir [auparavant], vers Nous se fera leur retour. En fait, DIEU est témoin de ce qu’ils font.

[47] Chaque communauté a [eu] un Prophète. Lorsque leur Prophète vient tout est tranché avec équité entre les gens et ils ne sont pas lésés.

[48] Et ils disent : « A quand [la réalisation de] cette promesse, si vous dites vrai ? »

[49] Dis : « Je ne possède sur ce qui peut me nuire ou me profiter [aucun pouvoir intrinsèque] sinon ce que DIEU veut. Chaque communauté a un terme ; lorsque son terme arrive, ils (les hommes de la communauté) ne pourront ni le retarder d’une heure ni l’avancer ».

[50] Dis[-leur] : « Avez-vous pensé que si le châtiment [de DIEU] vous surprenait de nuit ou de jour [pourriez-vous le repousser] ? Qu’est-ce dont les criminels (injustes, pécheurs, impies etc.) veulent-ils hâter ?

[51] Est-ce au moment où [le châtiment] se produira que vous y croirez ? [Il vous sera dit :] [Vous croyez] maintenant ! Mais vous vouliez alors le hâter ! »

[52] Il [leur] sera dit à ceux qui [malgré avoir reçu les enseignements] ont commis des injustices : « Goûtez le châtiment perpétuel ! Etes-vous rétribués autrement que selon [les conséquences fâcheuses de] ce que vous avez commis ? »

[53] Ils s’informent auprès de toi : « [Le jugement ou le châtiment] est-il vrai ? » Dis : « Oui ! Par mon Seigneur ! C’est vrai. Et vous ne pouvez l’annuler (échapper à la justice de DIEU) ».

[54] Si une personne qui a commis des injustices possédait tout ce qu’il y a sur la terre, et qu’elle le donnait pour sa rançon [ne serait pas accepté d’elle]. Et [les coupables] refouleront leur regret quand ils verront le châtiment. Il sera décidé entre eux (les gens) équitablement, et ils ne seront pas lésés.

[55] Remarquez que, à DIEU appartient tout ce qui est dans les cieux et [sur] la terre. Remarquez que, la promesse de DIEU est vraie. Mais la plupart d’entre eux (les hommes) [à cause de leurs péchés et de leurs injustices] ne savent pas.

[56] C’est [DIEU] qui donne la vie et la mort ; vers Lui vous serez ramenés.

[57] Ô hommes ! Voici [le Coran] une exhortation qui vous est venue de la part de votre Seigneur, [c’est] une guérison [et un remède] pour ce qu’il y a [de maux] dans les cœurs, [il est] un guide et une miséricorde pour tous les croyants.

[58] Dis : « [Ceci vient] par la grâce de DIEU et par Sa miséricorde et que [les hommes] se réjouissent de cela [pour se perfectionner et assurer leur bonheur d’ici-bas et celui de l’au-delà]. Cela est préférable [et un bien beaucoup plus précieux par rapport] à ce qu’ils amassent ».

[59] Dis [aux ingrats, orgueilleux injustes, etc.] : « Avez-vous vu les subsistances que DIEU a fait descendre sur vous et vous avez alors [de vous-mêmes] taxé les uns d’illicite et les autres de licite ? » Dis[-leur] : « Est-ce DIEU qui vous l’a permis ? Ou bien forgez-vous des mensonges contre DIEU ? »

[60] Ceux qui forgent des mensonges contre DIEU que pensent-ils [du châtiment] du Jour de la résurrection ? DIEU est le Maître de la grâce envers les hommes [et ne les châtie pas immédiatement], mais la plupart d’entre eux ne sont pas reconnaissants.

[61] Tu ne te trouves dans une circonstance [ou dans une situation], ne récites [un passage] du Coran, et vous [les hommes] n’accomplissez un acte, sans que Nous soyons témoins au moment où vous l’entreprenez. Rien ne saurait se cacher de ton Seigneur, sur la terre ou dans le ciel, fût-ce du poids d’un atome. Pas de plus petit ou de plus grand [que l’atome] qui ne soit figuré dans un Livre explicite (la Science de DIEU).

[62] Remarquez, les amis de DIEU (les Prophètes, élus, saints, hommes qui se sont perfectionnés, etc.) n’auront nulle peur et ne seront pas attristés (sont jouissants, contemplatifs et actifs),

[63] ceux qui ont cru [en DIEU] et qui ont été [pratiquants,] pieux [dévoués à DIEU].

[64] A eux la bonne nouvelle dans la vie d’ici-bas et dans la vie future - Il n’y a nul changement aux paroles de DIEU. - C’est là la grande victoire.

[65] Que leur parole [des idolâtres, impies, etc.] ne t’afflige pas. [L’honneur,] la puissance tout entière appartient à DIEU. Il entend tout, [Il est] Omniscient.

[66] Remarquez bien qu’à DIEU appartiennent ceux qui sont dans les cieux et sur la terre [leur être, leurs lois, leurs sciences, etc.]. Ceux qui [étant ignorants ou injustes obstinés] invoquent des associés (idoles) en dehors (à côté) de DIEU, que suivent-ils ? Ils ne suivent que des conjectures et ne forgent que des mensonges.

[67] C’est Lui qui a créé à votre intention la nuit [sombre] pour que vous y trouviez votre calme, et [Il a créé] le jour clair. En cela réside des signes pour les hommes qui [étant honnêtes et vertueux] entendent [la vérité et y obéissent].

[68] [Certains] disent : « DIEU s’est attribué un fils [ou, des enfants] ! » [Mais non,] gloire [et transcendance] à Lui ! Il est le Riche (sans besoin). A Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre (tous sont Ses créatures). Vous n’avez aucune preuve pour ce [dire que DIEU ait un fils]. Allez-vous dire sur DIEU ce que vous ne savez pas ?

[69] Dis[-leur] : « Ceux qui inventent des mensonges sur DIEU ne réussiront pas ».

[70] [Ils ont] une jouissance [précaire et illusoire] dans le monde présent, puis vers Nous [se fera] leur retour. Nous leur ferons goûter alors le dur châtiment causé par leur impiété [leur négation].

[71] Et récite-leur l’histoire de Noé, lorsqu’il dit à son peuple : « Ô mon peuple ! Si ma [longue] présence [parmi vous] et mon rappel des signes [et enseignements venant] de DIEU vous paraissent insupportables, [remarquez que] je m’en suis remis à DIEU. Mettez-vous d’accord avec vos associés, et que votre affaire ne vous soit pas cachée (sournoise) ; prenez une décision à mon sujet et ne m’accordez aucun sursis.

[72] Si vous vous détournez [de ma parole], je ne vous ai demandé aucun salaire : mon salaire n’incombe qu’à DIEU et il m’a été ordonné d’être du nombre des soumis (obéissants aux enseignements et adorateurs de DIEU) ».

[73] [Les impies,...] le traitèrent de menteur. Nous le sauvâmes, ainsi que ceux qui étaient avec lui, dans l’arche. Nous fîmes d’eux les successeurs [sur la terre] et Nous engloutîmes ceux qui nièrent Nos signes [et Nos enseignements]. Regarde quelle fut la fin de ceux qui avaient été avertis [mais qui, suivant leurs passions diaboliques et commettant les injustices et corruptions sur la terre, s’étaient rebellés].

[74] Après [Noé], Nous envoyâmes d’autres Prophètes à leurs peuples [respectifs]. Ils apportèrent à eux des signes [et enseignements] évidents, mais [les hommes injustes] n’étaient pas gens à croire à ce qu’auparavant ils avaient traité de mensonge. C’est ainsi que Nous scellons les cœurs des transgresseurs [obstinés].

[75] Par la suite Nous envoyâmes, avec Nos signes [et Nos enseignements], Moïse et Aaron à Pharaon et à son Conseil [des notables]. Ils s’enorgueillirent [injustement, car] ils étaient des gens criminels.

[76] Quand la vérité leur vint de Notre part, [ceux qui avaient corrompu et détruit leurs cœurs par crimes et tyrannies] dirent : « C’est une magie flagrante ! »

[77] Moïse dit : « Traitez-vous [de cette façon] la vérité quand elle vous est parvenue ? Est-ce de la magie ? Et les magiciens ne prospèrent pas ».

[78] Ils dirent : « Es-tu venu chez nous, pour nous détourner de ce (mode de vie) en quoi nous avons trouvé nos pères, et afin qu’à vous deux (Moïse et Aaron) appartienne la grandeur sur la terre ? Nous ne croyons pas à vous deux ! »

[79] Pharaon dit : « Amenez-moi tout magicien très savant !

[80] Lorsque les magiciens vinrent, Moïse leur dit : « Jetez ce que vous avez à jeter ».

[81] Lorsqu’ils jetèrent [leur étalage de sorcellerie], Moïse dit : « Ce que vous avez étalé [n’]est [que] magie, DIEU l’annulera ; car DIEU ne donne aucune vertu au travail de ceux qui répandent la corruption [sur la terre].

[82] DIEU confirme la vérité par Sa parole, même si les criminels éprouvent une répulsion ».

[83] N’a cru au [message de] Moïse qu’une descendance de son peuple, [les autres] craignaient que Pharaon et son Conseil [de notables] ne les tourmentent. En effet, Pharaon était hautain [et tyran] sur la terre, et il était du nombre des outranciers.

[84] Moïse dit : « Ô [croyants de] mon peuple ! Si vous croyez [sincèrement] en DIEU, remettez-vous en à Lui si vous êtes soumis (obéissants aux enseignements de DIEU) ».

[85] Ils dirent : « Nous nous en remettons à DIEU. Seigneur, ne fais pas de nous l’occasion d’une tentation pour les gens injustes (ne fais pas que ces gens injustes emportent sur nous et nous mettent en persécution ou en nuisance).

[86] Et sauve-nous, par Ta miséricorde, de ce peuple impie [injustes obstiné] ».

[87] Nous révélâmes à Moïse et à son frère : « Choisissez, pour votre peuple, des maisons en Egypte, faites vos maisons orientées [vers la qibla], et pratiquez (observez) la Prière. Annonce[z] la bonne nouvelle aux croyants [pieux] ».

[88] Moïse dit : « Seigneur, Tu as donné à Pharaon et à son Conseil [de notables] des parures et richesses dans la vie d’ici-bas, et voilà, ô notre Seigneur, qu’avec cela ils égarent, de Ton chemin[, beaucoup d’hommes]. Seigneur, anéantis leurs richesses [illicites], ferme leurs cœurs [criminels], car, [à cause de corruptions qu’ils ont perpétrées sciemment] ils ne croiront pas jusqu’au moment où ils verront le douloureux châtiment ».

[89] [DIEU] dit : « Votre demande est exaucée, persévérez [dans la voie droite, soyez pieux] et ne suivez pas le chemin de ceux qui ne savent pas ».

[90] Nous fîmes traverser la mer aux enfants de Jacob. Pharaon les poursuivit avec ses armées avec acharnement et hostilité, jusqu’à ce qu’il (Pharaon), sur le point d’être englouti, dit : « Je crois [maintenant] qu’il n’existe d’autre dieu que Celui en qui ont cru les enfants de Jacob et je suis du nombre des soumis (obéissants à DIEU) ».

[91] [DIEU dit] « Est-ce donc maintenant ? Alors qu’auparavant tu as désobéi [aux ordres communiqués par Moïse] et que tu étais du nombre des [hommes] corrupteurs.

[92] Aujourd’hui Nous te sauvons, en ton corps, afin que tu sois pour ceux qui viendront après toi, un signe (une leçon). Les hommes, pour la plupart [s’adonnant abusivement aux clinquants du monde matériels,] sont inattentifs à Nos signes ».

[93] Nous installâmes les enfants de Jacob en un lieu de droiture [et justesse] et leur donnâmes les subsistances pures. [Mais les impies du peuple suivirent leurs passions diaboliques, furent injustes et querelleurs et] ne furent en désaccord que lorsque la science (l’Ecriture) leur fut venue (ils s’opposèrent aux enseignements célestes). Ton Seigneur jugera entre eux, le Jour de la résurrection, ce sur quoi ils se querellaient.

[94] [Prophète,] si tu es dans le doute [d’acceptation des hommes] au sujet de ce que Nous avons fait descendre sur toi, interroge ceux qui, avant toi, lisaient [réellement] l’Ecriture. La vérité t’est effectivement venue de ton Seigneur ; ne sois surtout pas parmi (ne te concentre pas sur) les sceptiques [obstinés].

[95] Et ne sois pas parmi (ne te concentre pas sur) ceux qui nient [obstinément] les versets [et les signes] de DIEU, tu serais alors du nombre des perdants.

[96] [Les hypocrites, idolâtres, impies, criminels obstinés,...] contre qui s’est justifiée la parole [du châtiment] de ton Seigneur, ils ne croiront pas [aux vérités célestes],

[97] même si tous les signes [ou les versets] leur viennent et ce, jusqu’au moment où ils verront le douloureux châtiment.

[98] Il n’y a eu une cité à part le peuple de Younus (Jonas), qui [tout ensemble] aurait cru [à temps] et à laquelle sa croyance aurait [ensuite] profité. [Un peu tardivement,] lorsque [tous les gens] ont cru [et se sont repentis] Nous avons dissipé d’eux le châtiment d’ignominie [qui les attendait à cause d’être retardataires,] dans la vie présente et les avons fait jouir [d’une bonne vie] pour un temps.

[99] Si ton Seigneur avait voulu, tous les habitants de la terre auraient [forcément] cru. Voudras-tu contraindre [tous] les hommes à être croyants ?

[100] Il n’appartient à une âme de devenir croyante si ce n’est avec la permission de DIEU (biwilâyatihi, par Son savoir, Sa volonté). Et Il voue au châtiment [correctif, les pécheurs et les injustes... obstinés] qui ne raisonnent pas.

[101] Dis : « Regardez ce qui est dans les cieux et [sur] la terre ». Mais ni les signes [ni les versets] ni les avertisseurs (ceux qui invitent à DIEU) ne sont [forcément] efficaces à un peuple [pécheur obstiné] qui ne croit pas [aux enseignements célestes].

[102] Alors [n’]attendent-ils [pour devenir croyants] que des jours [fâcheux] semblables à ceux de leurs devanciers révolus ? Dis : « Attendez. Je suis avec vous de ceux qui attendent ».

[103] En fait, Nous sauvons Nos prophètes et ceux qui croient. Voilà qu’il Nous incombe de sauver les croyants.

[104] Dis : « Hommes, si vous doutez de ma religion, [sachez que] je n’adore pas ceux que vous prenez comme dieux au lieu de DIEU ; mais j’ai la croyance ferme en la divinité de DIEU qui [est le Créateur de l’univers, et qui] vous fera trépasser [comme tout le monde] ; et j’ai reçu l’ordre d’être du nombre des croyants ».

[105] [Il m’a été ordonné] : « Orientes-toi (ton cœur) vers la pure religion (de DIEU Unique), et ne sois pas du nombre de ceux qui prennent des divinités associées [factices] ;

[106] n’invoque pas, au lieu de DIEU, ce qui [intrinsèquement] ne te sert (ne te récompense) ni te nuit (ne t’amende). Si tu le fais (si tu invoques les idoles) tu serais du nombre des injustes ».

[107] Si DIEU te frappait d’un mal, nul autre que Lui ne peut t’en délivrer. S’Il veut pour toi un bien, nul ne peut repousser Sa grâce. Il la fait parvenir [Sa grâce] à qui Il veut [ou, à celui qui la veut sincèrement] parmi Ses adorateurs. C’est Lui qui pardonne [et Il est] Très-Miséricordieux (Bienfaiteur).

[108] Dis : « Hommes ! Voilà que la vérité vous est venue de la part de votre Seigneur. Quelqu’un se guide [sur la vérité] ne le fait que pour lui-même ; quelqu’un s’égare, ne le fait qu’à son propre détriment. Et moi, je ne suis pas votre procureur (curateur, répondant, responsable de vos propres affaires) ».

[109] Suis ce qui t’est révélé et patiente [sur le chemin de DIEU] jusqu’à ce que DIEU prononce Son jugement. [DIEU] est le Meilleur des juges.

Sourate 11 : Houd (Hoûd)

Nombre de versets : 123

Ordre Vulgate : 11

Ordre Révélation : 52

Révélée à la Mecque

 

[Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

 

[1] A. L. R. (Alif. Lâm. Râ’.) [Voici] un Livre (le Coran) dont les versets ont été fermement structurés (établis), puis il a été exposé en détail ; venant de [DIEU] Sage, Celui qui connaît tout.

[2] N’adorez [comme divinité] que DIEU [le Créateur de l’univers]. Moi (Prophète), je suis, pour vous, un avertisseur de Sa part [vous invitant à Lui] et annonciateur [de bonnes nouvelles].

[3] Demandez pardon à votre Seigneur, puis revenez à Lui repentants, Il vous accordera une belle jouissance [de biens en ce monde] jusqu’à un terme déterminé, et donnera à chaque méritant sa récompense. Si vous vous détournez, je crains pour vous le châtiment d’un Jour solennel.

[4] Vers DIEU se fera votre retour [pour recevoir vos récompenses]. Et Il est Puissant sur toute chose.

[5] Remarquez qu’ils (les hypocrites) replient leurs poitrines (leurs cœurs), voulant se cacher de lui (du Prophète). Remarquez que lorsqu’ils se couvrent [la tête] de leurs vêtements, [DIEU] sait ce qu’ils gardent en secret et ce qu’ils divulguent. En vérité, [DIEU] connaît ce que recèlent les poitrines (secrets des cœurs).

[6] Pas de bête sur la terre dont la subsistance n’incombe à DIEU. [DIEU] connaît le lieu où il se fixe (le gîte) [de toutes les bêtes et les êtres dans leur vie] et [leur] lieu de dépôt. Tout est dans un Livre explicite (la Science absolue et créatrice de DIEU).

[7] C’est Lui qui a créé les cieux et la terre en six jours (phases), Son trône (la création, la manifestation de Sa puissance éternelle) étant sur l’eau (de la plus belle eau), pour vous mettre à l’épreuve [et distinguer] celui d’entre vous qui agirait le mieux. Et si tu dis [aux hommes] : « Vous allez être ressuscités après la mort », les impies [etc. qui, à cause de crimes et injustices, ont le cœur malsain,] diront : « Ce n’est là qu’une magie flagrante ! »

[8] Et si Nous ajournons leur châtiment [correctif] pour une certaine durée de temps, ils disent [ironiquement] : « Qu’est-ce qui empêche [l’arrivée du châtiment] ? » Remarquez, le Jour où il viendra à eux, il ne sera pas détourné d’eux ; et ce dont ils se raillaient les envahira.

[9] Et si Nous faisons goûter à l’homme [non-éduqué] un [effet de] miséricorde venant de Nous, et puis Nous l’en retranchons, le voilà désespéré, ingrat.

[10] Et si Nous lui faisons goûter le bonheur après qu’un malheur l’a touché, [l’homme non-éduqué et inattentif] dira : « Les maux se sont éloignés de moi », et le voilà qui exulte, [et il est] vaniteux,

[11] sauf ceux (les hommes éduqués) qui patientent [sur le chemin de DIEU] et travaillent bien : ceux-là bénéficieront d’un pardon et d’une magnifique récompense.

[12] Tu voudrais peut-être laisser la communication d’une partie de ce qui t’est révélé [en un autre temps], et il se peut que ta poitrine (ton cœur) se resserre parce qu’ils (les injustes) disent : « Pourquoi un trésor ne lui est-il pas descendu ? Ou bien, un ange n’est-il pas venu en sa compagnie ? » [Toi,] tu n’es qu’un avertisseur (invitant à DIEU) et c’est DIEU qui est le Curateur de tout.

[13] [Est-ce que les impies, idolâtres, etc.] diront-ils : « Il l’a forgé [le Coran] ! » Dis : « Eh bien ! Apportez dix sourates pareilles à ceci, forgées [par vous], et appelez, autre que DIEU, qui vous pourrez [pour vous aider] si vous dites vrai ».

[14] S’ils ne vous répondent pas, sachez qu’en vérité (le Coran) est descendu (provient) de la science de DIEU, et que nul n’est dieu que Lui. Etes-vous soumis (obéissants aux enseignements de DIEU) ?

[15] Ceux qui veulent [obstinément, le clinquant de] la vie d’ici-bas et ses parures [même illicitement], Nous le leur donnerons selon leurs actions et ils n’en subiront aucune diminution.

[16] Voilà ceux qui, dans la vie future, n’ont que le Feu (résultat de leurs actions abominables) ; ce qu’ils auront accompli [dans le bas monde] sera ruiné ; leur action étant nulle (fausse).

[17] Celui qui a reçu une preuve évidente (le Coran) [venant] de son Seigneur, qu’un témoin [choisi] par Lui le suit [ou, le lui récite], et [l’atteste] le Livre de Moïse - qui était avant lui un guide et une miséricorde - [peut-il être comme les autres] ? Voilà ceux (les bons cœurs) qui croient en ce qui [leur] est communiqué. Quiconque parmi les [différents] partis le renie (le rejette) aura le Feu comme lieu de rencontre (heurtera aux résultats fâcheux de ses actions). Ne sois nullement en doute à son sujet. Assurément c’est la vérité venant de ton Seigneur ; quoique les hommes, pour la plupart [à cause de leurs injustices] ne croient pas.

[18] Qui est plus injuste que celui qui attribue des mensonges à DIEU ? Ceux-là seront présentés à leur Seigneur, et les [anges] gardiens diront : « Voilà ceux qui ont menti contre leur Seigneur ». Remarquez que, la malédiction de DIEU tombe sur les injustes

[19] qui détournent [les hommes] de la voie de DIEU, veulent la rendre tortueuse et ne croient pas à la vie future.

[20] Ceux-là ne pourront échapper à la justice [de DIEU] sur la terre. Ils ne trouveront, hors DIEU, de protecteurs [réels, pour les sauver] ; le châtiment sera redoublé pour eux. [A cause de leurs injustices obstinées] ils ne pouvaient entendre [la vérité] et ne [la] voyaient pas.

[21] Voilà ceux qui ont provoqué leur propre perte ; et loin d’eux s’évanouit ce qu’ils auront mensongèrement inventé.

[22] Sans doute ils seront, dans la vie future, les plus perdants.

[23] [Tandis que] ceux qui croient [au Créateur de l’univers], travaille bien [utile à eux-mêmes, à la société humaine et pour la cause de DIEU] et s’humilient devant leur Seigneur, ceux-là sont les compagnons du Paradis où ils vivront éternellement.

[24] Ces deux catégories [de gens (impies et croyants)] sont comparables à l’aveugle et au sourd [par rapport] à celui qui voit et à celui qui entend. Sont-ils [comparativement] égaux ? N’en tirez-vous pas une leçon (ne réfléchissez-vous pas) ?

[25] Nous envoyâmes Noé à son peuple [Il leur dit] : « Je suis pour vous un avertisseur explicite (vous mets en garde contre la désobéissance à DIEU, contre toute injustice).

[26] [Je vous dis] n’adorez [comme divinité] que DIEU. Je crains pour vous le châtiment douloureux [dans] un Jour [solennel] (au Jour de la Résurrection) ».

[27] [Mais] les notables des impies de son peuple dirent : « Nous ne voyons en toi qu’un homme comme nous. Nous ne te voyons, au premier abord, suivi que par les plus méprisables d’entre nous. Nous ne voyons en vous aucune supériorité sur nous. Bien plutôt, nous conjecturons que vous êtes menteurs ! »

[28] [Noé] dit : « Ô mon peuple, qu’en pensez-vous, si je m’appuie sur une preuve [venue] de mon Seigneur, [s’]Il m’a accordé une miséricorde (un don particulier), échappant à vos yeux, venant de Sa part ; est-ce que nous vous l’imposerons alors que [à cause de vos péchés et de votre mauvais état d’esprit] vous y répugnez ?

[29] Ô mon peuple, je ne vous demande pas d’argent [en échange des enseignements que je vous communique]. Mon salaire n’incombe qu’à DIEU. Je ne suis [non plus] celui qui chasserai ceux qui croient, car ils sont ceux qui rencontreront leur Seigneur. Mais, moi, je vous trouve des hommes ignorants.

[30] Ô mon peuple, qui me prêterait secours contre [le châtiment de] DIEU si je les chassais ? N’en prenez-vous pas une leçon (ne réfléchissez-vous pas) ?

[31] Je ne vous dis pas que je détiens les trésors de DIEU, ni que je connais la réalité suprasensible ; je ne [vous] dis pas non plus que je suis un ange. Je ne puis dire à ceux que vous regardez avec mépris qu’ils ne recevront aucun bien de DIEU - DIEU connaît mieux ce qu’il y a en leur âme, - [si je le disais] je serais alors du nombre des injustes ».

[32] Ils dirent : « Ô Noé, tu as disputé avec nous et multiplié la dispute. Apporte-nous ce dont tu nous menaces si tu es du nombre de ceux qui disent vrai ! »

[33] Il dit : « C’est DIEU [seul] qui vous l’apportera, s’Il [le] veut. Vous ne pouvez l’annuler (échapper à la volonté de DIEU).

[34] Au cas où je voudrais vous conseiller, mon conseil ne sera pas utile à [ceux de] vous [injustes et obstinés] que DIEU veut châtier ; [DIEU] est votre Seigneur et c’est vers Lui que vous serez ramenés [et jugés] ».

[35] [Les impies, injustes, etc.] disent-ils qu’il l’a inventé ? Dis[-leur] : « Si je l’ai inventé, qu’en retombe sur moi la culpabilité. [Mais moi,] je déteste les péchés que vous commettez ».

[36] Il fut révélé à Noé : « Plus personne parmi ton peuple ne croira, à part ceux qui ont déjà cru. Ne t’afflige pas [à propos des impies, etc.] de ce qu’ils font.

[37] Construis l’arche sous Nos yeux et [d’après] Notre inspiration et ne Nous parle plus en [faveur de] ceux qui commirent des injustices, ils seront noyés ».

[38] Il construisait l’arche et, chaque fois qu’un groupe de notables de son peuple passait près de lui, [les impies, etc.] se moquaient de lui. [Mais, Noé] disait : « Si vous nous raillez, nous vous raillerons comme vous raillez.

[39] Bientôt vous saurez à qui sera infligé un châtiment [dans ce monde] qui le mettra dans l’humiliation et sur qui s’abattra un châtiment permanent [dans la vie future] ».

[40] [Ainsi en fut-il] jusqu’à ce qu’advint Notre ordre et que le four bouillonna. Nous dîmes : « Charge [dans l’arche] un couple de chaque [espèce] et ta famille, et ceux qui croient [en DIEU], excepté celui contre qui le décret est déjà prononcé ». [Mais] ceux qui croyaient avec lui étaient peu nombreux.

[41] Il dit : « Montez dans [l’arche]. Au nom de DIEU [s’accomplira] sa course et son mouillage. Oui, mon Seigneur pardonne [et Il est] Très-Miséricordieux [accorde aux croyants des biens particuliers] ».

[42] Et la voici qui les emporte dans des vagues [hautes] comme des montagnes. [Lors de l’embarquement] Noé héla son fils qui se tenait à l’écart : « Mon fils, monte à bord [de l’arche] avec nous et ne soit pas (ne reste pas) avec les impies ».

[43] [Le fils] dit : « Je vais me réfugier sur un mont qui me mettra à l’abri de [cette] eau ! » [Noé] dit : « En ce jour nul n’est mis à l’abri de l’ordre de DIEU, excepté celui qui serait admis en [Sa] miséricorde ». [L’eau monta] et la vague s’est abattue entre eux, et [le fils] fut du nombre des noyés.

[44] Et il fut dit : « Ô terre, ravale tes eaux ! Ô ciel, retiens [ton eau] ! » L’eau baissa. L’ordre fut accompli. [L’arche] se posa sur le [mont] Joudy. Et il fut dit : « Arrière (perdition) ! au peuple des injustes [obstinés] ».

[45] Noé [avait] invoqué son Seigneur en disant : « Seigneur, certes mon fils est de ma famille, et Ta promesse est vérité et Tu es le plus juste des juges ».

[46] [DIEU avait] dit : « Ô Noé, il n’est pas de ta famille. Il est [devenu] un acte infâme (il est impie obstiné, corrupteur). Ne Me demande pas [de réaliser] ce que tu ne sais pas. Je te conseille que tu ne sois jamais du nombre des ignorants ».

[47] [Noé avait] dit : « Seigneur, je me réfugie en Toi, contre ce que je Te demande ce que je ne sais pas (ce que j’ignore s’il s’agit d’un assainissement ou d’une corruption). Et si Tu ne me pardonnes pas et ne me fais pas miséricorde, je serais du nombre des perdants ».

[48] Il fut dit : « Noé ! Débarque avec la paix venant de Nous et bénédictions sur toi et sur des communautés de ceux qui sont avec toi. Et [il y aura] des gens auxquels Nous accorderons une jouissance, puis [à cause de leurs abus et de leurs péchés obstinés] un châtiment [correctif] douloureux venant de Nous les touchera ».

[49] Voilà quelques nouvelles de l’inconnu (suprasensible) que Nous te révélons. Tu ne les connaissais, auparavant, toi, pas plus que ton peuple. Patiente ! La fin heureuse appartient à ceux qui sont pieux (qui obéissent aux ordres de DIEU).

[50] Et aux cAad [Nous envoyâmes] leur frère Houd [qui leur] dit : « Ô mon peuple, adorez (obéissez à) DIEU ; n’est, pour vous, nul dieu sinon Lui. [Mais vous adorez les idoles et] vous n’êtes que des forgeurs [de mensonges].

[51] Ô peuple, je ne vous demande pas un salaire pour cela (pour vous communiquer les enseignements et vous inviter à DIEU). Mon salaire n’incombe qu’à Celui qui m’a créé. Ne raisonnez-vous pas ?

[52] Ô peuple, demandez pardon à votre Seigneur [soyez bons et justes,] revenez repentants à Lui, Il vous enverra du ciel des [pluies] abondantes et ajoutera une force à votre force. Ne vous détournez pas [de l’obéissance à DIEU] en devenant criminels ».

[53] [Les mauvais du peuple] dirent : « Ô Houd, tu ne nous as pas apporté une preuve ; nous ne sommes pas [disposés] à abandonner nos divinités (idoles) sur ta parole. Nous ne te croyons pas !

[54] [Ce que] nous disons [c’est] seulement qu’une de nos divinités t’a porté un coup funeste [et que tu es devenu fou] ! » [Houd] dit : « Je prends DIEU à témoin, et attestez vous-mêmes que je désavoue tout ce que vous adorez

[55] en dehors de Lui. Usez tous (vous et vos idoles) de [vos] stratagèmes contre moi, et ne me laissez pas de sursis.

[56] Je m’en remets à DIEU, mon Seigneur et votre Seigneur. Point d’être vivant qui bouge sur la terre qu’Il ne tienne de front (qu’il ne soit sous Sa domination). Mon Seigneur est (invite) à une voie droite.

[57] [Moi] je vous ai communiqué l’objet de ma mission ; si vous vous en détournez, mon Seigneur vous substituera un peuple autre que vous, sans que vous puissiez en rien Lui nuire (nuire à la Création), car mon Seigneur veille sur toute chose ».

[58] Et quand advint Notre décret, Nous sauvâmes, par une miséricorde venant de Nous, Houd et ceux qui avaient cru avec lui, Nous les sauvâmes du châtiment [très] dur.

[59] Et les cAad, voilà qu’ils récusèrent les signes [et les versets] de leur Seigneur, désobéirent à Ses prophètes et suivirent l’ordre de tout tyran rebelle.

[60] La malédiction les poursuit en ce monde et au Jour de la résurrection. Les cAad ont été impies envers leur Seigneur. Arrière (perdition) aux cAad (les impies du) peuple de Houd !

[61] Et aux Thamoud [Nous envoyâmes] leur frère Sâlih [qui leur] dit : « Ô mon peuple, adorez DIEU ; n’est, pour vous, nul dieu sinon Lui. Il vous a formés de terre (matière), et vous a permis de peupler [la terre]. Implorez Son pardon et repentez-vous à Lui. En vérité, mon Seigneur est bien Proche et Il exauce les appels [en faveur de l’homme] ».

[62] [Les pécheurs, injustes et ceux de cœur malsain parmi les Thamoud] dirent : « Ô Sâlih, tu étais parmi nous jusqu’ici un sujet d’espérance. Vas-tu nous interdire d’adorer ce qu’adoraient nos pères ? Nous sommes dans un doute profond au sujet de ce à quoi tu nous invites ! »

[63] [Sâlih] dit : « Ô peuple ! Que dites-vous, si je me fonde sur une preuve venue de mon Seigneur, et s’Il m’a accordé, venant de Lui, une grâce ; qui donc m’assistera contre [le châtiment de] DIEU si je Lui désobéis ? Vous ne feriez qu’accroître ma perte [si je vous suivais].

[64] Ô peuple ! Voici la chamelle [un moyen de test décidé] de DIEU qui est un signe pour vous. Laissez-la paître sur la terre de DIEU, ne lui faites aucun mal, sans quoi vous serez saisis d’un châtiment proche ».

[65] Ils la tuèrent. [Sâlih] dit [alors] : « Jouissez en vos demeures durant trois jours. C’est une promesse [de châtiment] qui ne sera pas démentie ».

[66] Lorsque Notre décret advint, par une grâce de Notre part, Nous sauvâmes [et épargnâmes] de l’ignominie de ce jour-là Sâlih et ceux qui avaient cru avec lui. En vérité, ton Seigneur est le Fort, le Puissant honoré.

[67] Le Cri [tremblant la terre] saisit ceux qui avaient été injustes [obstinés], et les voilà gisants [poitrine contre terre] dans leurs demeures ;

[68] comme s’ils n’y avaient jamais habité. Remarquez, les [impies des] Thamoud ont renié leur Seigneur. Arrière (perdition) aux Thamoud [impies] !

[69] Certes, Nos émissaires (les anges) vinrent à Abraham avec la bonne nouvelle ; ils dirent : « Salâm (salut, paix sur toi) ! » [Abraham] dit : « Salâm (Paix sur vous) ! » et ne tarda pas à apporter un veau rôti.

[70] Quand il vit que leurs mains ne s’y portaient pas, il les trouva [tout à coup] étranges et en ressentit une crainte. Ils dirent : « Ne crains rien ! Nous sommes envoyés au peuple de Lout (Lot) ».

[71] Et sa femme était debout, et alors elle rit [ou, elle eut ses règles] ; Nous lui annonçâmes la bonne nouvelle [la future naissance] d’Isaac, et après Isaac, Yacqoub (Jacob).

[72] Elle dit : « Malheur à moi ! Enfanterais-je alors que je suis une vieille, et mon mari que voici est un vieillard ? C’est là vraiment une chose étrange ! »

[73] [Les anges] dirent [à Abraham] : « T’étonnerais-tu de l’ordre de DIEU ? Que la miséricorde de DIEU et Ses bénédictions [soient] sur vous, famille [croyante sincère] de cette Maison. [DIEU] est Digne de Louange, Digne de Gloire ».

[74] Lorsque la frayeur d’Abraham se dissipa, et que la bonne nouvelle lui fut parvenue, il discuta avec Nous (avec Nos émissaires) au sujet du peuple de Lout (Lot).

[75] En vérité, Abraham était longanime, humble [et pieux envers DIEU] et se tournait souvent [vers DIEU pour Lui adresser ses demandes].

[76] [Les anges] dirent : « Ô Abraham, laisse cela (ce discours). Le décret de ton Seigneur est advenu. Un châtiment irréfutable va les toucher ».

[77] Et quand Nos émissaires (anges) se présentèrent à Lout (Lot), il fut chagriné pour eux (par leur arrivée), et [ne sut vraiment comment les recevoir et les protéger] il en éprouva une grande gêne, et dit : « Voici une pénible journée ».

[78] [Les criminels de] son peuple vinrent vers lui, affluant [vers sa maison] poussés [par le vice qui] depuis longtemps les adonnait aux infamies. Il [leur] dit : « Ô peuple, voici mes filles, elles sont plus pures pour vous. Craignez DIEU, et ne me couvrez pas d’ignominie à propos de mes hôtes. N’y a-t-il parmi vous aucun homme valeureux ? »

[79] Ils dirent : « Tu le sais bien, sur tes filles nous n’avons aucun droit (désir). Et tu sais très bien ce que nous voulons ! »

[80] Il dit : « [Ah !] Si j’avais assez de force pour vous opposer, ou bien si je trouvais un appui solide ».

[81] [Les anges] dirent : « Ô Lout (Lot), nous sommes les émissaires de ton Seigneur. [Ces gens-là] ne pourront jamais t’atteindre (attaquer ta maison). Pars avec ta famille dans l’obscurité [totale] de la nuit ; mais que personne d’entre vous ne se retourne en arrière. Exception faite de ta femme, il lui arrivera ce qui leur arrivera. Le moment fixé pour eux est le matin. Le matin n’est-il pas proche ? »

[82] Quand Notre décret advint, Nous renversâmes [leur ville] de fond en comble et fîmes pleuvoir sur elle des pierres d’argile "cuite" (sijjil) se succédant [à un rythme accéléré].

[83] [Pierres] marquées [d’une empreinte] auprès de ton Seigneur. Elles ne sont pas loin des injustes.

[84] Et [Nous envoyâmes] aux Madyan, leur frère Shucayb qui [leur] dit : « Ô peuple, adorez (obéissez à) DIEU ; n’est, pour vous, nul dieu sinon Lui. Et ne diminuez pas la mesure et [ne faussez pas] la balance. Je vous vois dans une opulence [illicite], et je crains pour vous le châtiment [correctif] d’un Jour qui envahira tout.

[85] Ô peuple, observez équitablement la mesure et la balance, ne causez pas de préjudices aux hommes dans les choses qui leur appartiennent et ne répandez pas la corruption sur la terre.

[86] [Le bien] durable donné par DIEU vaut mieux pour vous si vous êtes croyants, et je ne suis pas un gardien pour vous ».

[87] [Les impies, etc. lui] dirent : « Ô Shucayb ! Ta Prière t’ordonne-t-elle que nous abandonnions ce que nos pères adoraient ou que nous ne disposions de nos biens comme nous le voulons ? Tu es [pourtant] longanime et valeureux ».

[88] [Shucayb] dit : « Ô peuple ! Dites-moi, si je m’appuie sur une preuve évidente venant de mon Seigneur, et qu’Il m’accorde, venant de Lui, un beau don, [comment pourrais-je agir contre Son ordre ?] je ne veux nullement faire une [action] que je vous interdis. Je ne veux que la réforme [suivant les enseignements divins] autant que je le puis. Ma réussite ne tient qu’à DIEU. Je m’en remets à Lui, et c’est vers Lui que je reviens repentant.

[89] Ô peuple, que votre désir de me controverser ne vous amène pas à encourir les mêmes châtiments qui frappèrent [les impies, les pécheurs obstinés, etc. dans :] le peuple de Noé, le peuple de Houd, ou le peuple de Sâlih et [l’exemple du] peuple de Lout (Lot) n’est pas [trop] éloigné de vous.

[90] Demandez pardon à votre Seigneur puis revenez, repentants, vers Lui. Mon Seigneur est Miséricordieux (vous accorde les biens) [Il est] plein d’amour ».

[91] [Les mauvais de son peuple] dirent : « Ô Shucayb, nous ne comprenons pas grand-chose de ce que tu dis. Nous te considérons parmi nous [comme un individu] faible. Sans ton clan, nous t’aurions lapidé. Tu n’es pas [du tout] honorable ni puissant à nos yeux ».

[92] Il dit : « Ô peuple, mon clan vous semble-t-il à vos yeux plus honorable que DIEU, tandis que vous avez rejeté [Ses enseignements] derrière vous dans l’oubli ? Mon Seigneur embrasse [de Sa connaissance] ce que vous faites.

[93] Ô peuple, agissez dans la position où vous êtes. Moi aussi je vais agir [dans la mienne]. Bientôt, vous saurez sur qui va s’abattre un châtiment qui le mettra à l’ignominie, et [vous saurez] qui de nous est le menteur. Epiez[-en la venue], avec vous je [l’]épie ».

[94] Lorsque advint Notre décret, Nous sauvâmes, par un effet de Notre grâce, Shucayb et ceux qui avaient cru avec lui. Le Cri [tremblant la terre] saisit ceux qui avaient été injustes, et les voilà gisants [la poitrine contre terre] dans leurs demeures

[95] comme s’ils n’y avaient jamais habité. Arrière (perdition) aux [impies, injustes obstinés des] Madyan !, comme [il fut dit] Arrière (perdition) aux Thamoud [impies] !

[96] Et Nous envoyâmes Moïse avec Nos signes et une preuve explicite,

[97] Pharaon et [à] son Conseil [des notables]. Mais [ceux-ci] suivirent l’ordre de Pharaon et l’ordre de Pharaon ne conduit pas au bon chemin (au salut).

[98] [Pharaon] marchera à la tête de son peuple, le Jour de la résurrection, les introduira dans [l’abreuvoir] du Feu. Quel désagréable abreuvement !

[99] Une malédiction les poursuivra en ce [monde] et le Jour de la résurrection. Quel désagréable présent suivi d’un autre [à cause de leurs crimes obstinés].

[100] [Tout] cela fait partie des récits que Nous te narrons concernant les cités : les unes [sont encore] sur pied, les autres rasées.

[101] Nous ne les avons pas lésés [leurs habitants injustes]. Mais ils se sont fait tort à eux-mêmes. A rien ne leur ont servi leurs idoles qu’ils invoquaient au lieu de DIEU. Dès lors qu’advint le décret de ton Seigneur, elles n’ont fait qu’aggraver leur perdition.

[102] Tel est le châtiment de ton Seigneur, quand Il frappe les cités [et les personnes] injustes [obstinées]. Son châtiment est douloureux [et] très sévère.

[103] En cela réside un signe (une leçon) pour quelqu’un qui redoute [et veut éviter] le châtiment de l’autre monde. C’est là un Jour que tous les hommes seront réunis ; c’est là un Jour qui sera témoigné [et vu par tous hommes, anges, djinns, etc.].

[104] Et Nous ne le reportons que jusqu’à un terme bien déterminé.

[105] Le Jour [lorsqu’il] viendra, nul ne parlera qu’avec la permission [de DIEU]. Il y en aura malhonnête [damné] et honnête [bienheureux].

[106] Ceux qui sont damnés seront dans le Feu (résultat de leurs mauvaises actions) où ils subiront des soupirs et des râles.

[107] Ils y demeureront à perpétuité tant que dureront les cieux et la terre à moins que ton Seigneur [par Sa miséricorde] ne le veuille [autrement], car ton Seigneur réalise [absolument bien] ce qu’Il veut.

[108] Quant à ceux qui ont été bons, ils sont dans le Paradis, ils y seront éternels tant que dureront les cieux et la terre à moins que ton Seigneur veuille [leur accorder une grâce particulière. Ce sera] un don ininterrompu.

[109] Ne sois pas dans un doute au sujet de ce que ces gens-là adorent [au lieu de DIEU]. Ils ne [les] adorent que de même qu’adoraient leurs pères avant [eux, par ignorance]. Nous leur donnerons [à chacun] leur propre part sans en rien diminuer.

[110] Et Nous avons donné l’Ecriture (la Torah) à Moïse. Des différends à son sujet surgirent [à cause des injustices des adeptes]. N’eût été une parole (décision) prononcée auparavant par ton Seigneur, tout aurait été décidé [définitivement] entre eux [en cette vie]. Et ils sont à son sujet dans un doute septique.

[111] Oui, [à] chacun [d’eux], ton Seigneur donnera exactement [le résultat de] leurs actions. Il connaît parfaitement ce qu’ils font.

[112] Persévère [sur le chemin droit] comme il t’est ordonné et ceux qui sont venus avec toi [vers DIEU, eux aussi doivent persévérer]. N’outrepassez pas [les limites de la loi divine]. Il voit parfaitement ce que vous faites.

[113] Ne cherchez pas appui auprès de ceux qui ont commis des injustices (méfiez-vous-en), sinon le Feu vous atteindrait - vous n’avez de protecteur (ami-guide) autre que DIEU - et vous ne seriez pas secourus.

[114] Pratique la Prière lors de deux extrémités du jour, et au cours des premières heures de la nuit. Les bonnes actions dissipent les mauvaises. C’est une exhortation pour ceux qui se rappellent [de DIEU].

[115] Patiente ! Car, DIEU ne laisse pas perdre la récompense des bienfaiteurs.

[116] Parmi les générations qui vous ont précédées, pourquoi les hommes vertueux [et sages] qui interdisaient la corruption sur la terre et que Nous avons sauvés n’étaient-ils qu’un petit nombre ? Ceux qui commettaient l’injustice ont suivi le luxe [excessif et illicite] dans lequel ils se vautraient et ils étaient des criminels.

[117] [Prophète,] ton Seigneur ne fait jamais périr injustement les cités alors que leurs habitants sont des bons [et honnêtes].

[118] Si ton Seigneur l’avait voulu Il aurait fait de tous les hommes une communauté unique. Mais ils ne cesseront d’être en désaccord [entre eux],

[119] à l’exception de ceux à qui ton Seigneur aura accordé [Sa] grâce [en raison de leur dévotion et de leurs bons travaux] et c’est pour cela qu’Il les a créés. Ainsi finit [en conduisant au vrai bonheur] la parole de ton Seigneur. [Quant aux injustes obstinés :] « Certes, J’emplirai l’Enfer de djinns et d’hommes, tous ensembles ».

[120] Nous avons narré pour toi de chacun de récits des Prophètes afin que Nous affermissions ton cœur par [ces récits] ; voilà la vérité qui t’est parvenue en cela, c’est une exhortation et un rappel aux croyants.

[121] Dis à ceux qui ne croient pas [en DIEU] : « Agissez dans la position où vous êtes. Nous aussi, nous agirons [dans la nôtre].

[122] Attendez [le résultat de votre action]. Nous attendons aussi [celui de notre] ».

[123] A DIEU appartient la réalité suprasensible des cieux et de la terre, et toutes les actions [des hommes] seront présentées à Lui [et jugées]. Adore-Le et remets-t-en à Lui. Ton Seigneur n’est point inattentif à ce que vous faites.

Sourate 12 : Joseph (Yousouf)

Nombre de versets : 111

Ordre Vulgate : 12

Ordre Révélation : 53

Révélée à la Mecque

 

[Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

 

[1] A. L. R. (Alif. Lâm. Râ’.) Voici les versets du Livre explicite.

[2] Nous l’avons fait descendre (révélé) sous forme de Coran [en langue] arabe afin que vous raisonniez.

[3] [Prophète,] Nous te racontons, en te révélant ce Coran, le récit le plus beau ; certes avant [cette révélation] tu [l’]ignorais.

[4] Lorsque Joseph dit à son père (Jacob) : « Mon père, j’ai vu [en songe] onze étoiles et le soleil et la lune, je les ai vus se prosterner devant moi ».

[5] [Jacob] dit : « Mon fils, ne raconte pas ton songe à tes frères, ils trameraient un complot contre toi, en effet Satan est pour l’homme un ennemi déclaré.

[6] Ainsi ton Seigneur t’a choisi, Il t’enseignera l’interprétation des récits [et des songes], Il parachèvera Ses bienfaits envers toi et envers la famille de Jacob, comme Il les a parachevés, auparavant, envers tes deux ancêtres : Abraham et Isaac. Ton Seigneur est Omniscient [et] Sage ».

[7] Il y a assurément, pour ceux qui questionnent, des signes [et des leçons] dans [le récit de] Joseph et ses frères.

[8] Lorsque [les frères de Joseph se] dirent : « Joseph et son frère (Benjamin) sont plus aimés que nous de notre père, alors que nous sommes un groupe bien fort, notre père est vraiment dans une erreur flagrante.

[9] Tuez Joseph ou éloignez-le en quelque terre [lointaine ou déserte]. Alors la face de votre père se tournera vers vous ; et après, vous redeviendrez des hommes vertueux ! »

[10] L’un d’eux dit : « Ne tuez pas Joseph, jetez-le, si vous êtes décidés [à le faire disparaître], dans les profondeurs du puits, des caravaniers de passage le recueilleront ».

[11] Ils dirent : « Père, pourquoi ne pas te fier à nous au sujet de Joseph ? Tandis que nous lui voulons du bien.

[12] Envoie-le demain avec nous, qu’il se promène [dans les prairies] et s’amuse et nous veillerons sur lui ! »

[13] [Jacob] dit : « J’éprouve de la tristesse à ce que vous l’emmeniez ; et j’ai peur que le loup ne le dévore tandis que vous serez inattentif à lui ».

[14] Ils dirent : « Si le loup le dévore alors que nous sommes un groupe bien fort, nous serions des perdants ».

[15] Lorsqu’ils l’emmenèrent et se mirent d’accord pour le jeter dans les profondeurs du puits, Nous lui révélâmes : « Tu les informeras certes de cette affaire tandis qu’ils ne s’en rendront pas compte ».

[16] Le soir ils vinrent en pleurs chez leur père,

[17] ils dirent : « Père, nous étions partis faire la course en laissant Joseph près de nos bagages et le loup l’a dévoré ; tu ne vas pas nous croire même si nous sommes véridiques ! »

[18] Et ils apportèrent la chemise [de Joseph] tachée d’un autre sang. [Jacob] dit : « [c’est] plutôt votre âme [malveillante] qui vous a entraîné à un acte [impie]. [Je dois faire preuve d’]une belle patience. J’appelle DIEU à l’aide contre vos dires ».

[19] Vint une caravane. [Les voyageurs] envoyèrent leur pourvoyeur [chercher] de l’eau, il fit descendre son seau. Il dit : « Bonne nouvelle, voilà un garçon ». Et ils le cachèrent pour le vendre. DIEU connaît bien ce qu’ils font.

[20] Ils le vendirent à vil prix, quelques dirhams comptés. Ils sous-estimaient sa valeur (la valeur de leur trafic).

[21] L’homme qui l’acheta, qui était d’Egypte, dit à sa femme : « Accueille-le honorablement. Il se peut qu’il nous soit utile ou que nous l’adoptions comme enfant ». C’est ainsi que Nous avons établi Joseph dans le pays, et Nous lui avons enseigné l’interprétation originaire des récits [et des songes]. DIEU est Maître de Son œuvre, mais les hommes, pour la plupart [à cause de leurs péchés] ne savent pas.

[22] Quand [Joseph] atteignit l’âge adulte, Nous lui accordâmes la sagesse et la science. Ainsi Nous récompensons ceux qui [dévoués à DIEU] font le bien.

[23] Et celle qui l’avait reçu dans sa maison l’a sollicité, elle ferma les portes et [lui] dit : « Approche ! Je suis à toi ! » [Mais] il répondit : « Je cherche refuge auprès de DIEU. Mon Seigneur [ou, mon maître] m’a accueilli avec honneur. Vraiment, les injustes ne prospéreront pas ».

[24] Certes, elle [succomba à la passion et] le désira. Et [lui,] il [aurait cédé et] l’aurait désirée s’il n’avait vu (reçu) l’argument [éclaircissant] de son Seigneur. C’est ainsi que Nous détournâmes de lui le mal et l’infamie, [car] il était en effet du nombre de Nos serviteurs [purs et] sincères.

[25] [Lui s’enfuit et] tous deux coururent à la porte, et elle [voulant le rattraper] déchira sa chemise par-derrière. Ils trouvèrent le mari [de la femme] à la porte. [Aussitôt] elle dit : « Quelle punition doit être infligée à celui qui a voulu faire du mal à ta famille (à ton épouse) si ce n’est la prison ou un châtiment douloureux ? »

[26] [Joseph] dit : « C’est elle qui m’a sollicité de ma personne ». Alors un témoin, de la famille de celle-ci, témoigna : « Si la chemise [de Joseph] est déchirée par-devant, alors c’est elle qui dit la vérité, et lui est du nombre des menteurs.

[27] Et, si sa chemise est déchirée par-derrière, alors c’est elle qui ment, et lui est du nombre des véridiques ».

[28] Quand [le mari] vit la chemise déchirée par-derrière, il dit : « C’est bien de votre ruse de femmes. Vos ruses [féminines] sont vraiment grandes.

[29] Joseph, oublie cela ! Et toi, [femme] demande pardon pour ton péché, car tu es coupable ».

[30] [Un groupe] de femmes disait dans la ville : « L’épouse de l’intendant a sollicité son valet de sa personne ! Il l’a vraiment rendu éperdument amoureuse. Nous la voyons certes dans un profond égarement ».

[31] Lorsqu’elle entendit leurs artifices, elle leur envoya [des invitations]. Elle prépara un banquet et leur donna à chacune un [fruit à couper et un] couteau. Elle dit à [Joseph] : « Viens devant elles ». Quand elles le virent, elles le trouvèrent grand (très beau), se tailladèrent les mains et dirent : « A DIEU ne plaise [que nous mentions] ! Ce n’est pas un être humain, ce n’est qu’un ange noble ».

[32] Elle dit : « Voilà celui au sujet de qui vous m’avez blâmée. En effet, je l’ai sollicité, mais il s’est abstenu [voulant rester chaste]. Or, s’il ne fait pas ce que je lui ordonne, il sera emprisonné et sera parmi ceux qui sont humiliés ».

[33] [Joseph s’adressant à DIEU] dit : « Seigneur, j’aime mieux la prison que ce à quoi elles m’invitent. Et si Tu ne détournes pas de moi leur ruse, je pencherai vers elles et sombrerai comme les [coupables et les] ignorants ».

[34] Son Seigneur l’exauça et détourna de lui leur ruse. En vérité c’est Lui qui entend tout [et Il est] Omniscient.

[35] Par la suite, malgré la constatation des preuves [de l’innocence de Joseph], ils décidèrent de l’emprisonner pour un temps.

[36] Deux jeunes gens entrèrent en prison avec lui. L’un d’eux dit : « [En songe,] je me suis vu fouler du raisin. Et l’autre dit : [En songe,] je me suis vu porter sur ma tête des pains que les oiseaux picoraient. Informe-nous de l’interprétation [de nos songes] car nous te voyons au nombre de ceux qui [dévoués à DIEU] font le bien ».

[37] [Joseph] dit : « Je vous ferais connaître l’interprétation [de votre songe] avant que la nourriture qui vous est attribuée ne vous soit apportée, avant qu’elle ne vous arrive. Ceci (l’art d’interpréter les songes) fait partie de ce que mon Seigneur m’a enseigné. J’ai abandonné la communauté de ceux qui ne croient pas en DIEU et renient la vie future.

[38] J’ai suivi la religion de mes pères Abraham, Isaac et Jacob. Nous n’avons pas à associer à DIEU quoi que ce soit. Nous la devons [la religion pure] à la grâce de DIEU envers nous et envers les hommes ; mais les hommes, pour la plupart, [à cause de leurs péchés] ne sont pas reconnaissants.

[39] Ô mes compagnons de prison ! Est-ce que des maîtres éparpillés [et des idoles] valent mieux que DIEU Unique, le Dominateur suprême ?

[40] [Les idoles] que vous adorez en dehors de Lui (DIEU) ne sont que des noms inventés par vous ou par vos pères, et à l’appui desquels DIEU n’a fait descendre aucune preuve. L’autorité appartient à DIEU. Il a ordonné de n’adorer que Lui. Voilà la religion immuable. Mais les hommes, pour la plupart, ne savent pas (ils ont détruit leur intelligence par les crimes et par les injustices).

[41] Ô mes compagnons de prison ! L’un de vous servira le vin à son maître ; quant à l’autre, il sera crucifié et les oiseaux lui picoreront la tête. Le décret sur lequel vous me consultez est prononcé ».

[42] Et [Joseph] dit à celui qui, à son avis, devait être délivré : « Parle de moi auprès de ton maître ». Mais Satan lui fit oublier de parler [de Joseph] à son maître. [Joseph] resta donc encore quelques années en prison.

[43] Le roi [d’Egypte] dit : « J’ai vu [en songe] sept vaches grasses que dévoraient sept [vaches] maigres, et [aussi] sept épis verts et [sept] autres desséchés. Ô Conseil [de notables], donnez-moi une explication de mon songe, si vous savez interpréter les songes ».

[44] Ils dirent : « C’est un amas de visions confuses. Et nous ne savons pas interpréter les visions confuses ».

[45] L’un des deux [compagnons de prison de Joseph] qui avait été libéré, et se souvint [enfin, de Joseph] après si longtemps, dit : « Moi, je vous en rapporterai l’interprétation. Envoyez-moi donc [pour accomplir cette mission] ».

[46] « Joseph, [dit-il, lorsqu’il vint le retrouver,] ô toi véridique ! Explique-nous [le songe suivant] : sept vaches grasses que dévorent sept [vaches] maigres, et [aussi] sept épis verts et [sept] autres desséchés. Afin que je retourne vers les hommes, pour qu’ils sachent [l’interprétation du songe] ».

[47] [Joseph] dit : « Pendant sept ans vous sèmerez comme d’habitude, mais ne mangerez que peu de vos moissons, et vous laisserez le reste dans les épis.

[48] Puis viendront sept [ans] durs [et de disette] qui consommeront tout ce que vous avez amassé en les prévoyant, sauf une petite quantité que vous aurez réservée [pour les semailles].

[49] Puis viendra une année où les hommes seront secourus [par la pluie] et où ils presseront [abondamment, des huiles d’olives etc.] ».

[50] Le roi dit : « Amenez-moi [Joseph] ». Quand l’émissaire se rendit auprès de lui, [Joseph] dit : « Retourne et demande à ton maître quel était le comportement des femmes qui s’étaient tailladé les mains ? En vérité, mon Seigneur connaît leurs ruses ».

[51] [Le roi] dit [aux femmes] : « En quoi s’agissait votre affaire lorsque vous sollicitiez Joseph de sa personne ? » Elles dirent : « A DIEU ne plaise [que nous mentions] ! Nous ne connaissons sur lui rien de mal ». L’épouse de l’intendant dit : « Maintenant la vérité s’est manifestée. C’est moi qui l’ai sollicité. Et, à vrai dire, il est effectivement du nombre des véridiques ».

[52] [Lorsque Joseph apprit cela, il dit] : « [J’ai exigé cette déclaration] afin que [l’intendant] sache que moi, je ne l’ai point trahi en son absence, et qu’en vérité, DIEU ne mène pas à bonne fin la ruse des traîtres ».

[53] Je n’innocente pas mon âme ; en effet, l’âme [malveillante] pousse au mal à moins que mon Seigneur, par [l’effet de Sa] miséricorde, ne la préserve [du péché]. Vraiment, mon Seigneur est Celui qui pardonne [et Il est] Très-Miséricordieux [et accorde aux croyants les biens particuliers].

[54] Le roi dit : « Amenez-moi [Joseph]. Je le choisirai comme régisseur de mes biens personnels ». Et quand [Joseph] lui eut parlé, [le roi lui] dit : « Tu es dès aujourd’hui, près de nous, en une excellente situation d’autorité et de confiance ».

[55] [Joseph] dit : « Confie-moi l’intendance des dépôts de ce pays, je suis un gardien honnête [et je suis] avisé ».

[56] Et c’est ainsi que Nous avons établi Joseph dans le pays, il pouvait s’installer où il voulait. Nous accordons Nos biens à qui Nous voulons et ne laissons pas perdre le salaire de ceux qui [dévoués à DIEU] font le bien.

[57] Et la récompense [qui sera décernée] dans la vie future sera encore plus magnifique pour ceux qui croient et mènent une vie pieuse.

[58] Les frères de Joseph vinrent [en Egypte] et entrèrent chez lui. Il (Joseph) les reconnut mais eux ne le reconnaissaient pas.

[59] Lorsque [Joseph] leur fournit leur provision, il [leur] dit : « Amenez-moi un frère que vous avez de votre père. Ne constatez-vous pas que je fais bonne mesure et suis le meilleur des hôtes ?

[60] Si vous ne me l’amenez pas, il n’y aura plus de provisions pour vous et ne revenez [plus] chez moi ».

[61] Ils dirent : « Nous allons le demander instamment à son père. Et [soyez assurés que] nous ferons [ce que nous disons (nous l’amènerons)] ».

[62] [Joseph] dit à ses valets : « Remettez leurs marchandises dans leurs bagages. Peut-être, s’en apercevront-ils quand ils seront de retour dans leur famille et afin qu’ils reviennent ».

[63] Lorsqu’ils retournèrent chez leur père, ils [lui] dirent : « Père, on a ordonné de ne pas nous donner [même une] mesure [de blé, si nous n’emmenons pas notre frère Benjamin]. Envoie avec nous notre frère, afin que nous obtenions des provisions ; certes, nous lui sommes gardiens (nous prendrons soin de lui) ».

[64] [Jacob] dit : « Vous le confierais-je, comme je vous ai confié autrefois son frère (Joseph) ? Mais DIEU est le Meilleur gardien et Il est le plus Miséricordieux des miséricordieux ».

[65] Lorsqu’ils ouvrirent leurs bagages ils trouvèrent que leurs marchandises leur avaient été rendues. Ils dirent : « Père ; que désirer de plus ? Voilà que nos marchandises nous ont été rendues ! Nous retournerons chercher des provisions pour notre famille, nous protégerons [avec beaucoup de soin] notre [jeune] frère et nous obtiendrons [en] plus [de ce que nous avons déjà obtenu] le chargement d’un chameau, c’est un chargement facile [pour un roi loyal] ».

[66] [Jacob] dit : « Je ne l’enverrai pas avec vous, à moins que vous m’apportiez l’engagement formel au nom de DIEU que vous me le ramènerez [sain et sauf] à moins que [ne se produise un fait imprévu et que] vous ne puissiez rien faire ». Lorsqu’ils lui eurent apporté cet engagement, [Jacob] dit : « DIEU est celui à qui est confié ce que nous disons ».

[67] [Jacob] dit : « Mes fils, n’entrez pas [tous, dans la ville] par une seule porte, mais entrez [y en groupes dispersés] par différentes portes. [Mais] je ne vous préserve en rien contre [la volonté de] DIEU, la décision n’est qu’à DIEU. Je m’en remets à Lui et ceux qui s’en remettent n’ont à s’en remettre qu’à Lui ».

[68] Et lorsqu’ils entrèrent par où leur avait ordonné leur père, cela ne leur fut déterminant en rien [contre la volonté] de DIEU. [Le conseil paternel de Jacob] n’était qu’une exigence de Jacob conçue par lui, et il l’a exprimé. Il avait pleine connaissance de ce que Nous lui avions enseigné ; mais les hommes, pour la plupart, ne savent pas (ont détruit leur conscience par les injustices).

[69] Lorsqu’ils entrèrent chez Joseph, celui-ci offrit la place à ses côtés à son frère (Benjamin) [et lui] dit : « C’est moi ton frère. Ne te désole pas de ce qu’ils faisaient ».

[70] Lorsqu’il (Joseph) leur eut fourni les bagages, il mit la coupe dans le bagage de son frère (Benjamin) et qu’ensuite, un héraut proclama : « Caravaniers, vous êtes des voleurs » ;

[71] [les frères] se retournèrent et dirent [aux Egyptiens] : « Qu’avez-vous perdu ? »

[72] Ils répondirent : « Nous avons perdu [et cherchons] la coupe du roi. Celui qui la rapportera aura la charge de grain d’un chameau [comme récompense], j’en suis garant [dit le héraut] ».

[73] [Les frères] dirent : « Par DIEU, vous savez, nous ne sommes pas venus semer la discorde dans ce pays, nous ne sommes pas des voleurs ».

[74] [Les Egyptiens] dirent : « Quelle sera la sanction [à infliger au voleur] s’[il est prouvé que] vous mentez ? »

[75] [Les frères] dirent : « La sanction à infliger [pour ce vol] consiste en [ce que] : la personne-même [qui aura dans son bagage la coupe, restera esclave ici]. C’est ainsi que nous punissons [chez nous] les injustes ».

[76] [Le groupe de Joseph] commença [à fouiller] les sacs des autres, avant [d’examiner] le sac de son frère (Benjamin) ; il retira [la coupe] du sac de son frère. Nous avons suggéré cet artifice à Joseph, car sans l’aide de DIEU, et selon les lois du roi, [Joseph] n’aurait pu retenir son frère [chez lui en Egypte]. Nous élevons en rang qui Nous voulons. Et au-dessus de tout homme qui sait il y a le plus savant.

[77] [Les frères] dirent : « Si [Benjamin] a volé, le frère à lui (Joseph) a aussi volé autrefois ! » Mais Joseph garda ses pensées [quant à ces paroles injurieuses], et n’en fit rien transparaître. Il dit [en lui-même] : « Vous êtes dans une très mauvaise situation. DIEU sait très bien ce que vous racontez ».

[78] [Les frères] dirent : « Ô Al-cAzîz (grand intendant), lui (Benjamin) a un père, un homme très âgé et respectable ; prends l’un de nous à sa place. Nous voyons que tu es vraiment un homme de bien ».

[79] Joseph dit : « Que DIEU nous garde de retenir un autre que celui chez qui nous avons trouvé notre bien (la coupe), nous serions alors vraiment injustes ».

[80] Lorsque [les frères] perdirent tout espoir [de ramener Benjamin], ils se retirèrent pour se consulter en secret. Leur aîné dit : « Ne savez-vous pas que votre père a reçu de vous un engagement formel devant DIEU, et [avez-vous oublié] que vous y avez manqué autrefois à propos de Joseph ? Donc [moi] je ne quitterai pas ce pays avant que mon père ne me le permette ou bien que DIEU ne juge ma cause, car Lui est le Meilleur des juges.

[81] Retournez auprès de votre père et dites [lui] : « Père, ton fils a commis un vol, nous ne témoignons que de ce que nous savons. Nous n’étions pas gardiens (nous n’étions pas au courant) de la réalité invisible.

[82] Questionne la cité où nous étions et la caravane avec qui nous sommes venus. Et [tu constateras] qu’effectivement, nous [te] disons vrai ! »

[83] [Jacob] dit : « [C’est] plutôt votre âme (malveillante) qui vous a entraîné à [commettre] un acte [répréhensible]. [Je dois faire preuve d’]une belle patience. Il se peut que DIEU me les ramènera tous les deux. Car, c’est Lui l’Omniscient, le Sage ».

[84] Et [Jacob] se détourna d’eux et dit : « Oh ! Ma douleur pour Joseph ! » Et d’affliction ses yeux devinrent blancs, il se dominait [parfaitement].

[85] [Les frères] dirent : « Par DIEU ! Tu ne cesseras donc de te rappeler Joseph jusqu’à tomber malade ou mourir ».

[86] [Jacob] dit : « Je ne me plains qu’à DIEU de mon chagrin et de mon affliction ; et je sais de DIEU ce que vous ne savez pas.

[87] Mes enfants, allez-vous enquérir de Joseph et de son frère. Ne désespérez pas de la miséricorde de DIEU. Ne désespèrent de la miséricorde de DIEU que les impies[, les injustes et les pécheurs obstinés, et ceux qui s’opposent aux ordres de DIEU] ».

[88] Quand ils entrèrent chez lui (Joseph), ils [lui] dirent : « Ô Al-cAzîz (grand intendant), nous et notre famille avons été touchés par un [grand] malheur et nous sommes venus avec une somme modique. Accorde-nous bonne mesure [de grains] et fais-nous [en] la charité. En vérité, DIEU récompense ceux qui pratiquent la charité ».

[89] [Joseph] dit : « Savez-vous ce que vous avez fait de Joseph et de son frère quand vous étiez ignorants (injustes) ? »

[90] [Les frères] dirent : « Est-ce que c’est toi Joseph ? » Il dit : « Je suis Joseph et voici mon frère (Benjamin). DIEU nous a accordé Sa faveur. En effet, celui qui est pieux et qui patiente, DIEU ne fait point perdre la récompense des bienfaiteurs ».

[91] [Les frères] dirent : « Par DIEU ! En effet, DIEU t’a accordé la supériorité sur nous et nous avons été coupables ».

[92] [Joseph] dit : « Pas de reproche contre vous aujourd’hui. Que DIEU vous pardonne ; Il est le plus Miséricordieux des miséricordieux.

[93] Emportez ma chemise que voici et posez-la sur le visage de mon père, il recouvrera la vue. Et amenez-moi toute votre famille ».

[94] Et quand la caravane fut sur le chemin du retour [d’Egypte], leur père dit [à son entourage] : « En vérité, je retrouve l’odeur de Joseph, à moins que vous ne pensiez que [à cause de vieillesse] j’ai perdu la raison ».

[95] Ils [lui] dirent : « Par DIEU, tu persiste encore dans ton ancienne erreur ! »

[96] Mais quand le messager porteur de bonnes nouvelles arriva [et] qu’il posa [la chemise de Joseph] sur le visage [de Jacob], celui-ci recouvra la vue et dit : « Ne vous ai-je pas dit que je sais de DIEU ce que vous ne savez pas ? »

[97] [Les frères] dirent : « Père, demande pardon [à DIEU] pour nos péchés, car nous avons été coupables ».

[98] [Jacob] dit : « Je demanderai pardon pour vous à mon Seigneur ; en vérité, Il est Celui qui pardonne, le Très-Miséricordieux ».

[99] Lorsque [Jacob et les siens] entrèrent chez Joseph, il accueillit son père et sa mère et dit : « Entrez en Egypte, si DIEU le veut, en toute sécurité ».

[100] Et il fit monter son père et sa mère sur le trône et tous [les autres frères] tombèrent prosternés devant lui. Il dit : « Père, voici l’interprétation de mon songe de jadis. Mon Seigneur l’a rendu réalité, Il a été bienveillant pour moi, Il m’a sorti de prison, Il vous a amenés du désert, après que Satan ait jeté la discorde entre mes frères et moi. Mon Seigneur est plein de bonté envers celui [ou ce] qu’Il veut et l’empêche du mal [du danger décisif]. C’est Lui l’Omniscient, le Sage ».

[101] « Seigneur, Tu m’as donné de l’autorité, Tu m’as enseigné à interpréter les récits [et les songes]. Créateur des cieux et de la terre ! Tu es mon protecteur et mon guide en cette vie et dans l’autre, fais que je [reste soumis et reconnaissant à Toi, que je] meure soumis [obéissant à tes enseignements et en T’adorant] et fais-moi rejoindre les Prophètes et les saints vertueux ».

[102] [Prophète !] C’est là un des récits de la réalité suprasensible que Nous te révélons ; tu n’étais pas avec eux (les frères de Joseph) quand ils se mirent d’accord pour préparer leur complot.

[103] Les hommes, pour la plupart, [à cause de leurs injustices obstinées] ne sont pas croyants même si tu désires ardemment [les amener sur la bonne voie].

[104] Tu ne leur demandes jamais un salaire pour cela (pour communiquer ce récit et le Coran). Ce n’est qu’un rappel aux mondes.

[105] Que de signes [existent] dans les cieux et sur la terre [et qui permettent de conclure à l’existence de DIEU], auprès desquels ils (les impies etc.) passent en se détournant.

[106] Et la plupart d’entre eux ne croient en DIEU qu’en Lui associant [des idoles].

[107] Se sentent-ils à l’abri de l’arrivée sur eux d’un châtiment [venant] de DIEU, qui [les] envelopperait [tous], ou de l’arrivée soudaine sur eux de l’Heure [du Jugement] sans qu’ils s’en rendent compte ?

[108] Dis : « [La voie sûre, vraie et parfaite, voie de salut et de paix] c’est ma voie. J’appelle [les hommes] à DIEU en toute clairvoyance ; moi et ceux qui me suivent [nous appelons les hommes à DIEU]. Gloire à DIEU ! Je ne suis point du nombre de ceux qui [Lui] donne des associés ».

[109] Nous n’avons envoyé avant toi que des hommes [choisis] parmi les habitants des cités et que Nous inspirions. Est-ce que [les impies, idolâtres,...] ne parcourent pas la terre pour voir quelle a été la fin de ceux qui ont vécu avant eux ? Assurément la demeure (la vie) future est meilleure pour ceux qui sont pieux. Ne faites-vous pas usage de votre intelligence [saine] ?

[110] Quand les Prophètes faillirent perdre espoir et [leurs communautés] pensèrent que [peut-être leurs Prophètes] leur ont dit des non-vérités, ils eurent Notre secours. Ceux que Nous voulions [sauver] furent sauvés [mais] Notre châtiment ne sera pas détourné des hommes criminels.

[111] Il y a dans ces récits un enseignement [modèle] pour ceux qui sont doués d’intelligence [purifiée]. Ce ne sont pas des inventions mais la confirmation des [messages] antérieurs, l’explication parfaite de tout, un guide et une miséricorde pour les hommes qui croient [sincèrement].

Sourate 13 : Le tonnerre (Ar-Racd)

Nombre de versets : 43

Ordre Vulgate : 13

Ordre Révélation : 93

Révélée à Médine

 

[Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

 

[1] A. L. M. R. (Alif. Lâm. Mîm. Râ’.) Voici les versets du Livre. Ce qui t’a été révélé par ton Seigneur est vérité. Mais les hommes pour la plupart, n’[y] croient pas.

[2] DIEU est Celui qui a créé haut les cieux sans colonnes que vous puissiez voir, et Il a manifesté Sa volonté sur le Trône. Il a soumis [à votre service] le soleil et la lune, chacun courant à un terme déterminé. Il dirige l’ordre [et les affaires de l’univers] et Il expose en détail les versets [et les signes] afin que vous ayez la certitude de la rencontre de votre Seigneur.

[3] Et c’est Lui qui a étendu la terre [pour votre vie], y a placé les montagnes et les rivières, y a fait croître de chaque espèce de fruits deux couples. Il recouvre de nuit le jour (Il les fait alterner). Voilà bien là des signes [qui permettent de conclure à l’existence du Créateur et impliquent son adoration] pour ceux qui réfléchissent.

[4] Des parcelles voisinent sur la terre ; des jardins [plantés] de vignes, des céréales, des palmiers aux souches communes ou non communes, [tous] arrosés de la même eau, mais Nous donnons aux fruits des uns des qualités supérieures par rapport aux autres. Voilà bien là des signes [à faire connaître DIEU] pour ceux qui font usage de leur intelligence [purifiée et saine].

[5] [Prophète,] si tu t’étonnes, leur parole, en effet, est étonnante : « Serons-nous recréés une fois que nous serons [redevenus] poussière ? » Ceux-là [sont impies qui] nient leur Seigneur ; ils auront des jougs à leur cou. Ceux-là sont les compagnons du Feu (résultat de leur acte), ils y demeureront perpétuellement.

[6] C’est plutôt le mal (le châtiment) que le bien (le bonheur éternel) que [les impies,...] te demandent de hâter. Il y a pourtant eu des exemples [de châtiment] avant eux. Oui, ton Seigneur a mille pardons à l’égard des hommes malgré leur injustice. Et, ton Seigneur est très sévère en [Son] châtiment.

[7] Les impies [idolâtres, hypocrites, polythéistes, injustes,...] disent : « Pourquoi ne lui est-il pas envoyé de son Seigneur un signe (un miracle) ? » Tu n’es qu’un avertisseur [tu invites à DIEU] et un guide est donné à chaque peuple.

[8] DIEU sait ce que porte chaque femelle, ce que les matrices rejettent [et diminuent] ou ce qu’elles multiplient [et mènent à terme]. Toute chose a auprès de Lui sa mesure [dans le temps, espace et les dimensions cachées (suprasensibles)].

[9] Il connaît ce qui est caché et ce qui est apparent, Il est Grand, Sublime.

[10] Pareils sont [en Sa science], celui qui, parmi vous, tient secrète sa parole et celui qui la divulgue, celui qui se cache la nuit et celui qui se promène (se manifeste) le jour.

[11] [L’homme] a devant et derrière lui des [anges] accompagnateurs qui veillent sur lui, sur ordre de DIEU. DIEU ne modifie pas [l’état] des hommes avant qu’ils ne changent ce qui est en eux. Et lorsque DIEU veut [infliger] un châtiment [correctif] aux hommes [à cause de leurs péchés et de leurs injustices], nul ne peut le repousser, et ils n’auront d’autre protecteur [ni guide absolu] que Lui.

[12] C’est Lui qui vous fait voir l’éclaire [qui suscite en vous] crainte et espoir, et forme de lourdes nuées.

[13] Le tonnerre glorifie Ses louanges et les anges aussi par crainte révérencielle de Lui. Il lance la foudre, Il en frappe qui Il veut. [Mais les impies hostiles,...] controversent au sujet de DIEU alors qu’Il est très sévère en [Son] châtiment [correctif].

[14] La vraie (la juste) invocation [s’adresse] à Lui [ou, à Lui appel à la vérité (la proclamation de l’Unicité divine)]. Ceux (les idoles) que les hommes invoquent, à Sa place, ne leur répondent en rien ; de même qu’un homme qui tend ses paumes vers l’eau pour qu’elle arrive à ses lèvres, elle n’y arrivera nullement. L’invocation des impies [idolâtres,...] ne se situe que dans l’égarement.

[15] Ceux qui sont dans les cieux et sur la terre se prosternent bon gré mal gré devant DIEU, ainsi que leurs ombres, matin et soir.

[16] Dis : « Qui est le Seigneur des cieux et de la terre ? » Dis : « [C’est] DIEU ». Dis : « Prendrez-vous autre que Lui des protecteurs qui ne détiennent rien pour eux-mêmes (intrinsèquement) en bien non plus qu’en mal ? » Dis : « L’aveugle est-il pareil à celui qui voit ? Est-ce que les ténèbres sont-elles pareilles à la lumière ? Ou bien [les idoles] qu’ils associent à DIEU ont-elles créé une création comme la Sienne, de sorte que ces deux créations leur soient confondues ? Dis : « DIEU est le Créateur de toute chose (tout ce qui est dans les cieux, sur la terre et entre eux). Il est l’Unique, le Dominateur suprême ».

[17] [DIEU] fait descendre une eau du ciel ; elle coule dans les vallées à leur capacité ; le flot emporte une écume renflée. Et sur ce qu’on fait fondre au feu en vue de [fabriquer] bijoux (revivifier les potentielles innées,) ou outils, il y a aussi une écume. Ainsi DIEU met en parabole le vrai et le faux. L’écume (les impuretés et les sites diaboliques) s’évanouit en déchets, et ce qui est utile aux hommes demeure [utile et brillant] sur la terre. DIEU use ainsi de paraboles.

[18] A ceux qui répondent à [l’appel de] leur Seigneur [revient] la fin heureuse. [Mais] ceux qui ne Lui répondent pas, auraient-ils tout ce qui est sur la terre à offrir en rançon, et même le double, à ceux-là [revient le résultat de leur] mauvais compte et l’Enfer sera leur asile ; quelle désagréable couche !

[19] Celui qui sait que ce qui a été descendu sur toi [venant] de ton Seigneur est vrai, serait-il pareil à celui qui [à cause de ses propres injustices] est aveugle ? Seuls réfléchissent ceux qui sont doués d’intelligence [perfectionnée et saine] :

[20] ceux qui remplissent leur engagement envers DIEU et ne rompent pas le pacte [avec Lui],

[21] ceux qui maintiennent les liens que DIEU a ordonné d’établir, craignent [respectueusement et pieusement] leur Seigneur et redoutent (essaient de ne pas avoir) le compte mauvais,

[22] ceux qui endurent [sur le chemin de DIEU] aspirant à [visiter le] visage [et obtenir l’agrément] de leur Seigneur, accomplissent la Prière, font dépense [charitable] de ce que Nous leur avons donné, en secret et en public, et repoussent le mal par le bien, à ceux-là revient la bonne fin de l’autre vie [éternelle],

[23] jardins d’Eden où ils entreront avec ceux de leurs pères [et mères], de leurs épouses et de leurs enfants qui ont bien travaillé [utile à eux-mêmes, à la société humaine et pour la cause de DIEU]. Et les anges entreront chez eux par chaque porte

[24] [leur annonçant] « Salâm (paix) sur vous, pour ce que vous avez patienté [sur le chemin de DIEU] ». Comme agréable est la bonne demeure finale.

[25] [Mais] ceux qui dénoncent le pacte de DIEU après l’avoir fermement noué et rompent les liens que DIEU ordonne d’établir, et répandent la corruption sur la terre, à ceux-là la malédiction, à ceux-là le mauvais séjour (résultat de leurs actions lamentables).

[26] DIEU donne largement Ses biens à qui Il veut [ou, à qui le veut], Il [les] restreint [à l’égard de qui Il veut]. [Les impies] se sont réjouis [illicitement] de la vie d’ici-bas ; or, la vie d’ici-bas, eu égard à la vie future, n’est qu’un usufruit éphémère.

[27] Les impies disent : « Pourquoi ne lui est-il pas envoyé un signe (un miracle) de son Seigneur ! » Dis[-leur] : « DIEU égare (délaisse) celui (un impie) qui veut [obstinément s’égarer] ; et Il guide vers Lui ceux qui se repentent [et s’amendent],

[28] ceux qui ont cru et dont les cœurs se rassurent (s’allument) en se rappelant DIEU ». Remarquez, les cœurs se rassurent (s’illuminent) en se rappelant DIEU.

[29] Ceux qui croient [en DIEU, veulent] et travaillent bien [utile à l’humanité tout entière et pour la cause de DIEU], à eux la félicité vitale et le beau retour.

[30] Ainsi t’avons-Nous envoyé à une communauté qui succèdent à bien d’autres pour que tu leur récites ce que Nous t’avons révélé. [Mais les injustes, les cœurs malsains,...] renient le [DIEU] Miséricordieux. Dis[-leur] : « C’est Lui mon Seigneur ; nul n’est dieu que Lui. A Lui je m’en remets et vers Lui est mon retour [et le vôtre] ».

[31] Si un Coran pouvait exister grâce auquel les montagnes pouvaient être mises en marche ou la terre pouvait être fendue ou les morts seraient amenés à parler [cela ne saurait être que ce Coran-ci, et cependant les impies,..., ne croiraient pas]. Mais [c’est DIEU qui a révélé le Coran et c’est] à DIEU seul [qu’]appartient l’ordre tout entier. Les croyants ne savent-ils pas que si DIEU voulait, Il guiderait tous les hommes [et les mettrait par contrainte sur le bon chemin] ? Les malheurs ne cessent d’accabler ceux qui mènent une vie impie pour les rétribuer de ce qu’ils ont commis [et les réveiller] ou de s’installer près d’eux jusqu’à la venue de la promesse de DIEU. DIEU ne manque pas à Sa promesse.

[32] Oui, des Prophètes avant toi ont été moqués [par les impies, les cœurs malsains,...] ; J’ai donné un répit aux impies, puis, Je les ai châtiés et quel ne fut Mon châtiment !

[33] Celui qui règne sur tout ce que chaque âme acquiert [est-Il pareil aux idoles ?] Mais [les idolâtres] ont donné des associés à DIEU. Dis[-leur] : « Nommez-les ! Iriez-vous donc Lui apprendre ce qu’Il ne connaît pas sur terre ? Ou s’agirait-il [des faux noms] qui n’existent qu’en parole ? » Mais non, aux yeux des impies s’est parée leur propre machination, et [en commettant les injustices obstinées] ils [se] sont écartés du chemin [de DIEU]. Et celui que DIEU désapprouve [et lui fait une remontrance] n’aura de guide [sincère que Lui].

[34] [Les impies,...] auront un châtiment [correctif] en la vie d’ici-bas ; le châtiment de la vie future sera plus dur encore, et ils n’auront de la part de DIEU nul recours [ou, ils n’auront personne à contrarier le châtiment de DIEU].

[35] Image du Paradis promis à ceux qui sont pieux : les rivières [des bienfaits] coulent en bas [de leurs séjours édénique], ses fruits [paradisiaques] sont continus et son ombrage [est parfait]. Voilà la fin de ceux qui auront été pieux. Tandis que la fin des impies [idolâtres, hypocrites, etc.] est le Feu (résultat de leurs injustices et de leurs crimes).

[36] [Les croyants de] ceux à qui Nous avons donné l’Ecriture se réjouissent de ce qui t’est révélé (les versets du Coran). Tandis que parmi les partis [rebelles, pécheurs etc.] il y en a qui en rejettent une part, dis[-leur] : « J’ai ordre d’adorer DIEU et de ne Lui rien associer ; c’est à Lui que je [vous] appelle, et vers Lui est mon retour ».

[37] C’est ainsi que Nous l’avons fait descendre (le Coran) [en forme de] loi en [langue] arabe. Si tu suivais [les impies,...] dans leurs passions, après avoir reçu la science [provenant de DIEU], tu n’aurais, de la part de DIEU, ni protection ni recours.

[38] [Prophète,] Nous avons envoyé des Prophètes avant toi et Nous leur avons donné des épouses et une descendance. Il n’appartient pas à un Prophète d’apporter un signe [ou un miracle] si ce n’est avec la permission (volonté) de DIEU. Chaque [Prophète ou] époque a eu un livre [dont le parachèvement, le Coran].

[39] DIEU efface (abroge) ce qu’Il veut et confirme [et établit ce qu’Il veut]. Près de Lui est le Livre original (Table Gardée).

[40] Que Nous te fassions voir [en la vie présente] une part de ce que Nous leur promettons [aux injustes, etc.] ou que Nous te rappelions à Nous [bien avant], tu n’as qu’à communiquer [le message], le compte [final] Nous appartient.

[41] Ne voient-ils pas que Nous venons (Nous décidons de) diminuer (de rétrécir) la terre de toutes parts ? DIEU juge et nul ne peut s’opposer à Son jugement et Il est Prompt au compte.

[42] Leurs devanciers [des impies,...] aussi rusaient, mais DIEU est maître d’élaboration de tous les plans. Il sait ce que chaque âme acquiert. Et les impies [les injustes, etc.] sauront à qui revient la bonne demeure finale.

[43] Les impies [idolâtres, hypocrites, polythéistes, les cœurs malsains,...] disent : « Tu n’es pas un envoyé [de DIEU] ! » Dis[-leur] : « DIEU suffit pour témoin (DIEU est le meilleur Témoin) entre vous et moi, et celui qui possède la science du Livre [est témoin à cela] ».

Sourate 14 : Abraham (Ibrâhîm)

Nombre de versets : 52

Ordre Vulgate : 14

Ordre Révélation : 72

Révélée à la Mecque

 

[Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

 

[1] A. L. R. (Alif. Lâm. Râ’.) [Prophète ! Voici] un Livre que Nous t’avons révélé pour qu’avec la permission (biwilâyatihi, par Sa volonté) de leur Seigneur tu fasses sortir les hommes des ténèbres [pour les conduire] à la Lumière, à la voie du Puissant honoré, du Digne de louange.

[2] DIEU est Celui à qui appartient ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre. Malheur aux impies [qui subiront] un dur châtiment [correctif].

[3] [Les impies, idolâtres, hypocrites, injustes, etc. sont] ceux qui préfèrent [abusivement et illicitement] la vie d’ici-bas à la vie future (commettent les péchés, rejettent obstinément les enseignements célestes, etc.). Ils écartent [les hommes] du chemin de DIEU, ils veulent rendre tortueux [ce chemin]. Ceux-là sont dans un profond égarement.

[4] Nous n’avons envoyé de Prophète que dans la langue de son peuple afin qu’il leur explique [la parole de DIEU] d’une façon compréhensible. DIEU égare (délaisse) celui qui [obstinément] veut [s’égarer], et Il guide celui qui veut [se guider]. Il est le Puissant honoré, le Sage.

[5] Nous avons envoyé Moïse avec Nos signes : « Fais sortir ton peuple des ténèbres à la Lumière. Rappelle-leur les jours de DIEU ». Il y a vraiment là des signes pour tout homme patient [sur le chemin de DIEU et] reconnaissant.

[6] Quand Moïse dit à son peuple : « Rappelez-vous le bienfait de DIEU quand Il vous a sauvés des gens du Pharaon qui vous infligeaient un pire tourment, égorgeaient vos fils et laissaient vos femmes en vie [domestiques], c’était une grande épreuve pour vous [délivrer] venant de votre Seigneur ».

[7] [Enfants d’Israël (Jacob), souvenez-vous] lorsque votre Seigneur a proclamé : « Si vous êtes reconnaissants, Je multiplierai pour vous [Mes bienfaits], mais si vous devenez impies, Mon châtiment est bien sévère ».

[8] Moïse [leur] dit : « Si vous devenez impies, vous et tous ceux qui sont sur la terre, DIEU est Riche (Il n’a besoin de rien et c’est Lui qui enrichit tout) Il est Digne de louange ».

[9] Ne vous est-elle pas parvenue la nouvelle [des impies] qui ont été avant vous : les [impies des] peuples de Noé, des cAad, des Thamoud et ceux qui ont été après eux ? Ne les connaît que DIEU [et c’est Lui qui vous communique leur nouvelle]. Leurs Prophètes leur ont apporté les preuves. Mais [les injustes] portèrent les mains à leur bouche [s’en mordirent les doigts de colère ou de moquerie] et dirent : « Nous ne croyons pas à votre message, nous sommes dans un doute profond au sujet de ce vers quoi vous nous appelez ».

[10] Leurs Prophètes dirent : « y a-t-il un doute au sujet de DIEU, le Créateur des cieux et de la terre ? Il vous appelle pour vous pardonner vos péchés et vous donner un délai jusqu’à un terme déterminé ». [Les impies] dirent : « Vous n’êtes que des hommes comme nous et vous voulez nous écarter de ce qu’adoraient nos pères. Apportez-nous un argument clair (décisif) ! »

[11] Leur Prophète leur dirent : « En fait, [physiquement] nous ne sommes que des hommes comme vous, mais DIEU accorde Sa grâce à qui Il veut parmi Ses adorateurs. Nous ne pouvons apporter une preuve (un miracle) qu’avec la permission (volonté) de DIEU. Les croyants doivent s’en remettre à DIEU ;

[12] et qu’avons-nous à ne pas nous en remettre à DIEU alors qu’Il nous a guidés au bon chemin ? Nous endurerons les persécutions que vous nous infligez [et nous continuerons notre message]. Ceux qui cherchent à qui se confier, qu’ils s’en remettent à DIEU ».

[13] [Mais] les impies [obstinés] dirent à leurs Prophètes : « Nous vous bannissons de notre pays, à moins que vous ne reveniez à notre "religion" ! » Alors leur Seigneur révéla [aux Prophètes] : « Nous allons faire périr les injustes

[14] et vous installer [sain et sauf] sur la terre après [les avoir fait périr] ». C’est [la récompense] pour celui qui redoute [révérenciellement, de se trouver exclu de la miséricorde lors de] comparaître devant Moi et qui redoute [pieusement] Mon châtiment.

[15] [Les Prophètes] demandèrent [à DIEU] de les assister contre eux. Et tout tyran insolent fut perdant [sombré dans le résultat de ses crimes],

[16] l’Enfer le guette, et il sera abreuvé d’une eau purulente (désagréable)

[17] qu’il avalera à petites gorgées qu’à grand-peine. La mort l’assaillira de partout, mais il ne mourra pas, il sera poursuivi d’un châtiment dense (les conséquences de ses actions abominables).

[18] Ceux qui nient [les enseignements de] leur Seigneur, leur travail est semblable à de la cendre exposée à un vent violent un jour d’ouragan. Ils n’ont pouvoir sur rien de ce qu’ils ont accompli. C’est là le profond égarement.

[19] [Ô homme impie, pécheur, injuste, etc.] ne vois-tu pas que DIEU a créé les cieux et la terre (leur être, les lois qui y règnent, leurs sciences,...) en toute vérité (selon la sagesse) ? S’Il veut Il vous fera disparaître et Il fera surgir une nouvelle création.

[20] Ce n’est pas difficile pour DIEU.

[21] [Le Jour où] tous [les hommes] comparaîtront devant DIEU, les faibles diront aux [oppresseurs] orgueilleux : « Nous vous avions suivis, pouvez-vous [nous être utiles maintenant et] nous ôter un peu du châtiment de DIEU ? » Ils diront : « Si DIEU nous avait guidés [ce qui n’était pas possible à cause de nos injustices, nos impiétés obstinées], nous vous aurions guidés. [Maintenant] c’est pareil pour nous de nous agiter ou de patienter, il n’y a pas de refuge pour nous ».

[22] Quand tout sera accompli Satan dira : « DIEU vous a fait une promesse vraie, mais moi je vous ai fait une promesse que je n’ai pas tenue [et je vous ai trompés]. Je n’avais aucune autorité sur vous sauf que je vous ai appelés et que vous m’avez répondu. Ne me blâmez donc pas, blâmez-vous vous-mêmes. Je ne vous suis d’aucun secours et vous ne m’êtes d’aucun secours. Je renie (rejette) le fait que vous m’ayez associé [à DIEU] ». Les injustes [obstinés] subiront un châtiment douloureux.

[23] Ceux qui croient [en DIEU Unique] et travaillent bien [utile à eux-mêmes, à la société humaine et pour la cause de DIEU] seront introduits dans les jardins [de bienfaits] en bas desquels les rivières [de bonheurs] coulent. Avec la permission (par la volonté) de leur Seigneur, ils y seront éternels. Ils y seront reçus par Salâm (paix) [venant de DIEU].

[24] Ne vois-tu pas comment DIEU compare la bonne parole à un bon arbre dont la racine tient ferme et dont le branchage est dans le ciel ?

[25] [Le bon arbre] donne ses fruits à tout moment avec la permission de son Seigneur. DIEU propose des paraboles aux hommes afin qu’ils réfléchissent.

[26] Et la mauvaise parole est comme un mauvais arbre qui a été déraciné de la surface de la terre, il n’a nulle tenue.

[27] DIEU affermit [les pas et les cœurs de] ceux qui croient [en Lui], par la parole ferme, ici-bas et dans l’au-delà. DIEU égare (n’approuve pas et délaisse) les injustes [obstinés]. DIEU fait ce qu’Il veut (parfaitement juste).

[28] Ne vois-tu pas ceux (les dirigeants injustes,...) qui échangent les bienfaits de DIEU contre l’impiété et mettent leur peuple dans une situation de perdition ?

[29] [C’est] l’Enfer (résultat de leurs crimes) qu’ils affronteront, quelle désagréable demeure !

[30] Ils ont donné à DIEU des égaux afin d’égarer [les hommes] du chemin [de DIEU]. Dis[-leur] : « Jouissez [de ce bas monde] ; or, votre retour est vers le Feu ».

[31] Dis à Mes adorateurs croyants d’accomplir la Prière et de donner l’Aumône en secret et en public, de ce que Nous leur avons donné, avant que n’arrive un Jour où il n’y aura ni rachat ni amitié.

[32] DIEU est Celui qui a créé les cieux et la terre (leur être, les lois qui y règnent, leurs sciences, leurs buts, etc.) Il a fait descendre du ciel une eau par laquelle Il a produit des fruits pour vous nourrir. Il a mis à votre service le bateau qui, par Son ordre (Sa volonté), vogue sur la mer. Il a mis à votre service les rivières.

[33] Il a mis à votre service le soleil et la lune avec une révolution perpétuelle [et renouvelée]. Il a mis à votre service la nuit et le jour.

[34] Il vous a accordé [une bonne partie] de tout ce que vous Lui avez demandé. Si vous énumérez les dons [venant] de DIEU, vous ne saurez les dénombrer [tous]. L’homme [non-éduqué] est vraiment très injuste, très ingrat.

[35] [Prophète, rappelle à tout le monde] lorsque Abraham dit : « Seigneur, fais de cette cité un [asile] sûr, et préserve[-nous,] moi et mes enfants d’adorer les idoles.

[36] Seigneur, elles ont égaré beaucoup d’hommes. Celui qui me suivra sera des miens, mais celui qui me désobéit [Tu connais les hommes], Tu es Celui qui pardonne, Très-Miséricordieux (Tu accordes aux croyants les biens particuliers).

[37] Seigneur, j’ai établi une partie de ma descendance dans une vallée sans agriculture, près de Ta maison sacrée (Kacba), notre Seigneur, pour qu’ils accomplissent la Prière. Fais que les cœurs [purs] éprouvent de l’affection pour eux, nourris-les de fruits, afin qu’ils soient reconnaissants.

[38] Seigneur, Tu connais ce que nous cachons et ce que nous divulguons. Rien n’est caché à DIEU sur la terre ni dans le ciel.

[39] Louange à DIEU, qui m’a fait don, dans ma vieillesse, d’Ismaël et d’Isaac. Certes, mon Seigneur entend la prière.

[40] Seigneur, fais que j’accomplisse la Prière et que ma descendance [l’accomplisse aussi] ; notre Seigneur, exauce ma prière !

[41] Seigneur, le Jour où se dressera le compte [final] pardonne[-nous,] à moi, à mon père et à ma mère et aux croyants ».

[42] Ne pense pas que DIEU soit inattentif à ce que font les injustes. Il leur donne seulement un délai jusqu’au Jour où les regards [de ces gens] se figeront (à cause de leurs injustices) ;

[43] ils courront apeurés, la tête levée, les regards figés et les cœurs [évidés comme s’ils étaient] en l’air.

[44] Avertis les hommes du Jour où le châtiment les atteindra et ceux (impies, idolâtres, planificateurs criminels, etc.) qui auront été injustes diront : « Seigneur, accorde-nous un petit délai, que nous répondions à Ton appel et suivions les Prophètes ». [On leur dira] : « Mais quoi, n’aviez-vous pas juré avant (dans votre vie terrestre) que vous n’auriez pas de déclin ?

[45] Vous vous êtes habités dans les demeures de ceux qui s’étaient fait tort à eux-mêmes et la façon dont Nous les avons traités vous a été connue et Nous vous avions donné des exemples ».

[46] Ils tramaient des ruses, mais [la décision de la réalisation ou d’annulation de] leur ruse est auprès de DIEU, même si leurs ruses étaient [assez puissantes] pour anéantir les montagnes.

[47] Ne pense pas que DIEU manque à Sa promesse envers Ses prophètes. DIEU est Puissant honoré [et] Maître de la vengeance (Il punit justement et châtie les injustes).

[48] Le Jour où la terre sera transformée en une autre et les cieux [seront transformés en des autres]. [Tous les hommes] comparaîtront devant DIEU, l’Unique, le Dominateur suprême [et les impies, hypocrites, injustes, voleurs, idolâtres, etc. seront jugés].

[49] Ce Jour-là, tu verras les criminels [injustes, etc.] enchaînés les uns aux autres,

[50] leurs tuniques seront de goudron et le Feu (leur crime, etc.) couvrira leurs visages.

[51] DIEU rétribue ainsi chacun selon ce qu’il a accompli. DIEU est Prompt au compte.

[52] Ceci est un message adressé aux hommes, pour qu’ils soient avertis [et invités à DIEU]. Pour qu’ils sachent que Lui DIEU (Créateur de l’univers) est Unique, et pour que les hommes doués d’intelligence [saine] y prennent conseil.

Sourate 15 : Al Hijr (Al-Hijr)

Nombre de versets : 99

Ordre Vulgate : 15

Ordre Révélation : 54

Révélée à la Mecque

 

[Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

 

[1] A. L. R. (Alif. Lâm. Râ’.) Voici les versets du Livre, du Coran explicite.

[2] Que de fois [ayant vu les mauvaises conséquences de leurs actes,] les impies [injustes, obstinés etc.] voudraient-ils avoir été soumis (honnêtes) ; [mais ils suivent leurs penchants diaboliques].

[3] Laisse-les manger, jouir [un temps], s’étourdir d’espoirs [illusoires]. [Mais] bientôt ils sauront [ce qu’il en est].

[4] Nous n’avons fait périr [les habitants d’]aucune cité [à cause de leurs péchés et de leurs injustices obstinées] sans qu’elle n’ait eu [des avis et un terme selon] un Ecrit connu.

[5] Aucune communauté [ni personne] ne peut devancer son terme ni [le] reculer.

[6] [Les impies, idolâtres, injustes opposants etc.] dirent : « Ô toi, sur qui le Rappel (le Coran) est descendu (révélé), tu es un possédé !

[7] Pourquoi ne nous amènes-tu pas les anges si tu es au nombre de ceux qui disent vrai ? »

[8] Nous (DIEU) ne faisons descendre les anges [ou miracles, etc.] qu’en toute vérité (lorsque Nous le jugeons bon) et lors [qu’ils les verront] il ne leur sera accordé [aux impies...] aucun répit.

[9] C’est Nous qui avons fait descendre (révélé) le Rappel (le Coran) et c’est Nous qui en assurons la garde.

[10] Nous avons envoyé [des Prophètes] avant toi chez les peuples des Anciens.

[11] Aucun Prophète n’est venu à eux sans que [les impies] ne s’en moquent.

[12] Nous le faisons accédé [le Coran] aux cœurs des criminels [mais à cause de leurs mauvais actes et],

[13] [s’adonnant aux crimes] ils ne croient pas en lui, voilà révolue la vie des anciens [criminels].

[14] Même si Nous leur ouvrions [l’]une [des] porte[s] du ciel et qu’ils pouvaient y monter [et voir du près les réalités célestes],

[15] [en raison de leurs injustices obstinés] ils diraient : « Nos regards sont voilés [ce que nous observons ne sont que des illusions], ou plutôt nous sommes des hommes ensorcelés ! »

[16] Nous avons établi dans le ciel des tours et Nous l’avons orné pour ceux qui [le] regardent [de bon cœur].

[17] Et Nous le protégeons contre tout diable maudit,

[18] sauf (s’il y en a) qui s’efforce [d’en voler quelque chose] par audition, une flamme précise le poursuit.

[19] Nous avons étalé la terre, Nous avons jeté dessus des montagnes et Nous y avons fait pousser toutes sortes de choses mesurées [et proportionnées].

[20] Et Nous y avons mis des vivres pour vous et pour ceux (les autres créatures) que vous ne nourrissez pas.

[21] Il n’est rien dont les trésors ne soient auprès de Nous, et Nous ne faisons descendre [une chose] que selon une mesure déterminée.

[22] Nous avons envoyé des vents fécondants et Nous avons fait descendre du ciel une eau dont Nous vous abreuvons, et ce n’est pas vous qui la détenez en réserves [dans le sol].

[23] Et c’est Nous qui donnons la vie et la mort et c’est Nous l’héritier [Suprême].

[24] Nous connaissons ceux des hommes qui [vous] précèdent et Nous connaissons ceux qui [vous] suivent.

[25] Ton Seigneur les rassemblera. Il est, en vérité, Sage [et] Omniscient.

[26] Nous avons créé l’homme d’une argile, quintessence d’une boue malléable (une matière sombre variable).

[27] Et Nous avons auparavant créé le Djânn (le djinn) du feu (fluide) sans fumée.

[28] [Rappelle] lorsque ton Seigneur dit aux anges : « Je vais créer un homme d’une argile, quintessence d’une boue malléable (matière sombre variable).

[29] Lorsque Je l’aurai harmonieusement complété et lui aurai insufflé de Mon souffle (un rayonnement), prosternez-vous devant lui ».

[30] Tous les anges se prosternèrent

[31] sauf Iblîs (Satan) qui refusa d’être avec ceux qui se prosternent.

[32] [DIEU] dit : « Iblîs, pourquoi n’es-tu pas du nombre de ceux qui se prosternent ? »

[33] [Iblîs] dit : « Je ne puis me prosterner devant un homme que Tu as créé d’une argile, quintessence d’une boue malléable (matière sombre variable) ».

[34] [DIEU] dit : « Sors de là [que tu es], tu es chassé.

[35] Et la malédiction est sur toi, jusqu’au Jour de la résurrection ».

[36] [Satan] dit : « Seigneur, donne-moi du répit jusqu’au Jour où ils (les hommes) seront ressuscités ».

[37] [DIEU] dit : « Tu es de ceux à qui un répit est donné

[38] jusqu’au Jour de l’instant déterminé [par DIEU] ».

[39] [Satan] dit : « Seigneur, [en raison de ma désobéissance] que Tu m’égares (désapprouves), je leur embellirai sur la terre [leurs pires actions à leurs yeux], je les égarerai tous,

[40] l’exception de Tes serviteurs dévoués purs [et sincères] ».

[41] [DIEU] dit : « Voici Mon droit chemin :

[42] En effet, tu n’auras aucun pouvoir sur Mes serviteurs, mais seulement sur ceux qui [obstinément seront injustes et] te suivront parmi les fourvoyés ;

[43] et l’Enfer sera leur lieu de rendez-vous à tous (injustes, impies, idolâtres, etc.).

[44] [L’Enfer] a sept portes, chaque porte aura son groupe déterminé ».

[45] [Tandis que] ceux qui sont pieux se retrouveront au paradis et [auront accès aux] sources [inédites].

[46] [Il leur sera dit] : « Entrez-y, en paix en toute sécurité ».

[47] Nous aurons retiré de leur poitrine (de leur cœur) tout ce qui pourrait y avoir de rancune : [Ils se sentiront] frères sincères, [assis] sur des trônes mutuels.

[48] Là (au Paradis), aucune peine ne pourra plus les atteindre et ils n’en seront jamais expulsés.

[49] [Prophète !] Informe Mes serviteurs que Je suis Celui qui pardonne, le Très-Miséricordieux [qui leur accorde les biens],

[50] mais [quant aux coupables têtus] Mon châtiment sera un douloureux châtiment.

[51] Informe-les [serviteurs] au sujet des hôtes d’Abraham,

[52] lorsqu’ils entrèrent chez lui et [lui] dirent : "Salut (paix) !" Il dit : « Nous avons peur de vous ».

[53] Ils dirent : « N’aie pas peur ! Nous t’annonçons une bonne nouvelle, [la naissance] d’un garçon doué de connaissance ».

[54] [Abraham] dit : « M’annoncez-vous cette bonne nouvelle alors que la vieillesse m’a atteint ? Que [m’]annoncez-vous là ? »

[55] Ils dirent : « Nous t’annonçons une bonne nouvelle en [toute] vérité. Ne sois point du nombre de ceux qui désespèrent ».

[56] [Abraham] dit : « Qui est-ce qui désespère de la miséricorde [et des dons] de son Seigneur hormis les égarés ? »

[57] Il [leur] dit : « Quelle est votre mission importante, ô messagers ? »

[58] Ils dirent : « Nous sommes envoyés vers un peuple criminel ;

[59] exception faite de la famille de Lout (Lot) que nous sauverons toute,

[60] sauf sa femme ». Nous avions déterminé qu’elle serait du nombre de ceux qui resteraient en arrière [serait exterminée].

[61] Puis lorsque les messagers vinrent chez la famille de Lout (Lot).

[62] [Lout leur] dit : « Vous êtes des inconnus ».

[63] Ils dirent : « Nous venons avec ce (le châtiment) dont [les criminels de ton peuple] doutaient,

[64] nous t’apportons la vérité, nous sommes véridiques.

[65] Pars, avec ta famille, dans une partie de la nuit. Marche derrière eux (les membres de ta famille) et que nul d’entre vous ne se retourne. Allez où il vous sera ordonné ».

[66] Nous avisâmes [Lout] de cette décision : le matin, ces gens-là (les criminels) seront exterminés jusqu’au dernier.

[67] Les habitants [criminels] de la ville vinrent joyeux [chez Lout en quête de nouvelles].

[68] Il [leur] dit : « Ceux-ci sont mes hôtes, ne me déshonorez pas.

[69] Craignez [pieusement] DIEU, et ne me couvrez pas de honte ».

[70] Ils dirent : « Ne t’avions-nous pas interdit de [recevoir du] monde ? »

[71] Il dit : « Voici mes filles, si vous voulez faire quelque chose ».

[72] Par ta vie [ô Prophète !] ils erraient égarés dans leur ivresse [de culpabilité].

[73] Au lever du soleil le Cri les saisit.

[74] Nous renversâmes [la ville] de fond en comble et Nous fîmes pleuvoir sur eux des pierres d’argile dure.

[75] Ce sont des signes [et leçons] pour ceux qui savent observer.

[76] [Cette ville] est sur un chemin connu [des caravaniers].

[77] En cela réside un signe pour les croyants.

[78] Et les habitants d’al-Aykah (la forêt touffue, le pays de Shucayb) furent injustes.

[79] Nous avons tiré vengeance d’eux (leur avons montré une partie de résultat de leur mauvais actes en ce monde). Ces deux [cités] sont sur un chemin bien évident [que vous connaissez].

[80] Et les habitants de Hijr (les Thamouds) aussi ont nié les Prophètes.

[81] Nous leur avions fait parvenir Nos signes, [mais] ils s’en étaient détournés.

[82] Ils se creusaient des maisons dans les montagnes [s’imaginant être] en sécurité [totale, tandis qu’ils étaient hautin, transgresseurs et injustes].

[83] Mais [à cause de leurs crimes et de leurs injustices] le matin le Cri les saisit.

[84] et leurs [mauvais] acquis ne leur servit à rien.

[85] Nous n’avons créé les cieux et la terre et tout ce qui est entre eux que par la vérité [et la justice] et, [l’injustice des hommes n’est nullement admise,] l’Heure [du jugement dernier] viendra. [Ô Prophète !] Pardonne d’un beau pardon indulgent.

[86] Ton Seigneur, c’est Lui le Créateur, [Il est] Omniscient.

[87] Nous t’avons donné les sept [versets] qu’on répète (Al-Fâtiha) et le Coran sublime.

[88] Ne porte pas tes regards vers les biens dont Nous faisons jouir les [différents] groupes [d’impies, etc.] d’entre eux, ne t’afflige pas au sujet [des impies, athées, irréligieux, etc.], mais baisse plutôt ton aile [protectrice] sur les croyants

[89] et dis : « Je suis l’avertisseur explicite [qui vous communique clairement les enseignements et vous appelle à DIEU] ».

[90] [Nous châtierons les impies, injustes, hypocrites, etc.] de même que Nous avons infligé [un châtiment] aux diviseurs (conjurés)

[91] qui ont fait du Coran des fractions diverses [selon leur passion diabolique, pour engendrer des discordes].

[92] Par ton Seigneur ! Nous leur demanderons à tous

[93] [de rendre compte] de leurs actes.

[94] Expose [clairement] ce qui t’est ordonné et détourne-toi des gens qui associent [des idoles à DIEU].

[95] Nous te suffisons contre les railleurs

[96] qui placent un autre "dieu" à côté de DIEU. Ils vont connaître [leur faute].

[97] Nous savons que ta poitrine (ton cœur) se resserre en entendant ce qu’ils disent.

[98] Glorifie le Seigneur par Sa louange et sois de ceux qui se prosternent [devant le Seigneur].

[99] Et adore ton Seigneur jusqu’à ce que vienne à toi la certitude [éternelle].

Sourate 16 : Les abeilles (An-Nahl)

Nombre de versets : 128

Ordre Vulgate : 16

Ordre Révélation : 70

Révélée à la Mecque

 

[Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

 

[1] L’ordre de DIEU arrive, ne le hâtez pas. Gloire à Lui ! Il transcende ce que [les idolâtres Lui] associent.

[2] Il fait descendre les anges avec l’Esprit [saint], par Son ordre, sur qui Il veut parmi Ses serviteurs pour annoncer [aux hommes] : nul n’est dieu que Moi, craignez-Moi pieusement[, évitez les péchés et l’impiété].

[3] Il a créé les cieux et la terre en toute vérité [et sagesse]. Il transcende ce que [les idolâtres Lui] associent.

[4] [DIEU] a créé l’homme d’une goutte de sperme et [si l’homme commet des péchés et des injustices] le voilà devenu un adversaire [qui dispute].

[5] Il a créé les bestiaux pour vous : vous y trouverez [les matières premières pour fabriquer] des vêtements, [en tirer] des profits [et services], et vous en nourrir.

[6] Vous y trouverez un beau spectacle quand vous les ramenez le soir [au bercail], et quand vous les conduirez le matin [vers le pâturage].

[7] Ils portent vos fardeaux à des pays que vous n’atteindrez qu’avec peine. En vérité, votre Seigneur est Clément [et] Très-Miséricordieux.

[8] [Il a créé] les chevaux, les mulets et les ânes : ils vous servent de montures et d’apparat. Et [DIEU] a créé encore [d’autres êtres] que vous ne savez pas.

[9] Il appartient à DIEU [par Sa grâce, de montrer] le droit chemin [aux hommes] car il en est qui (les autres chemins) dévient. S’Il voulait, Il vous guiderait tous [par force, sur le droit chemin].

[10] C’est Lui qui fait descendre du ciel une eau dont une partie vous sert de boisson, une autre à [la croissance] des plantes [qui servent] de pâturages [à vos troupeaux].

[11] Avec elle (l’eau) Il fait pousser pour vous des céréales, des oliviers, des palmiers, des vignes et tous les [arbres et] fruits. C’est un signe [qui permet de conclure à l’existence de DIEU et attirent les humains à L’adorer] pour les hommes qui réfléchissent.

[12] Il a mis à votre service la nuit et le jour, le soleil et la lune. Les étoiles aussi [vous] sont soumises sur Son ordre. Ce sont des signes [à faire connaître DIEU] pour les hommes qui raisonnent.

[13] [Il a mis à votre service] ce qu’Il a créé [et disséminé] pour vous sur terre avec des couleurs [et des formes] diverses. C’est un signe pour les hommes qui se rappellent [les vérités concernant la création].

[14] C’est Lui qui a mis la mer à votre service pour vous en fournir une nourriture de chair fraîche, et pour que vous en extrayiez les joyaux que vous portez. Vous y voyez les bateaux fendre les eaux, c’est pour que vous alliez chercher [les biens accordés] par Sa grâce et afin que vous [en] soyez reconnaissants.

[15] Il a érigé les montagnes sur la terre pour éviter des mouvements qui vous seraient nuisibles. Et [Il a créé] des rivières et des chemins afin que vous vous guidiez.

[16] Et [Il a mis] des points de repère, et [les hommes] se guident grâce aux étoiles.

[17] Est-ce que Celui qui crée [donne l’existence et la vie] est comme celui qui ne crée pas ? Est-ce que vous n’allez pas vous rappeler [les vérités] ?

[18] Si vous énumérez les bienfaits de DIEU, vous ne saurez les dénombrer [tous]. DIEU pardonne [et Il est] Très-Miséricordieux (vous accorde les biens).

[19] DIEU sait ce que vous cachez et ce que vous divulguez.

[20] [Les idoles] que [les idolâtres] invoquent à la place de DIEU, ne créent rien, elles-mêmes, elles sont créées (ne sont que des objets créés par DIEU).

[21] [Elles sont] mortes (inertes) [et, intrinsèquement] ne sont pas capables d’être vivantes, et elles ne savent pas quand [leurs adorateurs (les idolâtres)] seront ressuscités.

[22] [Hommes,] votre DIEU est [un seul et même] DIEU [Il est] Unique. Ceux qui [à cause de leurs péchés, leurs injustices et manque de croyance] ne croient pas à la vie future, leurs cœurs refusent à reconnaître [la vérité] et sont remplis d’orgueil [injuste].

[23] Assurément DIEU sait ce qu’ils (les idolâtres, les impies, etc.) cachent et ce qu’ils divulguent. [DIEU] n’aime pas ceux qui sont enflés d’orgueil [injuste].

[24] Quand on leur dit : « Qu’a révélé votre Seigneur ? » Ils disent : « Des contes [fallacieux] des Anciens ! »

[25] Qu’ils portent donc le fardeau de tous leurs péchés le Jour de la résurrection et une part du fardeau de ceux qu’ils égarent par leur ignorance [diabolique]. Quel mauvais fardeau ils portent !

[26] Ceux qui ont vécu avant eux ont usé de stratagèmes [perfides], DIEU frappa leurs édifices à la base et le toit [de leurs bâtisses] s’effondra sur eux et le châtiment leur arriva d’où ils ne s’y attendaient pas.

[27] Le Jour de la résurrection, Il les couvrira d’ignominie et [leur] dira : « Où sont [les idoles] que vous M’associiez et au sujet desquelles vous étiez en divergence [entre vous et avec les croyants] ? » [Et] ceux qui ont reçu la science diront : « Ignominie et malheur tombent aujourd’hui sur les impies ».

[28] [Voilà les impies, les idolâtres,...] que les anges [de la mort] reçoivent alors qu’ils se sont fait tort à eux-mêmes ; ils feront leur soumission : « Nous ne faisions pas de mal ! » [Il leur sera dit :] « Mais si ! DIEU sait bien ce que vous faisiez.

[29] Entrez par les portes de l’Enfer (résultat de vos crimes), [vous] y demeurerez [perpétuellement] ». Quel désagréable asile pour ceux qui ont été orgueilleux (injustes).

[30] Il sera dit à ceux qui ont été pieux : « Qu’a révélé votre Seigneur ? » Ils diront : « [Il a révélé] un bien ». Ceux qui œuvre un bien en la vie d’ici-bas, auront une belle [récompense] et le séjour dans la vie future est [encore] meilleur. Heureux et agréable est le séjour de ceux qui sont pieux.

[31] [Ceux qui sont pieux vivront dans] les jardins d’Eden où coulent des rivières [de bienfaits et de bonheurs] et ils obtiendront là tout ce qu’ils désirent. C’est la rétribution que DIEU accorde aux hommes pieux (obéissants aux ordres de DIEU).

[32] [Quand] les anges rappellent [à DIEU] ceux qui sont purs [bons, pieux et adorateurs de DIEU] ils leur diront : « Salâm à vous (Paix sur vous) ! Entrez au Paradis, en [récompense de bonnes actions] que vous faisiez [sur terre] ».

[33] [Mais, les impies, ceux qui font des mauvais plannings, etc.] attendent-ils que les anges les surprennent, ou que survienne l’ordre de ton Seigneur ? C’est ce que faisaient leurs prédécesseurs. DIEU ne les a pas lésés, ils se lésaient eux-mêmes,

[34] les conséquences des actes qu’ils ont commis retombent sur eux et ce [Feu de leurs actions] dont ils se moquaient les envahit.

[35] Et ceux qui associent [les idoles à DIEU] disent : « Si DIEU l’avait voulu, nous n’aurions rien adoré en dehors de Lui, nous ni nos pères ; nous n’aurions rien interdit sans Son autorisation ! » C’est ce que disaient leurs devanciers. Incombe-t-il aux Prophètes sinon la communication claire [de la parole de DIEU] ?

[36] Nous avons envoyé un Prophète dans chaque communauté [pour dire aux hommes] : « Adorez DIEU et évitez le Tâghout (idole, gouverneur, personne, chose diaboliques) ». Il en est que DIEU a guidés et d’autres [les injustes obstinés] ont "mérité" l’égarement. Parcourez la terre et voyez quelle a été la fin de ceux qui niaient [les Prophètes].

[37] [Prophète !] Même si tu tiens ardemment à les mettre sur la bonne voie, DIEU ne guide pas [forcément et par contrainte] ceux qui s’égarent [obstinément] et ils n’auront pas de soutiens [sincères].

[38] Ils ont juré par DIEU, en insistant sur leurs serments : « DIEU ne ressuscitera pas les morts ! » Si ! [Il ressuscitera les morts et] c’est une promesse de Sa part en toute vérité ; mais les hommes, pour la plupart [à cause de leurs injustices et manque de croyance] ne savent pas.

[39] [Il les ressuscitera] pour qu’Il leur expose ce sur quoi ils étaient en différend (résultat de leurs injustices), et pour que les impies sachent qu’ils ont été menteurs.

[40] Quand Nous voulons [qu’]une chose [soit], Nous disons seulement : « Sois ! » elle est.

[41] Et ceux qui ont émigré pour [la cause de] DIEU, après avoir subi des injustices, Nous les installerons en un lieu agréable en la vie présente, et la récompense [qui sera décernée] dans la vie future sera encore plus magnifique. S’ils savent (qu’ils sachent) !

[42] [Les émigrés pour la cause de DIEU sont] ceux qui ont patienté [sur le chemin de DIEU] et s’en sont remis à leur Seigneur.

[43] [Prophète ! L’ensemble des Prophètes] que Nous avons envoyé avant toi n’étaient [eux non plus] que des hommes à qui Nous avions fait une révélation. Interrogez [à leur sujet], si vous ne le savez [déjà], les gens du Rappel (Livre).

[44] [Les Prophètes ont apporté] les preuves évidentes et les Ecritures. Et Nous t’avons révélé le Rappel (le Coran) pour que tu exposes à tous les hommes [et toutes les communautés] ce qui leur a été révélé, afin qu’ils réfléchissent.

[45] [Les pécheurs hostiles au Coran,] ceux qui ourdissent de mauvais desseins (qui font de mauvais plannings) sont-ils à l’abri de ce que DIEU les engloutisse dans la terre ou que le châtiment les frappe d’où ils ne se doutent pas ?

[46] ou [sont-ils à l’abri de ce] qu’Il les saisisse [par le châtiment] dans leurs allées et venues [leur situation pompeuse, etc.] sans qu’ils puissent échapper [à la remontrance],

[47] ou [sont-ils à l’abri de ce] qu’Il les surprenne [graduellement] dans leur effroi ? [Mais vraiment] votre Seigneur est Clément [et] Très-Miséricordieux.

[48] N’ont-ils point vu que les ombres de toutes les choses que DIEU a créées [comme signes, permettent de conclure à l’existence d’un Créateur ? ils] changent de place à droite et à gauche [dans un état] de "prosternation" devant DIEU et en toute humilité.

[49] Tout ce qui est dans les cieux et sur la terre, tout être vivant et les anges, se prosternent devant DIEU, sans qu’ils s’enflent d’orgueil.

[50] Ils craignent [respectueusement] leur Seigneur [qui est leur Maître] au-dessus d’eux et font ce qui [leur] est ordonné.

[51] DIEU dit : « Ne prenez pas deux DIEUx [ou plus], car en réalité [le vrai DIEU] est un DIEU unique [Créateur de l’univers]. C’est Moi donc que vous devez craindre [pieusement] ».

[52] A Lui appartient [tout] ce qui est dans les cieux et [sur] la terre. A Lui est due la religion (le culte, l’obéissance, l’adoration) d’une façon permanente, soutenue. Craindrez-vous (adorez-vous) donc un autre que DIEU ?

[53] Tout ce que vous avez [reçu] de bienfaits vient de DIEU. Quand un malheur vous touche, c’est à Lui que vous adressez vos implorations,

[54] et puis, lorsqu’Il dissipe votre malheur, certains d’entre vous donnent des associés à leur Seigneur,

[55] étant ainsi ingrats envers ce que Nous leur avons donné. Eh bien ! Jouissez [pour un temps dans ce bas monde] ! Bientôt vous saurez !

[56] [Les idolâtres] donnent [aux idoles] dont ils ne savent rien, une partie de ce que Nous leur avons accordé. [Dis-leur :] Par DIEU ! Vous serez interrogés sur vos inventions mensongères !

[57] Ils attribuent des filles à DIEU - Gloire et pureté à Lui ! - mais [ils s’attribuent] à eux-mêmes ce qu’ils désirent.

[58] Quand on annonce à l’un d’eux [qu’il vient d’avoir] une fille, son visage s’assombrit et il est plein de colère.

[59] Il se cache des siens à cause du "malheur" qui lui a été annoncé, [se demandant] s’il va la garder malgré la honte, ou l’enfouira-t-il dans la terre ? Remarquez que combien est mauvaise leur façon de jugement !

[60] A ceux qui ne croient pas à la vie future revient le mauvais attribut (ils s’en font de mauvaises images). [Tandis que les croyants savent qu’]à DIEU appartiennent les attributs parfaits suprêmes ; et c’est Lui le Puissant, le Sage.

[61] Si DIEU châtiait [immédiatement] les hommes [malhonnêtes,...] pour leurs injustices, Il ne laisserait sur [cette terre subsister] aucun être [injuste] vivant. Mais Il les renvoie à un terme déterminé. Quand ce terme adviendra, ils ne pourront ni le retarder d’une heure, ni l’avancer.

[62] Ils attribuent à DIEU ce qu’[eux-mêmes] abhorrent, et leur langue profère un mensonge quand ils disent qu’ils obtiendront la meilleure récompense [finale]. Sans aucun doute ils subiront le Feu (résultat de leurs mauvaises actions), ils sont corrupteurs [et ont gâté les bienfaits].

[63] Par DIEU ! [Prophète !] Nous avons envoyé à des communautés [des Prophètes] avant toi. Mais Satan leur embellissait [aux coupables] leurs actes, [et] c’est lui aujourd’hui leur patron, ils subiront un châtiment [correctif] douloureux.

[64] Nous n’avons fait descendre (révélé) le Livre (le Coran) sur toi que pour que tu leur exposes clairement [les vérités et les enseignements célestes] - de quoi ils se sont [éloignés et se sont] mis en dissension - [le Coran] qui est un guide et un bien pour [tous les hommes honnêtes, sincères] ceux qui croient [en DIEU, le Créateur de l’univers].

[65] DIEU fait descendre du ciel une eau par laquelle Il fait revivre la terre morte. En cela réside un signe pour ceux qui entendent [de bon cœur].

[66] Il y a une leçon pour vous dans les bestiaux. Le lait pur que Nous vous donnons à boire, à la saveur douce pour les buveurs [de lait], vient de leur ventre [fabriqué] à partir d’aliments digérés et du sang.

[67] Des fruits des palmiers et des vignes vous extrayez une boisson [qui passe d’une phase] enivrante [pernicieuse, afin de produire une boisson sucrée licite] et [dont vous préparez] une bonne nourriture [pure et agréable]. C’est un signe pour [guider à DIEU] ceux qui font usage de leur intelligence.

[68] Ton Seigneur a inspiré aux abeilles : « Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres et ce qu’ils (les hommes) érigent [comme treillages et ruches],

[69] et mangez de tous les fruits [et fleurs] et suivez humblement les chemins que vous fraie votre Seigneur ». De leur ventre sort un liquide aux couleurs variées, dans lequel se trouve une guérison [et un remède] pour les hommes. C’est un signe [à faire connaître DIEU] pour ceux qui réfléchissent.

[70] DIEU vous a créés, Il vous recueillera. Certains vont jusqu’à la décrépitude et ne se souviennent plus de ce qu’ils ont appris. DIEU est Omniscient [et] Omnipotent.

[71] DIEU a favorisé tels de vous plus que d’autres en ce qui concerne les subsistances (les richesses). [Mais la plupart de] ceux qui ont été favorisés ne donnent pas de [leurs] richesses à leurs subalternes pour qu’ils en aient [profité] également. Nient-ils donc les bienfaits de DIEU ?

[72] DIEU vous a donné des épouses de votre espèce. Il vous a donné des enfants et des petits-enfants [issus de vous et] de vos épouses et vous a accordé les biens purs et agréables. [Les impies, les idolâtres etc.] croiront-ils à ce qui est faux (à l’inanité et aux idoles etc.) et nieront-ils les bienfaits de DIEU ?

[73] Adorent-ils, au lieu de DIEU, [des idoles] qui ne peuvent [intrinsèquement] leur procurer aucune nourriture du ciel ni de la terre et ne peuvent rien ?

[74] Ne prêtez pas à DIEU (l’Unique Créateur,) des semblances ; DIEU sait, vous ne savez pas.

[75] DIEU a cité une parabole : quelqu’un [qui s’est fait] esclave et appartient à autrui (à une idole) et ne peut rien et un homme [obéissant à DIEU] à qui Nous (DIEU) avons donné un beau don qu’il dépense [sur Notre chemin] en secret et en public. [Ces deux hommes] sont-ils égaux ? Louange à DIEU ! Mais les hommes, pour la plupart [à cause de leurs injustices et manque de croyance] ne savent pas.

[76] DIEU a cité une parabole : deux hommes, l’un est muet [à cause de ses péchés], ne pouvant rien et constituant pour son maître une charge [insupportable] et n’apportant rien de bon où qu’il l’envoie. [Un tel homme] est-il l’égal de celui qui ordonne (propage) la justice et lui-même est [juste et] dans la voie droite ?

[77] La réalité suprasensible des cieux et de la terre appartient à DIEU. L’ordre concernant (l’arrivé de) l’Heure n’est que comme un clin d’œil ou plus bref encore ; DIEU est Omnipotent.

[78] DIEU vous a fait sortir du sein de votre mère, [alors que] vous ne saviez rien. Et Il vous a donné les oreilles, les yeux et le cœur afin que vous soyez reconnaissants [à DIEU des bienfaits qu’Il vous a accordés].

[79] [Les hommes] ne voient-ils pas les oiseaux, soumis dans l’aire du ciel ? Rien sauf [la création de] DIEU ne les soutient. Il y a là des signes pour ceux qui croient.

[80] DIEU a fait de vos maisons un lieu de repos pour vous. Il vous a donné des maisons faites de peaux des animaux que vous trouvez légères [à transporter] lors de votre déplacement et lorsque vous campez. Et [Il vous a donné] leur laine, leur poil et leur crin [pour en faire] des effets et des objets et afin d’en profiter pour un temps.

[81] De ce qu’Il a créé, DIEU vous a procuré des ombrages. Des montagnes, Il a fait pour vous des abris [et des retraites]. Il a fait pour vous des vêtements qui vous protègent de la chaleur et des vêtements qui vous protègent de votre propre violence (dans les batailles). Il vous comble de Son bienfait afin que vous vous soumettiez [à Ses ordres].

[82] [Prophète,] s’ils (ceux qui ont le cœur malsain) tournent le dos, il ne t’incombe que de communiquer clairement [Notre message].

[83] Ils connaissent les bienfaits de DIEU ; puis [à cause de leur malhonnêteté] ils les nient. La plupart d’entre eux sont des impies (ingrats).

[84] Et le Jour où Nous susciterons un témoin de chaque communauté, il ne sera permis aux impies [de s’exprimer par la langue et avancer des excuses] et ils ne pourront conjurer le blâme (leur incrédulité),

[85] quand les injustes verront le châtiment [le Feu (résultat de leurs actes)] ne leur sera point allégé et il ne leur sera accordé